Discussion:Japonais

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Autres discussions [liste]
  • Suppression
  • Neutralité
  • Droit d'auteur
  • Article de qualité
  • Bon article
  • Lumière sur
  • À faire
  • Archives



mouais...[modifier le code]

y'a quelqu'un? je sais pas qui a rédigé cet article sur la langue japonaise, mais c'est imprécis et il y'a quelques inexactitudes.... Dire par exemple que les Romaji sont des caractères japonais (comme cela était présenté dans l'ancienne version de l'article) est un énorme contre-sens! Pas mal de points à revoir donc.... Gcworld 9 oct 2004 à 06:53 (CEST)

pas des dialectes[modifier le code]

Les langues d'okinawa sont des langues séparées, pas des dialectes du japonais cf http://en.wikipedia.org/wiki/Japanese_language et http://en.wikipedia.org/wiki/Japonic_languages

Vocabulaire de l'espéranto[modifier le code]

Un japonophone dans la salle pour aller insérer dans cet article des jolis kanji ou kana des mots japonais desquels originent les mots suivants :

cunamo (Tsunami), haŝio, hajko (Haiku), utao (Uta), zeno (Zen)

Merci ;-)

Jmfayard 18 novembre 2005 à 22:58 (CET)

Voilà qui est fait ! Jukun 15 mars 2006 à 15:28 (CET)

comprends pas[modifier le code]

Le prédicat se place à la fin des énoncés dans lesquels l'expansion n'est pas mise en vedette
ca veut dire quoi, mettre en vedette en termes linguistique ??
Rune Obash 23 décembre 2005 à 13:12 (CET)


Idiotisme japonais ?[modifier le code]

Quel est le terme consacré pour les idiotismes japonais? Y a-t-il d'ailleurs un terme consacré? Pierre de Lyon 23 janvier 2006 à 14:52 (CET)

subotai@voila.fr[modifier le code]

C'est une première fois que je viens sur ce site, et je vous souhaites la bienvennue; Ayant un age avancé,je ne sais pas ce que les "d'jeun's" préfèrent mais je ne suis pas encore assez vieux pour ne pas avoir vu D-Hunter . Pour les gens qui naiment bien ce genre là.


     A+

Origine du terme "nihon"[modifier le code]

Cette partie de l'article me semble incorrecte:

L'ensemble 日本 (nihon ou nippon) désigne le Japon parce que, du point de vue japonais de l'époque, la Chine était le centre du monde : le Japon se trouve à l'est de la Chine et est donc du côté où arrive le soleil (si on se place depuis leur « centre du monde »). C'est de là que vient l'expression « pays du soleil levant ».:

Les historiens s'accordent à situer l'origine (disons plutôt l'officialisation) de ce terme dans la lettre envoyée à la Chine par le prince Shōtoku Taishi, qui commençait par « de l’empereur du soleil levant à l’empereur du soleil couchant…» Le nom se réfère donc à la position géographique des deux pays l'un par rapport à l'autre, et non pas à la position de la Chine au centre du monde, vision qui n'a semble-t-il jamais été acceptée au Japon. Clash 10 avril 2006 à 22:24 (CEST)

Ōsaka-ben ???[modifier le code]

L'Ōsaka-ben est un sous-dialecte du Kansai-ben, il me semble qu'il ne devrait pas être mis au même niveau que celui-ci... Peut-être de manière indentée ? Ou sur la page du Kansai-ben ? Eden 28 juin 2006 à 08:55 (CEST)

Je l'ai indenté, avec le kyōtō-ben et j'ai rajouté le kōbe-ben, tous 2 de la même famille des kansai-ben. Eden 28 juin 2006 à 12:13 (CEST)

Pas convaincu...[modifier le code]

Je cite : "Le japonais est la langue utilisée par la plupart des habitants du Japon (sauf les Aïnous, les habitants des îles Ryūkyū et les immigrés)"

Ne serait-il pas mieux de dire que : 1 - "Le japonais est la langue officielle du Japon" 2 - "Il existe aussi le langage Aïnous, encore utilisé de nos jour par quelques uns des descendants de ce peuples" (par exemple).

Pourquoi les immigrés n'utiliseraient-ils pas le japonais? C'est interdit par la constitution japonaise? Arrêtons de dire des bêtises s'il vous plaît...

Sur ce point précis, je suis assez d'accord (n'oublie pas de signer tes posts). Pour le reste, le principe de wiki est : si ça n'est pas correct, change le --Ivanoff 1 septembre 2006 à 21:43 (CEST)
J'ai modifié cette partie : il ne reste presque plus de locuteurs de l'ainou et comme les habitants des Ryukyu ils sont tous bilingues en japonais Tomaaru 21 avril 2007 à 10:46 (CEST)

Image:Japanesekatahira.png[modifier le code]

Il serait sympa à l'auteur de cette image de ce faire connaître et de régulariser la situation de celle-ci.Bilou 25 décembre 2006 à 14:43 (CET)

Hum, l'utilisateur censé l'avoir uploadé n'existe pas dans la base des utilisateurs...
As-tu demandé à Aoineko? Il a été développeur à une époque, il est possible qu'il se soit servi de cette image pour tester des trucs, avec un pseudo-compte... Eden 30 décembre 2006 à 14:09 (CET)

Mise en page[modifier le code]

  • Merci de laisser ma mise en page, car elle facilite la lectrue de l'article.

NB : j'ai eu l'ocasion d'entendre du japonais, et j'ai remarqué que e et z sont prononcés é et dz.

Et... on peut savoir dans quelle condition tu as entendu un son 'dz' ??? En tout cas, tu as fait quelques modifications abusives dans les prononciations... Evite de modifier les sonorités si tu ne connais pas la langue s'il te plaît... Ginko 18 janvier 2007 à 11:21 (CET)
J'ai mes sources personnelles. 86.199.6.222 25 janvier 2007 à 19:26 (CET)

Points à revoir[modifier le code]

"Bien qu'il s'agisse d'une langue isolée, le coréen est la langue la plus proche du japonais (morphologie, syntaxe surtout)." >Outre le fait que la syntaxe de cette phrase est bancale (quel tel "langue isolée" se rapporte à "le coréen"), cette affirmation est inexacte : les langues ryukyu sont les plus proches du japonais, et les SEULS points communs entre le japonais et le coréen sont la syntaxe, la structure morphologique et les mots empruntés au chinois. Il faudrait penser à reformuler ce passage.

"À la différence de la plupart des langues indo-européennes, la phonologie de la langue indigène japonaise a survécu sans grand changement (à l'exception du timbre vocalique de certaines syllabes), comme on peut en juger en comparant par exemple les mots indigènes me, aki, asa, ame, umi, kumo du japonais moderne aux mêmes mots du Manyôshû (VIIIe siècle)." Affirmation complètement erronée. La phonologie a vu d'importantes évolutions dans son système de voyelles, ses consonnes, sa structure syllabique, son système d'accent/ton et son rythme depuis le VIIIe siècle. Et il vaudrait mieux supprimer/réécrire toutes les remarques approximatives sur la prononciation qui font doublon avec la page sur la phonologie du japonais. Bref, toute la section "Avant l'écriture" devrait être réécrite.

"L'utilisation de la politesse est un pré-requis dans la majorité des situations sociales : contrairement à la France où une utilisation trop poussée de la politesse peut conduire à paraître obséquieux ou hypocrite, au Japon une utilisation insuffisante de la politesse conduit à paraître incorrect, voire insolent." >Suis-je le seul à trouver cette affirmation bizarre? En France aussi la politesse est importante, et on ne tutoie pas le premier venu.

Réponse[modifier le code]

Je suis d'accord avec ce que vous dites. Je ne suis pas du tout d'accord avec cette théorie selon laquelle le japonais serait une langue mixte, majoritairement coréenne et/ou "altaïque", avec un substrat austronésien, tout simplement parce que :

  • Autant il existe de nombreux points communs entre les dialectes turcs, mongols et mandchous (qui forment la famille altaïque), autant il y a très peu de points communs entre le japonais, le coréen et les langues altaïques, mis à part leur syntaxe et leur structure morphologique (qui ne sont pas l'apanage des langues altaïques d'ailleurs : il me semble qu'on retrouve cette structure dans de nombreuses langues agglutinantes également). Il s'agit donc de 3 familles distinctes.
  • De plus, il y a eu très peu de brassages entre les japonais et les peuples austronésiens (les haplogroupes génétiques le prouvent). Les quelques "points communs" (ex : syllabes ouvertes) existant entre le japonais et les langues austronésiennes ne sont, à mon avis, que pures coïncidences, et ne résultent pas d'une influence mutuelle, encore moins d'une origine commune. D'ailleurs, les syllabes ouvertes ne sont pas l'apanage des langues austronésiennes (on retrouve aussi ces caractéristiques dans certaines langues andamanaises, papoues, australiennes etc.), et à contrario, certaines langues austronésiennes possèdent des syllabes fermées.

Suppression des liens externes et lien vers annuaire dmoz[modifier le code]

J'ai remplacé les liens externes par un lien vers la catégorie appropriée de l'annuaire dmoz car

1) C'est ce qui est fait dorénavant sur de nombreux articles. C'est donc une question de cohérence. Pour rappel, dmoz est un annuaire libre.

2) Le problème des liens externes est que chacun vient rajouter son petit lien perso pour faire sa petite publicité. Par conséquent, les liens externes ont souvent tendance à être un sacré bazar... Wikipedia n'a pas pour vocation d'être un annuaire de liens. Il vaut mieut déléguer cela à un autre site.

--MaTT 6 juin 2007 à 17:09 (CEST)

Suppresion du paragraphe sur le keigo ?[modifier le code]

Bonjour,

Je pense que l'on peut supprimer le paragraphe sur le keigo de cet article. Il y a déjà une intro dans Grammaire japonaise et un article assez fourni sur le sujet. Je trouve qu'en parler ici apporte un niveau de détails trop important pour l'article. De plus cela demande plus de boulot car il faudra maintenir ce paragraphe en plus des informations de Grammaire japonaise et de Keigo.

Qu'en pensez-vous ?

--MaTT 6 juin 2007 à 19:18 (CEST)

Rétro-transcription des Katakana de la colonne ラ[modifier le code]

Rétro-transcriptions = transcription en roomaji d'un terme japonais emprunté à une langue occidentale (ex : Furansu, フランス, France)

Je suis étonné et un peu déçu de voir que les rétro-transcriptions de syllabes de la colonne ラ se font toujours avec la lettre "r", même quand le katakana en question est la transcription d'un mot contenant un L.

Quand il ne s'agit que d'un mot dans un article, je corrige souvent, mais je viens de tomber sur des articles dont le titre comporte cette erreur...(Tarento, Gaikokujin tarento...)

De ce fait, je me pose 2 questions :

- Est-ce un choix volontaire, et si c'est le cas, quelles en sont les motivations ?

- Si ce n'est pas le cas, est-il possible de changer le titre d'un article ?

Merci !

Qui es-tu ? :) Il faut signer et dater tes messages. Tu peux signer tes messages avec le bouton "signature" juste à côté du bouton "panneau W interdit". Pour en revenir à ta suggestion, il existe de nombreux mots issus de langues étrangères en japonais. Mais les japonais s'approprient ces mots si bien qu'ils deviennent du japonais à part entière, avec parfois un sens totalement différent du mot d'origine... Je pense donc qu'il faut appliquer les règles de romanisation habituelles.--MaTT 9 juin 2007 à 00:35 (CEST)
Excuse moi, je ne suis pas encore un habitué, et je pensais que ça signait automatiquement en fonction de l'auteur.
Concernant la "méthode de romanisation habituelle" (on parle de méthode plutôt que de règle), il en existe en fait plusieurs, mais la méthode officielle (Kunrei) est rarement utilisée et la méthode la plus courante (Hepburn) présente de nombreuses variations (et celle que j'aborde plus haut en est une, mais elle n'est pas (encore) mentionnée dans l'article français). La troisième, Nihon-shiki est considérée comme désuète.
Ceci dit, ça ne réponds pas à ta remarque. En effet, les japonais s'approprient les mots qu'ils empruntent, et leur prononciation devient tout à fait japonaise.
En revanche, le fait de retranscrire une syllabe de la colonne par un r ne me semble pas du tout pertinent, puisque le son de la colonne en japonais ne ressemble pas du tout à un r français (pas plus qu'à un r anglais d'ailleurs). Il ressemble beaucoup plus au son l.
C'est donc le fait même de retranscrire une syllabe de la colonne par un r que je remets en cause, mais il est aujourd'hui impossible de revenir sur les choix passés, et donc on ne pourra pas faire en sorte que les gens se mettent par miracle à transcrire avec des l plutôt que des r.
De ce fait, je considère que le r et le l sont aussi valides l'un que l'autre, mais j'accepte que le r aie pris le pas dans tous les cas ou il n'y avait pas de raison particulière de privilégier l'un ou l'autre. En revanche, dans les mots empruntés comportant à l'origine un l, on a une bonne raison de mettre un l et pas un r.
C'est pourquoi, à mon sens, on gagnerait en clarté sans rien enlever au sens si on pouvait, simplement en lisant un mot emprunté et romanisé, comprendre que les Japonais se sont réapproprié ce mot, et en même temps reconnaître le mot qui a été emprunté, ce qui est souvent loin d'être évident.--Shinigami Delroën 10 juin 2007 à 20:56 (CEST)
Pas de pb pour la signature, je voulais juste te conseiller :-) Deux choses me gênent. 1) Tu remets en cause la méthode de romanisation choisie par WP dans son ensemble. Les mots avec un 'l' n'obéiront pas à cette méthode. Les méthodes de romanisation introduisent forcément des conventions de lecture. De cette manière, elles sont uniques quelque soit le pays. Par exemple, le pinyin demande un certain apprentissage. Faut-il réécrire tous les livres pour que les petits français aient moins de mal à le lire ? 2) Tu fais une distinction entre les mots japonais. Tarento est du japonais. Pourquoi faudrait-il aider les français à le lire plus facilement que d'autres mots, comme par exemple râmen ? Une fois que l'on sait que le 'r' se prononce 'l', l'origine du mot est évidente. Une solution possible et à mon avis meilleure à ta préoccupation serait de mettre un lien vers Méthode Hepburn sur les mots qui posent problème. Ou bien, faire un encart "attention ce mot se prononce talento". Dans tous les cas, il faudrait une décision collective et créer un modèle.--MaTT 10 juin 2007 à 23:07 (CEST)
C'est pratique les gens organisé, ça facilite les réponses :
1. Je ne savais pas que Wikipédia (si j'ai bien interprété le WP) avait choisi d'utiliser une méthode de romanisation particulière. De plus, s'il s'agit de la méthode Hepburn, il faudrait dans ce cas préciser quelle variante on utilise (et il y a de nombreuses variantes en circulation sur wikipédia !) Si par contre c'est la méthode Kunrei (méthode "officielle" de la norme ISO), alors la majorité des pages est à corriger !
Je pense aussi que tu exagère un peu sur le "Faut-il réécrire tous les livres pour que les petits français aient moins de mal à le lire ?" car ce "problème" du r est présent dans toutes les langues occidentales (sauf peut-être pour les langues ou le r est roulé, ce qui le rend plus proche du japonais), aussi le problème ne concerne pas que les petits français. Mais je reconnais qu'il est illusoire de vouloir changer tout le système de romanisation.
2. Je n'avais pas compris précédemment le problème que tu as soulevé, c'est à dire faire une distinction entre des mots japonais, sous prétexte qu'ils sont empruntés ou non. Je n'avais pas vu cela comme ça et effectivement, vu sous cet angle, il ne serait pas pertinent de changer de méthode de romanisation. De ce fait il faut donc soit laisser les choses comme elles sont, soit tout changer. C'est pourquoi je vais créer dès demain ma propre méthode romanisation, qui sera, je n'en doute pas, très vite adoptée par tous. :P
Plus sérieusement, l'idée de construire un modèle pour les termes japonais empruntés, avec une indication phonétique et un lien vers la méthode Hepburn, me semble excellente.
Shinigami Delroën 10 juin 2007 à 23:50 (CEST)

Bonjour tout le monde. Nouveau (et modeste) contributeur sur les articles traitant du japonais, je souhaiterai savoir quelles sont les conventions précises à utiliser pour transcrire les mots japonais en Rōmaji. En effet, j'ai déjà vu des pages Wikipédia mélanger plusieurs méthode de transcription. Exemple avec le lien suivant http://fr.wiktionary.org/wiki/%E4%BB%8A%E6%97%A5#.7B.7B.3Dja.3D.7D.7D qui, avant ma modification (qui me fait maintenant douter...), se présentait ainsi : "Rōmaji : kyou" et que j'ai remplacé en "Rōmaji : kyō " A mon sens, il est assez illogique de placer un macron sur le "o" de "Rōmaji" et de ne pas en mettre sur le "o" de "kyou". Sans rentrer dans le débat des méthodes officielles on non, je trouve, en tant que quasi débutant en japonais, qu'il est particulièrement trompeur de mettre un "u" pour allonger une lettre. On pourrait en effet croire qu'il faut prononcer "kyo ou" ou "kyo u". Bref, y'a-t-il une règle en la matière ou au moins une convention fixée par wikipedia ? Il serait en effet dommage de se lancer dans une guerre d'édition à ce sujet (expression que je découvre en allant lire l'article sur Benoit XIV !). Merci d'avance pour vos réponses. A.CELLE

Sur wiki, on utilise la méthode Hepburn (voir détail Wikipédia:Transcription du japonais) donc avec les macrons, après c'est peut être pas respecté partout! Après tu sauras que cela a été cause de longs et pénibles débats, notamment à cause des macrons, dont seul wikipédia a le secret!
Gringo le blanc ['Un bisou?] 11 septembre 2009 à 20:53 (CEST)

la langue japonaise n'est pas la langue officielle du Japon[modifier le code]

Ne modifiez pas tout le temps, la langue japonaise n'est pas la langue officielle du Japon.

法律では何も定められていないが、公文書は日本語で書かれ、学校教育でも日本語を「国語」としている。--Symane (d) 16 février 2008 à 14:43 (CET)

Je comprends qu'il n'y a pas de loi validant le fait que le japonais est langue officielle (peut être est-ce superflu dans l'esprit des japonais) mais d'après ta citation, c'est la langue de l'école et des documents officiels quand même.
  • D'où est tiré ta citation ?
  • Quelle(s) autres langues pourraient (sont) également parlées au Japon sinon ?
  • L'article ja:日本語 dit que c'est la langue officielle de fait, non ?
--Ivanoff (d) 16 février 2008 à 20:20 (CET)
La langue officielle doit être reconnaise par l'Etat, tu comprends? Le meme cas pour les Etats-unis, il n'y a pas la lague offcielle.
  • ja:各国の公用語の一覧-法律では何も定められていないが、公文書は日本語で書かれ、学校教育でも日本語を「国語」としている。
  • la langue nationale =/ la langue officielle!
  • ja:日本語 dit, 公用語: 日本国(事実上).
Oui je comprends. Plutôt que de mettre les tags ref nécessaire, tu aurais plus vite fait de modifier l'article. Enfin c'est fait. --Ivanoff (d) 18 février 2008 à 20:25 (CET)

Ne faudrait-il pas utiliser un modèle…[modifier le code]

… du style {{lang|ja|…}}, {{langue|ja|…}} ou {{nihongo|ja|…}} pour chaque occurrence de mots en japonais dans le corps de l’article ? Au choix en fonction des arguments permis par ces modèles (ex. : besoin d’indiquer ou pas la translittération, signification, etc.) — MetalGearLiquid [m’écrire] 16 juin 2008 à 02:20 (CEST)


Comment appelle t-on une personne qui parle le japonais[modifier le code]

est ce que le bon terme est nipponphone ou japonophone?

Si l'on parle d'une personne qui n'est pas japonaise mais qui parle le Japonais , c'est un Japonisant.

Anglicisme[modifier le code]

Dans la phrase « L'utilisation de la politesse est un pré-requis dans la majorité des situations sociales » du paragraphe « politesse », le terme « pré-requis » est un anglicisme, calque de l'anglais « prerequisite ». En français correct, on dira « préalable » qui a exactement le même sens. --91.135.180.215 (d) 29 octobre 2011 à 09:28 (CEST)

La politesse n'est pourtant pas toujours préalable à ces situations. JackPotte ($) 29 octobre 2011 à 13:44 (CEST)

Dictionnaire et Grammaire[modifier le code]

Dictionnaire de la Langue Japonaise (Japonais-Français-Anglais) précédé d'une introduction á l'étude de la langue Japonaise par L. Léon de Rosny, Volume 1 By Léon ¬de Rosny

http://books.google.com/books?id=CvJLAAAAcAAJ&printsec=frontcover&dq=langue+japon&hl=en&sa=X&ei=_64CVPL0LIKnggS81ILABw&ved=0CB4Q6AEwAA#v=onepage&q=langue%20japon&f=false

Grammaire de la langue japonaise parlée By Maurice Courant

http://books.google.com/books?id=-UoQAAAAYAAJ&printsec=frontcover&dq=langue+japon&hl=en&sa=X&ei=_64CVPL0LIKnggS81ILABw&ved=0CC4Q6AEwAw#v=onepage&q=langue%20japon&f=false

Japon, Indo-Chine, Empire Birman, (ou Ava), Siam, Annam (ou Cochinchine ... By Adolphe Philibert Dubois de Jancigny

http://books.google.com/books?id=BgQpAAAAYAAJ&pg=PA154&dq=langue+japon&hl=en&sa=X&ei=hbgCVMbQK421ggSU_oH4Bw&ved=0CCMQ6AEwAQ#v=onepage&q=langue%20japon&f=false

Voyages de C. P. Thunberg au Japon par le cap de Bonne-Espérance ..., Volume 3 By Carl Peter Thunberg, Louis Mathieu Langlès, Jean Baptiste Pierre Antoine de Monet De Lamarck

http://books.google.com/books?id=luBaAAAAQAAJ&pg=PA280&dq=langue+japon&hl=en&sa=X&ei=hbgCVMbQK421ggSU_oH4Bw&ved=0CDwQ6AEwBQ#v=onepage&q=langue%20japon&f=false

http://books.google.com/books?id=6pbnps_kV2gC&pg=PA280&dq=langue+japon&hl=en&sa=X&ei=hbgCVMbQK421ggSU_oH4Bw&ved=0CCkQ6AEwAg#v=onepage&q=langue%20japon&f=false

Le Japon, ou, Voyage de Paul Ricord, aux iles du Japon: en 1811, 1812 et ... By Petr Ivanovich Rikord, Vasiliĭ Mikhaĭlovich Golovnin, M. Breton (Jean Baptiste Joseph)

http://books.google.com/books?id=qrwOAQAAIAAJ&pg=PA179&dq=langue+japon&hl=en&sa=X&ei=hbgCVMbQK421ggSU_oH4Bw&ved=0CFEQ6AEwCA#v=onepage&q=langue%20japon&f=false

http://books.google.com/books?id=LmzoUhy-5k4C&pg=PA179&dq=langue+japon&hl=en&sa=X&ei=hbgCVMbQK421ggSU_oH4Bw&ved=0CEoQ6AEwBw#v=onepage&q=langue%20japon&f=false

Histoire naturelle, civile et ecclésiastique du Japon, Volume 1 By Engelbert Kaempfer

http://books.google.com/books?id=Oe0OAAAAQAAJ&pg=PA217&dq=langue+japon&hl=en&sa=X&ei=hbgCVMbQK421ggSU_oH4Bw&ved=0CEQQ6AEwBg#v=onepage&q=langue%20japon&f=false

31 août 2014 à 07:57 (CEST)

Histoire du japonais[modifier le code]

J'avais élagué certains passages de ce paragraphe qui est, il faut bien le dire, qualitativement insuffisant, pour un article aussi important que "Japonais". Ils ont ete retablis par Dfeldmann, donc j'explique mes motivations.

Les différents peuples japonais utilisaient la langue japonaise depuis 4 000 ans

  • Alors que les liens du japonais (ou plus exactement des langues japoniques) n'est meme pas connu avec les autres langues, d'ou vient cette affirmation que la langue existe depuis 4 000 ans ? Pourquoi pas 3 000 ou 8 000 ? Reference souhaitee.

, mais ils n'avaient pas d'écriture jusqu'au ive siècle après J.C. L'apport de l'écriture se fit par les moines bouddhistes chinois du courant chán, qui apportèrent aussi de nombreux autres aspects de la culture chinoise et du bouddhisme[réf. souhaitée].

  • Effectivement traditionnellement on lie le developpement des caracteres chinois au Japon a l'essor du bouddisme a la cour imperiale ; quant au courant chán (l'equivalant chinois de zen), une solide reference me semble plus que necessaire, sachant que le l'arrivee du zen au Japon est totalement anachronique avec les debuts des kanjis. A priori donc c'est errone.

Les Japonais rencontrent de nombreuses difficultés à adapter cette écriture à leur langue, car elle est très différente du chinois.

  • OK

Ils commencent par utiliser les signes qui sont les plus proches en termes de prononciation avec le japonais.

Les signes chinois, appelés Kanji par les Japonais, sont principalement des idéogrammes, et les Japonais vont donc utiliser différentes façons de les prononcer en les associant.

Ils gardent d'une part une prononciation japonaise, dite kun (訓?), et ajoute la ou les prononciation(s) issue(s) du chinois on (音?). Par exemple le signe 人 (personne) se prononce hito avec la prononciation kun, et jin avec la prononciation on.

  • Gardent n'est pas clair. Ils ne gardent rien puisqu'ils viennent de Chine ou leur prononciation n'a rien a voir avec le japonais originel.

Il peut aussi arriver que certains signes aient plusieurs prononciations différentes, selon l'association qui est faite avec un autre signe.

  • Tres simplificateur, et pas loin du hors-sujet (histoire du japonais...). Pas utile ici je pense.

Il arrive ainsi, même aujourd'hui, que les Japonais puissent comprendre un signe sans pouvoir le lire.

  • Hors-sujet

--Maidodo (discuter) 23 octobre 2015 à 03:01 (CEST)

Oui, tout ce passage est plus que douteux. J'avoue avoir remis ca un peu vite, et le plus simple, en urgence, est de tout mettre avec un avertissement genre

Vous pouvez aider en ajoutant des références. Voir la page de discussion pour plus de détails.

(sur toute la section), puis de repartir de l'article détaillé ; je vais voir s'il est en meilleur état que celui-ci.--Dfeldmann (discuter) 23 octobre 2015 à 03:21 (CEST)

90000 étudiants dont 77000 Chinois et 15000 Coréens = 92000...[modifier le code]

Vers la fin de l'article, il y a une erreur de calcul, quels chiffres sont bons?