Discussion:Copyleft

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Autres discussions [liste]
  • Suppression
  • Neutralité
  • Droit d'auteur
  • Article de qualité
  • Bon article
  • Lumière sur
  • À faire
  • Archives

Nuances[modifier le code]

Il me semble qu'insister sur la distinction entre copyleft et open source est cruciale. Ce n'est pas la même chose et la confusion est préjudiciable au copyleft. deplus le copyleft est trans-disciplinaire, ce qui n'est pas le cas de l'open source uniquement orienté logiciel.

Par ailleurs, il regrettable que l'article open source soit si ténu en français.

Miguel 16 mar 2004 à 23:33 (CET)


L'article OpenSource a manifestement été un peu étoffé. Je réitère qu'opposer Open Source et copyleft de cette façon (avec la définition qui en a été donnée, alors qu'elle ne correspond pas à la réalité - voir la définition de l'open source) n'est pas juste. Par contre, présenter la nuance entre les deux me semble plus juste (Open Source est un label, orienté quasi-exclusivement en logiciel, copyleft est un concept repris de diverses façons, explication de la guéguerre pichrocholine entre les deux camps). Désolé d'avoir effacé le paragraphe en _entier_, mais ce qu'il racontait n'était même pas cohérent avec la définition de l'OpenSource par Wikipédia.

Promis, je m'authentifie la prochaine fois - romain.

Je réitère également mon point de vue. Il existe plusieurs différences entre open source et copyleft. Si toutes les licences copyleft sont open source l'inverse est loin d'être vrai. Or la confusion est fréquente. Certains utilisent la notoriété et les biens faits du copyleft, mais n'utilise pas de licences copyleft. Ils utilisent des licences open source ce qui limite les libertés (tels que décrites par Stallman) et trompe le public.

Bref il est impératif de marquer la différence entre les deux ! Miguel 11 mai 2004 à 01:39 (CEST)

Miguel, je ne doute pas de la sincérité de ton avis, il n'empêche que lorsque tu lis la définition de ce qu'est l'Open Source, et de ce que recouvre donc ce label, la distinction que tu donnes sur la page de la définition du copyleft est fausse : un logiciel open-source offre _forcément_ la possibilité de modifier le code source et de le distribuer (la page même de Wikipédia le rappelle, en plus ; voir point 3 de la définition de l'OS).

La confusion classique de dire que "open-source" signifie seulement "accès aux sources sans droit de modification" est le fait d'une mauvaise connaissance de ce qu'est l'open-source (je rappelle que cette fameuse définition de l'open-source, c'est la définition du logiciel libre selon Debian, cf. les sites respectifs).

La distinction d'avec le copyleft, c'est que le copyleft oblige toute redistribution à être elle-même sous copyleft, ce qui n'est pas obligatoire avec une licence open-source. La distinction est également à faire entre ce qui est un concept (le copyleft) et un label (open-source), et la différence de motivation marquée entre les deux "mouvements".

Je ne défends ni l'un ni l'autre. Il faut seulement appeler un chat un chat.

-- romain

Pour corriger ce que tu avances:

  • Stricto sensu (avant la gue-guerre OSI-FSF, l'informatique existant avant la naissance de Stallman) open source ne signifie pas explicitement qu'on puisse modifier les sources ou les redistribuer.
  • L'open source au sens de l'OSI demande qu'on redistribue sous les mêmes conditions que la licence originelle, donc également open source.
  • Il y a bien deux concepts différents (la notion de concept ne se résumant pas à l'astuce juridique, ces concepts véhiculent bien plus que cela) : open source et copyleft.

Il se fait que je suis l'auteur principal du copyleft, de l'open source et du droit d'auteur sur wikipédia francophone. Ce que je dis dans open source, si tu lis bien, est que le sens ce terme ne se limite pas à la définition de l'OSI (ni celle de Debian dont elle est tirée). Dans l'article open source, je distingue trois utilisations du terme, dans l'article sur le copyleft, je ne fais pas cette distinction parce quel que soit le sens que l'on met dans open source cela ne recouvre pas la même chose que le concept de copyleft.

Par ailleurs, soit les articles sont vraiment mal écrits, soit les gens ne savent pas lire (je penche pour la seconde hypothèse ;-), mais je vais relire ça tranquille, on sait jamais).Miguel 19 mai 2004 à 21:33 (CEST)


Ok, pour la distinction précise dans l'article Open Source, mais je pense qu'il serait bon de préciser dans l'article copyleft que tu signifies "open source" comme un terme générique, et non plus rattaché à l'OSI. Autrement, je trouve que cela ne fait que favoriser la confusion (open source, c'est quoi ?), et entretenir cette guéguerre entre l'OSI et la FSF.

Tes articles sont plutôt bien écrits, mais par retouches successives (c'est le but du wiki), il serait bon qu'ils soient précis et clairs (sans amener de confusion).

Autre chose, je ne vois pas bien ce que CopyID et Creative Commons (dont la seule licence étant copyleft - la BY-SA - est, dans sa version 2.0 susceptible de ne plus être copyleft) ont à voir, en brut, avec el copyleft. Est-ce qu'il ne serait pas utile de commenter les liens, pour signifier le rapport avec l'article ?

romain - 22 mai. 12:22

Attention, il convient de distinguer le copyleft et l'Open Source au sens strict, ce dernier étant la possibilité de voir le code source d'un programme

Jusque là, je suis d'accord, mais :

, il ne donne pas forcément le droit de le modifier, de le redistribuer par exemple.

est selon moi imprécis. Peut-être qu'avant la FSF, 'Open Source' était employé au sens où vous l'entendez, mais, si je ne me trompe pas, aux États-Unis, Open Source (TM) est une marque déposée, c'est à dire qu'un produit se réclamant Open Source doit être distribué sous une licence conforme à ces critères:

[1]

La définitions d'Open Source que vous donnez est, à mon avis, réductrice. Elle correspond à ce que Microsoft tente de faire accepter lorsqu'il fait la promotion de son programme Shared Source ([2]).

Les licences Open Source diffèrent des licences Copy Left parce qu'elles ne forcent pas nécessairement les modifications à être distribuées sous une licence Open Source (ex: la populaire licence BSD [3]).

The basic idea behind open source is very simple: When programmers can read, redistribute, and modify the source code for a piece of software, the software evolves. People improve it, people adapt it, people fix bugs. And this can happen at a speed that, if one is used to the slow pace of conventional software development, seems astonishing. ([4])

Je ne suis pas contre de traiter des différente définitions de l'Open Source, mais n'en donner qu'une seule, non conforme à celle de ceux qui ont enregistré la marque de commerce 'Open Source', est biaisé.

D'ailleurs, l'article en Anglais sur Open source est très précis à ce sujet et conforme à la définition de l'Open Source Initiative : Open source software generally denotes that the source code of computer software is open source as to study, change, and improve its design through the availability of its source code under an open source license. Open_source_software

Open Source, au sens le plus employé, en Amérique du Nord, du moins, signifie nécessairement que l'on peut modifier le code et le redistribuer. Qu'en pensez-vous ? --Sigfb05 17 septembre 2005 à 15:39 (CEST)

Le paragraphe

<<...il convient de distinguer le copyleft et l'Open Source au sens strict, ce dernier étant la possibilité de voir le code source d'un programme, il ne donne pas forcément le droit de le modifier, de le redistribuer par exemple.>>

n´est pas correct si on se réfère à la définition standard d´Open Source (OSI, opensource.org). Il n´y a pas à ma connaissance d´autre définition. Microsoft a introduit la notion de shared source pour le logiciel qu´on peut regarder mais qu´on ne peut modifier ni redistribuer (sans parler des clauses de confidentialité qui empêchent d´utiliser l´information pour interopérer avec des logiciels de Microsoft).

Le terme open source pour parler de logiciel librement modifiable et redistribuable date de 1998 (introduit lors de la création de l´OSI, probablement par Bruce Perens et Eric Raymond, à vérifier). Auparavant, il était essentiellement utilisé pour parler de sources d´informations accessibles publiquement, comme dans le terme anglais ¨open source intelligence¨.

Mais je ne vois pas pourquoi on opposerait copyleft à open source, les licences copyleft principales(comme GPL et MPL) sont open source; la réciproque n´est pas vraie (par exemple BSD est open source mais pas copyleft).

L´opposition habituelle est plutôt entre open source et logiciel libre (free software, voir www.gnu.org/philosophy/).

Il serait par ailleurs intéressant d´expliquer les différentes formes de copyleft: strong copyleft (GPL, EUPL, etc) par opposition à la protection par fichier (MPL, EPL, etc). --M. Frans

Copie "gauche"[modifier le code]

Je ne pense que la traduction copie gauche soit utile... --Ταελ_ 14 décembre 2006 à 18:58 (CET)

... et traduction de copyleft en générale[modifier le code]

J'appuie la remarque précédente, et j'en profite pour soulever le problème générale de la traduction du mot copyleft et proposer laisser copier à la place de copie laissée.

Qu'est-ce qu'une copie laissée?

Le laisser copier me parle plus, il s'oppose bien au droit d'auteur, et rejoint les logiques soulevé par le texte d'origine.

Le copie laissée (pour moi) est juste une mauvaise traduction, qui ne prend tout son sens qu'avec un accent anglais qui sous entend le copyleft, mais certainement pas dans un texte en français ou il ressemble à un copie délaissée.

Pire, le copie laissé ressemble fort a une traduction anti-copyleft et même _ aller j'ose _ à une révélation des peurs cachées. Celles des auteurs fondus à leurs créations qui ne peuvent donc exister seules, ce qui justifie d'un seul et même élan grégaire le droit de l'auteur et l'abandon déchirant que représente le copyleft, la copie laissée, delaissée lâchement, à la merci des récupérations hostiles dont l'auteur lui même ne pourra se prémunir puisque qu'il s'est castré de sa propre emprise sur la bête, devenue sauvage, créature autonome et vivante qui peut maintenant se développer seule, telle une métastase, et hors de tout contrôle, mais légalement quant même! Argggg, c'est insoutenable.

Je ne vous demande pas d'appuyer mes considérations un tantinet subversive, mais juste si vous le voulez bien de vous prononcer pour copy laissée ou pour laisser copier ... et d'en profiter pour expliquer votre point de vue bien sur. --;-) 28 mars 2007 à 23:19 (CEST)

BSD CC BY = Copyleft ?[modifier le code]

Juste une question, à votre avis, les licences BSD et CC BY qui n'imposent comme obligation que de mentionner l'auteur original, sont-elles copyleft ?

A priori, l'article a été modifié et la réponse est NON - pas copyleft

Gnomunisme[modifier le code]

Je ne sais pas s'il est utile de mettre ce lien dans le paragraphe Liens externes :

  • (fr) Le Gnomunisme : L'aboutissement du Copyleft généralisé.

Cette utopie peu connue illustre les avantages du copyleft à grande échelle et peut donc informer utilement les lecteurs de cet article. Qu'en pensez-vous ?--Jbm747 (d) 3 janvier 2009 à 02:35 (CET)

Reprise depuis l'article "droit d'auteur"[modifier le code]

Tout ou partie de cette page est repris de l'article droit d'auteur, voir son historique pour la liste des auteurs.

Régime juridique[modifier le code]

J'ai changé la dernière phrase du paragraphe du régime juridique qui était très mal rédigé, portait à confusion et semble à l'origine d'une légende comme quoi les oeuvres dérivées héritent automatiquement de la licence copyleft. En effet en droit français si quelqu'un modifie une oeuvre, cela en fait une oeuvre composite (dérivée), cette personne a plein de droit pour peu que son apport soit suffisamment original, il peut choisir le régime juridique qu'il souhaite pour cette oeuvre, s'il ne choisit pas explicitement le régime copy left, alors la seule conséquence est qu'il n'a pas respecté le contrat de licence copyleft, donc qu'il a fait ces modifications sans autorisation donc qu'il commet une contrefaçon, mais cela ne l'empêche nullement d'exploiter l'oeuvre, d'en tirer des revenus, de poursuivre les contrefacteurs et de les condamner. La seule sanction pour lui est qu'un des auteurs d'origine le poursuive en justice et obtienne des dommages et intérêts mais une telle action parait peu efficace car : - les oeuvres sous copy left sont souvent des oeuvres collectives et il est très difficile de dire qui a des droits dessus - le montant des dommages et intérêts alloués à quelqu'un qui a voulu laisser son oeuvre dans le domaine public risquent d'être très symboliques puisqu'il n'entendait pas tirer profit de son oeuvre. — Le message qui précède, non signé, a été déposé par Lpele (discuter).

En effet. Cependant, je ne suis pas d'accord avec les phrases suivantes :
  • « si ce n'est pas le cas, par exemple si la personne vendait une version modifiée de cette oeuvre, cette personne commettrait un acte de contrefaçon en rediffusant l'oeuvre sans autorisation (puisque la licence n'autorise pas la rediffusion dans ce cas là) ». Dans la GPL, on trouve la phrase suivante : « Vous pouvez facturer un prix quelconque, y compris gratuit, pour chacune des copies que vous acheminez, et vous pouvez offrir une protection additionnelle de support ou de garantie en échange d’un paiement. ». Donc ça dépend de la licence choisie...
  • « cela n'empêche pas cette personne d'exploiter l'œuvre dérivée et d'y tirer des revenus » : comme vous l'avez dit plus clairement dans le message ci-dessus, la personne s'expose quand même à des poursuites judiciaires (si cela ne s'est sans doute jamais produit pour un article Wikipédia, ça a été le cas pour des programmes sous licence libre et de telles procédures ont déjà abouti ; j'ai trouvé [5] et [6] par exemple). Je pense donc qu'il est pertinent de le préciser.
J'ai donc fait quelques changements. Je suis bien sûr prêt à en discuter si ça ne vous convient pas.
Orlodrim [discuter] 27 novembre 2010 à 10:56 (CET)

Liens externes[modifier le code]

Bonjour, il me semble que le bandeau indiquant trop de liens externes peut maintenant être retiré. J'ai supprimé les liens morts, et ceux restants m'ont l'air d'être à leur place dans cette section...

Remarque formulation[modifier le code]

La 1ère phrase «dans la mesure où ces possibilités restent préservée», je l'ai comprise comme «dans la mesure où les possibilités techniques restent préservée (le rôle, le domaine d'application, la teneur de logiciel)» et non pas «les possibilité de copie et de modification».

Je pense qu'il faudrait supprimer ce pronom au profit d'une phrase plus longue.

Licences copyleft[modifier le code]

Bonjour, Je ne comprends pas bien l'intérêt de citer la licence LGPL dans le paragraphe "Licences copyleft", alors qu'on lit sur la page concernée : "C'est donc plus précisément la clause de copyleft que n'a pas la LGPL". --Chocolatebar (d) 26 mars 2012 à 15:43 (CEST)

Bien commun[modifier le code]

Dans le résumé, je pense qu'il faut changer la redirection "bien commun" vers "biens communs" qui sont des concepts à ne pas confondre.

Fusion entre Copyleft et Licence virale[modifier le code]

Discussion transférée depuis Wikipédia:Pages à fusionner
Licence virale est un terme péjoratif pour désigner les licences copyleft. Je pense qu'il serait mieux d'avoir une section «licence virale» dans l'article sur le copyleft.
De plus, l'article «licence virale» est une ébauche et un orphelin. — Le message qui précède, non signé, a été déposé par Vincent cloutier (discuter).

  • Notification Vincent cloutier Il semble plus logique de demander les avis d'abord et de faire la fusion ensuite (plutôt que l'inverse [7]) ;) --Krosian2B (discuter) 24 décembre 2015 à 02:04 (CET)
  • Notification Krosian2B Désolé c'est ma première proposition de fusion... J'étais en train de tout faire moi-même lorsque j'ai découvert que je devais proposer un vote avant de faire ça..! :P Est-ce que je serais mieux d'annuler mes changements? --Vincent cloutier (discuter) 24 décembre 2015 à 04:41 (CET)
  • Il y a déjà une section, dans l'article Copyleft, et franchement vu le contenu de l'article Licence virale, mieux vaudrait le supprimer carrément. Golfestro (discuter) 24 décembre 2015 à 08:46 (CET)
  • Toutes les licences copyleft n'ont pas un effet viral. L'effet viral fait allusion à un "effet contagion" de la licence aux produits dérivés, comme la GPL. --Catarella (discuter) 24 décembre 2015 à 11:45 (CET)
  • Il n'y a aucune licence qui se propage d'un projet à l'autre comme un virus. En fait ce que le terme critique, c'est la licence copyleft elle-même qui oblige à publier sous la même licence si on modifie une oeuvre sous copyleft. Ça pourrait s'appliquer dans n'importe quel domaine, mais dans l'article il n'y a qu'une citation de l'industrie du logiciel. En fait, c'est le même mécanisme qui protège les articles sur wikipédia, mais avec une licence adaptée au texte (CC BY SA). On pourrait probablement trouver d'autres citations de l'industrie du livre qui font la même critique.--Vincent cloutier (discuter) 24 décembre 2015 à 16:31 (CET)
J'ai mis en redirection Licence virale, malgré le peu de discussion, je suis assez d'accord que le contenu de Licence virale ne se distingue pas ou peu et porte sur une expression plutôt d'un concept. La fusion a été faite en décembre sur Copyleft. --Nouill 12 juillet 2016 à 16:54 (CEST)

Note en introduction[modifier le code]

Bonjour, Notification Simon Villeneuve et Skull33 : Pourriez vous svp discuter ensemble pour établir si oui ou non cette note en introduction est bien un travail inédit ? cf ce diff et celui ci Cordialement. --pixeltoo (discuter) 17 octobre 2017 à 16:18 (CEST)

Notification pixeltoo et Simon Villeneuve : L'information est sourcée plus bas mais la source indique que le left de copyleft n'est pas une référence au verbe to leave. Par ailleurs, dans la mesure où la première section est dédiée au mot lui-même, je crois qu'une note de bas de page n'est ni utile ni urgente. Qu'en penses-tu Simon Villeneuve ? Skull33 (discuter) 17 octobre 2017 à 17:00 (CEST)
Entre les deux diffs donnés, la forme de la note a été modifiée par Denispir (Spécial:Diff/104459130). Il faudrait voir ce qu'il en pense.
Perso, je ne suis pas a priori opposé au retrait de la note, tant que l'information est entièrement donnée dans la section dédiée. - Simon Villeneuve 17 octobre 2017 à 18:01 (CEST)
Je ne sais pas si la note originale était bien "un travail inédit", mais il faidrait de toute façon introduire ces infos car elles permettent de mieux comprendre le terme, son sens et ce à quoi il s'oppose. Pourquoi pas une section étymologie avec un renvoi immédiat à cette section remplçant le renvoi à la note, du type : Le copyleft (voir section étymologie pour le sens de ce terme)...

Eviter le franglais[modifier le code]

J'ai remplacé trois lettres dans la page. Je suis débutant comme collaborateur. CEO (Chief Executive Officer) est un mot anglais. La traduction française est PDG (Président-directeur général, présidente-directrice générale). Je n'avais pas compris le sens de la phrase et j'ai du chercher. Je pense préférable que la phrase contienne des mots de deux langues différentes même si lest titres anglais et françai ne se recouvrent pas complètement. Je suivrais le fil de discussion. Si quelqu'un veut répondre Merci.