Discussion:Droit d'asile en France

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Autres discussions [liste]
  • Suppression -
  • Neutralité -
  • Droit d'auteur -
  • Article de qualité -
  • Bon article -
  • Lumière sur -
  • À faire -
  • Archives

Demande de vérification[modifier | modifier le code]

Copié d'après Discussion Projet:Droit, plus préciement cette version


Proposé par : --7 juin 2007 à 20:31 Apokrif

J'aimerais savoir sur quels faits/textes de loi se base l'allégation : "faible risque de reconduite pour les demandeurs déboutés (qui constituent la majorité des demandeurs)" : à mon sens, un réfugié qui a déposé sa demande en bonne et due forme est connu des services de la préfecture (ce qui est plutot un handicap pour ne pas se faire reconduire si il se retrouve sans papier), reçoit une invitation à quitter le territoire français après son refus d'asile et ne bénéficie d'aucun privilège par rapport aux autres étrangers en France.

Monkey40000 (d) 18 novembre 2008 à 13:06 (CET)

Raisons de la demande de vérification[modifier | modifier le code]

À remplir par le proposant

L'article ne donne pas de définition officielle de l'asile (il commence par une définition officieuse de l'OFPRA) et il semble considérer que la reconnaissance du statut d'apatride entre dans le cadre du droit d'asile: est-ce le cas ?

Discussions et commentaires[modifier | modifier le code]

Toutes les discussions vont ci-dessous.

Statut d'apatride[modifier | modifier le code]

Je ne pense pas que ce soit une bonne idée d'avoir [supprimé le paragraphe sur le statut d'apatride]. Si ce statut est distinct de l'asile il me semble bon d'écrire cela dans l'article, et de mettre un lien vers une page décrivant ce statut.

Je suis bien d'accord: il n'y a "plus qu'à" écrire l'article sur l'apatridie en droit français :-) Apokrif (d) 2 avril 2008 à 21:34 (CEST)

Informations utiles[modifier | modifier le code]

Droit d'asile commence par poser une équivalence entre asile tout court et asile politique, ce qui AMHA est erroné (même problème pour réfugié). Si je comprends bien:

  • asile = réfugiés+protection subsidiaire
  • réfugiés=réfugiés conventionnels + ceux qui bénéficient en France de la qualité de réfugié parce que le HCR exerce un mandat sur eux (je ne sais pas s'ils entrent dans l'asile conventionnel) + réfugiés constitutionnels
  • asile politique (ou réfugié politique)= expression non officielle pour désigner les réfugiés constitutionnels (combattant pour la liberté) et certains réfugiés conventionnels (ceux qui sont persécutés pour des raisons politiques et pas, par exmeple, pour leur groupe social)
    • A moins qu'on ne considère que l'asile est politique non en raison de l'activité politique du persécuté, mais parce qu'il est victime de persécutions causées ou favorisées par le pouvoir politique ? réfugié semble dire que c'est le fait qu'un Etat accorde sa protection qui justifie l'adjectif "politique" !

Droit d'asile dit :L'asile politique ne doit pas être confondu avec le droit des réfugiés politiques, qui concerne des flux importants de population, tandis que le droit d'asile concerne des individus, et est généralement délivré au cas par cas. Toutefois, les deux notions peuvent se rejoindre, comme chaque réfugié peut demander à titre individuel l'asile politique. Qui utilise cette distinction entre réfugié politique et bénéficiaire du droit d'asile ? Il ne me semble pas qu'un réfugié (politique ou non) fasse forcément partie d'un flux "important". Apokrif 7 juin 2007 à 21:31 (CEST)

Aucune garantie du droit d'asile[modifier | modifier le code]

La politique actuelle sur le droit d’asile ne garantit absolument pas qu’un réfugié sera reconnu comme tel. Voici quelques chiffres, faits, et mesures règlementaires qui me semblent le démontrer. Je pense que cela doit être écrit dans l’article.

Quelques chiffres des rapports OFPRA[1][modifier | modifier le code]
  • la liste des pays sûrs comporte des pays d’où provenaient de nombreux réfugiés, par exemple les 67% des demandeurs provenant de Bosnie-Herzégovine, étaient reconnus réfugiés en 2004, puis en 2005 ce chiffre est tombé à 24% (30% si on compte les annulations par la Cour nationale du droit d'asile), puis 7,1% d’accords en 2007 (50% en comptant les annulations de la Cour nationale du droit d'asile). La demande a baissé de plus de 2000 demandes en 2004 à moins de 500 en 2006,
  • en 2006, 80% des demandeurs d’asile turcs invoquent comme motif « leur militantisme au sein de partis kurdes (DEHAP, DTP) ou font état de l’appui logistique qu’elles ont accordé à des combattants du PKK », 4,6% des demandes turques sont acceptées (11,2% en comptant les annulations de la Cour nationale du droit d'asile).
Autres faits[modifier | modifier le code]
  • La plupart des associations de défense des droits de l’homme affirment que le droit d’asile n’est pas garanti[2][3][4][5][6][7][8].
  • Un rapport du HCR dénonce la [chute spectaculaire des demandes d’asile dans les pays industrialisés].
  • Les demandeurs d’asiles ont un titre de séjour ne leur donnant pas le droit de travailler.
  • Ils doivent déposer leur dossier sous 21 jours et en Français, et doivent traduire tous les documents qu’ils apportent à leur dossier, les frais de traduction sont à leur charge.
  • Les procédures prioritaires, qui devaient être une exception, représentent en 2006 30% de la demande d’asile.
  • Plusieurs cas de réfugiés déboutés[9][10] (dont certains expulsés[11][12] et d’autres qui ont failli l’être[13][14]) sont cités par la presse et des associations.

En particulier, un Kurde a échappé à l’expulsion car il a refusé d’embarquer et ensuite c’est la Turquie qui a involontairement prouvé les risques qu’il encourait[14].

  • ces cas médiatisés ne représentent probablement qu’une infime partie de la réalité.
Garanties du droit d’asile, selon l’OFPRA et la cour nationale du droit d'asile[modifier | modifier le code]

J’ai aussi cherché sur les sites de l’OFPRA et de la cour nationale du droit d'asile les garanties qu’un réfugié sera bien reconnu en tant que tel. Je n’en ai pas trouvé :

sur l’OFPRA[modifier | modifier le code]

J’ai trouvé une information sur leur [service de documentation et de recherches]. Pour moi cela n’est pas une preuve que le dossier d’une personne peut effectivement être étudié en profondeur en moins d’une demi journée.

sur la cour nationale du droit d'asile[modifier | modifier le code]

En cherchant des informations je trouve des décisions que je qualifierais d’expéditives.[15]

Pi.R 19 janvier 2008

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Rapports OFPRA [2004] [2005] [2006]
  2. Note de la Coordination Française pour le Droit d’Asile [Réforme du droit d’asile : un bilan critique après trois années]
  3. [Rapport d’Amnesty International France - Point sur la réforme du droit d’asile en France]
  4. L’asile en France - Entre suspicion et obsession du chiffre ; Courier de l’ACAT ; [1] ; Page 37
  5. [argumentaire de la Cimade]
  6. Communiqués GISTI :
  7. [Zone d’attente de Roissy : Du scandale de l’accueil au déni du droit d’asile](Communiqué ANAFÉ)
  8. communiqués du MRAP : [Non à la «machine de guerre» de m. de villepin contre l’immigration illegale !], [Sans-papiers : Français si vous saviez !]
  9. [Ivan le traqué] (Le Nouvel Observateur)
  10. [Une Bosniaque et sa fille évitent la séparation] (Libération)
  11. Expulsion et retour clandestin de la famille Raba :
  12. [Nous sommes déjà dans «la France d’après»] (AgoraVox)
  13. [La Cour Européenne des Droits de l’Homme (CEDH) bloque l’expulsion de Viktor Brel à Roissy] (Réseau éducation sans frontières)
  14. a et b Cas de M. Tastan, réfugié kurde :
  15. [exemple de jurisprudence de la cour nationale du droit d'asile]

Suppression bandeau[modifier | modifier le code]

J'ai supprimé un bandeau qui demandait des sources (j'en ai fournies) et enlevé un avis de passage non-neutre parce qu'à mon sens le passage l'est. Si quelqu'un pense que ce n'est pas le cas, merci de me le faire savoir. D'autre part, je m'interroge sur le bandeau général qui demande de vérifier la forme et le fond. Pour avoir parcouru rapidement l'article, je le trouve acceptable. Je propose donc la suppression du bandeau. --JoleK (d) 10 décembre 2012 à 17:47 (CET)

Réforme du droit d'asile en 2014[modifier | modifier le code]

Je propose d'ajouter une section ayant ce titre afin de couvrir la réforme en cours. Proposition de texte (à amender librement!):
"Le ministre de l'intérieur Manuel Valls a annoncé en 2013 la mise en route d'une réforme de l'asile [1]. Après avoir confié à deux parlementaires (Valérie Létard de l'UDI et Jean-Louis Touraine du Parti socialiste la rédaction d'un rapport, rendu public en novembre 2013, il compte présenter un texte devant l'Assemblée au printemps 2014. Au cours du processus de préparation de cette réforme, une série de rencontres de concertation ont eu lieu à l'automne 2014.
Cette réforme va nécessairement prendre en compte les nouvelles directives communautaires adoptées entre 2011 et 2013, aussi dénommées le "paquet asile" : directive qualification, Règlement Eurodac, directive sur les procédures en matière d’asile, règlement Dublin II et directive sur les conditions d’accueil des demandeurs d’asile. (Voir l'article : Le nouveau paquet Asile adopté par le Parlement européen !"

Il me semble que cette réforme doit être mentionnée dans l'intro de l'article aussi.
(je compléterai quand j'aurais pris le temps de vérifier, et j'ajouterai les références.
Reneza (discuter) 28 décembre 2013 à 22:27 (CET)

  1. Réforme du droit d’asile : où sont les vrais blocages