Discussion:Démographie de la France

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Autres discussions [liste]
  • Suppression
  • Neutralité
  • Droit d'auteur
  • Article de qualité
  • Bon article
  • Lumière sur
  • À faire
  • Archives

La population de France (du bistro)[modifier le code]

Les 62 millions d'habitants au 01/01/2004, ce n'est pas DOM-TOM compris, mais uniquement DOM compris.

combien il y a d'habitants en France en ce moment?

c'est marqué

Où as-tu trouvé ce chiffre? Et y a-t-il la même donnée pour les villes, etc.? Tella 28 oct 2004 à 00:10 (CEST)

Tu as la population dans l'article de chaque ville, région, département, etc Mathounette 28 oct 2004 à 00:22 (CEST)

Je sais bien mais il s'agit de la population sans doubles comptes du recensement de 1999 alors que là il donne un chiffre pour 2003. Tella 28 oct 2004 à 00:26 (CEST)

C'est peut-être un chiffre qui découle d'une estimation, car il n'y a pas eu - à ma connaissance - de RGP (global) en 2003 Mathounette 28 oct 2004 à 00:37 (CEST)
Il n'y a plus de RGP global simultané en France. Celui de 1999 a été le dernier. Il est désormais « permanent », réparti entre des séries de communes tirées au sort (chez moi, par exemple, ce sera en 2007, alors que d'autres communes du département ont fait les opérations de recensement cette année, et pareil dans toute la France). Les chiffres globaux postérieurs à 1999 ne peuvent plus être, matériellement, que des estimations. Les seuls chiffres qui sont assurés (la population sans doubles comptes de telle ou telle commune), sont les seuls à être scientifiquement fiables. Vérification faite, il serait donc pertinent, pour indiquer la population d'un département, d'une région ou de la France, d'accompagner le chiffre donné, lorsqu'on sait qu'il résulte d'une estimation et qu'on en connait la date, de la mention, en petits caractères, (estimation 2004). Et de remplacer les occurances de population totale, dans les tableaux de départements, par population sans doubles comptes, puisque de toute façon, l'estimation ne porte en aucun cas sur la population totale (incluant des gens déjà comptabilisés ailleurs). Ma'ame Michu | @ 28 oct 2004 à 16:28 (CEST)
  • Tout se trouve sur le site de l'INSEE.fr, ici par exemple!
Il serait bon quand nous remplaçons les chiffres existant par des chiffres plus récents de placer les chiffres antérieurs autre part dans l'article de manière à terme à voir l'évolution année après année dans les communes, départements, région, pays...Traeb 28 oct 2004 à 17:15 (CEST)
De « nombreuses » communes disposent d'un tableau de l'évolution démographique, même très incomplet. Comme il semble difficile de faire un modèle à paramètres (le nombre d'années de référence étant variable), on pourrait placer une sorte de tableau de base dans le projet Villes françaises, à charge pour ceux qui archivent les chiffres de population de bien démultiplier les colonnes (cellule d'en-tête indiquant l'année, et cellule de données). Avec un peu de rigueur, ce n'est pas sorcier... Ma'ame Michu | @ 28 oct 2004 à 19:45 (CEST)
Il manque Genève-Annemasse (partie française).. 212 248 habitants

Immigration[modifier le code]

J'ai modifié le paragraphe "immigration" en prenant le paragraphe de la page immigration, même si à mon sens l'immigration en France devrait avoir une page dédiée, mais je comprends que vous vouliez éviter les polémiques.

J'ai aussi supprimé les fausses statistiques sur le nombre d'immigrés, la personne qui les a mis prétendait qu'ils venaient de l'INSEE alors qu'ils étaient purement et simplement inventés, j'ai donc tout simplement renvoyé à la page de l'INSEE dédiée à ce thème et avec les vrais chiffres. --Vil pingouin 5 décembre 2005 à 20:37 (CET)

Pyramide des âges[modifier le code]

OK just do it, mais je verrai bien une pyramide des âges sur cette page (j'en ai eu besoin) 212.194.198.14

Good idea ! Thedreamstree 14 mai 2006 à 19:06 (CEST)
Bon, elle y est. Thedreamstree 30 mai 2006 à 23:22 (CEST)

Recyclage de l'article[modifier le code]

Je suggère que l'on rebâtisse cet article, car il est difficile à lire. Les données brutes sont jetées là sans que l'on sache comment les visualiser aisément, les courbes et les croquis sont parfois incompréhensibles...


Voici ma proposition :


  • Données actuelles
    • Données brutes : (copie de la section "données brutes" (sans "croissance par région")) sous la forme d'un tableau.
    • Croissance démographique par région (on garde tel quel)
    • Villes, agglomérations et aires urbaines : On garde les 51 principales aires urbaines françaises (en 1999), on mets les deux cartes (densité par département et agglomération) dans cette section. Ajoutons une pyramide des âges.
    • Paramètres influant sur la démographie
      • Santé (on garde la section santé, et on la met là)
      • Autres (?...)


  • Méthodes de recensement : à créer. On y ajoutera en note la section "religion" actuellement existante.


  • Au cours de l'histoire
    • Époque médiévale : on garde. on peut en plus résumer ces données dans un tableau, comme ceux que l'on peut voir dans les pages de communes françaises.
    • Époque moderne : On garde
    • Immigration : on garde le lien vers l'article dédié : Immigration en France.
    • Courbes d'évolution : On prend la section actuelle nommée "Évolution de la population française", on compile ces données dans un tableau et on refait les courbes. Gardons celle qui retrace l'évolution entre 1961 et 2003, et refaisons les autres.
    • Politique de gestion des naissances : malthusianisme et autres politiques de limitation ou de favorisation des naissances. (Donner en appendice le cas de la commune de Vitrolles, qui pendant une période, attribuait une aide financière aux couples de nationalité (exclusivement) française lors des naissances...)


Voilà. J'attends de connaître le point de vue des utilisateurs.


Thedreamstree 14 mai 2006 à 19:06 (CEST)

Bon, c'est fait. il reste à développer les point suivants :
  • Méthodes de recensement
  • Politique de gestion des naissances
Thedreamstree 20 mai 2006 à 18:18 (CEST)

Religion[modifier le code]

Comment peut-il y avoir 44% de personnes qui ne croient pas en Dieu si il y a déjà 64,9% de Catholiques ? (sachant qu'il y aussi des Musulmans, des Protestants, des Juifs, etc...). Il faudrait que les informations soient cohérentes.

Réponse de jdresse:

Lisez convenablement l'article. Vous verrez que vous mélangez les données de deux enquêtes différentes. N'accusez pas Wikipedia d'être incohérente, seuls les sondés (ou les sondages) pourraient l'être.
jdresse Le 20 janvier 2006 12H25.


Les sondages ne citent pas leur(s) source(s), et déjà qu'un sondage n'est pas très fiable, si en plus vous ne mettez pas sa source, cela ne vaut rien. Ne faudrait-il pas enlever cette liste de sondages non sourcés ? Merci.

bandeau "à vérifier"[modifier le code]

Bonjour, il me semble que l'article reste à vérifier sur quelques points :

  • les tournures qui analysent les chiffres, et qui concluent souvent rapidement sur des faits, peut-être exacts, mais peut-être qui ne le sont pas toujours. J'ai posé quelques mentions "référence nécessaire", mais il faudrait continuer à les poser sur chaque paragraphe... Vaut mieux prendre le problème à la base, et le bandeau général "à vérifier" ;
  • l'utilisation de la définition "Français de souche", très vague, alors que WP n'a pas encore un article à son sujet ;
  • d'une façon générale, sur la neutralité : on a l'impression que l'article vise à montrer que la natalité des étrangers est supérieure à celle des Français. C'est peut-être vrai, mais ce n'est pas prouvé : de mémoire, à taux d'étranger comparables dans la population, il me semble que la natalité française est supérieure à d'autres pays européens. Même plus loin : des pays comme l'Irlande, qui ne compte pas beaucoup d'étrangers a une natalité soutenue. Maintenant, c'est de mémoire que j'écris. Pour cet article, c'est pareil, il faudrait sourcer, et supprimer ce qui semble être du ressort du subjectif ou de l'émotionnel. --Papa6 5 février 2007 à 09:38 (CET)

Papa6 5 février 2007 à 09:38 (CET)

Immigration non-européenne[modifier le code]

Des estimations diverses circulent sur le nombre de Français qui sont issus de l'immigration non-européenne. L’estimation qui est basée sur des chiffres officiels de l’immigration est la suivante : il y a en France deux tiers d’Européens d'origine et un tiers avec au moins un ancêtre récent d'origine extra-européenne. L’estimation est basée sur le fait qu’à partir des années 1950, la très grosse majorité du flux d’immigration en France est d’origine non-européenne (surtout d’origine africaine : Noirs et nord-africains).

Voici, en résumé, d’après les nombres officiels d’entrée des étrangers, les éléments de cette estimation :

-premier nombre officiel : chaque année 100 000 immigrés clandestins supplémentaires entrent en France. Le nombre d’immigrés clandestins est stable (entre 200 000 et 400 000) puisque ceux qui sont présents obtiennent d’une façon ou d’une autre la régularisation (mariage, naissance d’enfant sur le sol européen, etc.) et ils sont remplacés dans les statistiques par de nouveaux arrivés.

-deuxième nombre officiel : il y a chaque année en moyenne 140 000 immigrés officiels en provenance hors d’Union européenne.

Lien qui confirme 100 000 immigrés clandestins supplémentaires par an : http://www.rfi.fr/actufr/articles/076/article_43041.asp

Citation : « Le ministre de l’Intérieur Nicolas Sarkozy considère qu’entre 200 000 et 400 000 clandestins seraient présents sur le territoire et entre 80 000 et 100 000 supplémentaires y entreraient chaque année. »

Lien qui confirme 160 000 immigrés réguliers hors ressortissants communautaires en 2005 (en moyenne 140 000 par an depuis 10 ans) : http://www.interieur.gouv.fr/misill/sections/a_l_interieur/le_ministre/interventions/06-06-2006-immigration/view

Citation : « Autre résultat encourageant : le flux global de l'immigration régulière est stabilisé, pour la première fois depuis dix ans. Le nombre des premiers titres de séjour délivrés, hors ressortissants communautaires, a même légèrement baissé en 2005, pour atteindre 164 234 titres (- 2%). »

Premier nombre officiel plus deuxième nombre officiel, cela donne 240 000 entrées par an. En 50 ans ça fait 12 000 000.

Donc l’estimation qui donne 10 000 000 d’entrées d’origine non-européenne depuis 50 ans, est proche de la réalité. Si aux 10 000 000 d’entrées d’origine non-européenne depuis 50 ans on rajoute la descendance, cela donne l’estimation d’environ 20 000 000 Français avec au moins un ancêtre récent d’origine non-européenne sur une population totale de 63 000 000.

Votre chiffre de 12 millions est tout à fait farfelu...Le seul chiffre juste que vous alignez est celui de 140.000 immigrants réguliers ces dernières années, mais des chiffres plus précis existent au sein de cet article. Lisez les paragraphes concernant les immigrés...Par contre le chiffre de 100.000 nouveaux clandestins chaque année n'est qu'une formule choc d'un politicien qui croit bon de le sortir de son chapeau, c'est-à-dire sans preuves, et parce que cela lui semble électoralement profitable. Enfin les 140.000 immigrants réguliers annuels ne concernent que les dernières années. Durant les années 1990, les entrées étaient beaucoup moins nombreuses, de même que de 1950 à 1995. Là aussi, il y a des chiffres éloquents dans cet article que visiblement vous avez oublié de consulter. Vous trouverez également des chiffres crédibles (c'est-à-dire issus de sources sûres) dans l'article intitulé Immigration familiale en France.
Enfin c'est une erreur monumentale de prétendre que l'immigration en France est "à partir des années 1950, en très grosse majorité d’origine non-européenne, surtout d’origine africaine" (je vous cite). Lisez le paragraphe intitulé "Évolution des immigrés en pourcentage par pays de naissance", et vous saurez qu'en 1962, seuls 14,9 % des immigrés étaient africains, que ce pourcentage n'atteignait que 28 % en 1975 et ne s'élevait toujours qu'à 39,3 % en 1999.
En bref, plutôt que de dire des bêtises, vous feriez mieux de lire l'article, ce que visiblement vous n'avez pas fait. Jdresse 13 octobre 2007 à 07:41 (CEST)


Excusez moi, mais vous prenez parti ; je ne suis pas là pour dire si c'est bien ou mal, mais un pourcentage de 39,3% comme vous l'annoncez est quelque chose de remarquable, cela représente bien plus du tiers de l'immigration totale. D'autant plus que si je suis vos statistiques sur une droite, et que je considère qu'il n'y a pas eu d'explosion de l'immigration africaine depuis 1999, j'arrive en 2008 à 45,9%. Toujours "peu" ? Avant d'insulter les gens, réfléchissez à ce que vous dîtes, nous y seront tous gagnants.

Bandeau à vérifier[modifier le code]

Après huit mois, personne n'ayant abondé dans le sens du "wikitroll" dénommé Papa6, il me semble impératif de supprimer ce bandeau, abusivement placé par un incompétent. Il ne faut pas oublier qu'un tel bandeau jette la suspicion de non crédibilité sur la Wikipédia tout entière.

Remarques de Karl3i[modifier le code]

Ce commentaire se trouvait inclus abusivement dans le corps de l'article, en fin de paragraphe intitulé Répartition [des naissances] par nationalité de la mère . Je l'ai donc transféré ici.

Encore faut-il définir ce qu'est un habitant dit de souche. Est-ce qu'un petit-fils d'immigré polonais est un Français de souche ? Être Français ou non, c'est seulement et uniquement une question de nationalité. De telles comparaisons n'ont en plus aucun sens, dans la mesure où nombre de pays cités n'existaient pas aux dates citées ou n'existaient pas sous la forme (géographique, politique, colonies) qu'ils existent aujourd'hui. Enfin, le terme "durement frappées" est tout à fait déplorable car il sous-entend que les Français "non de souche" constituent un fléau.

Le mot "Français de souche" est mis par moi entre guillemets dans le texte, ce qui signifie qu'il s'agit d'une expression non clairement définie, si ce n'est par l'usage commun. Si vous désirez, vous pouvez vous risquer à écrire un article à ce sujet...Quant à votre remarque concernant l'impossibilité de faire des comparaisons entre la natalité de l'Allemagne et l'Italie du XVIIe ou de l'Espagne du XVIIIe et la natalité d'aujourd'hui, elle est tout à fait erronée et hors de propos. Tous les démographes font des comparaisons avec le passé, même si l'état en question n'existait pas encore (Italie, Allemagne). Celà s'appelle Démographie historique. Enfin le terme "durement frappées" n'a rien à voir avec l'immigration, mais avec la dénatalité : relisez convenablement le paragraphe svp. Pour terminer, prière d'utiliser la page commentaire pour écrire vos remarques et commentaires. Elle est prévue pour cela.

Jdresse 4 novembre 2007 à 05:59 (CET)

Sur la forme, vous avez raison, j'aurais dû écrire dans la page de discussion. Sur le fond, ce que vous dîtes est franchement contestable. La formulation, de mon point de vue, laisse entrevoir comme "catastrophique" le fait que les Français de souche soient de moins en moins nombreux. Vous vous défendez de cette insinuation, pourtant il y a les mots "durement frappées", que vous contestez être lié à l'immigration : mais je n'ai jamais dit que ce mot était lié à l'immigration. Serait-ce un lapsus révélateur de votre part ? "durement frappées" n'est pas une expression neutre, loin de là, elle est clairement négative. Je pense que vous auriez intérêt à changer ce terme, et que vous le ferez si vous êtes de bonne foi... Enfin, je n'ai pas dit que ces comparaisons étaient impossible, j'ai dit qu'elle n'avait aucun sens en terme de 'nationalité de souches'. Nuance. Si "Français de souche" est non clairement défini, comment pouvez-vous faire de telles comparaisons ? En général, on compare des éléments que l'on sait clairement définir...

Enfin, avez-vous des références concernant ce paragraphe ? --Karl3i 6 novembre 2007 à 13:12 (CET)

Imprécisions et hiérarchisation des informations avancées[modifier le code]

Oh la la ! J'ai rarement lu page WP aussi peu hiérarchisée, aussi éloignée de l'axiome de départ de l'approche encyclopédique : "Partir du général pour aller au particulier". Résultat : plusieurs segments de la page présentent des informations erronées ou manipulent manifestement les chiffres présentés. D'ailleurs, un tableau de chiffre n'explique pas le réel ni n'aide à comprendre le monde, au mieux peut-il étayer les analyses avancées... Bref, il y a beaucoup, beaucoup de travail à faire sur cette page !--Mielle gris (d) 8 décembre 2007 à 12:10 (CET)

Une refonte complète de l'article est nécessaire[modifier le code]

  • Cet article est trop long et mal hiérarchisé.
  • Deux tiers des développements de cette page concernent l'immigration en France. A l'exception d'un résumé de ces notions qui devra rester ici, le reste doit être  Fusionner avec immigration en France.
  • La neutralité des informations présentées est à vérifier. --Mielle gris (d) 11 décembre 2007 à 00:01 (CET)

Discussions et commentaires[modifier le code]

  • J'ai supprimé un paragraphe commentant le tableau des croissance démographique par région. Ce commentaire portait sur les variations brutes (fort trompeuses) et non sur les variations en valeur relative. Du grand n'importe quoi.--Mielle gris (d) 11 décembre 2007 à 00:56 (CET)
  • Info supprimée et stockée ici avant d'être repositionnée dans la bonne section :
''On comptait à la mi-2004 3.510.000 étrangers, chiffre assez stable sur les dernières décennies<ref>[http://www.insee.fr/fr/ffc/ipweb/ip1098/ip1098.html INSEE Première n° 1098 (août 2006) - Enquêtes annuelles du recensement 2004-2005 ]</ref>.''

Émigration de polonais craignant le pouvoir soviétique dans les années 20 ?!?[modifier le code]

J'attends toujours des sources fiables contredisant les points suivants :

  1. Pour remettre en état l'appareil productif français mis à mal par la Première Guerre mondiale (1 357 800 morts et 4 266 000 blessés tout de même), la Troisième République signe en 1919 une convention d'émigration avec la Pologne. L'objectif est d'attirer des mineurs et ouvriers (agricoles ou non) spécialisés pour remplacer les français morts. Même politique avec l'Italie.
  2. Le gouvernement polonais accepte cette convention. A la même époque, il est engagé dans plusieurs conflits (avec la Lituanie et surtout avec les pouvoirs soviétiques) pour affirmer son État retrouvé. C'est une période assez grisante pour les nationalistes polonais. D'autant que la guerre avec la Russie soviétique se solde par une victoire (assez nette du point de vue polonais), puisque le nouvel État voit sa frontière orientale agrandie de près de 200 km en direction de l'Est.
  3. Quelques centaines de milliers de paysans, de mineurs et d'ouvriers polonais quittent ainsi leur pays entre 1919 et 1931 et s'installent pour travailler dans les régions minières françaises (charbon du Nord, fer de Lorraine, potasses d'Alsace) et les secteurs agricoles (en particulier dans le centre du pays). Ce qui les attire ? De meilleures conditions de vie.
  4. Il est possible qu'une partie marginale de ces immigrés (mineurs et ouvriers, rappelons le) aient quitté la Pologne par peur d'une invasion de la Russie soviétique. Mais cela reste à prouver.

Comme précisé plus haut, je serais prêt à revoir mon jugement si des sources pertinentes incitaient à penser que les points affirmés plus haut sont faux. En attendant, je reverte pour rendre une position plus neutre la page Démographie de la France. --Mielle gris (d) 29 décembre 2007 à 22:43 (CET)

Feuerwehreinsatz-gan1.jpg
Bonjour, ce bandeau indique que Cchantep a pris en compte la demande de médiation en tant que wikipompier.


Merci de patienter, une revue par le ou les wikipompiers de la discussion et de l'historique, est nécessaire pour comprendre le problème et proposer une médiation. Cette page porte sur un thème facilement sujet à controverses ; les intervenants sont donc invités à une prudence particulière.

Merci.

Pour information, les wikipompiers sont des volontaires et ne sont pas soumis à une obligation de résultat. Merci du respect que vous leur porterez.
Merci de débattre sur la page du feu (en signant vos messages merci) Cchantep (d) 4 janvier 2008 à 21:00 (CET)
Intervention terminée Cchantep (d) 8 janvier 2008 à 23:17 (CET)

Comparaison avec l'Allemagne.[modifier le code]

Bonjour, quel est l'intérêt de comparer la démographie avec l'Allemagne?? En quoi l'Allemagne présente un intérêt plus grand que tout autre pays en terme de démographie? Gscorpio par ichi 4 janvier 2008 à 18:31 (CET)

Je ne suis pas vraiment convaincu par les comparaisons internationales entre démographies de différents pays. D'ailleurs, le style des passages évoquant ces comparaisons tient trop du commentaire sportif d'un match entre pays pour avoir sa place dans une encyclopédie. Une refonte importante est donc à prévoir.
Mais sur le fond, il reste intéressant de comparer les politiques démographiques et leurs effets respectifs. N'hésite donc à retravailler les passages qui te semblent peu encyclopédiques ! --Mielle gris (d) 9 janvier 2008 à 01:37 (CET)

aussi, je ne vois pas comment comparer les chiffres de la RFA (jusqu'en 1990) et celle de la RFA (inclusivement RDA après 1990 -> 16 millions d'habitants en plus..)... A la limite une comparaison en pourcent par rapport à la population.. mais pas ce genre de chiffres ! Utilisateur:xdachsx

La comparaison avec l'Allemagne faisait, à l'origine, partie d'un petit chapitre comparant l'évolution démographique de la France et de ses voisins européens. En une seule phrase, tout était dit : « Depuis 2000, on enregistre plus de naissances en France qu'en Allemagne. » On a dérivé... comme l'ensemble de cet article qui est depuis longtemps lamentable... L'immigration est traité de manière caricaturale (très nombreuses affirmations fantaisistes : les Italiens et les Polonais fuient le communisme dans les années 30, par exemple... sources fantômes...) et vampirise l'article avec une place démesurée accordée à ce thème... Il faudrait presque tout effacer et repartir de zéro sur la partie traitant de l'immigration... Du travail de gougnafiers... Je suis à deux doigts de procéder à des coupes franches dans cet article, mais bon, je laisse à d'autres le soin effectuer cette tâche si leur lecture rejoint la mienne. A traiter rapidement. Clio64 (d) 2 février 2008 à 08:12 (CET)
100% d'accord avec cette analyse. Je suis tout à fait partant pour aider à une refonte intégrale de cet article. Je n'ai pas osé le faire jusque maintenant, faute de connaitre la procédure à suivre. --Mielle gris (d) 7 février 2008 à 21:27 (CET)
C'est fait j'ai supprimé la comparaison avec l'Allemagne ainsi qu'avec la Russie.--Chrono1084 (d) 19 juillet 2009 à 13:09 (CEST)

Population de la France[modifier le code]

Ma dernière modification, qui me semblait une simple précision a été annulée par Mielle gris au prétexte d'une « présentation orientée ». Il était écrit :

Au 1er janvier 2008, la France comptait 64 473 140 habitants... En outre, selon le Ministère des Affaires étrangères et Européennes, il y a deux millions de Français résidant à l'étranger.

Je me suis rendu compte en lisant d'autres articles qui reprennent cette information, que de nombreux lecteurs faisaient la confusion entre le mot « Français » qui est le gentilé de France et le mot « Français » qui qualifie les personnes de nationalité française. J'ai depuis longtemps corrigé quelques articles dans cette merveilleuse encyclopédie afin d'éviter au lecteur cette confusion. Il me semble que la phrase, telle qu'elle est aujourd'hui est confuse pour le lecteur, puisqu'on semble ajouter les deux millions de Français à l'étranger aux 64 473 140 habitants. C'est bien la signification de l'expression « en outre ».

C'est pourquoi j'avais ajouté la précision suivante : Cette population de 64 473 140 habitants inclut 5,7% d'étrangers[1]. Le nombre de Français (au sens de "personnes ayant la nationalité française") peut donc être évalué au 1er janvier 2008 à 64,5 millions d'habitants moins les 5,7% d'étrangers plus les personnes de nationalité française expatriées (dont le nombre peut être estimé à 2,2 millions[2]), soit un total d'environ 63,26 millions.

Je précise que j'avais recherché consciencieusement les références INSEE de ces informations. Ces données sont donc totalement objectives.

Je ne désire absolument pas polémiquer, aussi je ne modifie plus l'article. J'avais ajouté cette précision qui me semble importante. Le nombre de Français est aujourd'hui de 64,47 s'il s'agit du nombre de personnes habitant en France et de 63,26 s'il s'agit du nombre de personnes ayant la nationalité française. Ces chiffres sont voisins, mais ne doivent pas être confondus.

Je viens de relire l'article dans sa totalité, et je m'aperçois qu'il y a une très grande confusion dans l'utilisation du qualificatif « français », qui parfois signifie « habitant de la France », parfois « de nationalité française ». Comme indiqué ici en PDD, une relecture sérieuse de cet article s'impose par des spécialistes du sujet. AntonyB (d) 10 octobre 2008 à 09:49 (CEST)

Autant je suis favorable à une refonte substantielle de cet article, au caractère bien peu scientifique, autant je veux bien admettre qu'il est utile de distinguer les habitants de la France des français par nationalité, autant cette présentation est doublement erronée.
  1. Par une règle de trois, appliquer un pourcentage relatif à la population française de 2005 (les 5,7% en question), à la population de 2008 donne un résultat faux, car on ne sait pas si ce pourcentage a évolué. En outre, ce pourcentage n'étant pas encore connu pour 2008, cette information est donc à la fois fausse et relève d'un travail inédit.
  2. Par ailleurs, cette approche est contraire à la démarche encyclopédique rationnelle : partir du général pour aller vers le particulier. Ici, le général, ce sont les caractéristiques de la population française dans son ensemble (espérance de vie, natalité, TMI, baby-boom, etc.). Ces caractéristiques doivent être brièvement présentées dans l'introduction. Par contre, une caractéristique relative à une minorité de la population (on parle de 5% la !) n'a pas sa place dans une introduction.
Je rappelle au passage que 22 sections sur 53 de l'article Démographie de la France sont consacrés à l'immigration et aux étrangers résidant en France. De deux choses l'une : soit la démographie de la France se définit par la présence d'environ 50% d'étrangers depuis sa création, soit la présentation que propose cet article de la Démographie de la France est violemment biaisé. --Mielle gris (d) 10 octobre 2008 à 23:22 (CEST)
Merci de ton commentaire qui me conforte dans ma première impression, cet article ne fait vraiment pas honneur à la version en français de Wikipédia, ce qui est dommage pour un article relatif à la France ! Quant à tes remarques sur un travail « inédit », je tiens à te signaler que j'ai pris connaissance de ces informations depuis de nombreuses années (2005 il me semble) sur Wikipédia. Dire que l'information est fausse, n'est pas très élégant. En effet, comme je l'ai indiqué (en me donnant le mal de préciser la référence de la page sur le site de l'INSEE : http://www.insee.fr/fr/themes/tableau.asp?reg_id=0&ref_id=NATTEF02131), tu pourras constater que le pourcentage d'étrangers en France était de 6% en 1926, qu'il a ensuite un peu varié, et que ces dernières années, il tourne aux environs de 5,7. Prendre le chiffre de 5,7 pour 2008 ne me semble donc relever ni de l'erreur, ni du travail inédit. Ce n'était qu'une approximation, j'avais arrondi le résultat. Cela n'est pas bien important. Le plus important, c'est que cet article confond tout. Des expressions comme « français de souche » sont totalement inopportunes dans une encyclopédie, tant qu'on ne définit pas ce mot. Cela a des relents d'un slogan d'un parti politique qui clamait "La France aux Français", slogan qui ne veut rien dire. Je m'intéresse de près à ce sujet, mais n'étant pas expert dans le sujet, ni même démographe, je n'aurai pas l'outrecuidance de le remodeler. Je précise que je suis Français, car j'habite en France, que je suis Français, car j'ai la nationalité française, que je fais partie du tiers des Français dont l'un des 4 grands-parents n'avait pas la nationalité française (j'ai une grand-mère anglaise), et que je suis tout à fait d'accord avec toi pour m'étonner qu'un article sur la démographie de la France s'intéresse tant aux étrangers, alors que le pourcentage d'étrangers en France est quasi-constant depuis plus de 80 ans ! AntonyB (d) 11 octobre 2008 à 14:53 (CEST)
Bonsoir AntonyB, juste un mot pour te préciser que je manque de temps en ce moment pour contribuer ici. Je reconnais que mon intervention précédente était un peu procédurière (oui, ce genre de pourcentage ne se chamboule pas d'une année sur l'autre). Et je vois que nous partageons le même diagnostic sur cet article. Pour la petite histoire, j'ai aussi une grand-mère anglaise. La coincidence est drôle. Clin d'œil Si tu as un peu de temps, dans les prochains mois, on pourra si tu veux, tenter d'améliorer l'article à deux ? --Mielle gris (d) 16 octobre 2008 à 23:55 (CEST)

Français résidant à l'étranger[modifier le code]

Outre le fait que cet article est toujours un anti-modèle d'article à caractère encyclopédique mélangeant les sources, malaxant les informations, submergeant le lecteur sous un déluge d'informations secondaires ou même erronés, il ne s'améliore pas avec le temps. Le dernier ajout est ainsi exemplaire : Français établi hors de France : aucune analyse, source ni explicitée ni qualifiée, information de caractère secondaire, voire anecdotique par rapport au sujet. Par ailleurs, on devine que ces chiffres sont fournis par les services consulaires auprès de qui les Français résidant à l'étranger sont sensés s'enregistrer. Cet enregistrement n'étant pas obligatoire, on comprendra le caractère pifométrique de l'estimation : en fonction des pays, les Français enregistrés concernent entre 80% et 20% des Français établis... Bref, comme indicateur, on a plus précis. --Mielle gris (d) 24 avril 2009 à 09:41 (CEST)

Démographie ??[modifier le code]

J'ai l'impression qu'on donne vraiment trop d'importance à la démographie des immigrés et de leur descendant dans cet article alors qu'on ne parle même pas des bretons, corses, basque et des autres ethnies (catalan, alsacien...), pourquoi ?? --Ozgurcan86 (d) 16 juillet 2009 à 00:33 (CEST)

Section douteuse supprimée[modifier le code]

Cet article fait honte à l'encyclopédie depuis trop longtemps (cf. nombreux messages en ce sens sur cette PdD), il est temps de la nettoyer des bêtises, manipulations de sources et commentaires du café de la gare. Pour rappel lorsqu'un élément est douteux et assez dommageable à l’article…, que cet article est signalé depuis belle lurette comme étant à recycler et à vérifier, on déplace « l’élément douteux vers la page de discussion de l’article pour y demander sa vérification par une source… ». Nous y voila ! --Mielle gris (d) 22 octobre 2009 à 21:32 (CEST)

Répartition par nationalité de la mère[modifier le code]

Le tableau suivant reprend la ventilation des naissances ayant eu lieu en France, d'après la nationalité de la mère. À titre d'exemple la première colonne, intitulée "France" signifie "naissances de mère française".

Les chiffres concernent les naissances de la seule France métropolitaine, à l'exclusion des DOM[3].

Année France Espagne Italie Portugal Autres
UE-15
Algérie Maroc Tunisie Autres
Afrique
Turquie Autres
Asie
Autres
pays
Total
étranger
Total
1981 720 584 2 959 2 171 15 164 2 302 20 617 16 390 7 196 6 423 4 223 4 407 3 047 84 899 805 483
1982 710 660 2 651 1 992 13 926 2 427 21 416 17 144 7 485 7 452 4 168 4 621 3 281 86 563 797 223
1983 663 289 2 420 1 616 12 624 2 489 20 191 16 928 7 211 8 928 4 410 5 263 3 156 85 236 748 525
1984 675 091 2 171 1 506 11 716 2 572 19 407 17 259 6 924 9 492 4 625 5 913 3 263 84 848 759 939
1985 685 630 2 058 1 472 10 879 2 609 18 322 16 717 6 724 10 162 4 540 6 054 3 264 82 801 768 431
1986 697 594 1 902 1 331 10 675 2 677 17 161 16 210 6 280 10 790 4 567 6 029 3 252 80 874 778 468
1987 692 023 1 612 1 237 10 346 2 636 15 182 14 811 5 525 10 915 4 456 5 844 3 241 75 805 767 828
1988 690 742 1 774 1 175 11 038 3 235 15 377 15 605 5 633 11 624 5 028 6 515 3 522 80 526 771 268
1989 685 692 1 549 1 154 10 906 3 276 14 995 14 932 5 674 12 065 5 396 6 204 3 630 79 781 765 473
1990 681 043 1 433 1 142 10 553 3 365 15 091 14 977 5 526 12 746 6 082 6 397 4 052 81 364 762 407
1991 677 978 1 320 1 040 10 087 3 594 14 395 14 767 5 274 13 282 6 295 6 587 4 437 81 078 759 056
1992 663 140 1 251 1 031 9 765 3 702 14 052 14 494 5 021 13 353 6 698 6 523 4 628 80 518 743 658
1993 633 000 1 114 887 9 196 3 838 13 563 14 227 4 542 13 616 6 446 6 558 4 623 78 610 711 610
1994 635 743 1 040 890 9 074 3 657 12 722 13 321 3 994 12 978 6 509 6 388 4 677 75 250 710 993
1995 656 034 1 036 905 8 765 3 870 12 158 12 858 3 698 12 804 6 425 6 423 4 633 73 575 729 609
1996 663 935 998 876 8 299 3 741 11 025 11 981 3 435 12 424 6 522 6 393 4 709 70 403 734 338
1997 657 634 985 843 7 896 4 023 10 566 11 740 3 155 12 439 6 680 6 128 4 679 69 134 726 768
1998 665.258 1.055 904 7.723 4.097 10.652 12.666 3.097 13.537 7.058 6.611 5.422 72.822 738.080
1999 669 683 1 066 1 011 7 179 4 107 10 854 12 879 3 133 14 861 7 064 7 241 5 713 75 108 744 791
2000 696 722 1 041 1 046 6 766 4 153 11 736 12 876 3 342 16 153 6 987 7 674 6 286 78 060 774 782
2001 689 366 963 1 036 6 009 4 265 12 402 13 127 3 235 17 883 7 250 8 106 7 303 81 579 770 945
2002 675 980 1 040 1 054 5 354 4 302 14 216 13 281 3 520 19 128 7 158 8 640 7 957 85 650 761 630
2003 673 789 952 998 5 067 4 321 14 177 13 818 3 569 20 013 7 338 8 602 8 820 87 675 761 464
2004 675 734 987 1 056 4 738 4 568 14 897 14 654 3 663 21 452 7 590 9 100 9 377 92 082 767 816
2005 680 045 1 019 1 066 4 521 4 697 15 357 14 634 3 854 22 444 7 327 9 207 10 184 94 310 774 355

Note : la catégorie "Autres UE-15" (autres nationalité de l'Europe de 15) comprend les nationalités allemande, autrichienne, belge, britannique, danoise, finlandaise, grecque, néerlandaise, irlandaise, luxembourgeoise et suédoise.

Source : INSEE Résultats : la situation démographique en 2003 (septembre 2005)

Les données postérieures ne sont pas encore disponibles. Néanmoins, début 2007, l'INSEE publiait un pourcentage de 12 % de naissances de mères étrangères en 2006, en léger retrait par rapport aux 12,4 % de l'année 2005[4]. On peut donc estimer le nombre de naissances de mère étrangère lors de ces deux années à :

  • 2005 : 96 000
  • 2006 : 95 600

L'analyse de ces chiffres est riche d'enseignements. Malgré toutes les mesures légales élaborées depuis 15 ans par les divers gouvernements pour faire obstacle à l'immigration des ressortissants du tiers-monde, et malgré la naturalisation progressive de larges couches d'immigrées et d'immigrés, la natalité de mères africaines et asiatiques ne décroît nullement, bien au contraire.

C'est ce qui ressort du tableau suivant ou les nationalités étrangères ont été regroupées par région du monde. L'année 1997 a été choisie comme base de départ, étant donné qu'elle correspond au dernier trou d'air de la natalité en France, tant pour les femmes de nationalité française que pour les étrangères.

Nationalité
de la mère
Naissances
en 1997
Naissances
en 2004
Accroissement Idem en %
Europe des 15 12 847 11 349 -1 498 -11,66
Maghreb 25 461 33 214 7 753 30,45
Afrique
hors Maghreb
12 439 21 452 9 013 72,45
Asie (y compris Turquie) 12 808 16 690 3 882 30,33
Autres pays 4 679 9 377 4 698 100,38
Total des naissances
de mère étrangère
69 134 92 082 22 948 33,20
Française 657 634 675 734 18 100 2,75
Total des naissances
en Métropole
726 768 767 816 41 048 5,65

On constate que plus de la moitié de l'accroissement des naissances observé de 1997 à 2004 est le fait de mères étrangères. Et ceci est assez surprenant dans la mesure ou le nombre d'étrangers en France n'a guère augmenté durant la période[5] (plus ou moins 220 000 sur 3 300 000 étrangers supplémentaires, soit 7 %).

Ainsi les naissances des mères françaises progressent de 2,75 %, alors que celles des mères étrangères progressent de près de 33 %. Les Maghrébines et les Asiatiques ont eu 30 % de bébés supplémentaires (en 7 ans), tandis que les "autres Africaines" (essentiellement issues des anciennes colonies d'Afrique noire et malgache et de Mauritanie) font un bond impressionnant de plus de 70 %. Il semble que ce soit en grande partie le résultat de la migration familiale surtout féminine effectuée massivement parmi les Africains ces dernières années.

Quant à la catégorie appelée "Autres pays", elle comprend les naissances au sein des communautés sud et nord-américaines, océaniennes et surtout des anciens pays de l'Est dont une douzaine ont été incorporés depuis lors dans l'Union européenne dite des 27. Le nombre des jeunes ressortissantes de ces derniers pays ayant fait un grand bond depuis 1997, il n'est pas étonnant que le nombre des naissances ait fait de même. Mais, à l'inverse des naissances afro-asiatiques, il ne s'agit que d'une part assez réduite de la natalité en France.

Quant à la progression peu importante des naissances dues aux mères de nationalité française, elle masque en fait une hausse régulière et appréciable de la fécondité de ces dernières. En effet l'arrivée en âge de procréation des classes "creuses" des années 1970 et du début des années 1980, et la baisse subséquente du nombre de jeunes mères potentielles, aurait du donner une baisse assez importante des naissances de mère française sur la période en question. S'il n'en a rien été, c'est en partie parce que ces classes creuses ont été étoffées par un nombre assez important de naturalisations d'étrangères, mais aussi parce qu'une hausse générale de la fécondité a eu lieu. Il importe cependant de garder à l'esprit que malgré cette hausse récente, la fécondité des femmes françaises reste nettement insuffisante pour assurer la simple reproduction des générations et que tant que l'on n'aura pas atteint une fécondité de 2,07 enfants par femme, la population "d'origine française" est appelée à diminuer inexorablement (à l'instar de tous les pays d'Europe ainsi que des "blancs" d'Amérique du Nord). Voici les plus récentes évaluations de la fécondité des femmes en France métropolitaine de 1982 à 2005 qui nous permettent de chiffrer la situation[6].

Nationaltés Nombre de naissances par femme
Fécondité
1982
Fécondité
1990
Fécondité
1999
Fécondité
2005
Françaises 1,84 1,71 1,72 1,80
Étrangères 3,14 2,81 2,80 3,29
Ensemble 1,92 1,78 1,79 1,90

Dernière constatation importante, le nombre absolu des naissances de mère française en 2004, n'a pas progressé depuis les années d'entre deux guerres, et la progression des années 1950-1960, dites du baby-boom, a été en fait totalement reperdue au cours des décennies suivantes. Ainsi on peut voir que la dénatalité a touché tous les pays d'Europe, y compris la France. Le surplus de naissances constatées en France par rapport aux années 1935-45, est dû exclusivement à l'immigration[7] (compte tenu des nombreuses naturalisations ayant eu lieu depuis lors). Pour être complet il faut souligner que si la natalité de la population française "de souche" se retrouve au niveau des années 1930, ce phénomène touche davantage les autres populations autochtones des pays d'Europe de l’Ouest. Pour la Grande-Bretagne, c'est une chute au niveau des années 18303, pour l'Espagne au niveau de la fin du XVIIIe siècle4, pour l'Italie, à la fin du XVIIe ou au début du XVIIIe sans doute, et pour l'Allemagne vers 1670, peu après la guerre de Trente Ans 5.

Note 3 : Entre 1820 et 1875, le taux de natalité britannique, remarquablement constant, oscillait aux environs de 35 pour mille[8]. En 1830, la population du Royaume Uni sur son territoire actuel était de plus ou moins 18 millions d'habitants (voir l'article démographie du Royaume-Uni). On peut donc estimer à 630 000 le nombre de naissances du pays cette année-là, ce qui est sensiblement équivalent au nombre annuel moyen actuel de naissances britanniques, immigrés et étrangers exclus.
Note 4 : En 1787, le recensement effectué en Espagne comptabilisait une population de 10.268.150 habitants (voir l'article démographie de l'Espagne). La natalité espagnole de l'époque étant de plus de 40 pour mille, le chiffre des naissances se montait à un peu plus de 400 000 par an, ce qui est correspond au nombre de naissances espagnoles enregistrées en 2006, étrangers exclus (plus ou moins 401 000 naissances).
Note 5 : En 1648, la Guerre de Trente Ans se terminait. L'Allemagne avait perdu la moitié de sa population par rapport au début du siècle. On l'estime entre 8 et 10 millions à cette date (voir l'article démographie de l'Allemagne). Mais très vite la population se rétablit, si bien qu'en 1700, l'Allemagne comptait déjà 19 608 000 habitants. Pour arriver à une telle renaissance, et vu que le nombre de femmes rescapées de la tuerie excédait grandement celui des hommes, la polygamie fut même autorisée, voire favorisée. Si bien que le taux de natalité grimpa jusqu'à plus de 50 pour mille, dans les premières années qui suivirent la fin de la guerre. En 1670, la population allemande se montait déjà à 14 millions d'habitants, et donc au moins 600 000 naissances eurent lieu cette année-là, ce qui correspond à un peu plus du chiffre des naissances observé en 2006, immigrés et étrangers exclus.

Outre-mer[modifier le code]

Au 1er janvier 2009, 770 000 habitants résident dans les collectivités d'outre-mer (Polynésie française, Nouvelle-Calédonie, Mayotte, Saint- Pierre-et-Miquelon, Wallis-et-Futuna, Saint-Martin et Saint-Barthélemy) Sneaky 013 (d) 2 janvier 2010 à 14:25 (CET)

Recensement de la population française en 2007[modifier le code]

«selon l'INSEE (http://www.insee.fr/fr/ppp/bases-de-donnees/recensement/populations-legales/france-regions.asp?annee=2007) , la population française en 2007 était de 65 031 022 habitants dont 63 202 100 en Métropole et 1 828 922 en Outremer.Ce millésime est entré en vigueur au 1er janvier 2010. »

Répartition par âge de la population métropolitaine[modifier le code]

J'ai remis la dernière ligne (projections 2050), puisqu'il n'y avait aucune raison donnée pour la supprimer. J'ai répondu au commentaire laissé sur la page, disant que le total ne fait pas 100%. ApprentiMiam (d) 31 mars 2010 à 18:16 (CEST)

Nord/Sud[modifier le code]

J'ai enlevé la ligne suivante :

Le Nord de la France est le plus peuplé avec environ 38 000 000 d'habitants (soit 60% de la population) contre approximativement 24 500 000 au Sud (soit 40% de la population) (France métropolitaine seulement)[pas clair]

En effet, la carte de densité que l'on trouve plus loin n'indique pas du tout un différence nord/sud (mais plutôt sur une diagonale), et il est évident que la différence est largement expliquée par le poids de Paris. ApprentiMiam (d) 6 avril 2010 à 13:31 (CEST)

Contribution[modifier le code]

Bonjour. Puis-je savoir pourquoi ma contribution a-t-elle été brutalement effacée?

Citation:


En 2010 et pour la première fois sont publiées de façon involontaire des statistiques ethniques. Ces statistiques concernent le dépistage d'une maladie ne concernant que les populations de couleur noire. Il en résulte que 54% des nouveaux-nés en Ile de France en 2010 sont d'ethnies Africaines et non Françaises. graphique: h**p://img28.imageshack.us/img28/396/carteu.jpg

Source médicale: http://www.scribd.com/doc/31803808/Depistage-Neonatal-Drepanocytose

Explications et reportage de France 3 sur cette maladie:http://www.fdesouche.com/116270-drepanocytose-et-recensements-ethniques


Natalité - Métropolitains / non-métropolitains : paragraphe et tableau à supprimer ?[modifier le code]

"En 2007, 28.45% des nouveau-nés en métropole avaient au moins un parent d'origine non-métropolitaine (essentiellement Afrique, Antilles, Maghreb), ce pourcentage variant selon les régions de 4.40% en Bretagne à 55.68 % en Île-de-France[12]."

Je trouve cette phrase mal tournée. Placée, écrite comme elle l'est dans le texte, elle me paraît destinée à montrer que les français se marient, font des enfants avec des personnes d'origine étrangère. Bref, à montrer l'apport de l'immigration à la natalité française. Mais je ne vois pas pourquoi les antillais,et donc notamment les guadeloupéens, citoyens français, sont cités avec les personnes d'origine étrangère (les maghrébins étant d'ailleurs également des africains donc préciser Afrique subsaharienne ou que sais-je à côté d'africains). Je sais qu'il n'est toujours possible de donner infos ac DOM mais voilà, je ne sais pas ce que vous en pensez,mais pour moi phrase,lien,tableau sont de trop.

Après peut être que ça ne choque que moi, mais placer d'un côté France métropolitaine et de l'autre africains et antillais, c'est sous-entendre quelque part que les antillais ne font pas vraiment partie de la France. Votre point de vue ?

--Lushie (d)19 janvier 2011 à 02:06 (CEST)

« Ce qui importe, ce n'est pas ce qui est écrit, c'est ce que le lecteur comprend ». A supposer que les données soient valides et fiables, le problème est qu'il est probable que Lushie n'est pas le seul à penser que la distinction inhabituelle « origine métropolitaine » / « origine non métropolitaine » a un petit air de « français / étranger ». Je ne serais pas surpris que beaucoup de lecteurs y voient une distinction « blanc / non-blanc ».
D'un point de vue statistique, les termes sont d'ailleurs mal définis. Une publication de l'Insee utilise le terme « population d’origine métropolitaine » au sens de « population née en France métropolitaine (en bref : Fm) » (ou « natifs de Fm »)[9]. La même revue parle aussi de « résidents d’origine métropolitaine » (p.12), probablement avec le même sens, et d’« immigration métropolitaine » (p.14) sans qu’on sache s’il s’agit de personnes nées en Fm ou de personnes résidant auparavant en Fm. L’Insee parle aussi de « touristes métropolitains », probablement au sens de « résidents en Fm »[10].
L’INED parle de « militaires d'origine métropolitaine stationnés hors métropole »[11] et de « main d’œuvre d'origine métropolitaine »[12]
Et que signifie « population d’origine non-métropolitaine » ? Pour certains, c’est tout le monde, sauf la « population d’origine métropolitaine », ce qui peut signifier, au choix, soit les personnes résidant n’importe où sauf en Fm, soit les personnes nées n’importe où sauf en Fm – cette seconde définition est probablement celle utilisée par l’article sur le dépistage de la drépanocytose. Pour d’autres, il s’agit uniquement des personnes de nationalité française résidant hors Fm, à moins que ce ne soit les personnes de nationalité française nées hors Fm ! Enfin, on trouve aussi dans la littérature médicale des distinctions clairement ethniques entre « origine métropolitaine » et « origine non-métropolitaine »[13].
En clair, ce n’est pas clair, et on peut se demander comment les lecteurs interprètent le paragraphe et le tableau.
Mais il y a d’autre raisons plus objectives de « faire sauter » le texte (voir plus bas). Touchatou (d) 4 mai 2011 à 14:20 (CEST)


Le paragraphe "nouveaux-nés en métropole auraient au moins un parent d'origine non-métropolitaine" et le tableau qui suit doivent être supprimés. J'ai déjà ouvert une discussion à ce sujet sur l'article Natalité en France.

Cette "extrapolation" est illégitime sur un plan statistique : estimer la prévalence sur une population-cible est une chose (exacte), utiliser la population-cible comme estimation de la population en est une autre (fausse). Outre que cette "extrapolation" est illégitime, l'"information" peut être mise en cause au regard de la loi (la collecte d'informations à caractère ethnique ne peut être autorisée qu'en raison d'une finalité en fonction de laquelle est donnée l'autorisation de la CNIL).

On peut noter que l'article Drépanocytose reprend exactement l'information de l'enquête épidémiologique : dans le tableau il est indiqué "% de nouveau-nés à risque par rapport au total des naissances (2007)" et non "% de nouveau-nés ayant au moins un parent d'origine non-métropolitaine par rapport au total des naissances (2007)" (faux). Dans le contexte de l'article sur la Drépanocytose l'information est correcte. Présentée comme une statistique de population, cette "information" est fausse, et elle et répréhensible. Sans compter, avec les conséquences préjudiciables possibles à la fois pour l'enquête épidémiologique, mais aussi pour les malades et leurs familles.

--Amibreton (d) 3 mai 2011 à 11:55 (CEST)

Bonjour. Le texte est faux et les pourcentages de naissances considérées « à risque » de drépanocytose n'ont rien à faire ici. Et je ne parle pas des deux chiffres après la décimale ! Je ne crois pas qu'il y ait la moindre objection supprimer le texte.
Je n'ai rien - au contraire - contre les données sur les naissances par « origine » des parents, à condition que les définitions soient claires et l'interprétation dépourvue d'ambiguïté - mais elles devraient être valides et apparaître dans l'article Natalité en France, pas ici. :Touchatou (d) 4 mai 2011 à 14:20 (CEST)
P.S. Sauf erreur, l'enquête épidémiologique ne collectait pas d'informations à caractère ethnique. Pas de problème légal, donc. Touchatou (d) 4 mai 2011 à 14:33 (CEST)

Notes[modifier le code]

Classement immigration[modifier le code]

Je ne me sens pas qualifié pour rectifier mais je pense qu'il y a une erreur dans ce paragraphe :

En 2010, la France accueille, selon la définition internationale des Nations Unies (« personne née dans un autre pays que celui où elle réside »), 7,2 millions d’immigrés soit 11,1 % de la population dont 5,1 millions (7,8 %) nés hors de l'Union européenne. Elle se classe au sixième rang mondial, derrière les États-Unis (42,8 millions), la Russie (12,3), l'Allemagne (9,8), l'Arabie saoudite (7,3), le Canada (7,2) mais elle devance en revanche le Royaume-Uni (7,0), l'Espagne (6,4) et l'Italie (4,8)

Des pays comme les Emirats ou Oman, entre autres, comptent respectivement 88% et 50% d'immigrés donc il n'est pas possible que la France soit 6è dans un classement mondial. Peut-être s'agit-il d'un classement OCDE ? Le lien vers la source Eurostat n'est plus à jour donc impossible de savoir... A rectifier s'il vous plait. :) --118.173.251.11 (discuter) 2 janvier 2015 à 09:08 (CET)

Pertinence de la présence du tableau issue du dossier: dt168_teo de l'INSEE/INED dans le chapitre immigration.[modifier le code]

Le dossier de travail 168 du groupe de l'INED "trajectoires et origines" comprend un tableau qui résume la trajectoire de la population vivant en France Métropolitaine et âgé entre 18 et 50 ans. (voir dt168_teo.fr.pdf p13). Mais dans ce tableau les auteurs de l'étude donnent au terme "lien avec la migration" un sens plus large qu'au terme "immigré" quel que soit la définition que l'on retient. En effet ce tableau est précédé dans l'étude par plusieurs pages expliquant précisément le classement en différents groupes, aucun de ceux-ci ne correspondent à la définition des immigrés ni selon la définition ONU (dans l'étude TEO, les réfugiés sont comptabilisés dans la population majoritaire alors que l'ONU les compte comme immigrés) ni selon la définition HCI (dans l'étude TEO les français originaire de DOM sont comptabilisé dans un groupe à part alors qu'ils ne sont pas comptés comme immigrés dans les études INSEE). Ce tableau, qui a d'ailleurs été extrêmement (trop ?) épuré figure après les statistiques ONU et INSEE, ne précise pas suffisamment les différentes catégories, et je pense que ce serait bien trop long à faire. C'est pour cela que je pense que ce tableau tel qu'il est publié induit le lecteur en erreur car celui-ci risque d'assimiler la population extra-majoritaire comme "immigrés" ce qui n'est pas le cas. Comme ce serait à mon avis trop lourd de le faire dans cette article, il me parait plus judicieux de le supprimer ici, et éventuellement de le renvoyer sur la page "immigration en France" en développant les catégories correctement. --Jiembe (discuter) 5 septembre 2015 à 11:03 (CEST)

tableau non légendé[modifier le code]

Dans https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9mographie_de_la_France#R.C3.A9partition_par_classe_d.27.C3.A2ge on lit :

Europe 1 / Europe 2 / Asie 1 / Asie 2

Pas de graduation, pas de légende.

Un Roumain fait-il partie d'Europe 1 ? d'Europe 2 ? Un Indien fait-il partie d'Asie 1 ? d'Asie 2 ?

Pourquoi ne pas faire apparaître un indice qui permettrait de mieux comparer les population ? Ou un lien vers la source, pour obtenir plus de détails par un clic ?

Tant que c'est illisible, ce tableau est une jolie déco. (les couleurs sont attrayantes)

Magnon86 (discuter) 16 août 2017 à 23:23 (CEST)magnon86

Les graphiques ne sont pas légendés, le tableau ne pose pas de problème particulier. J'ai viré les graphiques, qui sont inutilisables en l'état. On devine vaguement que ça a peut-être un lien avec le immigré/enfant d'immigré du tableau, mais ce n'est pas certain, et s'il faut passer 10 minutes pour vérifier, l'intérêt d'un visuel est complètement perdu. Le wikipédien qui a produit ces tableaux n'ayant pas contribué depuis 2013, je n'essaie même pas de le contacter. kiwipidae (discuter) 6 septembre 2017 à 19:15 (CEST)

Incohérence concernant Taux de croissance ou Accroissement naturel[modifier le code]

Apparemment : Incohérence concernant Taux de croissance ou Accroissement naturel

Taux de croissance de + 0,6% dans l'article (au début). Accroissement naturel 0,4 % dans le tableau à droite.

Il conviendrait de préciser CLAIREMENT les périodes concernées.

Merci.

--MYR (discuter) 6 octobre 2017 à 11:16 (CEST)

Copié collé[modifier le code]

Les pavés de copier collé en franglais qui font paragraphes de la version anglophone passés sous traducteur automatique, ça fait vraiment bâclé et pas très sérieux. :/ S'il vous plait, traduisez correctement sur votre page de brouillon et ensuite seulement ajoutez les sur la page. Cordialement. --Aréat (discuter) 28 juillet 2018 à 12:15 (CEST)

Rôle de l'immigration dans la croissance de la population[modifier le code]

Je me suis permis de modifier la phrase "L’immigration en France joue un rôle faible dans la croissance de la population" (en supprimant l'adjectif "faible") parce qu'elle me semble en contradiction avec les données fournis sur cette même page.

Ainsi l'évolution du nombre d'habitant ces 5 dernières années est compris entre 86 000 et 180 176, le solde migratoire pour la même période étant de +48 600, l'immigration représente donc entre 25% et 50% de la croissance démographique française.

De plus, dans la section consacrée à l'immigration, Cris Beauchemin estime que 2 personnes sur 5, ou 40% de la population, sont issues de l'immigration sur trois générations.

Bref, le rôle de l'immigration n'est pas "faible" et pour que l'article reste neutre il me semble nécessaire de s'abstenir de commentaires subjectifs. --Synchronyme (discuter) 27 novembre 2020 à 09:03 (CET)