Discussion:Confédération des III cantons/LSV 16382

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Autres discussions [liste]
  • Suppression
  • Neutralité
  • Droit d'auteur
  • Article de qualité
  • Bon article
  • Lumière sur
  • À faire
  • Archives

Archivage de la discussion[modifier le code]

Cette page contient l'archivage de la discussion d'une proposition d'anecdote.

688 ans pour créer un pays[modifier le code]


Validée Proposition validée. L’anecdote qui suit, proposée par AMerveille, a été validée par Micheletb et va être déplacée sur la page de préparation des publications, pour être ensuite insérée automatiquement sur la page d’accueil le 01.01.2019 (Les 40 ans de la République du Jura) :


La ou les anecdotes suivantes ont déjà été proposées et possèdent des similarités (surtout au niveau des termes utilisés). N'hésitez pas à supprimer ce bloc si les sujets sont vraiment différents.

Proposée par Fanfwah le 22 juillet 2016, et publiée le 30 octobre 2016. [indice de similitude 5.1/10]:

Temps d'exécution total : 1 sec (détails : travail du bot: 1 sec, lecture des anecdotes en base: 50 millisecondes)

688 ans se sont écoulés entre les premiers et le dernier cantons suisses. Proposant : AMerveille (discuter) 30 novembre 2018 à 11:38 (CET)

J'ai un doute sur l'accord de "canton" dans la proposition. Si quelqu'un pouvait me valider l'accord du pluriel ou du singulier--AMerveille (discuter) 30 novembre 2018 à 11:50 (CET)

Discussion :
Je pense que c'est bon pour les accords. Après, pour l'anecdote, avant la constitution de 1999 rentrée en vigueur le 1er janvier 2000, les trois cantons de Bâle, Unterwald et Appenzell étaient séparés chacun en deux demi-cantons ; la constitution de 1999 élève ses six demi-cantons au rang de cantons (les règles fédérales ne changent pas, ils sont toujours traités comme des demi-cantons mais la dénomination cantons pour ces six entités n'est officielle que depuis 2000). Avec la dernière constitution, on est donc passé de 23 à 26 cantons (-Bâle -Unterwald -Appenzell +Bâle-Ville +Bâle-Campagne +Nidwald +Obwald +Appenzell Rhodes-Intérieures +Appenzell Rhodes-Extérieures), ces six cantons sont considérés comme ayant intégré la confédération au moment de l'entrée des trois anciens cantons donc le canton du Jura est effectivement le dernier canton à avoir été intégré la Suisse, même s'il était déjà suisse dans un autre canton auparavant. Mais la composition actuelle des cantons ne date donc que de janvier 2000, je ne sais pas s'il y a moyen d'intégrer ça à l'anecdote. GabrieL (discuter) 30 novembre 2018 à 13:22 (CET)

Manque d'intérêt. Il y a eu 1 104 ans entre le début du Royaume de France (843) et le rajout de Tende (1947) Formation_territoriale_de_la_France donc cette histoire suisse n'est pas exceptionnelle. --Bouzinac (discuter) 30 novembre 2018 à 13:44 (CET)

Oui., sans problème.--Bounè rodzo [viens batailler] 30 novembre 2018 à 13:57 (CET)

Et pour répondre à GabrieL, la composition des cantons n’a pas changé avec la constitution de 1999, il s’agit uniquement d’un changement de dénomination : ainsi les cantons de Bâle-Ville, Bâle-Campagne, Appenzell Rhodes-Intérieures et Extérieures, Nidwald et Obwald n’ont toujours droit qu’à un conseiller aux États (lorsque les tous les autres cantons en ont deux) et leur constitution cantonale n’a pas changé (sauf celle de Bâle-Ville). En outre, ils étaient déjà cités dans la Constitution de 1874 (à l’état de février 1999 en tous les cas): Unterwald (le Haut et le Bas), Bâle (Ville et Campagne) et Appenzell (les deux Rhodes). En gros, c’est de la pure cosmétique. Cela n’a rien à voir avec la création d’un canton, comme celle du Jura, qui n’a pas fini de faire couler de l’encre (voir les événements récents à Moutier).--Bounè rodzo [viens batailler] 30 novembre 2018 à 14:17 (CET)
Je sais bien, c'est pour ça que j'ai écrit plus haut : « les règles fédérales ne changent pas, ils sont toujours traités comme des demi-cantons mais la dénomination cantons pour ces six entités n'est officielle que depuis 2000 ». Pour autant, ce changement de dénomination a eu son importance puisque lorsque le Jura est devenu canton, on parlait du 23e canton ([1], [2], [3], [4]), alors que tout le monde parle maintenant de 26 cantons ([5], [6], [7], [8]). Dit autrement, puisque Bouzinac a pointé que l'aspect de la formation territoriale suisse n'était pas forcément remarquable par sa durée, comment pimenter l'anecdote ? dire que le Jura est le 23e et dernier canton suisse d'un pays qui en compte 26 ? GabrieL (discuter) 30 novembre 2018 à 14:48 (CET)
Le problème, c’est qu’on dit désormais que le Jura est le 26e canton suisse (par exemple ici ou ). Peut-être qu’il y a effectivement quelque chose à creuser de ce côté-là. Quelque chose comme Demande : proposition à réexaminer. 23e canton suisse à sa création, le Jura est depuis 2000 considéré comme étant le 26e canton suisse.
Et encore, je peux émettre un doute à ce sujet: on trouve quelques mentions de « vingt-sixième canton suisse » pour désigner le canton du Jura dans la presse des années 1970 à 1990, même dans la bouche d’un conseiller fédéral en exercice lors de la campagne pour l’entrée du Jura dans la Confédération (ici). Quand je dis que le fond de ta remarque, GabrieL, c’est uniquement de la cosmétique Clin d'œil…--Bounè rodzo [viens batailler] 30 novembre 2018 à 16:24 (CET)
Oui. Sans contestation possible, le Jura est le dernier canton à avoir été créé en Suisse. Il est aussi, historiquement le seul canton à relever de la langue française (c'est à dire de la langue d'oil). Sinon, j'aime bien Porrentruy, même si je trouve que le centre commercial a quelque peu défiguré le centre-ville (c'est un peu la même chose à Interlaken)--JPC n'hésitez pas à m'en parler 30 novembre 2018 à 17:32 (CET)
Du coup cela me donne une idée (je connais bien le secteur) Sourire --JPC n'hésitez pas à m'en parler 30 novembre 2018 à 17:38 (CET)
Oui. Intéressant car l'aventure de pierre d'Unspunnen et la saga de l’indépendance du Jura méritent vraiment d'être mises en valeur. Mais plus que la durée, c'est la création récente du canton du Jura qui mérite d'être mise en valeur. J'écrirai donc, la même veine que Bounè rodzo, mais en étant plus intriguant et plus digeste : Demande : proposition à réexaminer. Le dernier canton à avoir intégré la Suisse est le canton du Jura, qui fait partie de la confédération depuis 2000. Borvan53 (discuter) 1 décembre 2018 à 12:57 (CET)
Notification Borvan53 : Sauf que c’est factuellement faux. Le canton du Jura est entré dans la Confédération le 1er février 1979 (et appartient à la Confédération depuis bien plus longtemps, mais auparavant en tant que partie du canton de Berne).
La question qui rend ma proposition indigeste et obscure c’est que le préambule de la nouvelle Constitution fédérale (de 1999, entrée en vigueur au 1er janvier 2000) donne le nom de canton à Bâle-Ville, Bâle-Campagne, Appenzell Rhodes-Intérieures, Appenzell Rhodes-Extérieures, Nidwald et Obwald. Auparavant, on les nommait demi-cantons et ils formaient trois « cantons » qui n’avaient pas de statut propre (le canton de Bâle s’est divisé en 1833, celui d’Appenzell en 1513, alors que celui d’Unterwald n’a jamais été uni).
C’est pourquoi, au moment du vote sur l’indépendance du Jura, il y avait formellement 22 cantons (dont trois divisés en 6 demi-cantons), et avec la nouvelle, il y en a formellement 26 (ajout du Jura en 1979, et les six anciens demi-cantons sont nommés cantons). Mais sur le plan pratique, ça n’a strictement rien changé (ces six cantons continuent à ne compter qu’un demi lors des votations fédérales et ils n’ont toujours droit qu’à un seul conseiller aux Etats (contre 2 pour les autres cantons)).--Bounè rodzo [viens batailler] 2 décembre 2018 à 12:03 (CET)

Si elle est conservée, la formulation de la première proposition ("688 ans se sont écoulés entre les premiers et le dernier cantons suisses.") me semble incorrecte formellement, il manque quelque chose au niveau de la syntaxe : de quoi parle-t-on exactement ? De leur fondation ? De leur intégration à la confédération ?... --EB (discuter) 2 décembre 2018 à 12:50 (CET)

  • Demande : fond à retravailler. Un canton n'a pas de date, la formulation proposée n'a pas de sens. Les dates proposées sont celles de l'érection en canton. Mais indépendamment de la correction, c'est un peu de la cuisine interne cette organisation territoriale, ce n'est pas un rattachement territorial Manque d'intérêt. Michelet-密是力 (discuter) 4 décembre 2018 à 13:21 (CET)
  • Notification Erik Bovin : L’anecdote parle de ce que l’on appelle communément en Suisse l’entrée dans la Confédération des cantons. Demande : proposition à réexaminer. 688 ans se sont écoulés entre l’entrée dans la Confédération des premiers cantons suisses et celle du dernier. --Bounè rodzo [viens batailler] 5 décembre 2018 à 17:40 (CET)
    En prenant la dernière proposition et en rajoutant juste le mot "conventionnelle" ? car si on en croit l'article pacte fédéral, 1291 est une année conventionnelle, le pacte de début août 1291 indiquant qu'il s'agit d'un renouvellement d'une précédente alliance ("renouvelant par le présent traité le texte de l’ancien pacte corroboré par un serment") qui, si l'année avait été connue, aurait tout aussi bien pu être choisie comme création conventionnelle de la Suisse. Demande : proposition à réexaminer. 688 ans se sont écoulés entre l’entrée conventionnelle dans la Confédération des premiers cantons suisses et celle du dernier. GabrieL (discuter) 6 décembre 2018 à 10:27 (CET)
  • Oui. OK pour l'avant-dernière proposition ("conventionnel" alourdit plus qu'il n'apporte). Michelet-密是力 (discuter) 16 décembre 2018 à 12:03 (CET)


Discussion de l'anecdote archivée. --GhosterBot (10100111001) 17 décembre 2018 à 01:01 (CET)

Notification AMerveille : Fait ton anecdote proposée le 2018-11-30 11:38:00 a été acceptée. GhosterBot (10100111001) 17 décembre 2018 à 01:01 (CET)