Discussion:Docteur en médecine

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Autres discussions [liste]
  • Suppression
  • Neutralité
  • Droit d'auteur
  • Article de qualité
  • Bon article
  • Lumière sur
  • À faire
  • Archives

Il faudrait vois s'il ne faut fas fusionner la page avec médecin et études de médecine.Nguyenld 31 mars 2006 à 08:13 (CEST)

Non. Docteur en médecine est un titre universitaire, ce n'est pas la profession de médecin. Dans les pays anglo-saxons, dont le Canada (y compris pour les francophones), on désigne le docteur en médecine par les initiales M.D. après son nom, pour le différencier du Ph.D. ou du D.Sc., du D.A., etc.
ʃtaːtn̩loːzɐ | diskyte avɛk mwa 31 mars 2006 à 08:33 (CEST)

Le paragraphe sur l'appelation 'docteur' mériterait un article à part, sur la signification du terme dans les différents pays, et les différents types de doctorat. La féminisation du terme y aurait aussi sa place , pour ne pas le répéter dans tous les autres articles. Mica participante au projet Éducation 31 mars 2006 à 12:30 (CEST)

ya déjà l'article doctorat pour cela. La question pour savoir si on fusionne ou pas, c'est  : peut-on être médecin sans être docteur ? La réponse est clairement non en France (si on oublie les étudiants en médecine), d'où ma proposition de fusionner. Nguyenld 31 mars 2006 à 14:03 (CEST)

La réponse est clairement oui. A la fin des études on peut pratiquer la médecine, être médecin mais sous la responsabilité d'un Docteur en médecine. Médecin dans un service à l'hôpital, médecin généraliste remplaçant, chercheur, etc.. Le titre de Docteur est par ailleurs indispensable pour travailler sous sa propre responsabilité.

Comme vous pouvez le voir, il y a un {{pas fini}} au début de l'article, ce qui veut dire qu'il n'est pas fini. Dans les pays anglo-saxons, dont le Canada, il est possible d'être docteur en médecine sans détenir un doctorat (donc ça n'a que peut à voir avec le diplôme même — mais je dois encore vérifier, d'où le {{pas fini}}).
Dans les pays anglo-saxons, on place les titres universitaires ainsi que les autres titre après son nom, par exemple sur des cartes d'affaires. Je ne sais pas si c'est le cas en France, mais dans les cabinets de médecins, ceux-ci écrivent leur nom Docteur Chose, M.D., tout comme les cabinets d'avocats, qui utilisent LL.B., etc. (On retrouve aussi des imposteurs qui utilisent les initiales N.D. et qui vendent des produits miracles à la télé, ce qui est légal, puisque seul les titres professionnels sont assujettis à la loi.)
ʃtaːtn̩loːzɐ | diskyte avɛk mwa 31 mars 2006 à 18:30 (CEST)
P.S. : La section sur la féminisation découlait de l'avis de l'OQLF, je crois que les Français ne féminisent toujours pas (en tout cas, c'est l'Académie française qui le dit).

Serment[modifier le code]

Salut, Rien dans la loi française n'impose de prêter le serment d'Hippocrate en tant que tel, ni pendant la soutenance de thèse, ni après.

Par contre, lors de l'inscription à l'ordre, le médecin doit affirmer qu'il a eu connaissance du code de déontologie (Section 1, Chapitre VII, Titre 2, Livre 1er, Quatrième partie du code de santé publique, partie réglementaire) et doit s'engager à le respecter.[1]

Cela mérite-t-il d'être précisé/corrigé ?

Baptou (d)