Discussion:Jean-Marc Jancovici

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Autres discussions [liste]
  • Suppression
  • Neutralité
  • Droit d'auteur
  • Article de qualité
  • Bon article
  • Lumière sur
  • À faire
  • Archives

Discussion[modifier le code]

Ce qui doit être fait dans ces articles est de présenter ce qu'est xyz, son histoire, ce qu'est xyz, ses applications, comment xyz est utilisé par abc, etc. Si xyz est controversé il faut le mentionner, mais l'article principal de xyz ne devrait pas être sur sa controverse. [...] Dire simplement que xyz est controversé parce que titi tata toto en trois lignes est selon moi amplement suffisant et rend l'article neutre. Tant que les gens n'auront pas compris qu'un article n'est pas un débat, mais une présentation du sujet, on aura ce genre de guerres d'éditions qui n'en finissent pas. Fabwash 15 août 2006 à 03:44 (CEST) (Tiré du Bistro du 15 août 2006)
Tout à fait d'accord, c'est ce que j'avais fait dans un premier temps (cf Version du 14 août 2006 à 01:01). FredB m'a reproché (en partie à juste titre) de ne pas avoir sourcé ni argumenté... de là à tout supprimer sans discuter ... ? Je pense que ma formulatin était très modérée et essayait de rester le plus neutre possible, mais je suis ouvert à une autre formulation, il est toujours difficile de rester neutre quand on aborde un sujet qui nous tient à coeur :-) Astrée 16 août 2006 à 23:44 (CEST)

Je me permets donc de modifier cet article afin d'en garantir une plus grande neutralité.
Je m'adresse ici en particulier à FredB et à Astrée : N'hésitez pas à DISCUTER ici des éventuels points de l'article qui ne vous conviennent pas, afin d'éviter tout conflit inutile. Le dialogue est plus fort que la violence ! ;-)
Merci de votre compréhension... et à bientôt sur cette page, j'espère ! -- Barbichette (..~~ ~~..) 16 août 2006 à 22:11 (CEST)

Euhhhh, question à 2 pixels: la neutralité, c'est de tout effacer ? ;-) Bon, ok, je ne vais pas immédiatement remodifier cet article, on va en débattre avant, je suis toujours ouvert au dialogue lorsqu'il est accepté de part et d'autre. La phrase qui me gène beaucoup dans cet article est la suivante: Ses prises de positions personnelles, surtout sur l'énergie nucléaire, s'opposent aux positions des antinucléaires.... Le problème, c'est que ses positions s'opposent aussi, et surtout, à nombre de pro-nucléaire. Jancovici, dans la très grande majorité de ses textes sur les énergies renouvelables, ou même sur l'énergie en général, tente (je dis bien "tente") de démontrer leur infaisabilité, avec des sources objectives mais souvent partielles, des démonstrations manipulatrices des précédentes sources, et des conclusions à l'emporte pièce. Et sa conclusion non écrite mais systématique, c'est l'incompatibilité entre le développement des ENR et le nucléaire. Il donne ainsi de magnifiques arguments à tous les anti-nucléaires pour expliquer qu'il faut choisir entre nucléaire et ENR, la preuve: Jancovici et son site Manicore. D'une façon plus générale, la présentation de Jancovici laisse croire que cet homme est un expert objectif (expert climatique français) ayant commis des ouvrages de vulgarisation scientifique (un site réputé pour ses exercices didactiques). Et là, il n'y a rien d'objectif dans ces affirmations. Il n'a rien d'un expert (au sens d'être capable de faire objectivement l'expertise d'un problème), mais tout d'un acharné du tout-nucléaire, ses pseudo-démonstrations ont toutes la même finalité, expliquer que seul le nucléaire peut répondre aux problèmes énergétiques, et que toute autre possibilité n'est pas viable. Il n'a rien d'un écrivain commettant des exercices didactiques, mais est un très bon dialecticien doublé d'une excellente réthorique pour démontrer ses certitudes à partir de n'importe quelle donnée, quitte à se contredire lui-même maintes fois dans ses diverses pages. Quand on compare les écrits de Jancovici d'il y a 5 ans avec la réalité d'aujourd'hui, on peut facilement juger de la non qualité de ses démonstrations (j'oserai dire de son incompétence). Je travaille depuis plus de 25 ans dans l'énergie, et j'ai aussi trop souvent rencontré des gens citant Jancovici dans le but de démontrer qu'il faut sortir du nucléaire, pour accepter de laisser dire que ses thèses s'opposent aux anti-nucléaires: non, elles vont dans le même sens, il faut choisir entre nucléaire et ENR, les 2 sont incompatibles. Et je pense que sur Wiki, il est plus objectif de préciser que ses thèses sont controversées. Jancovici ne s'oppose pas aux anti-nucléaires, il va dans le même sens qu'eux. Maintenant, si vous n'en êtes pas convaincu, je veux bien entamer une analyse détaillée de ses écrits, mais çà risque d'être très long, tellement il a commis d'incohérences, de contradictions, d'erreurs (que j'ose croire volontaires), de supercheries, de manipulations de chiffres et d'affirmations fausses déguisées en constat évident. Astrée 16 août 2006 à 23:32 (CEST)


Je suis grandement désolée, mais je ne connais que peu le milieu de l'énergie et les idées de Jean-Marc Jancovici... Bien trop peu pour pouvoir juger du bien fondé de tes affirmations ! J'ai seulement tenté de te montrer que l'article doit présenter les idées de Jancovici, et non de développer la thèse adverse. Il est évident que tout Homme affichant ses idées s'ouvre ainsi à la critique de ses contemporains. Mentionner l'existence d'une controverse peut-être utile et de nature encyclopédique, la développer ne me le semble pas.
J'ai cherché (rapidement, certes) des articles critiquant les idées de Jancovici, et j'avoue ne rien avoir trouvé (sauf blogs et discussions de forums). J'espère que tu pourras fournir quelques références tangibles à cette controverse !
Merci d'avance de ta collaboration pour rendre cet article plus neutre (et non pour y afficher tes convictions ;-) !), et merci également de ton écoute ! :-) (J'apprécie les âmes qui prennent le temps de discuter, j'ai l'impression que cela se raréfie...)
Bonne journée ! -- Barbichette (..~~ ~~..) 21 août 2006 à 12:29 (CEST) (également rédigé sur la page de discussion d'Astrée)

Je te remercie de ton intention louable. Je t'invite toutefois à relire l'historique de cette page pour comprendre ce qui s'est passé. J'ai fait une première modification, que je considérais comme concise et neutre, sur le sujet concernant le contenu des thèses de Jancovici. L'utilisateur:FredB a supprimé cet ajout au prétexte qu'il n'y avait pas de référence. J'ai donc dans un 2ème temps ajouté quelques explications concernant cette remarque, sur le fait que le site Manicore n'est pas, comme le laisse penser l'article Jean-Marc Jancovici, un site neutre et objectif conçu par un "expert". J'ai 25 ans d'ancienneté professionnelle dans l'énergétique, et si par correction la controverse concernant cet individu ne fait pas la "une" publique de notre milieu professionnel, elle n'en est pas moins réelle. Je vais essayer d'être plus précis: je fais partie de ceux qu'on appelle les "pro-nucléaire". Mais je fais aussi partie de cette partie des pro-nucléaires qui considérent que l'acharnement de Jancovici, à toujours vouloir démontrer que rien ne peut se faire sans le "tout nucléaire", se traduit par une mauvaise foi détestable, une manipulation parfois grotesque des chiffres, et une réthorique, certes très efficace envers les novices en énergétique, mais malsaine du point de vue de l'objectivité et de l'honnêteté intellectuelle. On peut démontrer honnêtement certaines choses, sans tomber dans l'outrance d'affirmations ridicules. Le fait de signaler que le site Manicore et les thèses de Jancovici sont "controversées" me semble une formulation neutre et mesurée, qui ne remet pas en cause la réputation de cet individu, mais signale simplement que ses opinions ne sont pas forcément l'expression d'une vérité scientifique objective. Ceci dit, si tu souhaites quelques échantillons de la manipulation intellectuelle des argumentaires de Jancovici, je me tiens à ta disposition, et je te rassure, il n'est nul besoin d'une quelconque compétence en énergétique pour comprendre le problème. Astrée 21 août 2006 à 22:53 (CEST)
Peux-tu stp m'indiquer, dans le texte que j'avais ajouté et que tu as supprimé, les éléments qui te laissent penser que j'ai exprimé mes propres convictions plutôt que des faits objectifs (il me semblait avoir mis suffisamment de liens de sources sérieuses - EDF-DGEMP et les pages correspondantes du site de l'auteur) propres à expliquer une des causes de la controverse ? Elles s'opposent également aux partisans des énergies renouvelables, dans une série de démonstrations où l'auteur tend à vouloir persuader de la non-pertinence de la volonté de développement de ces énergies renouvelables. La controverse concerne par exemple l'énergie éolienne, lorsqu'il essaie de démontrer[1], en contradiction avec les positions d'EDF et de la DGEMP, que l'éolien est lié aux capacités de production thermique (ce qui selon l'auteur ferait que l'éolien serait une source de production de CO2 supplémentaire), et donc limité à 10 TWh en potentiel en France, alors que EDF explique que le potentiel est majeur[2], que la régulation de l'éolien ne se fait pas par le thermique, mais se fait par l'hydraulique et le nucléaire, comme le rappelle d'ailleurs sur une autre page du site Manicore ce même auteur[3], et que les projections de la DGEMP et d'EDF pour 2030 sont de 43 TWh[4] en éolien, sans modification majeure du potentiel thermique du pays. Astrée 21 août 2006 à 23:08 (CEST)
Je me permets d'intervenir pour répondre à quelques points qui me gênent dans ta démonstration. Ceci dit, je pense que le principal problème de cette démonstration est qu'elle n'a rien à faire en tête de page de l'article sur Jancovici, ne concernant qu'un point très mineur.
Quant à ce que tu avais initialement ajouté sur le site et qui avait été enlevé par FredB, il me semble que tu étais non-neutre en expliquant que Jancovici affirme qu'il faut passer au tout-nucléaire. Bien sûr, il explique que les renouvelables ne pourraient pas produire seuls toute l'énergie que nous consommons actuellement. C'est un fait, je ne pense pas que tu le remettes en question. Il pense aussi que dans le contexte du réchauffement global actuel, qui risque de devenir critique, l'énergie nucléaire est nécessaire, en raison de ses faibles émissions de CO2. Cependant, je n'arrive pas à trouver un seul de ses propos dans lequel il soutient que l'énergie nucléaire est suffisante, c'est-à-dire qu'il faut passer au tout-nucléaire. Peux-tu m'en indiquer un ? Enfin, l'un de ses principaux discours est qu'il faut réduire notre consommation d'énergie... ce qui pourrait alors augmenter la viabilité des renouvelables. Je cite Jancovici : "Si la première priorité est de faire uniquement appel aux renouvelables pour notre consommation d'énergie, il est incontournable de diminuer au préalable notre consommation d'énergie d'un facteur deux à trois : aucune solution à base de renouvelables n'est dans les bons ordres de grandeur pour nous permettre un approvisionnement à notre niveau actuel, et il s'en faut de beaucoup." (sur la page où il critique le tout-éolien).
Voici donc ce que je reproche à ton argumentation, en quelques mots :
- A propos de la régulation de l'éolien qui se fairait uniquement par l'hydraulique et le nucléaire : certes c'est, de fait, actuellement le cas. Cependant, s'il fallait réguler une production variable plus importante, le nucléaire et l'hydraulique ne seraient plus d'aucun recours. Je cite Jancovici : "En effet, les centrales nucléaires ne peuvent pas être arrêtées et mises en route "à la demande" sur des créneaux de quelques heures (lorsqu'un réacteur nucléaire est fortement ralenti de manière rapide, il se produit un processus appelé "empoisonnement xénon" qui empêche le redémarrage à pleine puisance dans les heures qui suivent). Par ailleurs, les lacs de barrage sont déjà utilisés au quasi-maximum : en France, le "potentiel techniquement installable" est considéré comme déjà occupé à 90%." (toujours sur la page à propos de l'éolien). Au contraire, il est très facile de faire cette régulation par du thermique : démarrer ou arrêter un moteur et le coupler au réseau ne prend que quelques dizaines de secondes. Cette régulation supplémentaire se ferait donc très certainement à l'aide des centrales thermiques.
- A propos des projections de la DGEMP et d'EDF pour 2030 : le document d'EDF repose sur des hypothèses complètement fantaisistes, par exemple un prix du baril de pétrole stable à 30 $ jusqu'en 2030, cf page 4, et surtout entraine des hausses conséquentes des émissions totales de CO2 (de 105,6 Gkg/an en 2000 à 145,9 Gkg/an en 2030, cf page 13), ce que Jancovici cherche justement à éviter. A noter que je ne trouve pas mention d'une possibilité d'installer 43 GW en éolien, les scénarii proposés variant entre 19,1 GW et 26,7 GW. Enfin, toujours d'après ce document, et ceci est exactement ce que dit Jancovici, "pour un même effort (intense) d'économies d'énergie et d'usage des énergies renouvelables, le recours au nucléaire fait la différence entre les deux scénarios (sic) pour se rapprocher de l'objectif de diminution par quatre des émissions de CO2 d'ici 2050.", cf page 17.
J'espère avoir un peu fait avancer le débat et suis tout à fait prêt à poursuivre plus avant cette discussion. NicolasB 23 août 2006 à 00:18 (CEST)
Je te remercie de ton intervention très pertinente, et je partage la plupart de tes remarques.
Oui, je partage totalement l'opinion de Jancovici sur le besoin primordial de faire des économies d'énergies. En France, un bâtiment de 40 ans consomme en chauffage 200 à 400 W/°C/m² de surface de déperdition, un bâtiment "très" moderne peut tomber à 5 W/°C/m², climatisation incluse ... voir devenir énergétiquement producteur en bilan final pour les bâtiments à énergie positive. Il y a une marge d'économies immense. Et il en va de même, peu ou prou, sur les autres sources de consommation.
Oui, je partage son avis sur le fait que le nucléaire est nettement préférable à une production à partir d'énergies fossiles. Mais de là à chercher à nier tout intérêt pour les ENR ... C'est ce que je traduis par "tout nucléaire".
Oui, je partage son avis, mais qui, de bon sens, ne le partage pas, qu'il ne serait pas raisonnable d'imaginer qu'une quelconque des ENR puisse à elle seule fournir 100% de nos besoins. Mais si les efforts sont menés sur l'ensemble des ENR, cette source multiple, à condition de les gérer d'un point de vue global et non isolément chacune (hydraulique, éolien, solaire thermique et électrique, géothermie, ...) peut devenir majeure. Je dis majeure, je ne dis pas majoritaire, je ne sais pas ce que nous réservera l'avenir à ce sujet, bien que je pense que le potentiel est considérable.
Ma première intervention sur cette page (je t'invite à la reconsulter) se contentait de signaler que l'auteur est "controversé pour certaines de ses conclusions": voir modification [du 14 août 2006 à 01:01] et n'évoquait rien d'autre. C'est la suppression faite au titre de "rv modif pas sourcée ni argumentée" qui m'a incité à argumenter.
Détail: il ne s'agit pas de 43 GW (puissance) mais de 43 TWh (énergie), ceci dit, j'ai fait aussi une erreur, cette production cumule l'éolien et le solaire (2ème tableau page 9). Peut importe, le chiffre est à ramener au potentiel maxi de 10 TWh annoncé par Jancovici.
Oui, le document de la DGEMP de 2004 est déjà plus qu'obsolète, 2 ans après, mais que dire alors des démonstrations de Jancovici basées sur des données datant parfois de 1997 ?
Ce que je reproche principalement à Jancovici, c'est d'apporter des réponses (négatives évidemment) à des questions qui n'ont pas de sens, du genre: Quelle surface faut-il couvrir d'éoliennes pour fournir à la France le courant dont elle a besoin. Qui, à part quelque allumé, a jamais prétendu vouloir produire 100% de notre électricité à partir de l'éolien ?
Ce que je lui reproche également, c'est de ne pas mettre ses pages à jour. Argumenter sur des données agées de 10 ans, voir parfois plus, a-t'il un sens compte tenu de l'évolution de la situation énergétique ? Mais peut-être que ces données anciennes, à une époque où les ENR étaient pécadille, sont plus pratiques à utiliser dans son objectif dialectique que s'il devait les actualiser ...
Ce que je reproche surtout à Jancovici, c'est, à partir de données objectives, argumenter en glissant par moment des affirmations plus que surprenantes, de plus en refusant d'envisager une évolution aux situations connues à un instant donné. Et la régulation par le thermique, en prenant exemple sur le Danemark et l'Allemagne, en est un exemple caricatural. A ce jour, en France, et la courbe que Jancovici rappelle sur sa page "hydraulique" le montre très bien, la régulation se fait en instantané par l'hydraulique, et à l'échelle de la journée sur le nucléaire, le thermique n'étant qu'un appoint de base à l'échelle de la semaine, qui ne sert jamais à la régulation instantanée.
Un autre point que Jancovici passe totalement sous silence est le potentiel de pompage-turbinage: lorsqu'il y a du vent, on peut très bien "repomper l'équivalent eau" de l'éolien. Quel intérêt ? Utiliser le potentiel hydraulique sans ponctionner les réserves en eau, mais surtout, augmenter la puissance instantanée des barrages, puisqu'ils produisent alors sans consommation. Lors de la construction des barrages, cette possibilité n'a pas été envisagée, mais rien n'interdit de l'envisager à l'avenir, au prix bien sûr de modifications sur les turbines (augmentation de puissance). L'éolien ne sert alors pas à la consommation, mais à la recharge des barrages, et il n'y a plus besoin de le réguler en instantané. C'est d'ailleurs ainsi que sa production commence à être utilisée par EDF.
L'éolien offshore ? Passé sous silence. Les turbines éoliennes à rotor ? L'amélioration et l'évolution d'une technologie naissante ? Pas un mot.
Si on avait utilisé la dialectique de Jancovici au moment de la naissance du moteur à combustion, on aurait facilement démontré l'inanité à vouloir faire de l'électricité avec. Les argumentations développées par Jancovici, même s'il ne l'écrit pas toujours de façon honnête, ont pour objectif de démontrer que les efforts sur les ENR sont peu efficaces, voir inutiles. Au niveau actuel de consommation d'énergie que nous avons, l'éolien servira juste d'alibi sans rien changer sur le fond. Non, l'éolien n'est pas, n'est déjà plus un simple alibi, mais je suis d'accord, oui, ce n'est pas l'éolien qui va modifier les dégâts climatiques causés par le gaspillage frénétique d'énergie de nos sociétés. Il n'est pas question de tout miser sur les ENR pour nous en sortir, le changement des mentalités est primordial, et là je rejoins Jancovici, mais ce que les ENR apporteront, ce sera toujours çà de gagné, et le potentiel des ENR, et de l'éolien entre autres, est très loin d'être du seul niveau d'un alibi.
Concernant l'opinion "nucléaire" de l'auteur, il suffit de constater que la quasi totalité des pages de son site renvoient systématiquement au nucléaire comme solution: c'est ce que j'appelle une obsession :-)
Le plus gros reproche qui est fait à Jancovici, c'est que par ses positions trop systématiquement du style "la seule solution, c'est le nucléaire", il finit par être la meilleure source d'argumentation des anti-nucléaires et accessoirement des promoteurs des énergies fossiles.
Ma conclusion, et mon 1er ajout sur la page, était donc très modérés: L'auteur est controversé sur certaines de ses conclusions, ... il s'oppose "entre autres" aux anti-nucléaires.
Je pense que le revert de FredB était un peu rapide, et il est certain qu'on peut trouver une formulation autre, qui convienne à tous, sans devoir faire des citations à n'en plus finir de Manicore.
Mais de là à chercher à nier tout intérêt pour les ENR ...
Mais où le fait-il ?
Ma première intervention sur cette page (je t'invite à la reconsulter) se contentait de signaler que l'auteur est "controversé pour certaines de ses conclusions": voir modification [du 14 août 2006 à 01:01] et n'évoquait rien d'autre.
C'est faux : tu ajoutais un paragraphe intitulé "Controverse sur le contenu du site Manicore".
Détail: il ne s'agit pas de 43 GW (puissance) mais de 43 TWh (énergie)
En effet, excuse-moi.
ceci dit, j'ai fait aussi une erreur, cette production cumule l'éolien et le solaire (2ème tableau page 9). Peut importe, le chiffre est à ramener au potentiel maxi de 10 TWh annoncé par Jancovici.
La différence étant que les émissions de CO2 n'augmentent pas sous les hypothèses de Jancovici, alors qu'elles augmentent de 50% en 30 ans sous les hypothèses d'EDF.
Qui, à part quelque allumé, a jamais prétendu vouloir produire 100% de notre électricité à partir de l'éolien ?
Discute avec tes gens autour de toi qui ne connaissent rien au sujet, tu seras surpris ! Il me semble que l'idée est assez répandue, chez le grand public, certains militants écologistes, et certains politiques, que lorsque le problème de l'énergie deviendra critique, il suffira de planter quelques éoliennes.
Or il ne faut pas oublier que le problème consiste à n'économiser non pas seulement quelques pour cent, mais à diviser rapidement par quatre notre consommation d'énergie. Jancovici ne dit pas que l'éolien n'est pas une bonne chose. Il dit plutôt, me semble-t-il, que ce n'est pas une assez bonne chose, qu'il ne faut pas "confondre 1 et 100", et que l'éolien (tout comme les autres ENR) n'est malheureusement pas la panacée : il faudra inévitablement réduire notre consommation d'énergie. Il dit également que l'éolien coûte trop cher, par rapport à des mesures moins médiatiques mais plus efficaces, par exemple l'isolation des logements (voir plus bas).
Ce que je lui reproche également, c'est de ne pas mettre ses pages à jour.
Je partage tout à fait cette critique. Notons toutefois qu'il a l'honnêteté de dater ses pages. Peu de gens le font. Ceci dit, Wikipédia est-il vraiment le lieu où mettre cette critique au jour ?
Ce que je reproche surtout à Jancovici, c'est, à partir de données objectives, argumenter en glissant par moment des affirmations plus que surprenantes, de plus en refusant d'envisager une évolution aux situations connues à un instant donné. Et la régulation par le thermique, en prenant exemple sur le Danemark et l'Allemagne, en est un exemple caricatural. A ce jour, en France, et la courbe que Jancovici rappelle sur sa page "hydraulique" le montre très bien, la régulation se fait en instantané par l'hydraulique, et à l'échelle de la journée sur le nucléaire, le thermique n'étant qu'un appoint de base à l'échelle de la semaine, qui ne sert jamais à la régulation instantanée.
Je ne comprends pas ton argument : il envisage ici tout à fait une évolution puisqu'il dit que bien que la régulation se fait actuellement uniquement en hydraulique et en nucléaire, elle devrait se faire en thermique si la production variable augmentait.
Un autre point que Jancovici passe totalement sous silence est le potentiel de pompage-turbinage [...] L'éolien offshore ? Passé sous silence. Les turbines éoliennes à rotor ? L'amélioration et l'évolution d'une technologie naissante ? Pas un mot.
Il me semble en effet que ces idées sont bonnes, mais fourniraient-elles suffisament d'énergie ? As-tu écrit à Jancovici pour lui demander ce qu'il en pense ? Si ce n'est pas le cas, je me ferai un plaisir de lui écrire moi-même. ;-)
Concernant l'opinion "nucléaire" de l'auteur, il suffit de constater que la quasi totalité des pages de son site renvoient systématiquement au nucléaire comme solution: c'est ce que j'appelle une obsession :-)
Très honnêtement, je ne l'ai jamais ressenti comme ça. Je dois bien reconnaître qu'il parle souvent d'énergie nucléaire. En même temps, c'est vrai que c'est une solution assez évidente au problème des émissions de CO2, probablement pas la meilleure (les ENR ont certainement à apporter), mais une fois de plus, prétend-il qu'elle soit l'unique solution ? Je pense qu'il cherche juste à montrer que le nucléaire n'est pas l'épouvantail qu'agitent certains militants dits écologistes, et qu'ils feraient mieux de concentrer leurs efforts sur des points moins médiatiques (le nucléaire est médiatique (donc intéresse des militants) car il fait peur en raison de ses liens avec la bombe atomique, de la catastrophe de Tchernobyl, et car c'est une technologie au sujet de laquelle le grand public ne sait rien de rien, et qui parait presque "magique"), mais plus efficaces en termes d'économies d'énergie (moins utiliser de véhicules à carburant fossile, par exemple).
Le plus gros reproche qui est fait à Jancovici, c'est que par ses positions trop systématiquement du style "la seule solution, c'est le nucléaire", il finit par être la meilleure source d'argumentation des anti-nucléaires
Je ne comprends pas ton raisonnement.
ce que les ENR apporteront, ce sera toujours çà de gagné
Je me permets de citer une fois de plus Jancovici : "Faut-il passer des années à se focaliser sur 0,1% [part estimée en 2002, de la production éolienne française en 2005], quand, dans le même temps, un programme un peu sérieux d'économies d'énergie - comme par exemple l'isolation des logements existants, qui ne demanderait pas plus d'argent public - pourrait facilement faire baisser la consommation d'énergie de 10%, c'est à dire 100 fois plus, en attendant de diviser notre consommation par 2 à 3, seule condition pour envisager la "durabilité" autrement que dans les discours ?".
Même en admettant que Jancovici se trompe d'un facteur 10, il me semble que son raisonnement se tient : les ENR sont chères, et il y a urgence : bien qu'il ne faille pas les faire passer à la trappe, il y a lieu de se concentrer sur les mesures menant aussi vite que possible à des économies.
Ce que les ENR apportent se fait au détriment de l'intérêt médiatique et du support financier pour autre chose.
il est certain qu'on peut trouver une formulation autre, qui convienne à tous
Ecrire "L'auteur est controversé sur certaines de ses conclusions, ... il s'oppose "entre autres" aux anti-nucléaires" me conviendrait (ton premier ajout, sans le paragraphe Controverse...). En revanche, la proximité entre "controversé pour certaines de ses conclusions" et la notion d'"équivalent esclave" me gêne : cette notion me semble particulièrement éclairante quant à la folie de notre consommation d'énergie, et je ne crois pas que les chiffres de Jancovici à ce sujet soient controversés.
Je propose alors d'écrire : "Manicore[1], un site réputé pour ses exercices didactiques - on lui doit notamment la notion d'« équivalent esclave » -, mais controversé pour certaines de ses conclusions, notamment sur les énergies renouvelables.
Jean-Marc Jancovici est régulièrement consulté par les médias. Ses prises de positions personnelles, surtout sur l'énergie nucléaire, s'opposent entre autres aux positions des antinucléaires[2]."
Qu'en penses-tu ?
Merci beaucoup d'accepter cette discussion.
Cordialement,
NicolasB 24 août 2006 à 00:39 (CEST)

Petit ajout : voilà ce que je viens de trouver, noir sur blanc, sur une page du site de Jancovici : "bouder les marges de manoeuvre "faciles" (telles le nucléaire) rendra encore plus ardu le recours aux marges de manoeuvre "difficiles" (mais souhaitables) : les économies d'énergie résultant d'une baisse de la consommation matérielle et les énergies renouvelables" (http://www.manicore.com/documentation/serre/jancovici.html). Il me semble que ça résume assez bien ce qui se dégage du reste de son discours sur les renouvelables. NicolasB 24 août 2006 à 11:47 (CEST)

Heureuse qu'un consensus semble se dégager de cette discussion. J'aime assez la formulation de NicolasB. En effet, elle me parait intégrer les controverses au discours de Jancovici de manière discrète mais efficace. Par contre, la dernière phrase ("Ses prises de positions personnelles, surtout sur l'énergie nucléaire, s'opposent entre autres aux positions des antinucléaires[2].") possède une sonorité déplaisante par la répétition du terme "nucléaire". Je commence à réfléchire à une meilleure formulation... Merci par avance de vos avis éclairés ! -- Barbichette (..~~ ~~..) 24 août 2006 à 01:52 (CEST)

"C'est faux : tu ajoutais un paragraphe intitulé "Controverse sur le contenu du site Manicore"."
C'est faux de dire que c'est faux: j'ai bien précisé "ma première intervention", et expliqué pourquoi, dans un 2ème temps, FredB demandant des justifications, j'avais été plus dans le détail, sachant que çà ferait réagir :-)
Ta formulation me semble très acceptable, et effectivement, il ne faux pas risquer un lien déplaisant entre les ENR et la philosophie générale, comme l'équivalent esclave qui me semble aussi une idée très pertinente, encore qu'il y ait là aussi matière à discuter (je pense que dans les calculs, Jancovici oublie quand-même que les hommes d'il y a 2 ou 3 siècles avaient à leur disposition une autre source d'énergie: les boeufs et/ou les chevaux, sans parler des moulins à vent ou à eau), un calcul "équivalent-cheval" (qui a dit "cheval-vapeur" ?) serait plus pertinent; mais je partage totalement la conclusion générale de cette analyse, à l'échelle près, et la notion d'esclave est très percutante pour stimuler la prise de conscience.
Je propose donc de revenir à l'esprit de ma première modification, mais en faisant plutôt la remarque dans une phrase indépendante du reste du texte, en dessous, précisant: Certaines de ses conclusions concernant l'intérêt réel ou le potentiel des énergies renouvelables sont parfois controversées, sans que celà ne remette en cause la philosophie générale de ses démonstrations concernant le besoin primordial de réduire nos consommations.
Celà conviendrait-il ? Astrée 24 août 2006 à 12:47 (CEST)
"C'est faux : tu ajoutais un paragraphe intitulé "Controverse sur le contenu du site Manicore"."
C'est faux de dire que c'est faux
http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Jean-Marc_Jancovici&diff=9327223&oldid=8829299
Ah ben oui, tiens, je dois être endormi des neurones, la saison qui veut çà probablement. Mea Culpa alors :-P Astrée 24 août 2006 à 18:31 (CEST)
Je propose donc de revenir à l'esprit de ma première modification, mais en faisant plutôt la remarque dans une phrase indépendante du reste du texte, en dessous, précisant: Certaines de ses conclusions concernant l'intérêt réel ou le potentiel des énergies renouvelables sont parfois controversées, sans que celà ne remette en cause la philosophie générale de ses démonstrations concernant le besoin primordial de réduire nos consommations.
L'esprit général de ta remarque me convient tout à fait, en revanche, je trouve la seconde partie un peu lourde sur le plan de la langue, et les répétitions soulevées par Barbichette ne sont pas réglées.
Que penses-tu de remplacer "Ses prises de positions personnelles, surtout sur l'énergie nucléaire, s'opposent aux positions des antinucléaires[2], ce qui entretient de nombreux débats." par "Certaines de ses conclusions à propos des énergies renouvelables et de l'énergie nucléaire s'opposent à celles de nombreux militants écologistes[2], sans que cela ne remette en cause l'essentiel de ses démonstrations concernant l'urgence de réduire nos consommations." ?
NicolasB 24 août 2006 à 13:28 (CEST)
Je vais chipoter. La phrase me conviendrait, à part l'amalgame entre les 2 débats et le terme "militants écologistes" :-/ C'est une définition galvaudée, utilisée à n'importe quelle sauce, souvent pour s'opposer aux ENR d'ailleurs :-) Quand on voit les membres de "Vent de Colère" s'appeler ainsi ... Mais j'avoue avoir du mal à trouver autre chose. J'aimais bien le terme controversé: (controversé - qui génère un débat, une discussion contradictoire), qui reste très généraliste, sans aggressivité et sans impliquer obligatoirement une opposition de face, ni une négation d'une des 2 parties. Je pense aussi, comme tu le soulignais par ailleurs, qu'il ne faut pas faire la confusion entre les 2 débats, qui ne sont pas liés. Je suis donc plutôt partisan de ne pas faire une phrase unique. Il s'oppose aux positions des anti-nucléaires, oui, et il y a controverse concernant ses analyses sur les ENR, ce qui est fondamentalement différent, et sans aucun lien avec la remarque précédente.
"Ses prises de positions personnelles sur l'énergie nucléaire s'opposent aux positions des antinucléaires[2], ce qui entretient de nombreux débats. Par ailleurs certaines de ses conclusions à propos des énergies renouvelables sont controversées, sans que cela ne remette en cause l'essentiel de ses démonstrations concernant l'urgence de réduire nos consommations." Cà va mieux ? Astrée 24 août 2006 à 18:52 (CEST)
Je vais chipoter.
Je t'en prie. Nous somme là pour ça ! ;-)
Ta phrase me convient. Par contre, pour éviter une répétition, on peut remplacer "aux positions des antinucléaires" par "à celles des antinucléaires". Est-ce-que cela convient à tout le monde ? Si c'est le cas, je t'invite à faire la modification. NicolasB 24 août 2006 à 19:24 (CEST)
Allons-y comme çà, alors Astrée 25 août 2006 à 11:31 (CEST)


Sources[modifier le code]

Un truc abérent [1] Comment puet-on se servir du site de Jancovici comme sources pour argumenter une thèse à propos de ces détracteurs !!!!! Ludo 3 novembre 2006 à 11:46 (CET)

Il suffit de s'appeler Lionel Sittler, de ne pas savoir écrire en français et de ne même pas être capable de relire ses modifications, mais j'arrête d'intervenir sur ses gribouillis, c'est peine perdue de se battre contre la bêtise humaine. cf. la longue discussion ci-dessus, que l'impétrant n'a visiblement pas compris. Astrée 4 novembre 2006 à 09:25 (CET)
J'en sui à me demamnder si un arbitrage ne serait pas la meilleur chose. Le Car rendrait un vberdict avec des recommandations pour Lionel Sittler avec obligation de s'y conformer. Toutes ses ontributions sont bourrées de truc abhérent de ce genre. Vive la crédibilité. Ludo 4 novembre 2006 à 11:03 (CET)

"Expert autoproclamé en climat"[modifier le code]

J'ai supprimé l'adjectif "autoproclamé". A connotation polémique, il me semble en effet inapproprié : 1) les compétences de Jancovici sont largement reconnues (cf. les missions d'étude qui lui sont confiées) 2) Jancovici insiste souvent sur le fait qu'il n'est pas lui-même un scientifique, mais un ingénieur servant d'intermédiaire entre le monde des chercheurs et un public non-initié (entreprises, auditoire de conférence, lecteurs...). Cette attitude est très différente de celle consistant à se "proclamer expert". Fabieeuhk

Oui, très juste. Merci. Ludo Bureau des réclamations 15 septembre 2007 à 21:30 (CEST)
Pas d'accord du tout : on parle d'expertise *en climat*, c'est à dire que cette expertise doit être jugé par l'avis du milieu qui travaille sur la question. Le fait qu'il fasse partie de mission d'étude montre simplement qu'il est un expert dans la synthèse d'information et qu'il fait partie du réseau de polytechique. Bon nombre de parlementaire français ont fait partie de commission d'étude sur le climat sans que celà leur donne une quelconque position d'expert. Le terme autoproclamé est tout à fait justifié.
Admettons qu'il ne soit pas "expert". Quelqu'un a d'ailleurs remplacé par "spécialiste". Il n'en reste pas moins que nulle part Jancovici ne s'affiche comme expert, donc cessez avec cet adjectif (largement galvaudé d'ailleurs) d'"auto-proclamé". Fabieeuhk 14 octobre 2007 à 21:00 (CEST)
il n'a pas la grosse tête d'après moi, si c'était le cas il serait chiant dans ses nombreuses conférences (dispo sur le web) je ne l'ai jamais vu s’autoproclamer ceci ou cela en revanche il est régulièrement l'objet de critique acharnées et mesquines par les anti nucléaires qui le trouve trop pro-nucléaire (alors même qu'il prévient qu'il n'y a pas assez d'uranium pour que le nucléaire soit d'avenir ) ses positions sur le nucléaire à l'uranium sont pourtant dictées par l'urgence du taux de co2 dans l'air et la fin du pétrole (voir pic pétrolier)... deux facteurs qui font peser sur le monde l’imminence de la transformation du charbon en pétrole , ce qui aurait des conséquences catastrophiques sur le climat avec risque d'acidification des océans. bref pourquoi dis-je tout ça? certaines personne ne l'aiment vraiment pas du tout! et sont prêt à le casser coute que coute, comme je risque de l’être pour avoir pris sa défense..(cela dit je pense que JMJ devrait s’intéresser au thorium car son blog manicore n'en parle pas (d’après mes recherches) Sylvain48a (d) 11 novembre 2011 à 23:43 (CET)
le qualificatif qui lui irait le mieux, c'est: "réchauffiste carbo-centré", mais ce serait de nature (fortement) polémique :-P Je confirme qu'il y en a des tonnes, comme lui, des "Experts autoproclamés du climat", qui font carrière dans le sillage du fromage Onusien du GIEC). Pour le reste, sur le nucléaire p.e., il ne raconte pas que des conneries, mais le problème c'est qu'il n'est pas fiable! Naibed (discuter) 11 juillet 2015 à 09:35 (CEST)

Climatologue ?[modifier le code]

Jean-Marc Jancovici, que j'apprécie beaucoup ne se présente pas lui même comme un climatologue. Il a fait Polytechnique puis Télécom paris, mais pas d'étude spécifique du climat ou autre. Ces meilleurs pages et arguments (les plus précises et les plus longues) sont sur l'énergie, et pour ce qui est du climat, il se contente de résumer les conclusions du GIEC. Je ne vois donc pas ce qui le classe dans la catégorie "climatologue". --Thierryyyyyyy (d) 29 avril 2008 à 19:03 (CEST)

En fait la dénomination "climatologue" n'est pas scientifique... Il y a pas de "climatologues" en france, comme il y a des "meteorologues" et ce sont les journalistes qui emploient ce terme "les climatologues", pour parler des spécialistes du climat en général... Tu pourrais si tu le souhaite proposer le renomage de la categorie "climatologue" en : "spécialiste du climat", mais l'ennui c'est que le terme (malpropre, je l'avoue) commence à être pas mal utilisé en France... Polluks (d) 29 avril 2008 à 22:45 (CEST)

Commentaire[modifier le code]

C'est quand même consternant de voir que Wikipedia se transforme en tribune libre où viennent pavoiser des pseudo-écolos bobos qui ne connaissent rien à rien et viennent alimenter en mensonges la communauté des internautes... Jancovici, comme son ami Y A Bertrand sont vraiment des écolos d'opérette : un seul des vols de leur hélico pourri consomme plus que ma clio dci en 50 ans... et c'est ce genre de mecs qui viennent donner des leçons de morale aux citoyens sur la conduite à tenir pour préserver l'environnement ? On croit rêver... De plus, la page est protègée... pour éviter que tout à chacun ne puisse rétablir la vérité... Je n'apprécie pas ce genre de vaseux personnage, vraiment ! Canard — Le message qui précède, non signé, a été déposé par l'IP 82.249.255.39 (discuter).

Aucun « pseudo-écolos bobos » ne pavoise ici. L'article n'est pas le fait de M.Jancovici mais de plusieurs rédacteurs. Le contenu a d'ailleurs fait l'objet de longues discussions présentes ci-dessus. L'article est protégé pour éviter les vandalismes tels que celui-ci, nombreux entre mai et juillet. Si vous souhaitez améliorer l'article, vous pouvez vous inscrire. La consultation des pages d'aide vous sera précieuse pour débuter. Votre ton polémique me conduit à vous inviter notamment à lire cette page. Cordialement. Vlaam (d) 3 août 2008 à 16:04 (CEST)

. . on doit pouvoir relever plusieurs sophismes dans cette critique, je ne suis pas une spécialiste en dialectique, le fait de lier JMJ à Y A bertrand pour pouvoir les amalgamer permet surtout de reprocher à JMJ un comportement identique à celui de y a bertrand , hors il faudrait démontrer les similitudes, je n'en voit pas beaucoup, jmj n'a pas d'élicopteres et surtout : -il n'est pas utilisé par le parti socialiste pour une réunion restée peu médiatisée (sauf sur le web) avec également benoit thévard et qui tend à atester que le ps est parfaitement au courant pour le pic pétrolier et ses conséquences -il n'est pas non plus utilisé par l'ump dans un rapport que fillon lui a demandé et qui a fini par donner une intervention au parlement de fillon cette année ou il dit que le pic pétrolier a commencé depuis 2006

bref JMJ et y a bertrand ne sont pas du tout "amalgamables" sauf si on veut la peau de celui ci (jmj) sans compter que reprocher à Y A Bertrand d’être un "écolo d'opérette" démontre une parfaite incohérence des dangers qui nous guettent, je veux parler du fait que les français moyens n'ont que le genres de documents de y a Bertrand pour découvrir l’ampleur des dégâts, et même s'il est évident que certains industriels se servent de l'écologie pour prôner le "développement durable" qui n'est que du green wasching, il semble que la prise de conscience du public doit être booster par des Yann artus Bertrand. -le commandant Cousteau lui aussi parlait de dangers liés à notre prédation sur la terre , il utilisait un vieux bateau recyclé qui bouffait d’énormes quantité de fuel pour traverser l'océan pendant des semaines entières 24/24 (et pour ensuite vendre des dvd et indirectement contaminer la mer avec une algue exotique)une pollution bien plus importantes que celle de y a Bertrand,

 mais on ne touche pas aux icônes des "vrais" écolos ^^

Sylvain48a (d) 12 novembre 2011 à 00:08 (CET)

Climatologue[modifier le code]

M. Jancovici est un X Telecom, il n'est pas climatologue. Il ne suffit pas de s'exprimer sur le sujet pour en avoir le titre.Lady9206 (d) 3 décembre 2008 à 22:09 (CET)

Article[modifier le code]

Après la lecture de cet article, et de bien d'autres, on se dit que Wikipédia devrait vraiment créer une catégorie « Hagiographie dithyrambique ». Mais je crains qu'elle ne devienne très rapidement surpeuplée.Shayabe (d) 4 février 2009 à 14:54 (CET)

Je peine à distinguer la dithyrambe dans cet article (en tout cas, on a vu pire). Mais si vous disposez d'informations pertinentes et de sources sur le sujet, ou si vous pensez qu'une réorganisation de l'article est nécessaire, n'hésitez pas ! Vlaam (d) 4 février 2009 à 15:12 (CET)

j-m Jancovici n'est pas un écologiste[modifier le code]

J-m n'est pas un écolo, il se contente des faits, inutile d’être écologiste pour regarder la réalité en face le déclin du pétrole va suivre la phase de stagnation de la production que nous connaissons depuis 2006 c'est un fait

faire la promotion des énergies renouvelable n'est donc pas une alternative écologiste: c'est un impératif. et des fonds importants doivent être consacré à l'étude des différentes solutions pour produire de l'énergie à partir de nos ressources Jean Marc jancovici n'est donc pas forcément un écologiste dans le sens habituel du terme mais plutôt un homme qui a compris que nos enfants n'auront pas d'énergie comme nous en avons encore, ils n'auront pas l’opportunité de réaliser ce qui devrait être depuis 20ans notre priorité, sortir des énergies qui dépende d'un gisement ou d'une mine

en ce qui concerne le coté pro nucléaire de j-m, la aussi c'est un fait: on ne peut tout simplement pas arrêter les centrales nucléaires du jour au lendemain sans avoir développé des alternatives renouvelables sinon il suffit d'imaginer que demain toutes les centrales s’arrêtent: et on ne pourra tout simplement plus discuter ici..


production d'électricité par centrale au thorium[modifier le code]

"ou le choix du complexe militaro/industriel..." . je tiens à exposer mon avis sur une partie cachée du nucléaire français (du moins le public n'en a pas conscience) Le nucléaire français utilise l'uranium et non le thorium : pourquoi??

et bien tout simplement parce que le thorium n’intéresse pas les militaires (citation de wikipédia pour "thorium"): il serait toutefois difficile de le purifier suffisamment pour qu'il puisse servir à la fabrication d'armes nucléaires'".

"Une autre voie possible pour l'exploitation du thorium consiste à mettre en œuvre des réacteurs à sels fondus, où ceux-ci jouent à la fois le rôle de combustible et de fluide caloporteur. L'un des premiers essais a eu lieu à Oak Ridge dans les années 1960. Un réacteur à sel fondu expérimental a été construit pour étudier la faisabilité d'un tel cycle, en utilisant un sel de fluorure de thorium suffisamment chaud pour être liquide, ce qui élimine en particulier le besoin de fabriquer des éléments combustibles. 'L'expérience, qui a fonctionné de manière satisfaisante de 1965 à 1969, utilisait du Thorium-232 comme élément fertile et de l'uranium-233 comme combustible fissile. Le programme a été définitivement interrompu en 1976 faute de crédits et faute d'intérêt suffisant des milieux militaires L'exploitation du thorium par des réacteurs nucléaires à sels fondus paraît néanmoins aujourd'hui être la voie la plus prometteuse ; elle est à l'étude dans plusieurs pays comme la France, les États-Unis, la Chine13, l'Inde et le Japon. A l'exception de la France, tous ces pays ont récemment décidé d'engager des efforts industriels significatifs dans cette direction.''Texte en italique

ces citations de wikipédia montrent que les militaires français s'opposent au thorium, pourtant il y a 3fois plus de thorium que d'uranium , et les centrales ne produisent que peu de déchet comparativement à l'uranium on peut en conclure que ce sont les déchets qui intéressent l'industrie de l'armement français, les déchets permettent de fabriquer les bombes tout simplement, le programme nucléaire français ne sert pas seulement à fabriquer du courant électrique mais il permet surtout de fabriquer du plutonium et des obus à uranium appauvri dans un couteux programme qui depuis sa création a donné lieu à de multiples essais en Polynésie avec l'argent public...

les entrées d'argents liées à cette utilisation détournée de nos centrales est une bonne motivation pour l'industrie de l'armement d'empêcher la nation de suivre le chemin emprunté par bien d'autres pays,(nucléaire au thorium et recherche et développement des énergies renouvelables) aussi nous seront dans une situation délicate un jour prochain: moins de pétrole, moins d'uranium, sans doute en retard sur le programme au thorium (si le prix du courant électrique prenait en compte l'argent public dépensé pour les recherches militaires et les essaies on se rendrait compte que le nucléaire est hors de prix!) bref l'époque du France, de la tour effel, des lumieres, du concorde est terminé : la France n'a aucune vision d'avenir et elle est dirigé par les industries il serait intéressant d'avoir l'avis de J- M à ce sujet Sylvain48a (d) 6 mai 2011 à 12:13 (CEST)

je suis nul en édition, je fais des progrès lentement , trop vieux et trop dyslexique lol mais ces infos je les ai prises sur wikipedia Sylvain48a (d) 12 novembre 2011 à 00:12 (CET)

Notes et références[modifier le code]

intervention au Sénat[modifier le code]

Est-il possible de compléter l'article par le récente intervention devant le Sénat ?

Cordiales salutations. Luc Martin


Admissibilité ?[modifier le code]

Bonjour ! Je me demande si la vie et l'oeuvre de Mr. Jean-Marc Jancovici ont bien une place dans une encyclopedie. Je n'aime pas trop être l'ange exterminateur, mais est-ce que vraiment cette page répond aux critères d'admissibilité dans Wikipedia, tels que définis sur Wikipédia:Notoriété_des_personnes, je cite:

Critères généraux de notoriété:

  • Être mentionné dans une encyclopédie de référence (Encyclopædia Universalis, Encyclopædia Britannicaetc.)
  • Ou avoir été le sujet principal d'un ouvrage publié à compte d'éditeur ou d'au moins deux articles ou émissions consacrés espacés d'au moins deux ans dans des médias d'envergure nationale ou internationale.

Or, les références cités ne correspondent vraiment pas à ces critères: elles sont presque toutes des références à son ou ses sites ( http://www.manicore.com/ et http://carbone4.com ); il n'y a aucune source dans des ouvrages de références. Il y a bien une référence sur un site de l'administration (enfin, sur son cache - http://archive.wikiwix.com/cache/?url=http%3A%2F%2Fwww.legrenelle-environnement.gouv.fr%2Fgrenelle-environnement%2Fspip.php%3Farticle27 ) mais au milieu de plusieurs dizaines d'autres personnes qui, elles, n'ont pas de page wikipedia...

La seule référence médiatique sérieuse ( France Info - en cache là aussi - http://archive.wikiwix.com/cache/?url=http%3A%2F%2Fwww.france-info.com%2Fspip.php%3Fpage%3Darchive_sous_theme%26theme%3D81%26sous_theme%3D442 ) montre qu'en 2010 il a bien participé à une série d'émission. Mais cela ne respecte pas la rêgle de ... "émissions consacrés espacés d'au moins deux ans" ci-dessus.

Pardon de mettre cette discussion en tête d'article : mais avant de discuter des opinions de Mr. Jancovici, il me parait naturel de me demander si simplement un article sur lui a une place dans une encyclopédie...

Bref il me semble y avoir un fort doute sur l'admissibilité de cet article. Opinions bienvenues. --Farialima (discuter) 25 novembre 2015 à 23:22 (CET)

Je pense que cet article est largement admissible ; ne serait-ce que parce que Jean-Marc Jancovici a publié plusieurs livres auprès d'éditeurs notables et que ces livres ont reçus de nombreuses critiques dans la presse.
Cordialement. Abaca (discuter) 29 novembre 2015 à 22:22 (CET)
PS : l'usage est de placer un nouveau sujet de discussion en pas de page (ordre chronologique). En début de PdD, peu de contributeurs le verront.
Toutes mes excuses, je n'avais pas vu les livres publiés - http://www.amazon.fr/s/ref=nb_sb_noss?url=search-alias%3Dstripbooks&field-keywords=Jean-Marc+Jancovici . Vous avez raison, il y en a suffisamment pour justifier cette page. Néanmoins il y a pas mal de contenu dont je me demande si il devrait être là, le mieux étant:
 À titre personnel, J-M. Jancovici indique ne jamais prendre l'avion pour des déplacements en France, très peu la voiture, et ne pas avoir de téléphone mobile (ce dernier fait étant pour sa tranquillité)
qui ne me parait pas une information digne de figurer dans une encyclopédie... Serait-ce une bonne idée d'élaguer un peut cette page de son contenu non-encyclopedique ? --Farialima (discuter) 4 décembre 2015 à 14:54 (CET)
PS : l'usage est de placer un nouveau sujet de discussion en pas de page (ordre chronologique). En début de PdD, peu de contributeurs le verront.
en effet. Déplacé.