Discussion:Centre chirurgical Marie-Lannelongue

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Autres discussions [liste]
  • Suppression
  • Neutralité
  • Droit d'auteur
  • Article de qualité
  • Bon article
  • Lumière sur
  • À faire
  • Archives

Première greffe cardio-pulmonaire[modifier le code]

J'ai mentionné que la 1ère greffe coeur-poumons en Europe a été réalisée au CCML sur la base du site Web de cet établissement, mais je note que cette 1ère européenne est aussi attribuée au Pr Cabrol à la Pitié. Il est donc nécessaire de faire des recherches plus approfondies. Je peux m'en charger mais pas dans l'immédiat. --Tracouti (d) 20 juillet 2011 à 08:26 (CEST)

Effectivement, je trouve une source mentionnant la 1ère greffe coeur-poumons par le Pr Cabrol en 1982, confirmée par le site de l'institut de cardiologie de la Pitié.--Chablis (d) 20 juillet 2011 à 21:12 (CEST)

Patients célèbres[modifier le code]

J'ai repris ce paragraphe qui figure sur les pages d'autres hôpitaux et j'ai mentionné Zouc dont le parcours chirurgical est rapporté sur la page qui lui est consacrée (puisqu'il a été publié dans la presse nationale à plusieurs reprises). Comme ce point est contesté par un utilisateur récent, avant d'en venir à une guerre d'édition, j'ouvre le débat : est-ce que ce paragraphe "patients célèbres" fait sens (encyclopédique) sur la page d'un établissement de santé. --Tracouti (d) 20 juillet 2011 à 08:30 (CEST)

"Patients célèbres" est un mauvais titre. Il serait utile d'avoir un chapitre "Condamnations judiciaires" dans lequel seraient évoquées les démélés juridiques du CCML et dans lequel on évoquerait le cas de Zouc : un cas parmi bien d'autres. On peut citer par exemple la condamnation du CCML dans le cas de M. G. G. : conséquences de l'infection nosocomiale contractée le 2 novembre 1999 à la suite de l'intervention chirurgicale (arrêt cour d'appel de Versailles en 2007), ou bien encore de Mme E. X. décédée le 6 juin 2002 des suites d'une infection nosocomiale contractée lors d'une intervention chirurgicale en date du 29 mai 2002 (arrêt cour de cassation en 2008). On pourrait évoquer également les multiples condamnations du CCML au conseil de prud'hommes de Boulogne-Billancourt, mais il est vrai que c'est le cas de très nombreuses sociétés ! EDlove (d) 25 juillet 2011 à 00:14 (CEST)
Oui, tu as raison, c'est très fréquent qu'une entreprise ait des contentieux avec des salariés ou anciens salariés. Je pense que ça n'apporte rien de le mentionner ici. De même pour un hôpital et des patients. Je simplifie donc la rédaction du chapitre consacré à l'association gérant l'établissement puisque AntonyB l'avait construit ainsi. --Tracouti (d) 26 septembre 2011 à 18:08 (CEST)
En poursuivant cette logique sur les entreprises et les salariés jusqu'au bout, il n'existe en effet pas d'hôpital sans contentieux... C'est le fondement même de la loi du 4 mars 2002 que de permettre aux patients de faire valoir leurs droits fondamentaux, ce qu'ils font désormais dans tout établissement de santé (et c'est tant mieux !). Dès lors, quel est l'intérêt de spécifier que cet hôpital en particulier fait l'objet d'une plainte spécifique, fût-ce d'une patiente célèbre ayant donné publicité à sa situation ? L'information importante, à mon sens, est qu'en cas de plainte de patient, c'est en effet l'association qui est assignée. On ne comprend pas à la lecture pourquoi ce cas particulier intervient. Ou dit autrement, cette évocation jette un sérieux doute sur le principe de neutralité auquel doit répondre l'article. La presse s'est fait l'écho de ce cas, la justice a été saisie, etc... Qu'apporte alors de pointer du doigt cette plainte, aussi légitime soit-elle, si ce n'est de courir le risque d'être taxé(s) de sensationnalisme, d'être accusé de jouer le rôle de porte-voix pour une affaire dont les contributeurs à la page en question ne maîtrisent probablement pas les tenants et les aboutissants, etc... au final, de jeter le doute sur la pureté ou la sincérité de l'intention ? Je conclurai en tant que membre d'une famille affectée par des erreurs médicales graves (mais aussi très satisfaite de la prise en charge dont nous avons bénéficié à Marie Lannelongue) que l'important est que les patients "ordinaires" comprennent qu'ils ont des droits légitimes dont ils peuvent se prévaloir. --Rumba92 (d) 6 novembre 2011 à 12:25 (CET)
D'accord. Je supprime ce membre de phrase. --Chablis (d) 9 janvier 2012 à 12:05 (CET)

ajout paragraphe[modifier le code]

Il n'est effectivement d'aucun interêt de savoir ou non qu'il s'agit d'une personnalité. En revanche, le "consentement éclairé" le sera d'autant plus qu'on aura précisé, concernant Zouc, dont nous nous occupons ( comité de soutien )qu'elle a contracté " au bloc " un staph doré multi-résistant ( méti-R ), donc hospitalier. Le CCML l'a donc reconnu et été condamné en première instance ( 09-2013 )au TGI de Nanterre, faisant malgré tout appel. On vous détruit votre vie et ensuite viennent des années et des années de procédure. Beaucoup de dossiers passent par la négociation et la plupart du temps à accord équilibré. Cette façon de procéder de la part du CCML doit être notée. Petite précision: Zouc n'a fait que répondre aux questions posées par deux médias écrits... ce qui exclut tout initiative de sa part. Ca va mieux en le disant. GéTé75.