Discussion:Histoire d'Internet

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Autres discussions [liste]

CheckList: est-ce un Bon article ?[modifier le code]

  1. a b c d et e Une façon simple de vérifier ce point est d'utiliser la fonction « recherche sur cette page » de votre navigateur, en mode lecture ou édition.

Mises à jour du paragraphe Tendances récentes[modifier le code]

  • Au niveau du support physique, ce serait tout de même bien de parler de l'évolution des débits qui parviennent jusqu'à l'usager : le FTTH(GPON) envisage le gigabit Ethernet (10Gb)...
  • L'interconnexion de réseaux risque-t-elle de faire parvenir le réseau à un certain niveau de saturation et une baisse des performances ?
  • Est-ce le bon article, le bon paragraphe pour mentionner quels sont les nouveaux raccordés : quels pays, quelles classes sociales ? (Certains pays qui semblaient s'enfoncer dans le sous-développement résistent mieux que d'autres : une nouvelle inégalité avec un nouveau paramètre à gérer pour les organismes internationaux et les Etats).
  • La mise en réseau provoque des résultats inattendus : certaines applications "surperforment", comme disent les économistes, et certains sites ont un succès vraiment imprévisible: Réseaux sociaux, Video-streaming... quoi d'autre ?
  • Lois contre le piratage : où en est-on ?
  • Se servir d'internet pour faire des affaires : les sites d'enchères progressent bien et s'universalisent; la réservation de ressources et le Peer to Peer : l'usage de banques de données n'est pas le seul moteur du poids économique d'Internet.
  • La mise en réseau des "usagers" pose des problèmes d'identification. Comment un individu parvient à se définir par rapport à une communauté ? Quelles socialisations disparaissent ou sont modifiées ? Internet est-il un moyen de communication efficace pour gérer des relations familiales, l'émigration d'un groupe, la survie d'une culture ?
  • Web 3.0 : Web de la Connaissance, une perspective ?

--GéGé twin (d) 31 octobre 2008 à 16:09 (CET) Mise à jour : GéGé twin (d) 25 septembre 2011 à 19:48 (CEST)

Orthographe[modifier le code]

Je précise que pour désigner le réseau des réseaux, il faut utiliser l'orthographe "l'Internet" et non "Internet" : un internet est un réseau ; Internet est un adjectif se rapportant au réseau des réseaux dont il est question dans l'article, et pour le désigner on précède Internet d'un "l'", comme l'explique par exemple Didier Roche, dans son livre "Simple comme Ubuntu", p.297. De plus, "Cet article est partiellement ou en totalité issu d’une traduction de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « History of the Internet »", où le mot Internet est précédé de "The", orthographe que l'on retrouve dans la plupart des références anglophones de l'article. Partant de là, ce serait une bonne chose que de conserver les modifications orthographiques faites en ce sens.

Origine du mot d'internet ?[modifier le code]

Est ce normal que on décrive en 1983 la naissance du mot Internet, alors qu'une RFC de 1974 décris déja ce mot ? http://tools.ietf.org/html/rfc675 avec "SPECIFICATION OF INTERNET TRANSMISSION CONTROL PROGRAM" Atomcomputer (d) 16 mars 2010 à 14:39 (CET)

La réponse est peut-être du coté de la wikipédia anglophone : "The specification of the resulting protocol, RFC 675 - Specification of Internet Transmission Control Program, by Vinton Cerf, Yogen Dalal and Carl Sunshine, Network Working Group, December, 1974, contains the first attested use of the term internet, as a shorthand for internetworking; later RFCs repeat this use, so the word started out as an adjective rather than the noun it is today.". Il faudrait sûrement préciser ce point chronologique dans l'article : le mot semble apparu en 1974, mais peut-être que le nom est apparu en 1983... --Olivier Genest (d) 12 novembre 2010 à 10:48 (CET)
J'ai posé une fois la question à Vint Cerf, qui m'a répondu qu'il aurait en fait pu s’appeler le "catenet" (réseau des réseaux) de Louis Pouzin mot qu'il avait d'abord utilisé (IEN 48). L'idée d'internet est celle de l'interconnexion de machine UNIX, celle proposée par Vint concernait des réseaux pré-existants de machines. A l'époque on découvrait le temps partagé des moyens machine. Le projet ARPANET est l'idée de temps-partager le moyen d'accès aux machines. Puis Tymshare (LaRoy Tymes) a eu l'idée de partager les machines du réseau selon le principe "agorique" (traitement à la machine la moins couteuse compte tenu du coût du réseau - Ann et Norman Hardy et Agorics. Inc : Agoric Papers).

--Jefsey (discuter) 2 mars 2018 à 16:20 (CET)

Incompréhension sur une phrase peu claire[modifier le code]

Je trouve une phrase un peu bizarre, ça se passe chapitre 4.3, paragraphe 2 :

La vision TCP/IP d’Internet se privant de réseau, amena une facilité d'utilisation de tout type de réseaux existants, tel que le réseau X.25 d'IPSS, pour transporter les messages.

Même après plusieurs relectures, j'ai du mal à voir ce que l'auteur a voulu expliquer. Peut-être à réécrire dans ce cas. MrsChocobo (d) 18 octobre 2011 à 14:41 (CEST)

Commentaire/explication :

Ayant été un pionnier de l'IPSS (système international à commutation de paquets des opérateurs publics) et son animateur de 1984 à 1986 en tant que Dir. "Tymnet Extended Services" je pense pouvoir expliquer cela et pourquoi cela paraît incompréhensible. L'architecture du catenet (réseau des réseaux) de l'internet - dont j'ai autorisé le raccordement (trafic et adressage X.121) en 1984 à l'IPSS - sert de base culturelle actuelle aux universitaires et aux ingénieurs qui ne se réfèrent que très accessoirement au modèle normatif OSI. Elle est donc limitée par rapport à ce modèle et donc encore plus limitée par rapport à celui de la technologie TYMNET. Dont nous avons fait le déploiement mondial "monopolistique" de 1977 à 1987.

Or c'était cette "multi-technologie TYMNET" qui était donc utilisée pour 100% du trafic international public et ses services à valeur ajoutée (au transport) et étendus (traitement du contenu au sein du réseau) qu'il est fait référence. Et pas à la légende urbaine de l'Internet qui n'a débuté que le 1.1.1983 (la première facture de transport de données de Tymnet date du 29.2.1972 ouvrant au Congrès la problématique légale de la valeur ajoutée dont la "neutralité" est la suite tarifaire.). Il est donc difficile aujourd'hui de replacer l'IPSS dans la perspective actuelle. Toutefois, la nouvelle stratégie technologique de l"innovation sans permission" qui a succédé le 1.10.2016 à la stratégie du moratoire stratégique du "status-quo" de 1986 (retour du cloud intégré, SDN, IA, "Transition du NTIA", RFC 6852[1], etc.) devrait nous permettre d'y revenir. Mais au départ cela se fait dans le désordre.

L'IPSS (international packet switch system) était le "catenet" des opérateurs publics US - Tymnet et Telenet - et donc aussi, à partir de 1985, l'internet, Transpac, PSS en Angleterre, etc...). Il supportait des connexions coisées entre les différentes technologies/adressages/nommages d'alors (répondant ainsi au deuxième objectif visé par Vint Cerf dans son projet Internet IEN 48 de 1978) : Tymnet Protocol, X.25, SNA, DECnet, TCP/IP, Swift, SITA, etc. ses services à valeur ajoutée (transport) mais aussi étendus (càd, de traitement et de transport : Visa, BofA,...). Ceci incluait la messagerie OnTyme et le test de X.400. Et cela marchait pas mal : plus que de Directeur, j'avais un rôle de Catalyseur de tout cela.

Selon la manière dont on se souvient, ou rapporte à partir de la presse (nous avions un gros déploiement sur les bras et peu de temps pour écrire, mais une bonne couverture presse spécialisée), des services utilisés ou documentés à l'époque, l'on est donc facilement perplexe face à la diversité et à la maturité architecturale que cela impliquait. (Attention : il ne faut pas confondre avec les limitations historiques d'alors, en fait de débit et de puissance des processeurs). Enfin, il faut comprendre que les limitations de l'architecture TCP/IP et l'IETF (au départ des ingénieurs des contrats d'Etat US) ont protégé l'essor d'une économie et une politique mondiale de domination législative anti-multilatérale commerciale américaine (cf. RFC 3869[2]). Elle actuellement remise en chantier (la transition du NTIA est sous condition de ne pas être remplacé par une structure multilatérale).

Les services étendus s'opposent dans leur principe :

  • à la politique de dérégulation, engagée par le Congrès en réponse aux datacoms et propagée dans le monde entier, dont le but est de protéger les Telcos d'ATT en séparant les revenus du traitement des données des investissements nécessaires à leur transport. Les opérateurs de services, le cloud, les SDN ont racheté les Telcos. Pour bien comprendre cela il faut comprendre les RFC 3869[2] et 6852... et le retour gagnant d'AT&T via l'ONF qui propose une alliance réseau à Google et Amazon...
  • à la sécurité (cyberguerre) dans la mesure où ils permettent de s'évader du contrôle de la NSA. Le changement d'attitude du NTIA vient du fait que l'intelligence artificielle (PRISM) permet maintenant à la NSA de savoir hors réseau ce que l'on va vouloir crypter sur le réseau. Une fois cette capacité internationalement dissuasivement dévoilée et claironnée par Snowden, ils ont pu cesser de se priver officiellement des "services étendus" (cf. OPES, services sur le réseau au flux de données, RFC 3835[3] et sa suite) et incitent maintenant leur industrie à développer un contrôle du "net learning" (et l'ingénierie sociale/consommation) sur chacun, ce dont mon propos initial était de les protéger grâce à la seule technologie inviolable et sûre, que mon "TYMNET/EuroLab" de Saint-Cloud devait ouvrir librement au "développement citoyen" mi-1986.

Note : ceci se réfère à l'histoire réelle de l'écosystème numérique mondial et pas seulement à celle de sa "pollution" internet. Il n'y a pas de "complot" pour la cacher mais une ignorance solide parmi les gens qui ont accaparé et déformé les projets initiaux, et des interférences politiques et financières. Pourquoi ? Parce que notre écologie humaine ne souffre pas que de la perte industrielle biologique de la couche d'ozone, mais aussi (et sans doute intellectuellement d'abord) de la perte numérique de la couche présentation qui transforme l'espace d'échange de savoirs que devrait être son cyberespace, au service de chacun, en "blabla space" commercial. Pour mon compte, j'ai eu deux fois, jusqu'ici, la possibilité d'intégrer les trois architectures (Tymnet, Cyclades, TCP/IP) dans un projet commun :

  • (1) en mai 1978 lorsque nous avons proposé à Louis Pouzin et à la CII (à qui nous donnions accès à ARPA pour qu'Ichbiah développe ADA de Louveciennes) de "cateneter" tout cela par 500m de câble avec Volusseau... mais Giscard venait décider de fermer Cyclades puisqu'on lançait Transpac/Minitel.
  • (2) en mai 1986 lorsque tout était prêt pour l'introduction des services publics internationaux étendus et que cela a été bloqué par la bureaucratie du militaro-industriel (McDD) probablement sur les observations de la NSA.

Nous en sommes à une troisième opportunité (en traitant TCP/IP non modifié un peu différemment), mais il faudrait que les développeurs/chercheurs Libres français puissent s'organiser à son sujet (ne pas confondre avec les "Logiciels Libres". Jefsey (discuter) 2 mars 2018 à 16:20 (CET)

Ajout de la sous-partie : "3 courants de pensées menant à des objets techniques différents"[modifier le code]

Bonjour, Après avoir lu avec attention cette page Wikipédia, très détaillée, je souhaitais y apporter une autre regard, dans la partie numéro 8 (Utilisation et Culture). Je voulais notamment mettre l’accent sur la controverse de qualification de cette espace informatique. En effet, selon Benjamin Loveluck, l’histoire d’internet est complexe et renvoie à des notions proches de l’économie de marché, qui à mon sens ne sont peut être pas assez mises en avant sur la page. C’est pourquoi j’ai créé une nouvelle section pour aborder (de façon résumé) cette thématique via 3 courants de pensées. Cela permet à mon sens de comprendre comment Internet s’est construit ; chose importante pour cette page. En effet, de ces courants de pensées sont nés des objets techniques comme le peer-to-peer, Wikileaks, les logiciels libres etc.

N'hésitez pas à partager vos avis sur ces modifications. --Emilie.IAEPO (discuter) 14 octobre 2018 à 19:10 (CEST)

Si certaines modifications ne sont pas assez explicites faites le nous savoir. --MATHIEU.IAEPO (discuter) 14 octobre 2018 à 19:09 (CEST)
  1. (en) Request for Comments no 6852.
  2. a et b (en) Request for Comments no 3869.
  3. (en) Request for Comments no 3835.