Discussion:Liste de créateurs de caractères

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Autres discussions [liste]
  • Suppression
  • Neutralité
  • Droit d'auteur
  • Article de qualité
  • Bon article
  • Lumière sur
  • À faire
  • Archives

Grosse erreur ![modifier le code]

Bonjour. Bien qu'il soit très souvent employé mal à propos, un typographe N'EST PAS « une personne dont le métier est de dessiner des polices d'écriture ». C'est le métier du dessinateur de caractères (et ce même si une même personne peut faire les 2 !).

Un typographe est « un professionnel qui utilise des caractères typographique dans le but d'élaborer un support de communication visuel » (Dictionnaire du graphisme). Historiquement, c'est un compositeur d'imprimerie source Lexicographe, qui puise dans sa casse les caractères mobiles et compose les lignes à imprimer. Se méfier de la version traduite étatsunienne ! Merci. apfelstrudel (d) 2 avril 2008 à 17:15 (CEST)

Bonjour. L'erreur est de moi, désolé. Je me suis basé sur la catégorie Typographe, dont les articles sont consacrés à des personnes qui dessinent des caractères, d'où la confusion.
Cependant, êtes vous bien certain que le terme ne peut pas aussi s'appliquer aux dessinateurs de caractères ? En effet, le lien que vous donnez (TLFi) définit le typographe comme un « Professionnel(le) de la typographie et, en partic., compositeur à la main ». Or le dessinateur de caractères est aussi un professionnel de la typographie. Peut-être que « typographe » recouvre à la fois les dessinateurs de caractères et ceux qui les utilisent pour composer des documents, en bref ce serait un terme plus général ? /845/2.04.2008/15:42 UTC/
1/ Une petite histoire raconté par Pierre Di Sculio (Etapes/mars 08). Débutant, il prit son courage à 2 mains pour appeler Adrian Frutiger : « Bonjour je suis typographe et j'aimerais vous rencontrer. » Réponse presque cassante : « Dans ce cas jeune homme vous n'êtes peut-être pas avec la bonne personne. Vous auriez du rencontrer en:Emil Ruder, malheureusement il n'est plus de ce monde. En ce qui me concerne je ne suis que dessinateur de lettres ». « Une leçon dont je me souviendrais toute ma vie, conclut Di Sculio. J'ai vraiment compris ce jour-là la différence qui existe entre les dessinateurs de caractères, qui créent les alphabets, les typographes qui mettent en forme le texte dans la page (avec généralement des caractères crées par d'autres), et les graphistes, qui sont souvent -mais pas toujours- typographes. En ce qui me concerne, je coche les 3 cases... ».
2/ J'ai alors posé la question sur la liste de diffusion typographique de l'IRISA. Voilà une réponse :
«De façon générale, on peut considérer que la typographie est une façon de reproduire textes ou dessins en faisant appel à des procédés techniques et non plus à la seule copie manuscrite. Il s’est ainsi créé une chaîne de fabrication où le premier intervenant est le réalisateur de l’empreinte, c’est-à-dire le dessinateur. On précisera dessinateur de caractères quand il s’agira de lettres d’écriture indépendantes, que le compositeur juxtaposera ensuite – le metteur en pages venant éventuellement parachever l’ouvrage. Chacune de ces activités exige des compétences spécifiques. On a tendance à restreindre l’appellation typographe aux spécialistes de ces métiers. Mais les techniques et les métiers s’interpénètrent : ainsi l’œuvre d’un graphiste pourra être plus ou moins typographique. Quelqu’un qui saisit en traitement de texte est, dans sa pratique, un compositeur ; on hésitera toutefois à le qualifier de typographe. De même que le dessinateur de lettres d’enseigne, qui respecte pourtant les usages typographiques, ou l’écrivant qui imite à la main le tracé des caractères d’imprimerie. Et que dire du correcteur capable de déceler la moindre imperfection ?»
3/ Ma conclusion est que les dessinateurs de lettres tiennent à s'appeler comme cela, alors que les typographes ont plutôt tendance à les annexer. Peut être pour s'affirmer comme un métier artistique et s'émanciper de celui des typographes, peut-être trop ouvriers du livre à leurs yeux ? Quoiqu'il en soit, c'est plutôt le mot typographe qui pose ici problème : si on dit maquettiste' ou metteur en pages ou dessinateur de lettres, on voit exactement ce à quoi cela correspond. Alors que typographe, non ; c'est pourquoi il faut plus de précision. Peut petre même créer un article Wikipédia qui définit toutes ces appellations ? Pourquoi ne collaborerions nous pas pour faire cela ? Des remarques ? Bien à vous, apfelstrudel (d) 6 mai 2008 à 13:44 (CEST)


Je confirme ![modifier le code]

Je suis créateur de caractères, et pour nous les typographes sont plus des utilisateurs de caractères. Créateur de caractères ou dessinateurs de caractères, c'est deux manières de décrire la même activité. Comment pouvons-nous corriger cette errure grossière? J'ai apporté une précision sur la page, que faire de plus?--j f p (d) 6 octobre 2008 à 17:59 (CEST)