Discussion:Erik Schinegger

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Autres discussions [liste]
  • Suppression
  • Neutralité
  • Droit d'auteur
  • Article de qualité
  • Bon article
  • Lumière sur
  • À faire
  • Archives

Réponse à Ouicoude et question timide d'un profane[modifier le code]

Notre ami souhaite des références pour la phrase : « son sexe s'était développé à l’intérieur ». En l'affaire, malheureusement, je ne suis pas médecin mais humble traducteur et je me suis contenté de rendre que ce que j'avais lu en allemand : « Schinegger, dessen Geschlecht aufgrund nach innen gewachsener Geschlechtsteile, eines sogenannten Pseudohermaphroditismus, jahrelang nicht richtig identifiziert worden war, entschied sich zu einer Operation und der Änderung seines Vornamens von Erika in Erik ». C'est à dire qu'en raison d'un développement à l'intérieur de ses parties sexuelles, ce qu'on appelle un pseudo-hermaphrodisme, le sexe de Schinegger n'avait pas pu être identifié pendant des années. J'ai recherché ailleurs si on parlait de cette histoire et j'ai trouvé le site du film Erik(A) où on emploie la même expression, accompagnée d'une foule de détails que je ne puis malheureusement traduire pour des problèmes de copyvio. Cela suffit-il ? Comme d'habitude je laisse les plus compétents que moi décider.

J'en profite pour demander aux mêmes gens compétents si Erik Schinegger est à sa place dans le projet LGBT. L'article allemand sur le site du film nous dit sans ambages qu'il s'est senti attiré par les filles à la puberté mais, comme il ne voulait pas devenir une lesbienne, il s'est jeté à corps perdu dans le sport. Avant son opération a-t-il eu des expériences en tant que femme ? suivant une bonne expression que j'ai lue, a-t-il connu Vénus des deux côtés du manche ? Il ne le dit pas et ne le laisse même pas supposer. Pour ma part je laisse la parole aux médecins et me retire sur la pointe des pieds. Gustave G. (d) 9 mars 2008 à 17:59 (CET)

Bonjour Gustave G., j'avais demandé ces pécisions car justement, je ne voyais pas à quel type de pathologie cela correspondait. J'ai l'idée que cela pourrait correspondre à ce qu'on appelle le syndrome du testicule féminisant, mais on ne peut pas l'affirmer sans source. Dans cet étonnant syndrome, le sujet a des testicules et produit de la testosterone, mais les cellules de son corps sont dépourvues de récepteurs à la testostérone et donc celle-ci n'a aucun effet. Si on regarde les chromosomes, c'est une formule de garçon (XY) mais si on ne les regarde pas, l'enfant est une fille normalement formée et élevée comme telle, mais elle est stérile. Bon je ne sais pas si c'est le cas pour ERIK(a). En tout cas, je suis assez d'accord que cela n'a sans doute pas directement à voir avec le LGBT a priori, même si ela pose des questions sur les liens entre sexe, genre et identité. Il faudrait demander à ceux se chargent de ce portail. Bon, attendons des sources plus précises sur sa pathologie et merci pour ta réponse. Amicalement, --Ouicoude (Gn?) 9 mars 2008 à 18:29 (CET)