Discussion:L'Île-Rousse

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Autres discussions [liste]
  • Suppression
  • Neutralité
  • Droit d'auteur
  • Article de qualité
  • Bon article
  • Lumière sur
  • À faire
  • Archives

l'île rousse n'est pas une île! pourquoi la mettre dans la catégorie île?

photo[modifier le code]

"Juste une precision sur la photo (car je ne sais pas modifier sa legende) il s'agit de la magnifique baie de Calvi depuis les remparts de la citadelle et non pas de l'Île-Rousse."

commentaire laissé par 195.93.102.71 et déplacé de la page principale

Guillom (o_O) » (^_^) 18 octobre 2005 à 19:57 (CEST)

Si vous avez besoin de photos j'en ai plein vu que j'en ai fait plein à chaque fois que j'y allais :) Le phare de la Pietra, le village (avec la foire annuelle), etc... Sebfun Talk to me 21 janvier 2008 à 14:56 (CET)

Gentilé[modifier le code]

Je ne sais pas si "Isolani" est l'appellation officielle des habitants d'Ile-Rousse. Ce que je sais en revanche, c'est que personne à Ile-Rousse ne nomme les habitants de la ville comme ça. En Français courant, on dit "Île-Roussiens". En Corse, on dit "Isulani", avec un U. Isolani est une appellation italienne. Fabien de Balagne.

Toute la toponymie corse (à deux seules exceptions) est écrite en italien (ni en français, ni en corse). C'était la seule norme écrite (jusqu'au XIXe siècle), d'où Corte, Ajaccio, Propriano, etc. Isulani est donc la variante corse de l'italien (norme officielle à l'écrit) mais depuis que le corse (langue) a acquis un statut régional, il faut sans doute mettre les deux, mais je ne dispose d'aucune source (donc TI).--ᄋEnzino᠀ (d) 12 janvier 2010 à 13:59 (CET)
Ce n'est pas de l'italien mais du gênois. Tant qu'il n'y a pas de source crédible, on n'indique rien. Cordialement, — Droop [blabla] 12 janvier 2011 à 22:07 (CET)
J'ai trouvé une source acceptable : le Larousse (également le reverso en ligne) pour le gentilé en français. L'autre ref pour Île roussien n'est pas acceptable (c'est un site complété par des internautes...) Je l'ai donc supprimé en attendant d'éventuelles sources crédibles. Par contre pour le gentilé en corse, Rinatu c'est très bien. Cordialement, — Droop [blabla] 13 janvier 2011 à 08:58 (CET)
Je confirme que l'on trouve dans de nombreux dicos français le gentilé « isulani » ou « isolani ». Contrairement à ce qu'indique Droop, ce n'est pas du tout du génois (avec accent aigu), mais de l'italien normé (c'est du toscan ancien et pas du toscan qui est le dialecte moderne) ou du corse. Le génois n'a jamais été une langue écrite en Corse (mais parlée à Bonifacio et à Calvi, jamais à L'Île-Rousse). Il n'existe d'ailleurs pas de gentilé « officiel » (concept un peu ridicule).--ᄋEnzino᠀ (d) 13 janvier 2011 à 10:13 (CET)
OK, effectivement, les Génois utilisaient le toscan comme langue écrite !— Droop [blabla] 13 janvier 2011 à 13:41 (CET)
Les Génois mais aussi les Corses (jusqu'en 1848).--ᄋEnzino᠀ (d) 14 janvier 2011 à 09:13 (CET)
Pourquoi écrire "Isolani", la Corse n'est plus génoise, "Île-Roussiens" suffit ainsi que "Lisulani" aussi suffit ? "Isolani" ?
Il suffit de lire les sources, au passage plus crédibles que celles apportées pour Île-Roussiens, que je soupçonne être une invention récente de la municipalité. Encore une fois, un gentilé n'a rien d'officiel, tenons-nous en aux sources, les trois termes existent. — Droop [blabla] 14 janvier 2011 à 21:53 (CET)
Donc dans une rubrique, il conviendrait d'écrire qu'à l'époque génoise "Isola Rossa"" donna "Isolani" tombé en désuétude et qu'aujourd'hui "Île-Rousse" donne "Île-Roussiens", ce n'est pas une invention mais en grammaire cela s'appelle une dérivation. Cordialement.
Votre interprétation est erronée : Isolani se retrouve dans la plupart des dictionnaires actuels contrairement à "Île-Roussiens" qui ne se retrouve à peu près que sur le site de la municipalité. Je vais même peut-être vous apprendre une chose : le monde s'étend au-delà de vos connaissances, et même des miennes, si ! Clin d'œilDroop [blabla] 14 janvier 2011 à 22:26 (CET)
Mon interprétation est tout à fait opportune cher Droop car "Île-Roussien" existe et vous pouvez lire ceci à la mairie de la ville sur des documents officiels. Je ne cherche qu'à apporter ma contribution, je me passe de vos remarques désobligeantes. Mais alors, que dire de cette page : http://translate.google.fr/translatehl=fr&langpair=en%7Cfr&u=http://en.wiktionary.org/wiki/isolani Rien sur la ville. Enfin, voici quelques livres consultables sur internet où "Île-Roussien" est cité : La Corse et le monde : histoire chronologique comparée, Volume 3, Simon Grimaldi, Edisud, 1997 // Saga île-roussienne : histoire & histoires, Pierre Colombani, Lacour, 2005 // Rue Château-Payan, Michèle Castelli, Editions universitaires, 1984 // Le tag en Corse: analyse d'une pratique clandestine‬ Par Pierre Bertoncini, Editions L’Harmattan, 2010.

Toponyme en corse[modifier le code]

ayant été longtemps isulanu, je m'interroge sur la récente controverse entre vous, esiliatu, et une IP sur la meilleure graphie en corse. En fait, il s'agit clairement de politique linguistique et non d'usage. La tradition scripturale romane (italienne et française) préconise l'élision de l'article devant la voyelle, quand nécessaire. On a donc « l'île » ou « l'isola » et en conséquence « l'Isula » devrait être la version corse, comme le souligne l'IP. Mas il existe une tendance récente (qui a vingt ou trente ans, pas plus) où s'est imposée une graphie que je qualifie d'aberrante avec pour seul objectif de distinguer le plus possible le corse de ses racines et voisins, pour en montrer la singularité et sans doute le caractère irréductible. Mettre en plus l'accent tonique que seuls les dicos et ouvrages savants mettent (il est bien sur l'antépénultième, comme en italien standard), fait partie de ces petites choses qui vont à l'encontre de la simplicité, de la lisibilité et du respect des sources et donc, me semblent forcées. Répondre ici et sur la page SVP. Cordialement --ᄋEnzino᠀ (d) 11 juillet 2013 à 19:24 (CEST)

Désolé, j'avais répondu sur ma page mais pas celle-ci.
A propos de l'accent en milieu de mot, il a passé la frontière des seuls livres de linguistique. De plus en plus d'ouvrages l'utilisent, comme par exemple U rimitu di collu à Boziu de G. de Zerbi que j'ai lu la semaine dernière. Cet artifice (on est d'accord sur ce terme) ne gêne pas la compréhension et la prononciation des bons corsophones et rend vraiment service aux moins bons, qui sont malheureusement de plus en plus nombreux et qu'il faut aussi aider. Il est d'ailleurs la norme en espagnol, catalan et occitan, il n'y a guère qu'en italien qu'il n'est pas usité. Puisqu'il est désormais autorisé (et heureusement pas obligatoire), utilisons-le, au moins pour les toponymes, car sinon comment savoir que les villages d'Àlandu ou Quàsquara ont cette accentuation si l'on n'y connaît personne et que la graphie n'est pas là pour nous aider ? Je conviens cependant que pour Lisula (ou L'Isula) c'est assez évident.
Vous avez parfaitement résumé le problème qui entoure la graphie attachée ou non du toponyme corse de L'Île-Rousse. Toujours est-il que les références actuelles pour la graphie des noms corses (à savoir L'usu corsu de P. Marchetti et donc l'ADECEC qui s'en inspire totalement) préconisent la graphie attachée "lisulanu" et "Lìsula", cette graphie étant, il est vrai, biaisée d'un point de vue linguistique. On a le même problème pour Loretu ou l'Oretu di Casinca. Contrairement à l'accent qui n'est pas vraiment problématique de mon point de vue, il y a sur ce point un réel conflit. En attendant, je ne sais que faire à part cautionner les sources citées précédemment...
Bien cordialement. Ruglianincu-esiliatu (d) 11 juillet 2013 à 20:44 (CEST)
Votre vision des langues romanes et notamment de l'italien est fausse, je suis au regret de le dire. Tous les dicos et ouvrages savants précisent la place de l'accent (ouvrages savants), quand il est inhabituel et systématiquement en fin de mot (parole tronche). Le corse n'est pas le catalan ou le portugais. Sa norme écrite, changeante et hésitante, n'est pas encore parfaitement fixée et la présence (ou non) de cet accent n'aide en rien les francophones (principal public de cet article) puisque le français ignore l'existence même d'un accent tonique. Qui plus est, dans sa liste bilingue des communes, la CTC donne comme unique forme L'Isula, sans accent (il n'est indiqué que dans les cas où les italiens le mettent aussi, en dernière syllabe). À défaut de source ayant une autorité équivalente (la liste de la CTC est très bien faite), je n'accepterai aucun REVERT de votre part, sans que le Consensus soit atteint ici. Cordialement.--ᄋEnzino᠀ (d) 18 juillet 2013 à 23:21 (CEST)
Je m'incline mais, voyant que vous m'attaquez personnellement sur ma vision des langues romanes, permettez-moi simplement de vous dire que j'espère sincèrement que tous les corsophones ne sont pas dans l'obscurantisme qui est le vôtre, selon lequel la langue corse entière devrait être calquée sur l'italien et selon lequel on en serait encore à écrire Portu Vecchiu pour Purtivechju à l'encontre de toute considération pour la prononciation... Retenez au moins que l'accent est présent dans de plus en plus de ROMANS en langue corse et dépasse désormais le seul cadre des ouvrages de linguistique (que vous le vouliez ou non, il vous aurait suffi pour comprendre cela de lire des romans corses de ces dernières années) et comprenez que les habitants de "Bastélique" et d'"Alande" pour ne citer qu'eux en ont ras-le-bol d'entendre des Corses prononcer ainsi le nom de leur commune (quel que soit le parti pris de la CTC) et que Wikipédia est une des rares vitrines influentes qui peut participer à l'amélioration des choses, alors pourquoi s'en priver ? En tout état de cause, j'ai du mal à comprendre votre intransigeance, dans la mesure où vous reconnaissez le flou qui existe encore dans les normes d'écriture corses mais en même temps vous réprimez toute souplesse dans l'écriture. J'ajouterai d'ailleurs que la charte de la langue corse de la CTC elle-même si vous l'aviez lue est rédigée avec les accents toniques sur les antépénultièmes syllabes, donc le problème même de la graphie de la CTC (que je ne peux qu'accepter pour le moment) n'est pas résolu ! Autant vous dire, que pour moi, le débat n'est pas clos. Cordialement. Ruglianincu-esiliatu (d) 21 juillet 2013 à 20:06 (CEST)

Fichier proposé à la suppression sur Commons[modifier le code]

Message déposé automatiquement par un robot le 12 novembre 2016 à 12:44 (CET).