Discussion:La Cène (Léonard de Vinci)

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Autres discussions [liste]
  • Suppression
  • Neutralité
  • Droit d'auteur
  • Article de qualité
  • Bon article
  • Lumière sur
  • À faire
  • Archives

Anecdotique[modifier le code]

Il lui demande de poser pour lui. Reconnaissant le célèbre peintre il accepte et lui demande quel personnage il va représenter mais en entendant le nom de Judas il blémit et dit qu'il ne peut servir à cela, Léonard lui en demande la raison et s'entend répondre : "C'est moi qui t'ai servi de modèle il y a un an et demi pour peindre le Christ...".

Sources ? C'est la première fois que j'entend parler de cette histoire... --Kfadelk 16 février 2006 à 18:29 (CET)
Moi, je l'ai déjà entendu mais avec le modèle pour l'enfant jésus, qui, 30 ans après, lui servait de modèle pour Judas dans un autre tableau ! Comme quoi, les rumeurs et légendes... Quant à inscrire ce genre de blagues dans le corpus de l'article (avec Dan Brown) c'est plus que suspect au plan encyclopédique. Je propose de supprimer ces inepties d'un propos culturel et artistique et de les placer ici en DISCUSSION, position moins polluante. Signé -- louis-garden 30 novembre 2006 à 18:53 (CET)

A propos de l'apôtre Jean, j'avais entendu dire qu'à cette époque il était courant de le représenter sous des termes androgynes... Mais je ne me rapelle plus les exemples données >< Pallas4 12 mars 2006 à 16:35 (CET)

Remaniement de cet article[modifier le code]

Pourquoi demander une traduction depuis un texte anglais (je suppose du WP en) ? Personne ici ne serait capable d'en pondre un, issu de sa tête et de sa culture, même livresque, qu'il irait peaufiner, contrôler, dans les ouvrages de référence, et dans la langue de la culture de ce WP (en français) ? Est-ce encyclopédique de faire du copier/coller (même traduit) ? Allez, je m'y colle. Signé --louis-garden 2 décembre 2006 à 18:19 (CET)

Blablabla[modifier le code]

Je supprime : On peut aussi lire dans Da Vinci Code,ce qui est ma foi fort vrai, que la personne a la droite de Jesus est une femme et surement est-ce Marie Madeleine,la soi-disant prostitués. Déjà c'est écrit avec une orthographe déplorable, de plus avec un manque d'arguments réels (exemple :ce qui est ma foi foi vrai !), ce bazar est déjà dans l'article Da Vinci Code et un renvoi vers lui est présent précisant la non-place ici des spéculations. Signé --louis-garden 22 janvier 2007 à 19:46 (CET)

Des infos à reprendre malgré tout ???=[modifier le code]

"De nombreuse personnes croient y voir une représentation de l'union entre Jésus et Marie-Madeleine qui y serait représenté à la droite du Christ (à sa gauche sur le tableau), les traits féminins de ce personnage ainsi que la binarité entre les couleurs de sa toge et celle de Jésus semblent appuyer cette thèse. Cette théorie fut popularisé par le roman "Da Vinci Code". De plus d'autres éléments viennent étayer ces observations, d'abord les 8 ouvertures sur les murs qui pourraient être des portes et qui furent considérés comme des fresques, ce qui serait étonnant vu la pauvreté dans laquelle vivait le Christ et ses disciples, d'ailleur il est tout à fait normal que ces portes soient sombre puisqu'il est impossible (à l'exception des premières) que des fenêtres y aient été pratiqués, additionner aux 3 ouvertures du mur du fond donnent 11. On peut s'interroger sur l'utilité de peindre 11 ouvertures puisqu'il y a 12 apôtres, il peut s'agir d'un hazard ou d'un moyen d'attirer l'attention de l'observateur sur le fait qu'un apôtre est manquant, quant à celui-ci on peut poser l'hypothèse que Leonardo Da Vinci, se sachant un géni, ait refusé de peindre un homme tel que Juda. Deplus, la dualité entre le chiffre 11 et le chiffre 12 se retrouve aussi au plafond, celui-ci est décoré de 36 petites ouvertures placé en forme de carré, 6 de longueur et 6 de largeur ce qui additionné donne 12, cependant si les ouvertures de longueur et celle de largeur sont comptés on arrive à 11. Ceci est dû à leur forme carré, celle du coin n'étant compté qu'une seule fois, Leonardo étant un mathématicien de géni, il est probable et même assuré (l'ayant peint) qu'il est compris ce principe."


Le passage sur le plafond ("celui-ci est décoré de 36 petites ouvertures placé en forme de carré, 6 de longueur et 6 de largeur ce qui additionné donne 12, cependant si les ouvertures de longueur et celle de largeur sont comptés on arrive à 11") me semblait assez intéressant...


Michel BUZE 20 novembre 2007 à 18:46 (CET)

A propos de la contribution du 23 mai 2008 à 22:35[modifier le code]

J'aui supprimé la contribution suivante :

"Si vous avez un oeil fin, vous pourrez remarquer qu'à la droite de Jésus (à gauche sur le tableau) un main semblant venir de nul part tend un poignard à Pierre. Autre petit détail, si vous remarquez bien, la personne qui est assise à la droite de Jésus (à gauche sur le tableau) n'est pas un homme (il est supposer avoir 12 apôtres et Jésus donc 13 personnes. Il y a justement 13 personnes dans le tableau mais on ne fait pas mention d'une femme). La personne a un visage trop fin pour être celui d'un homme, a des seins... La personne serait en fait Marie Madeleine."

La fantaisie que l’on peut tolérer de la part de l’imagination d’un romancier (Dan Brown dans le Da Vinci Code) ne peut pas être accepté dans un article à vocation encyclopédique. Pour dire les choses clairement, aucune des sources biographiques de Léonard de Vinci (l’anonyme Gaddiano, Paolo Giovo, Vasari,) de ses commentateurs plus tardifs (Lomazzo, Bossi), aucun des écrits de Léonard lui-même, évidemment, aucune analyse stylistique sérieuse, ni de l’œuvre, ni des études préparatoires ne peut accréditer une idée aussi fantaisiste. Inutile de chercher « une main semblant venir de nul part tendant un poignard à Pierre » . Une étude correcte de la fresque (comme de l’étude préparatoire 12564 de Windsor) montre bien qu’il s’agit là d’un mouvement de torsion du bras droit de Pierre. Quant à voir dans saint Jean une Marie Madeleine ce serait évidemment grotesque. --Richter-Rauzer (d) 24 mai 2008 à 01:36 (CEST)

Débat de renommage[modifier le code]

Pour info, un débat est en cours pour un changement de nom : [1]. --Laurent N. [D] 18 décembre 2011 à 17:24 (CET)

Concerne la copie de l'abbaye norbertine de Tongerlo (commune de Westerlo) qui ne se situe pas à Anvers, mais bien en province d'Anvers, elle aurait été exécutée par Andréa Solario, élève de Léonard de Vinci. Elle aurait été rachetée à la famille de l'évèque d'Amboise par le père abbé de l'abbaye de Tongerlo. Un commentaire passionant est passé lors des visites de ce musée situé dans le site de l'abbaye. Une intéressante particularité de ce tableau est Judas qui, bourse à la main, renverse malencontreusement la salière et ceci annonce deux grand malheurs (la mort de Jésus et la sienne). Ce tableau extraordinaire est en meme temps une époustouflante étude de mains et de pieds. Agapite

Dan Brown[modifier le code]

Bonjour,

Dans la mesure où il est fait mention du livre dans wiki anglais ( et autres langues) et dans la mesure ou le livre a quand même suscité un intérêt relatif pour la Cène a travers le monde, j'ai rajouté une phrase dans "hommage et parodies".

Le passage dans le livre étant à mon humble avis très fantaisiste, j'ai tourné la contribution dans ce sens.

cdt

N.

Jeanette[modifier le code]

Je ne suis pas le seul à avoir remarqué que jean est une fille.
Un voile sur les cheveux semblables à celui de la Joconde.
Aucune pilosité sur le visage, la peau plus pâle.
Les doigts liés et les mains passives, à l'opposer de toutes les autres mains.
Trais du visage fin, notamment le menton.
Toutes les autres on soit de la barbe, soit un menton imposant, soit un nez imposant. Quoique j'ai un doute sur phillipe, pas de pilosité non plus, mais un nez beaucoup moins féminin.

J'ajoute que les reproductions représente fidèlement ces caractéristiques.

Quant à voir dans saint Jean une Marie Madeleine ce serait évidemment grotesque . --Richter-Rauzer (d) 24 mai 2008 à 01:36 (CEST)
Je suppose que "ce serait évidemment grotesque" est ce qui ce fait de mieux en matière d'analyse scientifique :)

Pour ce qui est de l'identité, si aucun indice ce trouve sur l’œuvre, alors il ne faut pas le mentionné.

Si nous n'avons pas et n’aurons jamais de preuve formel, cette Hypothèse / cette polémique doit au moins être mentionnée.