Discussion:Désignation des astéroïdes

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Autres discussions [liste]
  • Suppression -
  • Neutralité -
  • Droit d'auteur -
  • Article de qualité -
  • Bon article -
  • Lumière sur -
  • À faire -
  • Archives

Préambules[modifier le code]

Au sujet du nommage des articles sur les astéroïdes; comme il existe des règles officielles et que c'est effectivement ces noms qui sont utilisés dans les revues et la littérature, il n'y a aucune raison de s'en écarter (cfr. règle 19 de Wikipédia:Conventions de nommage). Donc je propose:

  1. utiliser de préférence n° nom pour les astéroïdes ayant un numéro et nom officiel et garder ou rajouter un redirect à partir de la désignation provisoire ;
  2. utiliser la désignation provisoire année XY ou année XYn° pour les autres.

Ceci correspond aux nommage le plus courant et c'est d'ailleurs plus ou moins ce qui est fait actuellement dans les articles de WP. -- Looxix

Peux-tu donner des exemples? Je ne suis pas sûr de te lire correctement. Jyp 14 jul 2004 à 21:16 (CEST)
Par exemple: 1 Cérès (avec nom officiel) mais 2004 DW ou 2003 YN107 (pas de nom officiel)
Mais aussi 1992 QB1 (car possède un numéro officiel: 15760, mais pas de nom officiel).
Selon cette proposition, Sedna (planétoïde) devrait être (re)déplacer vers [[2003 VB12]] (pas de nom officiel), mais je pense qu'on peut faire exception car le nom Sedna est très utilisé. -- Looxix
Certains astéroïdes ont, pour des raisons historiques, un nom francisé (Cérès) que l'UAI n'utilise pas: faut-il faire un article 1 Cérès ou 1 Ceres. Plus compliqué Hygiée (ou Hygée je ne sais plus) vs Hygiae (j'arrive jamais à le taper juste celui là). Jyp 14 jul 2004 à 21:35 (CEST)
Àma, si un nom francisé existe et est couramment utilisé en français, il vaut mieux l'utiliser aussi.
Si le nom est facilement traduisible en français (cas de nom se référant à la mythologie, par exemple) et que ces noms semblent plus ou moins couramment utilisés, alors là aussi il vaut probablement mieux l'utiliser.
Si le nom n'est pas facilement traduisible en français ou n'est pas/rarement utilisé, alors il vaut probablement mieux utiliser le nom officiel anglais.
Dans tous les cas, il ne faut pas hésiter à ajouter un ou plusieurs REDIRECTs.

Numérotation permanente[modifier le code]

À noter que les articles créés sous des titres provisoires (comme 2003 VB12) devront, de toutes façons, être déplacés vers le nom permanent lorsque la numérotation sera accordée par l'UAI. Ceci s'applique également aux lunes de Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune en attente de nom (comme S/2003 S 1).

Urhixidur 16 jul 2004 à 16:13 (CEST)

Noms des astéroïdes[modifier le code]

Du point de vue de l'Union astronomique internationale, il n'y a qu'un nom officiel pour chaque astéroïde. Par exemple, 1 Ceres. L'écriture recommandée est (1) Ceres, mais 1 Ceres est acceptable. Sur Wikipédia, la première forme est utilisée.

Les accents (par exemple (61) Danaë) font partie du nom officiel, comme cette référence le mentionne. Pour les récupérer, il faut s'en remettre à ces deux sources :

Une analyse des désaccords entre Schmadel (source 3 ci-dessus) et l'IPA (source 1) se trouve à en:Talk:Meanings of asteroid names.

Le Minor Planet Center utilise systématiquement (pour des raisons principalement technologiques) la forme ASCII des noms (par exemple, le moteur de recherche de désignations autres ne trouve pas les formes accentuées; c'est également vrai de la version NASA du même moteur). La liste triée des noms se trouve à http://cfa-www.harvard.edu/iau/lists/MPNames.html.

Les noms officiels sont annoncés dans les MPC (Minor Planet Circulars), qui ne sont malheureusement pas accessibles via Internet (à moins de payer un abonnement), à la différence des MPEC (Minor Planet Electronic Circulars), qu'on peut consulter gratuitement à cette adresse : http://cfa-www.harvard.edu/mpec/RecentMPECs.html (au bas de la page).

Outre les signes diacritiques ((46610) Bésixdouze, (61404) Očenášek), certains noms utilisent l'espace ((20006) Albertus Magnus, (1663) van den Bos), l'apostrophe ((3192) A'Hearn, (11027) Astaf'ev), le trait d'union ((11156) Al-Khwarismi), le point ((2309) Mr. Spock), et même une casse mixte ((9651) Arii-SooHoo, (5678) DuBridge). Une convention fréquente est d'écrire le nom d'une traite avec une majuscule au début seulement ((3376) Armandhammer). Les pages de noms officiels font également apparaître que les désignations temporaires s'écrivent en indice, comme ceci : (15760) 1992 QB1.

Francisation[modifier le code]

Ceci dit, il est d'usage de franciser les noms des objets astronomiques. Malheureusement, il n'existe pas de source officielle centrale; il faut se fier à l'usage, dans la mesure où il est couché sur le papier des ouvrages de référence. Ainsi, (1) Cérès. C'est ce titre qui est préféré pour Wikipédia.

  • Règle générale, la plupart des astéroïdes dont le nom se termine en –a (et ils sont légion !) peuvent s'écrire en –e; par exemple, (5677) Aberdonia peut s'écrire (5677) Aberdonie.
  • De façon similaire, les noms latins peuvent voir certains e changés en é pour des raisons d’euphonie; par exemple, (1620) Geographos peut s'écrire (1620) Géographos. Ces graphies sont optionnelles et ne seront pas utilisées ici, sauf lorsque le précédent est documenté dans les ouvrages de référence.
  • La francisation la plus fréquente concerne les personnages mythologiques (ou de l'antiquité) dont la forme française est bien établie (par exemple, (617) Patroclus devient (617) Patrocle).

Limites à la francisation des noms[modifier le code]

Il existe plusieurs cas de figure où la francisation est sujette à débat, en particulier lorsque l'adaptation n'est plus seulement cosmétique (accentuation, terminaison en -e des noms en -a, noms de personnages mythologiques etc). Des questions se posent également lorsqu'il peut exister plusieurs formes francisées acceptables pour un même terme.

  1. On le voyait déjà sur le cas de Hygiea, deux formes francisées ((10) Hygie et (10) Hygée) sont acceptées. Les deux sont proposées sur la page française de cet astéroïde. Prenons le cas fictif de « Pietros » emprunté à un personnage de la mythologie grecque: si « Pietros » a pu être francisé en Piètre, Piétré, Piétros, Pietrus ou Piétrus par différents auteurs classiques, quelles formes peut-on accepter ? Les formes totalement francisées Piètre et Piétré ne doivent-elles pas prévaloir sur les autres ? Doit-on écarter par défaut les formes grecques latinisées ? Doit-on préférer par exemple Pholos à Pholus ou Échéclos à Échéclus, même si ces personnages nous sont parvenus en premier par des auteurs latins (Ovide...) et donc sous leur forme latine (avant d'être re-grécquisée dans la littérature francophone) ?
  2. (1865) Cerberus et Kerberos (un des satellites naturels de Pluton) ont pour forme francisée Cerbère. Afin d'éviter la confusion, justement, on privilégie Kerbéros pour la forme francisée du satellite plutonien.
  3. Il peut arriver que 2 astéroïdes différents en:2483 Guinevre (forme anglaise) et en:613 Ginevra (forme latine) aient la même forme francisée : Guenièvre. Est-il acceptable d'avoir 2 formes francisées identiques, sachant que finalement leur numéro d'astéroïde les différenciera de toutes façons ?
  4. Pour les noms de ville, l'usage laisserait facilement adapter Barcelona en Barcelone, Palermo en Palerme, Lutetia en Lutèce, Hamburg en Hambourg... Qu'en est-t il de Londres pour London, Cologne pour Köln, Thionville pour Diddenuewen, Lille pour Rijsel (cas fictifs) ? Lorsque la francisation n'est plus seulement cosmétique, doit-on l'accepter ? ... et là on ne parle pas encore de « traduction littérale ».
  5. Il arrive parfois que la forme internationale d'un astéroïde (par exemple le dieu celte Lugh dans (217628) Lugh) soit usitée en français, bien qu'une autre forme (ici Lug) soit bien plus usitée. Doit-on franciser en prenant parti pour l'usage le plus fréquent en français ?
  6. Le nom de la planète naine (136472) Makémaké a été francisé en maintenant la fusion entre les 2 mots comme dans le nom anglais en:Makemake, qui désigne sous cette orthographe aussi bien la planète naine que le dieu de l'Île de Pâques. Malgré tout le dieu Maké-Maké auquel le nom se réfère s'écrirait en français plutôt avec un tiret ou encore un espace. Détail ou maladresse jamais rectifiée ou au contraire exemple d'adaptation à suivre pour préserver une appellation morphologiquement proche de la désignation internationale ?
  7. Autre cas de débat actuel: les traductions littérales de noms communs, exprimés en anglais ou en latin, peuvent-elles être acceptées, par exemple kangaroo/kangourou, stegosaurus/stégosaure, dog/chien ?
  8. Cas des sigles : NATO/OTAN, ESA/ASE...
  9. Et encore: l'adoption de formes déjà traduites littéralement dans la littérature française, pour des personnages littéraires, par exemple, déjà connus dans le monde francophone sous leur forme traduite.

Cas réels:

Forme internationale Forme francisée Commentaire Argumentation pour la francisation Argumentation contre la francisation
en:25000 Astrometria (25000) Astrométrie forme latine à franciser cosmétique, rentre dans l'usage de la francisation simple de formes latines
en:100000 Astronautica (100000) Astronautique forme latine à franciser cosmétique, rentre dans l'usage de la francisation simple de formes latines
en:16260 Sputnik (16260) Spoutnik forme anglaise à franciser - appliquer les règles de transcription de l'original russe au français cosmétique, rentre dans l'usage de la francisation simple d'une forme internationale
en:4196 Shuya (4196) Chouïa forme anglaise à franciser - appliquer les règles de transcription de l'original russe au français rentre dans l'usage de la francisation simple d'une forme internationale, mais résultat morphologiquement assez différent
en:9395 Saint Michel (9395) Saint Michel absence du tiret qui est requis en français
en:88705 Potato (88705) Patate ou Pomme de terre nom commun à franciser... ou pas forme francisée proche de la forme internationale, fait directement référence à la forme des astéroïdes usage de la traduction littérale pas vraiment établi (travail quasi inédit)
en:18932 Robinhood (18932) Robindesbois le personnage a déjà fait l'objet d'une traduction dans la littérature francophone si l'objet venait à être connu et étudié (imaginons qu'il devienne planète naine!), ce type de traduction littérale serait probablement adoptée par l'usage usage non établi, nom francisé morphologiquement assez éloigné de la forme internationale (travail inédit)
en:6136 Gryphon (6136) Griffon le personnage a déjà fait l'objet d'une traduction dans la littérature francophone forme francisée choisie morphologiquement proche de la forme internationale
en:17627 Humptydumpty (17627) Heumptydeumpty ou (17627) Groscoco le personnage a déjà fait l'objet d'une traduction dans la littérature francophone forme francisée choisie morphologiquement proche de la forme internationale
en:7470 Jabberwock (7470) Jaseroque le personnage a déjà fait l'objet d'une traduction dans la littérature francophone et des grands noms tels Boris Vian ou Bernard Cerquiglini ont pu écrire sur le sujet. si l'objet venait à être connu et étudié (imaginons qu'il devienne planète naine!), ce type de traduction littérale serait probablement adoptée par l'usage usage non établi, nom francisé morphologiquement assez différent de la forme internationale (travail inédit)
en:17942 Whiterabbit (17942) Lapinblanc le personnage a déjà fait l'objet d'une traduction dans la littérature francophone si l'objet venait à être connu et étudié (imaginons qu'il devienne planète naine!), ce type de traduction littérale serait probablement adoptée par l'usage usage non établi, nom francisé morphologiquement très différent de la forme internationale (travail inédit)
en:17612 Whiteknight (17612) Cavalierblanc le personnage a déjà fait l'objet d'une traduction dans la littérature francophone si l'objet venait à être connu et étudié (imaginons qu'il devienne planète naine!), ce type de traduction littérale serait probablement adoptée par l'usage usage non établi, nom francisé morphologiquement très différent de la forme internationale (travail inédit)
en:17518 Redqueen (17518) Reinerouge ou Dame Rouge ou Rein de cœur le personnage a déjà fait l'objet d'une traduction dans la littérature francophone si l'objet venait à être connu et étudié (imaginons qu'il devienne planète naine!), ce type de traduction littérale serait probablement adoptée par l'usage usage non établi, nom francisé morphologiquement très différent de la forme internationale (travail inédit)
en:6042 Cheshirecat (6042) Chatducheshire le personnage a déjà fait l'objet d'une traduction dans la littérature francophone si l'objet venait à être connu et étudié (imaginons qu'il devienne planète naine!), ce type de traduction littérale serait probablement adoptée par l'usage usage non établi, nom francisé morphologiquement très différent de la forme internationale (travail inédit)

Lorsque la désignation internationale est émise dans une langue autre que le latin ou l'anglais, doit on franciser. Cela peut engendrer des doublons ?

Forme internationale Forme francisée Commentaire Argumentation pour la francisation Argumentation contre la francisation
en:43 Ariadne (43) Ariane nom latin à franciser - cas de doublon potentiel
en:1225 Ariane (1225) Ariane nom international le même qu'en français
en:11156 Al-Kwarismi (11156) Al-Khwârizmî transcription du perse en anglais, mais forme rarissime ou fautive
en:13498 Al Chwarismi (13498) Al Khwârizmî transcription du perse en allemand ou néerlandais
en:189310 Polydamas (189310) Polydamas cas de doublon (avec suivant) si on choisit la forme francisée la plus usitée pour les 2
en:4348 Poulydamas (4348) Poulydamas cas de doublon (avec précédent) si on choisit la forme francisée la plus usitée pour les 2
en:4415 Echnaton (4415) Akhénaton cas de doublon (original allemand)
en:326290 Akhenaten (326290) Akhénaton cas de doublon (original anglais)
en:1068 Nofretete (1068) Néfertiti cas de doublon (original allemand)
en:3199 Nefertiti (3199) Néfertiti cas de doublon (original anglais)

Anticipons: cas fictifs mais qui finiront par se produire, tirés de personnages de dessins-animés ou de bandes dessinées:

Forme internationale Forme francisée Commentaire Argumentation pour la francisation Argumentation contre la francisation
Smurfs Schtroumpfs on réemprunte au français l'original d'un nom de personnage traduit ou adapté du français
Snowy Milou on réemprunte au français l'original d'un nom de personnage traduit ou adapté du français
Vitalstatistix Abraracourcix on réemprunte au français l'original d'un nom de personnage traduit ou adapté du français
Lion King Roi lion traduction littérale
Grandizer Goldorak
Harlock Albator
  • [9] Question subsidiaire, en bonne orthographe latine, peut-on désigner « Hygiae » sous la forme internationale « Hygiæ » (peut on tolérer la ligature dans les noms latins bien qu'elle ne soit jamais utilisée par le MPC, du moins - informatiquement - ?). Il existe ainsi des horreurs typographiques (Aesop pour Æsop) dans la base des noms internationaux...

-- Utilisateur:Sindbad1981

Notification Sindbad1981 :
  • [9] : Pour les noms latins, la question ne se pose pas dans la mesure où, en latin classique, la ligature n'existe pas. Par ailleurs, c'est Hygiea et non Hygiae, donc la question se pose encore moins pour ce cas-ci. Dans tout les cas, la forme internationale est ce qu'elle est, donc on n'a aucune raison d'y toucher, aussi irrespectueuse de la forme originelle du nom puisse-t-elle être.
SenseiAC (discuter) 17 septembre 2015 à 21:06 (CEST)

Liste des astéroïdes francisés[modifier le code]

Dans la table qui suit, la colonne centrale donne le nom officiel, avec accents. Lorsque le nom ASCII est différent, il apparaît dans la colonne de gauche. Quand le nom français diffère du nom officiel, il apparaît dans la colonne de droite. (Cette table aurait avantage à être étendue aux planètes et satellites aussi)

Les noms de satellites d'astéroïdes sont aussi inclus dans la liste.