Discussion:Contre-Lumières

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Autres discussions [liste]
  • Suppression
  • Neutralité
  • Droit d'auteur
  • Article de qualité
  • Bon article
  • Lumière sur
  • À faire
  • Archives

Refonte[modifier le code]

L'article manque pour le moment de nuance. Il faut construire un article à partir de sources, sources qui doivent être sérieuses.Apollon (d) 12 mai 2008 à 18:34 (CEST)

Après avoir regardé l'historique, je vois que l'article est une restitution approximative de notes de cours, généreusement corrigée et mise en forme par des wikipédiens. A refaire complètement. Apollon (d) 12 mai 2008 à 22:47 (CEST)
J'ai fait quelques corrections orthotypographiqes mais rien qui touche le fond ou la forme proprement dite — un peu rudimentaire pour un article encyclopédique, c'est vrai. Efcuse (d) 25 juin 2008 à 12:36 (CEST)
Je ne connaissais pas le terme antilumière, mais ce qui est sûr, c'est que cet article, qui pourrait à mon avis se fondre dans un article plus large sur la contre-révolution, traduit d'une façon très approximative les idées de Joseph de Maistre ou des pourfendeurs des philosophes du XVIIIe siècle. Renaldus (d) 13 août 2008 à 07:49 (CEST)
Bonjours, je trouve que cette article prend considérablement partie.
Il est écrit: « Ils ont une vision pessimiste de l’humanité. Pour eux les hommes ne peuvent s’auto-gouverner, le principe d’obéissance est nécessaire et l’humanité doit être fondée sur des institutions fortes.»

1)Autrement dit s'ils pensent que l'homme ne peut former une société, cela vient du fait d'un simple manque de confiance dans la capacité humaine.
2) Du fait de ce qui est mentionner ci dessus, il se forme un schéma qui est le suivant: il y a les septiques toujours en retard, qui manque d'entendement et en face il y a ceux qui auraient l'idée juste pour le bonheur de l'humanité soit un le changement, le combat pour le peuple et tout se qui rentre dans se chant lexicale là.

Sur cela je donne deux objections. Premièrement le soit disant pessimisme donc ont accuses ses philosophes est totalement antinomique avec l'enthousiasme debordant qui resort de leur livre; Comme la célèbre phrase de Louis Gabriel de Bonald Quand ont attend l'ordre, on ne peut se tromper que sur la datte le confirme par ailleurs très bien. S'ils pense que l'homme est incapable de gérer une société, c'est simplement que comme le monde entier l'a penser pendant des millénaire et beaucoup de gens le pense encore. Une société ne peut fonctionné qu'a base d'une soumission au divin, et à un roi donc il pensaient, d'une façon dont il serait indigne de critiquer la sincérité, de droit divin.

A propos de : « L’ordre naturel est fondé sur l’inégalité, la propriété est par nature inégale, il méprise le peuple qu’il considère comme la multitude bestiale, pour lui les valeurs les plus nobles appartiennent à une élite.» En dehors d'une vision communiste donc subjective de ce paraphe, il serait je pense important de maitre dans cette article ce qui caractérise spécifiquement cette philosophie, en l'occurrence même les ultra-révolutionnaires de Hebert ou de Roux ne contestait pas la propriété privée.

Quand à : « Il est adepte de la trinité monstrueuse» La frappante virulence de cette phase, n'a à mes yeux de place que dans des articles les plus critiques et les plus extrémistes qu'il puisse y avoir.
Mes propositions sont:
  • Remplacer : « Ils ont une vision pessimiste de l’humanité. Pour eux les hommes ne peuvent s’auto-gouverner, le principe d’obéissance est nécessaire et l’humanité doit être fondée sur des institutions fortes. Par: Pour eux les hommes ne peuvent s’auto-gouverner, le principe d’obéissance est nécessaire et l’humanité doit être fondée sur des institutions traditionnelle.
  • Il est adepte de la trinité monstrueuse par: Il est adepte de la trinité suivante
  • Et supprimer: « L’ordre naturel est fondé sur l’inégalité, la propriété est par nature inégale, il méprise le peuple qu’il considère comme la multitude bestiale, pour lui les valeurs les plus nobles appartiennent à une élite.» Amicalement.--Vladimir de jibensk 5 septembre 2008 à 00:34 (CEST)
N'hésitez pas mais pensez que le terme est peut-être en lui-même porteur d'un usage polémique et qu'il vaudrait mieux dès lors attribuer la réflexion qui y est attachée plutôt que la neutraliser. Apollon (d) 5 septembre 2008 à 01:24 (CEST)
Bonjour, Pour commencer, je tien à vous remercier pour la collaboration dont vous avez fais preuve en acceptant mes propositions.
A propos de votre objection je vous fais part de mon étonnement. De deux choses l'une, si par polémique vous entendez le sens courant, il est je pense de notre devoir de faire valoir les deux opinions, de façon parfaitement impartiale, si vous dites polémique dans le sens de péjorative, je pense qu'il peut exister deux cas de figure :
  • Un terme est clairement péjoratif, ex cabot : chien méprisable. Le fait d'être méprisable justifie son nom.
  • Un terme est contre ce qui est estimé être bien, en l'occurrence fièrement revendiquée par des penseurs. Il n’est donc péjoratif que par rapport à un conformisme précis.
Et une encyclopédie se doit de n’avoir de conformisme, que dans ce qui est concret et vérifiable.
En particulier pour la philosophie toute orientation transformerait une encyclopédie en un recueil de pensée voir de pamphlet.
Cela mis à part, des philosophes telle que Louis de Bonald ou Joseph de Maistre furent des gens d’esprits, vivant de façon totalement respectable et morale, ce que autre ne peuvent pas dire tous les philosophes ( en particulier Voltaire et Rousseau), cela pour dire que l’ont ne peut considérer leur écrits comme des utopies réactionnaires de passéiste, qui ergote des contre vérité par refus d’ouverture sur le monde, au même titre que l’on ne peut considérer Montesquieu ou Voltaire, comme des révoltés qui veulent lever le peuple par pyromanie, sans entrevoir la gérance de leurs thèses. Cordialement. (87.240.70.15 (d · c · b) 5 septembre 2008 à 14:35‎) --Vladimir de jibensk (d) 5 septembre 2008 à 14:37 (CEST)

Remarque[modifier le code]

Je rebondis sur la remarque de Vladimir. A l'origine, cet article semble en effet être écrit par un militant politique adepte des Lumières qui a employé des mots éloignés de toute neutralité. Il aurait peut-être été préférable que ce sieur ait lu les auteurs qu'il entend traiter de "monstre", de "cabot" ou autre... J'ajoute des informations-clefs sur Bonald, Maistre + Blanc de Saint-Bonnet, et corrige de grossiers préjugés. Merci; Philippe (81.250.80.141 (d · c · b) 5 juin 2011 à 16:05)