Discussion:Bankon (peuple)

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Autres discussions [liste]
  • Suppression
  • Neutralité
  • Droit d'auteur
  • Article de qualité
  • Bon article
  • Lumière sur
  • À faire
  • Archives

Canular ?[modifier le code]

Je me demande si cet article n'est pas un canular. Le village de Nkon existe bien mais il n'y a aucune trace sur le net d'une guerre de Tsuika, ni d'un Gourou serrurier noir. La culture de pommiers au Cameroun me parait pour le moins surprenante et le Rekordmeister est une récompense attribuée à une équipe de foot, cela m'étonnerait que ce soit une ville allemande. HB 24 avril 2007 à 23:01 (CEST)

... sans compter que la province du Médou n'existe pas... Nicolas Ray 25 avril 2007 à 08:54 (CEST)
Et voir de:Rekordmeister. --A. de G. 25 avril 2007 à 08:57 (CEST)

Précision[modifier le code]

Au vu d'un début de guerre éditoriale ayant entrainé le blocage de cette page, il convient de préciser plusieurs point:

  • À De bourbon-valois (d · c · b) / Capetien (d · c · b), les modifs que j'avais effectuées le 30 novembre ne sont nullement des mesquineries, mais l'application des règles d'une encyclopédie collaborative. L'article en l'état enfreint les règles de typographie et la mauvaise liaison entre le texte et les sources et références me font douter de sa pertinence encyclopédique. Il faut accepter de travailler en commun et dialoguer avec les autres contributeurs (voir les règles de savoir-vivre.)
  • Aux autres contributeurs de passage, je ne trouve nulle trace d'un peuple Nkon (ou Bankon ou Abo) d'origine bantou qui descendrait des pharaons nubiens du VIIIe siècle av. J.-C.!! L'article en anglais est l'œuvre des mêmes personnes et l'article allemand se borne à décrire un sous-groupe bantous. De plus l'article avait déjà été supprimé en 2007 par Rémih (d · c · b) sous le motif de « canular, rien n'existe dans ce qui est dit ». Donc recanular ou TI, je laisse à la communauté le soin d'en juger. Bouette ^_^ 9 décembre 2009 à 01:11 (CET)

Précision[modifier le code]

Si toutes les critiques sont les bienvenues sur Wikipedia, il conviendrait toutefois de s'assurer de leur bien-fondé avant de les émettre :

  • Cet article, sous la forme actuelle concernant le peuple Bankon, a été initialement rédigé par De bourbon-valois le 16 octobre 2009 à 11:54 comme l'indique l'historique. J'ai par la suite contribué à son élaboration. Avant le 16 octobre 2009, se trouvait sur cette page un article titré Nkon, la ville de naissance du footballeur Samuel Eto'o de l'Inter de Milan (voir homonymie). La ville de Nkon n'a strictement rien à voir avec le peuple Bankon (Abo, Abaw, Bo, Bon).

L'article supprimé en 2007 par Rémih (d · c · b) sous le motif de « canular, rien n'existe dans ce qui est dit », d'après Bouette, ne concerne donc en rien l'article sur Bankon.

  • Les termes Bankon, Nkon, Abo, Abaw, Bo, Bon, portent en eux leur origine. Merci de consulter les références fournies dans l'article. --Capetien (d) 16 janvier 2010 à 21:50 (CET)

Véracité de l'article ?[modifier le code]

La lecture de l'article me laisse très perplexe. Mon sentiment, renforcé par les sources citées, est qu'il semble s'agir au mieux d'un canular au pire d'une théorie un peu fumeuse. N'étant ni un spécialiste de l'histoire africaine, ni de l'Egypte ancienne, je m'abstiendrai pour l'instant de tout autre commentaire, en attente de sources plus fiables. TCY (d) 19 janvier 2010 à 14:51 (CET)

Signification de Bankon, Abo, Abaw, Bo, Bon[modifier le code]

Bonjour,

Existe-t-il une source encyclopédique associant l'ensemble des mots figurant dans ce chapitre ? Ces sources associent-elles le Cameroun avec les pagodes, le Japon, le mot français "Abbé" ?

En l'absence d'une source permettant de prouver un lien entre tout ça, ça me semble juste être du Travail Inédit fondé sur des homonymies.
Azurfrog [青いカエルに知らせる] 19 janvier 2010 à 21:05 (CET)


Il ne s'agit pas du tout d'un canular[modifier le code]

Bonjour,

Abo, Abaw, Bo, Bon, sont bien les quatre noms alternatifs associés à la langue Bankon par tous les linguistes du monde entier.

http://www.ethnologue.com/show_language.asp?code=abb

Abo (père en syriaque) et Abaw (père en hébreu) sinifient clairement qu'il s'agit d'un peuple très ancien; Abo est le terme utilisé pour désigner les peuples Aborigènes. C'est d'ailleurs l'explication donnée par SIL International et d'autres organismes linguistiques, qui considèrent comme non-Bantoues les langues du groupe A40 (dont Abo-Bankon) et qui souhaitent leur sortie de la classification de Malcolm Guthrie, compte tenu de leur structure différente et de leur origine bien plus ancienne que celle des langues Bantoues.

L'usage des termes comme dzo(nom), féj (feu), tsa(un), tso (salive), tsat (coude), tsaw (jouer), tsé (pou), itsé (oeuf), etc... est propre aux langues très anciennes; ainsi d'ailleurs qu'une forte présence du suffixe "an" dans les mots et même dans les verbes (kan, man, nan, san, tan, wan, ntan, nsan, nkan, binan, bitan, masan, mutan, etc...).

Bo, Bon et Manduka (la chefferie du canton Bankon) sont clairement d'origine Hindou-Kouchite. Kon (ou Khon) était le nom du dieu principal Hindou-Kouchite. Duka est un nom porté par de nombreux Hindou-Kouchites, qu'ils soient Bankon ou Hongrois.

Les Bankon ont été christianisés par le colonisateur Allemand au XIXème siècle. Toutefois c'est un peuple qui est resté très attaché à certaines traditions bouddhistes telles que la culture intensive des palmiers, plantes étroitement associées à l'arbre Bo. La société camerounaise des palmiers (Socapalm) fait l'essentiel de sa production au pays Abo.

Il convient également de signaler que pendant l'esclavage, qui fit des ravages au Cameroun, le pays Abo, probablement en raison de son histoire très particulière, était le lieu où les esclaves révoltés allaient chercher leur inspiration. --Capetien (d) 20 janvier 2010 à 04:56 (CET)

... en tous cas, il semble bien s'agir d'un « Travail Inédit » ![modifier le code]

Les mots utilisés peuvent être très anciens, il peuvent utiliser des termes dont il est admis que ça confirme cette grande ancienneté, utiliser des suffixes an et commencer par ts, le tout de façon sourcée, là n'est pas l'essentiel du problème.

En revanche, que vous écriviez des phrases comme « [les Bankon sont] un peuple qui est resté très attaché à certaines traditions bouddhistes » n'est pas « admissible » (au sens wikipédien du terme), sauf si vous sourcez cette surprenante affirmation par des livres écrits par des auteurs reconnus, et publiés par des éditeurs ayant un comité de relecture.
Il faut insister sur le pluriel, « des livres », car Wikipédia demande que l'affirmation soit sourcée d'autant plus qu'elle est surprenante.

Même remarque pour toutes les affirmations surprenantes dont cet article abonde, et qui - pour le moment - violent le principe de pertinence encyclopédique.

... qui viole en même temps le principe de neutralité[modifier le code]

S'agissant d'une théorie ultra-minoritaire, l'article ne peut exister qu'en faisant une place place importante aux contre-arguments, et aux avis qualifiés qui s'opposent aux théories surprenantes développées dans l'article.

De plus, il serait nécessaire - si vous vouliez maintenir ces théories d'« irrigation culturelle » d'une partie de la planète par les Nkon - de modifier le titre pour lui donner un titre qui corresponde au contenu réel de l'article, par exemple Théorie de Drusilla Houston sur la culture Nkon.

En revanche, bien sûr, le problème ne se pose pas si ces théories minoritaires n'apparaissaient pas.

En conclusion 

Je pense qu'il faut que vous soyiez conscient que vous violez très certainement deux « principes fondateurs » de Wikipédia (ça fait vraiment beaucoup ! Clin d'œil) :

  • le principe de pertinence encyclopédique (= pas de Travaux Inédits)
  • Le principe de neutralité de point de vue (= équilibre des points de vue en fonction de la reconnaissance générale dont ils bénéficient, et sourçage en conséquence).

Par conséquent, je crains que, dans son état actuel, l'article ne soit proposé rapidement à la suppression. Et dans ce cas, il est très possible qu'il sera effectivement supprimé purement et simplement, car les principes de Wikipedia ne sont pas négociables.
À défaut, il sera vidé de l'essentiel de son contenu actuel et réduit à quelques phrases présentant les Nkon de façon neutre.

Ce que je regretterais personnellement vu le travail et la passion qui ont visiblement été mis dans cet article.

C'est pour ça que je tenait à faire cette (longue) mise en garde.

Cordialement. — Azurfrog [青いカエルに知らせる] 20 janvier 2010 à 09:42 (CET)

Vraiment dommage, je préférais la thèse du canular délirant à base d'homonymes ficelés avec des bribes de sources facon puzzle Mort de rire à celle du TI prétenduement sérieux ... A conserver quelque part dans les annales de WP !--Seawind Parloir BU 20 janvier 2010 à 11:36 (CET)

Toute cette opération minable n'a qu'un seul but : tuer Bankon! Eh bien, tuez-les![modifier le code]

Nous ne sommes pas dupes.

Toute cette opération minable menée par une certaine catégorie de personnes que nous avons identifié, tendant à présenter cet article soit comme un canular, soit comme un travail inédit, consiste à supprimer cet article de Wikipedia, en d'autres termes à tuer Bankon, eh bien tuez-les! Mais dites-vous bien une chose, le peuple Nkon ne mourra jamais. Que les choses soient claires : à partir de maintenant, les amis des Nkon ne laisserons plus jamais personne falsifier leur histoire, ni s'en approprier. --Johor (d) 20 janvier 2010 à 12:39 (CET)

Pour faire suite aux messages du bistro d'hier et d'aujourd'hui, j'ai fait un peu de ménage sur l'article. Je ne crois pas qu'il soit utile de mélanger le respect des règles de wikipédia (sur le TI) et « une opération de meurtre » : ce genre de message ne risque pas de faire avancer le débat. J'ai aussi supprimé les coordonnées qui avaient été ajoutées ci dessous; cette page doit servir à faire avancer l'article, pas à faire de publicité pour des associations. .:DS (shhht...):. 20 janvier 2010 à 14:03 (CET)

Bankon (Abaw, Abo, Bo, Bon), les enfants de Kon[modifier le code]

Il convient tout d'abord de rappeler que les quatre synonymes du terme générique Bankon, à savoir Abaw, Abo, Bo, Bon, ramènent systématiquement à l'ancien Israël.

Luzac's oriental list and book review, volumes 3-4[1] écrivait (en version originale afin d'éviter toute erreur de traduction) :

"Dr. Hugo Winckler, of the University of Berlin, has just published a volume of "Alttestamentliche Untersuchungen", in which he discusses the difficult question of tracing the sources of the Books of Kings. A new theory of the Chronology of the Bible, based on monumental evidences, and a treatise on the vicissitudes of the ten tribes of Israel, are also given.

Dualla is the chief language spoken - along with Benga (which comes nearest to it), Batanga, Bakoko, Bankon, Basa, and several others - in the Cameroon delta and further inland. These vernaculars all belong to the Bantu family and form its north-western offshoot. Dualla is the most euphonious of them. Now that the Cameroons have become a German colony, it is very fortunate..."


Extraits de Afrika und Ubersee: Sprachen, Kulturen, Beihefte, volumes 1-4[2] par the University of Michigan, et de Die sprache der Bo oder Bankon in Kamerun[3] de Spellenberg, Meinhof et Vöhringer :

"ina ponda buna Israel ba nini biwolo Longon a womo bo, bi ni si la mue mue mue, ni bo ba nise Mose la : tse ki e? Mose ne la : biwolo bi fom i lou bi".

Traduction : "lorsque les gens d'Israel virent les galettes que Dieu leur avait envoyées, il y en avait par terre, partout, partout, partout, ils demandèrent à Moïse : qu'est-ce? Moïse leur répondit : ce sont des galettes tombées du ciel".

Précision : Longon signifie Dieu en Bankon. Ce terme Longon correspond à Logon de la Sainte Trinité Hébreue (Logoi, Logon et Logos).


Dans son livre The Negro-African languages[4], Lilias Homburger, professeur à l'Ecole des hautes études de Paris, spécialiste des langues africaines, conclut que Bankon = Kum. Antoine Meillet et Marcel Samuel Raphaël Cohen de la Société de linguistique de Paris firent la même conclusion dans leur livre Les langues du monde[5]. Même conclusion d'Albert Drexel dans Die Sprachen der Erde[6].

Terme très connu dans les milieux archéologiques, Kumri[7] est l'ancien nom Assyrien d'Israel. Bankon (= Kum) est une tribu de l'ancien Israël (= Kumri).


Les Kon germaniques et les Bankon slaves[8], comme l'indique le livre SS-Obergruppenführer Hermann Höfle: Höherer SS- und Polizeiführer in der Slowakei und SS-Hauptsturmführer Dieter Wisliceny, Stellvertreter Eichmanns in der Slowakei und in Griechenland 1943/44 : eine dokumentarische Sammlung, publié en 1998 par the Institute of Documentation in Israel for the Investigation of Nazi War Crimes, sont des enfants de l'ancien Israel. Les Bankon du Cameroun qui sont issus de la même souche sont aussi des enfants de l'ancien Israel.

Précision : sur le plan administratif au Cameroun, le pays Bankon (Abaw, Abo, Bo, Bon) est rattaché à la commune de Bonaléa (ou commune Abo). Le terme Bonaléa signifie les descendants de Léa, la fille aînée de Le'ban et la première épouse du patriarche biblique Jacob.


Extrait de The life of George Grenfell, Congo missionary and explorer[9] de Hawker George sur les voyages au Cameroun de l'explorateur britannique entre 1874 et 1878 :

"In the course of this journey he was impressed by the industry and intelligence of the Abo people. He found them skilled workers in iron, steel and wood, with forges, carpenters' shops and a curious and ingenious mixture of native and European tools. They produced swords, spears, axes, hoes, chisels, etc... while wooden-stool making formed a most important industry, bamboo beds and wooden stools being the only articles of furniture in native houses. Even chiefs, who commanded numerous slaves and wives, were not above working with their hands, and Grenfell found King Lea making a fishing net, and the chief of Kokki, a large canoe paddle".

Les Bankon connaissaient l'acier et le fer bien avant tous les autres peuples africains. Il convient de rappeler que "sos" signifie sucer en Bankon, que "koyo" signifie corps, que Mut signifie être humain, que "kom" signifie cultiver, et que Nok signifie entendre.


Extrait de From the Morgenthau Diaries: Years of war, 1941-1945[10] par John Morton Blum :

"Roosevelt had instead the idea of a Jewish community in the Cameroons where there lay, he said, "some very wonderful high land, table land, wonderful grass and...all of that country has been explored and it's ready (for Jews settlement). But the geographers whom Morgenthau commissioned to explore the project judged it unfeasible. For the time being, the secretary dropped the issue".

Cette idée du président américain Franklin Roosevelt, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, de faire du Cameroun une terre d'accueil des survivants Hébreux de la barbarie du régime nazi n'était en rien le fait du hasard; c'est bien la preuve que l'on savait, à commencer par l'ancien colonisateur allemand qui fit codifier les langues du Kamerun, que des populations d'origine Hébreue habitaient le Cameroun, et que d'autres Hébreux y seraient en terre amie, en pays frère.

--Capetien (d) 21 février 2010 à 22:53 (CET)

C'est vraiment se moquer du monde ![modifier le code]

Rien de tout ce qui précède ne démontre le début du commencement de quoi que ce soit. Chercher des sources, ce n'est pas lancer une recherche dans Google en alignant les deux ou trois mots entre lesquels on cherche à prouver un rapport.
Taper « kum + bankon + jüdisches » dans un moteur de recherche, et aligner les 10 références trouvées comme « preuves » des origines hébraïques des Bankon, c'est vraiment se moquer du monde !

Et moi aussi, avec la même méthode, je pourrais absolument tout « prouver ». Tiens, en faisant comme ça, en employant exactement la même façon de faire, je viens de « prouver » définitivement, par 8 sources « indiscutables », que les affirmations de Capetien sont du TI et des canulars, payés par Moscou ! Mort de rire
Donc, là, on est au degré zéro d'un travail de sourçage sérieux. C'est même à mon avis plus grave que ça, parce que cette accumulation de liens - que j'ai consciencieusement été regarder Smiley Colère - peut apparaître comme une volonté délibérée de faire croire qu'un travail de vérification a été fait.

Il est vraiment temps d'arrêter avec ce genre d'intox. — Azurfrog [青いカエルに知らせる] 23 février 2010 à 17:28 (CET)

Nous mettrons un terme à l'omerta qui entoure les origines des Bankon[modifier le code]

Le rejet de toutes les références fournies, les injures, les intimidations ridicules de la part de ceux qui, il y a encore quelques jours, ignoraient jusqu'à l'existence même des Bankon (= enfants de Kon), sont un aveu de leur faiblesse et la preuve qu'ils n'ont pas d'arguments de fond valables à nous opposer.

Nous attendons toujours de ceux qui contestent les origines des Bankon qu'ils veuillent bien nous dire ce que signifient les termes Ban, Kon, Abaw, Abo, Bo, Bon, Kum. Je rappelle par ailleurs que la langue Bankon fut codifiée par des linguistes allemands dont la plupart étaient d'origine hébraïque, nous disposons d'archives sur leurs conclusions. Je fais remarquer que les linguistes français Lilias Homburger et Marcel Samuel Raphaël Cohen qui ont conclut dans leurs travaux respectifs que Bankon = Kum ne peuvent être soupçonnés de méconnaître l'ancien Israel.

En tant qu'amis des Kon, nous sommes en contact permanent avec des Kon germaniques et des Bankon slaves, nous savons que les Bankon du Cameroun sont issus de la même souche qu'eux. Les dénégations injustifiées et les menaces de pacotille de quelques individus sur Wikipédia nous laissent de marbre.

Internet est un village planétaire qui ne se résume pas à la seule encyclopédie Wikipédia : nous nous servirons des multiples possibilités offertes par le web pour mettre un terme à l'omerta qui entoure les origines des Bankon, que cela plaise ou non. --Capetien (d) 28 février 2010 à 02:25 (CET)

Une vraie source[modifier le code]

Ici, sur la langue (voir la bibliographie à la fin, qui indque d'autres dates que la biblio actuelle de l'article...) : http://www.sil.org/silesr/2002/SILESR2002-075.pdf

Le reste de l'article ressemble bien à un canular. PàS ! --— J.-F. B. (me´n parlar) 15 mars 2010 à 13:50 (CET)

L'origine génétique des peuples du Cameroun[modifier le code]

En génétique humaine, l’haplogroupe C est un haplogroupe du chromosome Y. Cet haplogroupe serait apparu il y a au moins 60 000 ans; ses variantes sont les sous-haplogroupes C1, C2, C2a, C3, C3a, C3b, C3c, C4a , C4b. Il est typique des populations de Mongolie, de Polynésie, d'Australie, d'Inde et de la partie la plus orientale de la Russie. On le retrouve aussi dans certaines régions d'Asie centrale.

L'haplogroupe K est le descendant de l'haplogroupe F et le parent des haplogroupes L, M, NO, N, O, P, Q, R, S et T. Ses variantes, les haplogroupes K1, K2, K3 et K4 sont présentes à une faible fréquence dans les populations en Asie du sud, archipel Malai, Océanie et Australie. Cet haplogroupe serait apparu en Iran ou en Asie centrale il y a environ 40 000 ans.

Les tests ADN des chromosomes Y des populations du Cameroun ont révélé un taux très significatif de l'ordre de 40% des haplogroupes C4 et K avec l'haplogroupe R1b1 (environ 15% de moyenne nationale, et une concentration très elevée, jusqu'a 95% dans certaines tribus du nord du pays comme les Kirdis. Cet haplogroupe R1b1 prouve les liens entre les peuples du Cameroun et les Dravidiens de l'Inde. L'haplogroupe R est principalement rencontré en Europe, en Asie centrale, en Asie du Sud et en Sibérie.

La variante ExE3b de l'haplogroupe E a été trouvée à 45% dans l'ADN des chromosomes Y des popluations du Cameroun. Les populations européennes qui possèdent l'haplogroupe E3b sont pour la plupart originaires du pourtour méditerranéen. Ils auraient reçu l'influence génétique de l'Afrique du Nord ou du Moyen-Orient.

Les amis des Kon publieront prochainement sur plusieurs sites les résultats des tests ADN des chromosomes Y des Bankon, avec bien entendu les taux de l'haplogroupe J typiquement sémitique.

Fichier:Bantu expansion.png
Carte des migrations bantoues en Afrique

Il s'agit d'en finir avec les mensonges tendant à faire de Bankon un peuple originaire du Congo, sous prétexte d'une prétendue "tradition orale", qui de toute façon serait sans fondement puisque les migrations historiques des peuples en Afrique centrale se sont faites du Cameroun vers le sud et l'est, c'est-à-dire vers le Gabon, la Guinée équatoriale, le Congo, etc... mais sûrement pas du Congo vers le Cameroun.

L'organisme linguistique SIL internatonal pour le compte duquel les travaux de Madame Melinda Lamberty ont été menés, considère que le Bankon, comme d'ailleurs les autres langues du sous-groupe A40 de la classification de Malcolm Guthrie (Basaa, Rombi, Bakoko), est une langue Non-Bantu. Le mot Bantous signifie les Humains dans la langue kongo; le mot Bot qui signifie les Humains dans la langue Bankon est étymologiquement très différent de Bantous.

L'ADN des Bankon, leur langue, leurs noms propres, les noms de leurs villes et villages, sont autant de preuves irréfutables qui parlent d'elles-mêmes.

--Johor (d) 31 mars 2010 à 21:07 (CEST)

Plutôt que 10 sources détournées de leur sens, il en vaudrait mieux une seule, mais pertinente[modifier le code]

Le problème avec la façon dont Johor ou Capetien (d · c · b) ont fait dire aux sources ce qu'elles ne disent pas, c'est que plus personne n'a maintenant envie de se pencher sur ce que vous affirmez de manière si catégorique : dix sources détournées, déformées, distordues pour leur faire dire autre chose que ce qu'elles veulent dire ne vaudront jamais une seule source pertinente ! Et l'ennui, c'est que celle-là, on l'attend toujours.

Exemple de sourçage fantaisiste, le document de Jouni Maho, donné comme justification dans la version précédente de votre argumentation ci-dessus (mais je vois que vous venez de retirer toutes vos « sources ») et qui compte 49 pages : aurait-il vraiment anormal d'attendre de vous l'indication de la page où se trouve l'information supposée s'y trouver ? Car au bout du compte, je n'y ai rien vu qui justifie vos remarques.

Autre détail « amusant » : vous invoquez Melinda Lamberty, juste après vous être insurgé contre « les mensonges tendant à faire de Bankon un peuple originaire du Congo, sous prétexte d'une prétendue "tradition orale" ». Or, j'ai mis cette info dans l'article, sourcé sur la page 5 du document de Melinda Lamberty que j'ai mis en annexe...

Un conseil final : au lieu de perdre votre temps et le nôtre avec ces argumentations spécieuses, trouvez une seule source sérieuse, citez-là in extenso, sourcez-là, et laissez nous juger : tout le monde y gagnera, et la vérité aussi.

Azurfrog [नीले मेंढक के साथ बात करना] 31 mars 2010 à 21:09 (CEST)

La révolte des Bankon et des Abo du sud en 1891[modifier le code]

Ce passage est intéressant, et est sans doute en grande partie exact, si on en croit l'article allemand sur Karl von Gravenreuth. Mais ce passage de l'article allemand n'est pas non plus sourcé (et WP ne peut pas être une source pour WP). D'où ma demande de référence.

À noter malgré tout que l'article allemand fait mourir Karl von Gravenreuth devant Buéa, d'un coup de lance empoisonnée, alors que l'article français le fait mourir « devant le village Bankon de Duka ». Et j'ignore si Duka est le nom bankon de Buéa.

Quant à la remarque sur le procès de Leist, je l'ai complètement reformulée pour la rendre conforme à ce qu'en disait la source, très succinte. — Azurfrog [नीले मेंढक के साथ बात करना] 11 mai 2010 à 11:09 (CEST)

Le procès disciplinaire de Leist concerne son rôle dans le scandale qui a conduit à la résurrection des soldats dahoméen en décembre 1893 (de:Heinrich_Leist) UJung (discuter)


Série de modifications suspectes[modifier le code]

L'article se retrouve de nouveau avec toute une série d'ajouts dont la pertinence semble très discutable, « sourcés » par des liens où l'information n'est pas consultable et d'ailleurs douteuse a priori sur un tel sujet (planete-genealogie.fr), ou qui disent autre chose que l'affirmation sourcée, dans le cadre du sujet traité (comme ici)...

Et maintenant, on se retrouve avec une foule de liens rouges invérifiables, dont certains viennent d'être bleuis vers d'autres articles fantaisistes dans un tel contexte, le sommet étant atteint par la phrase « Le groupement de Mandouka est majoritairement habité par les descendants de Nkon (Conches), par Nseke Peh[1] », qui renvoie vers Robert III d'Artois.

Dans le doute, et faute de sources probantes, il n'est pas question que cet article reparte encore une fois vers le Grand N'Importe Quoi, comme ça a été le cas par le passé.

Je reviens à la dernière version qui me semble correctement sourcée et vérifiable, et je me demande s'il n'est pas grand temps de mettre une semi-protection sur l'article. — Azurfrog [नीले मेंढक के साथ बात करना] 30 décembre 2012 à 12:04 (CET)

Références 

Les ‌Ɓàŋkon: un peuple purement bantou[modifier le code]

Je suis David Miyenga, mieux placé que tous ceux racontent sur les Bankon des histoires à dormir debout. Écoutez, les Bankon sont un peuple typiquement bantou qui n'a rien à voir ni de près ni de loin avec Israël.

Il n'y a qu'à étudier la grammaire bankon pour savoir que c'est une langue bantoue à part entière. Les mots bankon commençant par "i" ont pour correspondants en duala, langue bantoue, des mots commençant par "di" et dans les deux cas les pluriels de ces mots commencent par "ma". Les mots bankon commençant par "ki" ont pour correspondants en duala des mots commençant par "e" et dans le premier cas les pluriels commencent par "bi", et dans le deuxième par "be". On peut citer plein d'autres exemples comme ceux-là. Quand à la syntaxe, elle est identique à celle du duala. Je parle en tant que quelqu’un qui parle parfaitement les deux langues.

L'argument qui suffirait à lui seul à démontrer que le bankon n'est nullement une langue d'origine sémitique mais bien une langue bantou est que les bankon utilisent, comme tous le bantous, le pronom "ba", qui tient aussi lieu de préfixe, pour désigner les personnes. On dit en bankon "‌ɓa mawɔ̄" pour "ils sont mort", les Duala disent exactement la même chose.

La cerise sur le gâteau c'estt les similitudes lexicales.

BANKON (mut l'homme), DUALA (moto),BANKON (muutang la femme), DUALA (muto),BANKON (nyung ta mère), DUALA (nyôngô),BANKON (maleo l'eau), DUALA (madiba), il y en a plein plein d'autres exmples.

Bonjour,
Dieu merci, ça fait longtemps que cette version de l'article, datée de janvier 2010, a été retirée (malgré les sources indiquées, renvoyant notamment à Drusilla Dunjee Houston (en) Mort de rire), et son auteur principal a été définitivement bloqué ! Il faut dire qu'elle valait son pesant de cacahouètes, avec les relations présumées du peuple Bankon avec :
... Sans parler d'une fine analyse de la langue bankon, « démontrant » son degré de proximité relativement faible avec les langues bantoues, et en revanche son évidente proximité avec l'égyptien ancien et les langues sémitiques, avec en prime, par on ne sait quel miracle, une étrange relation avec le Véda, et donc avec les langues indo-européennes telles qu'on les trouvent en Uttarakhand...
Mais quelle salade ! Quel festival ! Je m'étonne juste que le nahuatl et le quechua ne figurent pas au menu !
Mais bon, je pensais qu'il ne restait plus rien de tous ces délires. Je me trompe ?
De toute façon, tout article (surtout un article comme celui-ci) doit en dernier ressort s'appuyer - sans les interpréter ! - sur des sources de qualité reconnues. Je ne saurais trop vous recommander de lister ici de telles sources avant toute modification de l'article : ce n'est pas la taille de la page qui compte, mais son caractère neutre et incontestable. Or on revient de si loin...
Cordialement, et bon courage ! — Azurfrog [नीले मेंढक के साथ बात करना] 15 mai 2017 à 22:41 (CEST)