Discussion:Développement économique et social

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Autres discussions [liste]
  • Suppression
  • Neutralité
  • Droit d'auteur
  • Article de qualité
  • Bon article
  • Lumière sur
  • À faire
  • Archives


L'hexagonal tel qu'on le parle[modifier le code]

a ) version claire :

"lorsqu'on transforme un parking gratuit en parking payant, est-ce qu'on crée de la richesse, est-ce qu'on en détruit, ou est-ce qu'on ne fait que la transférer ? Est-ce le passage d'une tarification forfaitaire à une tarification détaillée qui est à considérer comme élément de développement (comptabilité analytique, autoroutes à péage, billets de train), ou bien l'inverse (carte orange, forfaits téléphoniques ou Internet, autoroutes gratuites)? La réponse n'est pas toujours évidente"

b) la même chose en hexagonal de

"Au niveau de l'aspect [sic] économique, un indicateur important et largement reconnu est le PIB qui est une somme de valeurs ajoutées. Son chiffrage, qui ressort de la comptabilité nationale, est délicat. Comment par exemple chiffrer l'apport de richesse de l'utilisation des services non marchands et biens publics. Leur coût et utilité économique sont noyés dans les budgets publics par absence de facturation, ce qui ne permet guère de savoir s'ils apportent plus de richesses qu'il en consomment, s'il y a valeur ajoutée ou valeur retranchée."

Que ceux qui trouvent la seconde formulation plus claire, plus lisible, et ayant une valeur ajoutée par rapport à la première m'écrivent : ils ont gagné ! François-Dominique 21 aoû 2004 à 23:59 (CEST)


a) version claire :

« l'amour est enfant de bohème »

b) Traduction hexagonale (tirée du livre) : « Le tropisme biologique est ressortissant tchèque d'expression germanique ».

NOTE : L'ouvrage comprend in fine une table avec en 3 colonnes : un sujet, un verbe, un complément qui permet au hasard de composer des « phrases qui fassent "pensé" » (Claire Brétécher).

PierreR 5 décembre 2009 à 00:16 (CET)

Croissance / développement[modifier le code]

Au sujet de ce paragraphe : Il ne doit pas être confondu avec la simple croissance économique. Celle-ci est habituellement nécessaire ou consecutive au développement mais elle n'en est qu'un aspect. Il existe même des zones en croissance par simple inertie de tendance ou sous l'effet de dopants artificiels de types dits "keynésiens", sans pour autant connaître les transformations de structure et la "destruction créatrice" propres au développement. Cela peut conduire à un épuisement des ressorts de la croissance. On peut alors retrouver le phénomène de cycle de vie (de l'émergence à l'expansion puis au plafonnement et enfin au déclin) étudié en marketing.

Je ne comprends plus le paragraphe ! Pourquoi Schumpeter est traité ici ? J'ai toujours eu l'impression qu'il traite plus de l'évolution que du développement. FP 25 septembre 2005 à 17:40 (CEST)

Comment pourrait-on se développer sans évoluer ? Ce serait aboutir à la stagnation. En plus, c'est vous qui avez commencé à faire des distinctions entre développement et simple croissance, ça ma plu, alors hop, j'ai embrayé ;-)). Au fait, jettez un coup d'oeil à percolation, les seuils critiques, les changements de phase ou d'état. Les économistes s'y intéressent de plus en plus. --Pgreenfinch 25 septembre 2005 à 19:18 (CEST)

Bien sur il faut évoluer pour se développer ou pour régresser mais ensuite faire le lien entre les deux n'est pas aisé... Pour la percolation,je ne suis pas adepte de faire de l'économie un simple calque d'autres sciences dures (que ce soit la physique ou la biologie), comme certain essaie effectivment de le faire. Les rapports sociaux humains sont difficilement soluble dans ces autres disciplines et possédent leurs problèmatiques propres. Pour le paragraphe, c'est plus certaines tournures de phrases assez longues que je ne comprend pas. FP 26 septembre 2005 à 09:16 (CEST)

Développement économique[modifier le code]

L'article me semble coincé entre croissance économique d'un côté et développement de l'autre. Ne serait-il pas plus clair d'en faire une grosse partie de l'article développement ? Il risque d'être difficile de traiter du développement éco sans intégrer le social par exemple mais à ce moment là on retombe dans le développement en général... FP 25 septembre 2005 à 17:40 (CEST)

A vous de voir, mais à mon avis vous serez obligé de faire une grosse section sur le développement économique, alors pourquoi pas un article spécifique ? En plus développement est un terme vague, qui s'applique entre autres à la ... croissance (des enfants). Faudrait donc lui ajouter un qualificatif pour clarifier. Développement social est sans doute aussi un domaine assez flou avec des controverses à la pelle. Si vous commenciez par le définir, là encore en vous risquant dans un article ad'hoc ? Et, hein, pas trop de bourdieu, ça deviendrait vite imbitable ;-))--Pgreenfinch 25 septembre 2005 à 19:28 (CEST)

Le développement est qualitatif quand la croissance ne prend en compte que du quantitatif. Le nombre d'enfants n'est donc que de la croissance mais pas du développement. La croissance mesure la création de certaines richesses marchandes, alors que le développement prend en compte ces richesses mais aussi les conséquences, positives ou négatives, de la création de ces richesses : comment elles se répartissent dans la société, comment la vie de l'ensemble de la population s'améliore (on peut avoir croissance mais en parrallèle une épidémie qui tue une grande partie de la population). Le développement n'est donc pas forcément social non plus (du moins pas plus qu'économique). FP 26 septembre 2005 à 09:16 (CEST)

Mais, cher ami, concernant les raisonnements 'durs" je suis le premier à m'en méfier, en tant qu'adepte de l'économie comportementale. C'est d'ailleurs l'un des points sur lequel je rend hommage à keynes, même si par ailleurs il est un peu trop mécaniste en proposant de résoudre le problème des motivations par quelques dopants et sucreries monétaires et budgétaires. Mais il ne faut pas oublier que les sociétés sont des systèmes dynamiques, et qu'ils en suivent certaines des caractéristiques. Par ailleurs le côté indépendance de l'individu dans ses décisions est parfois noyé dans le collectif, et l'évolution peut devenir celle d'une grosse machine s'auto-organisant, pour le meilleur ou pour le pire une fois mise en mouvement. Pour agir dessus faut alors trouver le bon point d'inflexion, détecter l'arrivée de la bonne bifurcation pour donner le coup d'aile de papillon. Et hop, arrive henri IV (miam miam, la poule) ou napo (aaargh, les canons) selon la voie prise. A petits choix, voire petits coups du hasard, grands effets ;-)). --Pgreenfinch 26 septembre 2005 à 10:12 (CEST)

Peut-être faudrait-il mentionner la définition du développement de François Perroux, un économiste français qui, justement, différencie clairement croissance et développement. Selon lui, le développement est "la combinaison de changements mentaux et sociaux au sein d'une population qui la rende apte à faire croître son revenu réel global" (je cite de mémoire). La croissance éco. correspond à un tel accroissement du produit réel, soutenu dans le temps. Dans cette optique, la croissance peut être qualifiée d'"économique", mais pas le développement. Celui-ci doit toutefois avoir des conséquences économiques. Mais n'oublions pas que le développement est aussi une idéologie (voir les travaux de Wolfgang Sachs et son interprétation du discours inaugural de Truman en 1949). A mon sens, il est aisé d'établir un parallèle entre cette notion de "développement" et celle de "civilisation"...

Je pense aussi qu'il manque dans l'intro la différentiation exacte entre développement économique et croissance économique. Donc si j'ai bien compris le premier serait une valeur abstraite mesurée arbitrairement par le deuxième ? Tout ce que vous dites est intéressant c'est dommage que ça soit pas dans l'article ! (enfin cest mon avis) --Zedh msg 15 août 2006 à 23:15 (CEST)

Article à reprendre[modifier le code]

Bonjour, Trois vagues de développement de l'humanité selon Alvin et Heidi Toffler est un article lié au sujet du présent article. Il serait peut-être intéressant d'y jeter un œil. jd  16 juillet 2006 à 02:35 (CEST)

Effectivement, notamment la troisième vague, dite économie post-industrielle, est totalement occultée, alors que c'est la forme actuelle de développement y compris pour de nombreux pays émergents qui, certes, utilisent abondamment le travail mnauel, mais s'orientent de plus en plus vers la recherche, le savoir, les services. Cet article reste ancr sur une conception un peu anachronique du développement. --Pgreenfinch 16 juillet 2006 à 10:03 (CEST) PS, cela dit l'article sur Toeffler est loin d'être rédigé de façon claire et compréhensible, un gros travail reste à faire pour le rendre accessible.
En fait, je ne fais que signaler cet article, je l'ai survolé en diagonale après avoir reçu une autorisation dans OTRS. N'y connaissant rien ou presque, je te laisse te débrouiller avec si le cœur t'en dit ;) jd  16 juillet 2006 à 13:30 (CEST)
Bon, peut-être, je vais voir, je vais commencer par isoler la bio. --Pgreenfinch 16 juillet 2006 à 14:15 (CEST)

Article militant, pas assez encyclopédique[modifier le code]

Ben voilà !

L'article consacre un effort important à critiquer les extrémistes du "tout pour le développement économique". En plus, l'article mélange la description et le commentaire.

Mais, je cherchais une définition du développement économique. En particulier, un Conseil Régional français a pour mission le "développement économique". Concrètement, il fait quoi ? Dit autrement, une action des pouvoirs publics en matière de développement économique, c'est quoi ?

Thierry (d) 9 février 2010 à 09:04 (CET)