Discussion:Histoire de la notation musicale

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Autres discussions [liste]
  • Suppression
  • Neutralité
  • Droit d'auteur
  • Article de qualité
  • Bon article
  • Lumière sur
  • À faire
  • Archives

Comment le Ut s'est transformé en Do ? --Serged 6 déc 2004 à 15:14 (CET) Autre problème: l'article parle des noms utilisés en Occident. Hors do & co ne sont utilisés que dans les pays latins (au mieux). L' L'Allemagne et les pays anglo-saxons utilisent des lettres... Mais je ne sais pas les détails géographiques et historiques pour corriger l'article. Jyp 6 déc 2004 à 15:52 (CET)

Petite correction: la suite "Do Ré .... Si" est utilisée ailleurs que dans les pays latins.
Par exemple, au Japon, les notes de musique sont "ドDo レRe ミMi ファFa ソSo ラLa シShi": le Sol s'est changé en So et le Si en Shi pour s'adapter a la prononciation locale.--Kazimir-JP 31 mai 2007 à 06:01 (CEST)

Déplacé depuis le Bistro[modifier le code]

Quizz Origine du nom des notes de musique[modifier le code]

Dans cet article on ne parle pas de l'origine du Do. Comment le Ut s'est transformé en Do ? --Serged 6 déc 2004 à 15:17 (CET)

Maintenant, l'article en parle ! --Tieno 6 déc 2004 à 16:39 (CET)
D'autres articles dans Wikipédia contenaient déjà la réponse : Guido d'Arezzo et Appellation des sept notes Yves30 6 déc 2004 à 18:22 (CET)
je suis très loin de bien maîtriser la théorie musicale mais je me demande si des articles tels que Origine du nom des notes de musique, Cycle des sept notes, Gammes et tempéraments (et probablement d'autres...) ne se recoupent pas en grande partie. Les informations sont donc en doublon ou non liées entre elle. En fait, la Catégorie:Solfège propose un index des articles de la catégorie ce qui est très utile pour quelqu'un qui sait ce qu'il cherche mais aucun sommaire groupant les articles par thème, permettant à un néophyte d'appréhender le sujet plus facilement. Personnellement, je suis incapable de faire ce travail, mais je pense que la Théorie musicale gagnerait à un peu de clarification dans son organisation. Je suis bien entendu prêt à aider dans la mesure de mes (maigres) moyens. emmanuel 8 déc 2004 à 09:24 (CET)
Je suis bien d'accord que l'organisation de tout ça n'est pas une mince affaire... Je viens d'ajouter peut-être un peu à la confusion en ajoutant l'article solmisation ... Cloreen 6 juin 2006 à 17:07 (CEST)
maintenant qu'ils sont présentés Ut et Do ne faudrait-il pas indiquer leur usage (ut n'ayant pas tout à fait été anbadonné).--Ruizo 17 juin 2006 à 06:15 (CEST)

Guido[modifier le code]

Cette série de notes forme la gamme musicale : ut ré mi fa sol la si.[réf. nécessaire]

Mais non! Guido n'a jamais utilisé si. C'est une addition de beaucoup plus tard. (800 ans?).

Le systemen de Guido était tres différent et consistait de hexachordes. Jcwf (d) 2 août 2008 à 19:50 (CEST)

Hymne[modifier le code]

Je conteste absolument l'idée qu'"hymne" puisse être un mot féminin. L'Académie française indique clairement que le féminin n'est qu'un usage particulier, qui ne s'applique probablement pas dans ce cas-ci: "S'emploie au féminin, dans l'Église latine et les Églises d'Orient, pour désigner un chant solennel qui fait partie de l'office ou accompagne certaines processions." L'hymne de Paul Diacre ne correspond pas à cette définition. Et Littré juge l'usage au féminin totalement injustifié. J'ai donc rétabli le masculin. Hucbald (d) 4 août 2010 à 09:40 (CEST)

Si, le féminin s'applique bien normalement à ce cas. Voir wikt:hymne, Nom commun 2. Ni Littré ni l'Académie française ne vont jusqu'à contester absolument l'emploi du féminin. L'Académie française écrit bien, dans sa 8e édition : « [Hymne] s'emploie ordinairement au féminin, en parlant des Hymnes qu'on chante dans l'église. Entonner une hymne. Chanter une hymne. Une belle hymne. Les hymnes chrétiennes. » Et Littré, bien qu'il nie l'existence d'une justification étymologique ou historique de la distinction masculin/féminin, reconnaît l’usage de l'acception au féminin dans le domaine de la liturgie : « 4°) S.f. Terme de liturgie. Prière en strophes conformes à la prosodie latine, que l'on chante dans l'église. Une belle hymne ». Il est donc « probablement » erroné de « contester absolument » l'acception au féminin dans le cas qui nous occupe. Cordialement. Fabrice Dury (d) 4 août 2010 à 10:51 (CEST)

Je confirme que le féminin est absolument justifié dans ce cas-ci en particulier. On pourrait même dire qu'il s'agit de l'archétype de l'hymne liturgique latine, puisque c'est l'hymne des vêpres de la fête de la naissance de saint Jean-Baptiste. C'était le cas, il y a plus d'un millénaire; c'est toujours le cas dans l'édition typique de 1987 de la Liturgie des heures de l'Église catholique. Bref, l'usage féminin est vraiment de mise ici: il ne s'agit pas d'un hymne national ou d'un hymne poétique mais bien d'une hymne liturgique utilisée dans un contexte liturgique. Pierdeux (discuter) 22 janvier 2017 à 19:44 (CET)

Histoire des altérations[modifier le code]

Les définitions données me paraissent carrément fantaisistes. Il vaudrait mieux ne rien mettre, ou faire une étude sérieuse sur le sujet ...

Notation en lettres[modifier le code]

<....pour dénoter l'octave de la à sol> Oui mais pourquoi le LA pour première note?