Discussion:Agriculture intensive

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Autres discussions [liste]
  • Suppression
  • Neutralité
  • Droit d'auteur
  • Article de qualité
  • Bon article
  • Lumière sur
  • À faire
  • Archives

Illustration de l'article[modifier le code]

Labour d'un champ à l'aide d'un tracteur agricole

C'est une plaisanterie ; on voit vaguement un truc soulevant de la poussière dans un décor suréaliste. L'agriculture, intensive ou pas, n'a pas besoin d'être diabolisée par la dénaturation des paysages et la consommation électrique. Nul. TigHervé@ 3 mai 2007 à 21:36 (CEST)

je vois pas en quoi c'est diabolisé ! l'intensification de l'agriculture, conduit souvent à la simplification des paysages. en effet quand il n'y a presque plus d'arbres ni de haies, il se peut que les seuls points de repères dans le paysages rural soient des pylones electriques (cf eure et loir, région céréalières...). C'est une image forte et non une caricature !!!!!! D'ailleurs le "truc" est une charrue. De plus, cela est loin d'être une diabolisation de l'agriculture. parole d'ingénieur agro. 88.160.117.37

je suis d'accord avec 88.160.117.37. L'agriculture intensive conduit à une simplification des paysages, ainsi qu'une érosion des sols. Les lignes THT sont peut-être superflues, mais elles symbolisent assez bien les besoins énergetiques importants pour ce type d'agriculture (il faut produire beaucoup d'engrais et de pesticides et alimenter des gros tracteurs). --Calmos 8 mai 2007 à 20:38 (CEST)
Sauf que l'article indique que c'est l'agriculture intensive qui a permis d'augmenter la surface de foret en france depuis la derniere guerre!! ce qui est assez contradictoire avec l'idée de simplification des paysages --Chandres (d) 18 juillet 2008 à 11:14 (CEST)

Une plaisanterie et une diabolisation grotesque ; je ne suis ingénieur que de la neutralité de point de vue et je vis dans la première région agricole française, mais je n'ai jamais vu un spectacle pareil. Donc ce n'est pas une image forte, c'est une image de désinformation. Le tableau de l'agriculture est assez noir sans qu'on l'orne d'images dignes du Grand Guignol ; qu'on la charge de maux auxquels elle participe mais dont elle n'est en rien la source mais tout autant la victime que le reste de l'économie. TigHervé@ 8 mai 2007 à 21:28 (CEST)

tu as une meilleure photo à proposer?--Calmos 8 mai 2007 à 21:53 (CEST)
Non, mais ce n'est pas la question.
Je peux retourner cette question en disant : si l'agriculture intensive est l'origine de tous les maux de la civilisation occidentale, il faudrait peut-être développer cet article. Alors effectivement, la question de la légitimité de cette photo sera intéressante, si le contenu est pertinent d'abord et bien sûr neutre et sourcé. TigHervé@ 8 mai 2007 à 22:06 (CEST)
pour moi, l'agriculture n'est pas la source mais la victime de notre civilisation industrielle. d'ailleurs pour illustrer l'agriculture intensive, cette photo d'un élevage de poulet "moderne" serait plus appropriée : [1]. mais elle n'est probablement pas sous licence libre, dommage. --Calmos 9 mai 2007 à 11:30 (CEST)
Lignes HT001.jpg

A propos de cette photo, prise par Arnaudus près de Villebon-sur-Yvette, elle représente un tronçon de la boucle 400 000 V qui ceinture Paris et dont le rôle est double, mailler le réseau français en reliant les grandes artères de ce réseau et assurer l'alimentation de l'agglomération parisienne par une dizaine de postes 400 00/225 000 V. Cette photo ne symbolise en rien les besoins énergétiques de l'agriculture pour laquelle ces ligne THT sont plutôt une nuisance, les tracteurs que l'on voit roulent au gazole. J'avais pris une autre photo de cette boucle près de Cergy, on voit que le paysage n'est pas le même . Spedona (d) 16 février 2010 à 23:35 (CET)

Clarification des concepts[modifier le code]

Un éclairage du contenu technique et économique de l'agriculture dite intensive est indispensable avant de développer des commentaires négatifs ou positifs sur le sujet--Darre (d) 11 février 2010 à 13:02 (CET)

Agriculture traditionnelle ou paysanne intensive[modifier le code]

(Copie depuis la PdD de Dujo)

La modification que vous avez introduite dans la définition de l'agriculture intensive est un avis personnel qui ne tient pas lieu de définition. Outre le fait que la définition que j'ai restaurée est la définition générale acceptée, tous courants agronomiques concernés, elle ne contrarie pas les points de vue, dont le vôtre, qui peuvent être exprimés quant aux conséquences de l'agriculture intensive moderne, celle que vous visez. Retenez qu'il y a aussi une agriculture traditionnelle intensive historiquement installée sur la planète depuis des millénaires, qui est aussi traitée dans cet article et qui n'est pas concernée par votre remarque. Le point de vue que vous exprimez, relatif à l'agriculture moderne intensive, est déjà développé dans le paragraphe controverses qui lui est consacré dans cet article. Cordialement--Roland Darré (d) 4 juin 2012 à 18:06 (CEST)

J'attire à nouveau votre attention sur le fait qu'il existe une forme particulière d'agriculture intensive sans intrants chimiques industriels, qu'il s'agisse de l'agriculture traditionnelle intensive évoquée dans cet article ou de l'agriculture moderne biointensive ou écologiquement intensive prônée par Michel Griffon. La place d'un facteur de production aussi important que la main d’œuvre doit être pris en compte. Je vous accorde que la définition que vous donnez est celle qui correspond à la représentation la plus répandue dans le grand public, y compris doncsur le web de la part de non spécialistes, c'est donc naturellement celle qui vient naturellement à l'esprit du lecteur, mais il devrait être possible d'être précis et instructif au delà de la représentation commune des choses. En fait, je pense que l'article devrait être restructuré, avec des chapitres traitant distinctement de l'agriculture moderne intensive et de l'agriculture traditionnelle intensive annoncés depuis la définition. Cela dit, je m'en satisfais en l'état, en tout cas il n'y a vraiment pas matière à faire une guerre d'édition ! Cordialement, --Roland Darré (d) 6 juin 2012 à 11:02 (CEST)
Je conviens tout à fait que le terme d'agriculture intensive peut aussi être utilisé pour parler d'agriculture sans intrants chimiques. Il s'agit cependant, à mon avis, d'une utilisation marginale de ce terme. Si vous avez une source de qualité donnant une tel définition, soyez tout aise, de l'inclure dans la définition actuelle. Cordialement----Dujo (d) 7 juin 2012 à 15:46 (CEST)
Votre remarque, et votre conviction, sont intéressantes car elles rendent compte de la représentation sans doute la plus répandue dans notre monde occidental urbanisé, celle qui est donc la plus exprimée sur le web. Je l'ai transcrite pour cela dans le volet discussion de l'article. Quand j'aurai le temps, je ne manquerai pas de préciser - et d'argumenter avec les articles scientifiques publiés sur le sujet dans des revues de référence - les caractéristiques d'une agriculture traditionnelle intensive que l'on appelle aussi agriculture paysanne intensive. Sur le même finage, cette agriculture paysanne intensive n'est pas dissociée d'une pratique extensive, complémentaire, exercée sur d'autres parcelles vouées le plus généralement à l'élevage. Ce modèle qui a précédé l'agriculture moderne intensive sous nos latitudes, est toujours présent et très vivant dans les sociétés agraires dites en développement (que j'ai pu approcher, en Amérique centrale, en Asie et à Madagascar). Cette agriculture paysanne intensive est perfectible et peut être optimisée, écologiquement, en minimisant les intrants achetés. On sait que dans certains pays, elle peut être concurrencée par une agriculture latifundiaire, intensive, débridée et confiscatoire, mais ceci est un autre problème . Cordialement, --Roland Darré (d) 9 juin 2012 à 19:07 (CEST)

Définition[modifier le code]

L'agriculture intensive est une agriculture présentant une forte productivité par unité de surface cultivée. Il ne s'agit pas de la productivité par rapport à l'ensemble des facteurs de production, notamment le travail. L'intensification de l'agriculture est obtenue par le recours à davantage de travail ou d'intrants. Voir à ce propos la définition proposée par l'encyclopédie Britannica et reprise par la version anglaise de l'article Wikipédia.

Par ailleurs ce n'est pas un synonyme d'agriculture conventionnelle. L'agriculture conventionnelle est définie par opposition à l'agriculture biologique. Certes, l'agriculture biologique est rarement intensive, car il est difficile d'atteindre une productivité par unité de surface très élevée sans le recours au moindre intrant chimique, mais l'agriculture l'agriculture extensive n'est pas obligatoirement biologique.

Ydecreux (discuter) 15 septembre 2017 à 15:57 (CEST)