Discussion:Catégories (Aristote)

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Autres discussions [liste]
  • Suppression
  • Neutralité
  • Droit d'auteur
  • Article de qualité
  • Bon article
  • Lumière sur
  • À faire
  • Archives

liste des catégories : traduction française[modifier le code]

Je me suis permis de modifier la liste des catégories qui avait été rédigée précédemment, et probablement empruntée à une traduction récente du texte d'Aristote. En effet, il me semble que la vieille traduction de Jean Tricot "passe mieux" en français, et en tout cas est plus simple. Ainsi, "quantifié" et "qualifié" sonnent bizarre, par exemple, alors que "quantité" et "qualité" sont tout de suite plus clairs ; de même, "à un moment" et "quelque part" sont un peu sophistiqués ou exagérément calqués sur le grec, quand "lieu" et "temps" sont immédiatement clairs. On peut bien entendu discuter ce choix (en particulier, la traduction d’ousia par "substance" pose problème), mais d'autre part dans les titres des sous-sections suivantes, dédiées à chaque catégorie en particulier, je vois que l'article fait mention de la "qualité" (et non plus du "qualifié"). Il faut donc adopter une seule traduction et s'y tenir, pour ne pas dérouter le lecteur. Par ailleurs, j'ai ajouté les exemples donnés par Aristote lui-même pour plus de clarté. Proclos (d) 7 avril 2010 à 12:27 (CEST)

Autant votre souci de cohérence dans la traduction est louable, autant je regrette ce recours systématique à des substantifs. Cette germanisation du vocabulaire de la philosophie grecque occulte le débat lancé par Trendelenburg, Benveniste, repris par Derrida, Cassin etc., et du reste central dans le texte lui-même et ses exégèses classiques: la question de la relation entre les mots et les concepts (cf. les interprétations de legomena: choses dites ou à dire? vocables, concepts ou mixte des deux?), et donc l'importance de la forme des termes utilisés.
En fait, le retour à J. Tricot (au fait : plutôt Jules que Jean, sauf erreur, malgré certaines notes infrapaginales des éditions Vrin, mais je me trompe peut-être) surprend dans un article qui fait référence au livre stimulant et accessible d'Ildefonse et Lallot.
De plus, je doute fortement que "quelque part" soit plus "sophistiqué" (sic!) que le substantif "lieu" (avec ou sans article? "un" ou "le"? etc.) ; et la "clarté" que vous attribuez aux noms est un hautement discutable. De même, quant à préférer "quantité" ou "quantifié" pour des raisons de cohérence, le second paraît plus adapté lorsqu'on souhaite distinguer essences (substances) et accidents (propriétés), ce qui paraît la moindre des choses! Au vu de ces enjeux-là, les discussions sur "substance" (encore utilisé par Libera dans le VEP) vs "essence (Ildefonse et Lallot)" paraît presque secondaire.
Ne supra crepidam sutor, je ne ferai donc pas de modification ici, d'autant plus que les pièces du débat sont données dans la bibliographie. Reste donc l'opinion, que j'ai rapidement étayée plus haut : le critère formulé très familièrement par vous-même "sonner bizarre" est malvenu dans ce contexte.--R. Camus (d) 2 mars 2011 à 14:45 (CET)

Article jargonnant ?[modifier le code]

Une lecture rapide m'invite à réfuter cette appréciation termes et définitions correspondant, à mon avis, à une approche philosophique absolument basique. Je retire donc le bandeau--Gerard-emile (discuter) 20 janvier 2016 à 13:49 (CET)