Discussion:1920 en dadaïsme et surréalisme

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Autres discussions [liste]
  • Suppression
  • Neutralité
  • Droit d'auteur
  • Article de qualité
  • Bon article
  • Lumière sur
  • À faire
  • Archives

Attention L'illustration est sur la sellette. Mais je ne sais pas très bien comment cela se passe et s'il faut donner son avis. -- Perky ♡ 24 janvier 2008 à 18:03 (CET) C'est là : [1]

23 janvier, premier événement dada parisien[modifier le code]

Je ne sais que faire avec la description de cet événement dans l'article, car elle ne correspond pas à ce que j'ai dans mon bouquin "La Performance" de Roselee Goldberg. Pour l'article, l'événement s'est terminé devant une salle vide, pour mon bouquin, il s'est terminé dans le tumulte ; l'article laisse une impression négative (il me semble), mais le livre est très positif, parlant d'événement fondateur. L'épisode de la craie effacée n'est pas du tout le même : dans mon bouquin, c'est picabia lui même qui efface chaque trait.

Ce passage dans l'article est bien référencé, mais je n'ai pas le bouquin correspondant. J'ai trouvé une autre description de cet événement ici : http://www.dadart.com/dadaisme/dada/041-dada-a-paris.html , qui parle surtout de Tzara.

Avez-vous une idée sur ce qu'il faut faire devant ce sac de noeuds ?

Merci --Touam (discuter) 23 mai 2014 à 18:01 (CEST)

Dans Dada à Paris de Michel Sanouillet, il est écrit : « Ce fut alors un beau tumulte, qui redoubla, lorsqu'une deuxième œuvre fut véhiculée sur la scène. Il s'agissait cette fois d'un «tableau noir», sur lequel se détachaient quelques traits à la craie et des inscriptions hermétiques, dont le titre, Riz au nez. Quand on comprit l'impertinence, des cris vengeurs s'élevèrent ça et là. Mais à cet instant, Breton vint effacer d'un coup d'éponge l'ensemble du tableau comme le prévoyait le scénario de Picabia. ». CNRS, 2005, page 124.
Et dans Déjà jadis de Georges Ribemont-Dessaignes : « On aura remarqué que l'auteur lui-même, Picabia, ne paya pas de sa personne. [...] D'ailleurs, il ne participait jamais physiquement à [auc]une manifestation [Dada]. » Extrait cité dans Dada à Paris, page 124.
Merci de votre attention. Cordialement, --Arcane17 d 18 février 2017 à 17:07 (CET)