Discussion:Invasion de la Malaisie

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Autres discussions [liste]
  • Suppression
  • Neutralité
  • Droit d'auteur
  • Article de qualité
  • Bon article
  • Lumière sur
  • À faire
  • Archives

marek2 (d) 30 avril 2011 à 17:31 (CEST) Cet article, comme celui sur la Bataille de Singapour, est, au mieux, un exercice de poésie, au pire, un exercice de désinformation. Aucune des circonstances qui menèrent à ce désastre n'est sérieusement abordée. A moins qu'il soit prouvé que Singapore, the pregnable fortress de Peter Elphick présente une falsification de l'Histoire, cet ouvrage (au demeurant mal écrit) montre un enchainement inéluctable de fautes, d'incompétences, de trahisons, d'aveuglements qui ont conduit à cette tragédie. J'en vois une autre, qu'un british n'évoquerait pas : aucune des forces alliées ne combattait pour défendre son propre pays. Près de 50 % des troupes étaient indiennes, minées par le ferment nationaliste (plusieurs milliers de sepoys passèrent chez les Japonais rejoindre les rangs de l'INA). Les Australiens attendaient des Britanniques protection de l'Australie et couverture aérienne, mais n'étaient pas prêts au combat et n'ont jamais coopéré avec les Britanniques. Les Britanniques qu'on le veuille on non, n'étaient pas chez eux, étaient imbus de leurs préjugés et ont été "sacrifiés" par Churchill qui ne jurait que par les fronts à l'Ouest. Les seuls "locaux", Malais et Chinois, n'ont été que des figurants. Les Britanniques se méfiaient des Chinois (la Dalforce n'a jamis été vraiment activée) et de leurs orientations communisantes.

Pas de couverture aérienne, pas de tanks, pas de moyens de communication, pas de cables pour créer des ligne de campagne, des troupes non entraînées (la moitié des Indiens n'avaient jamais vu de chars). Les aérodromes ont été abandonnés sans destructions de retardement, les ponts ont été coupés parfois en laissant des troupes alliées du mauvais côté. Les commandants d'unités ( au niveau division) ne sont jamais allé sur le front, en tout cas chez les Australiens, leur QG était le plus souvent beaucoup trop éloigné du front.

(à suivre) mais je ne vais pas réécrire l'HISTOIRE. marek2 (d) 30 avril 2011 à 17:31 (CEST)