Discussion:Île du Levant

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Autres discussions [liste]

Les propriétaires de l'île du Levant[modifier le code]

Bonjour, le sujet n'est pas à lui seul admissible selon Wikipédia. Cette liste ne peut cependant pas être incluse dans l'article. Il est donc proposé de la placer sur cette page de discussion. --Cordialement. 6PO (discuter) 17 avril 2018 à 01:26 (CEST)


Adjoints spéciaux de l'île du Levant[modifier le code]

Dès 1862 sont établis des adjoints spéciaux pour l'île du Levant[1].

Références

  1. Conseil général du Var, « Création de deux adjoints spéciaux à Port-Cros et à l'île du Levant (îles d'Hyères) », Rapports et délibérations, Draguignan, Conseil général du Var,‎ , p. 117-118, 146-147 (notice BnF no FRBNF34522563, lire en ligne).
  2. Frédéric Capoulade et Hélène Goldet (préf. Jean-Pierre Giran, postface Jacques Ollive), Héliopolis : Histoire d'un village expérimental devenu un jardin d'essais, Île-du-Levant, Éditions du Syndicat d'administration d'Héliopolis, coll. « Île du Levant », , 4e éd. (1re éd. 2012), 288 p., 15 x 21 cm (ISBN 2-9512-7590-0 et 978-2-9512-7590-4), p. 278.
  3. Jean-Marc Pastorino (dir. publication) (photogr. Y. C.), « Métropole Hyères : Disparition de Jean-Louis Viale, adjoint spécial de l'île du Levant », Var-Matin, Nice, Groupe Nice-Matin,‎ (ISSN 0221-3524, lire en ligne).

Renommage intempestif ?[modifier le code]

Je suis étonné du renommage de l'île du Levant en Le Levant. Est-ce que les géographes sont d'accord ? Est-ce qu'il va falloir changer toutes les cartes, y compris les cartes marines ? Wikipédia va-t-il faire de même pour d'autres îles ayant des noms familiers, telle que l'île Bourbon, etc. ?--Kasos fr (d) 29 mars 2012 à 09:05 (CEST)

Plan[modifier le code]

Bonjour,
élaborer un plan est toujours difficile. Et que mettre ou qu'omettre ? Une façon de contourner la question (ou de la résoudre !) pourrait être d'appliquer Projet:Communes de France/Conseils pour la rédaction. Certes quelques aménagements seront nécessaires, mais cela rendra aussi WP homogène. Cela oblige aussi à chercher dans des rubriques insoupçonnées. L'idée étant à terme d'obtenir un label AdQ en présentant « Île du levant » comme un quartier de Hyères à la façon dont Montchat est un quartier de Lyon.
Que pensez vous de cette idée ?
--Cordialement. 6PO (discuter) 8 mars 2017 à 16:00 (CET)

Bonjour,
il se trouve que le « plan cible » proposé le , et en cours de débat, paraisse mieux convenir au sujet. Pour cette raison il est adopté le .
--Cordialement. 6PO (discuter) 14 décembre 2017 à 00:14 (CET)

« Ébauche » vs « Bon début »[modifier le code]

Bonjour,
en considérant la version datée du à 22 h 45, le nombre considérable de sections vides ou à peine ébauchés, ne permet pas de considérer que l'article remplit les conditions d'un « Bon début » (BD) défini par le Projet:Évaluation/Avancement (« un plan sommaire et des informations essentielles mais ces articles sont peu développés. »). S'il en est besoin, cette idée peut être confortée par des membres actifs et confimés sur Discussion Projet:Communes de France/Conseils pour la rédaction. En effet l'idée est bien de traiter l'île du Levant comme un quartier de la commune d'Hyères. Le retour à « Ébauche », qui de surcroit incite à compléter et donc reposer sur la PDD avec sa bannière sur l'article.
--Cordialement. 6PO (discuter) 15 mars 2017 à 14:25 (CET)

Suppression d'un fait divers[modifier le code]

Bonjour,
le texte suivant, qui ne semble pas avoir de valeur encyclopédique, mais bien relever d'un fait divers est reporté ici. Auparavant il figure dans le texte ainsi :

--Cordialement. 6PO (discuter) 11 mars 2017 à 17:12 (CET)

en effet, c'est du fait divers. --Dracénois (discuter) 14 mars 2017 à 22:45 (CET)

Suppression section « Anecdotes »[modifier le code]

Bonjour,
l’ensemble ci-dessous est porté en PDD du fait de son caractère non encyclopédique. De surcroit Kurt Weil a composé la musique alors que Roger Fernay est l'auteur des paroles, enfin ces paroles ne permettent pas de rattacher la chanson à l’île du Levant[1].
--Cordialement. 6PO (discuter) 27 juillet 2017 à 12:52 (CEST)

  • Kurt Weill en écrivant les paroles de Youkali rend hommage à cette île.

Références

Relevés météorologiques 2014[modifier le code]

Bonjour,
les données présentées ci-dessous ne peuvent pas être contestées, mais apparaissent non extensives et ne peuvent guère être complétées à partir du site donné. En conséquence, elles sont déplacées et conservées en PDD.
--Cordialement. 6PO (discuter) 9 juin 2017 à 21:15 (CEST)

En 2014, l'île n'a subi aucun jour de gel et a connu dix journées froides (température inférieure à 10 °C), cent-dix journées estivales (température supérieure à 25 °C) et dix journées caniculaires (température supérieure à 30 °C)[1].

Températures moyennes relevées sur l'ile du Levant du 01/01/2007 au 31/12/2014[1] :

mois janv. fév. mars avr. mai juin juil. août sept. oct. nov. déc. année
température moyenne en °C 10.38 9.44 12.67 13.64 17.26 20.83 23.09 24.14 21.67 18.36 14.85 11.79 16.37

Références

  1. a et b « Météo station île du Levant », sur f8hjv.fr (consulté le 2 janvier 2015).

Élections européennes de 2014[modifier le code]

Bonjour,
l'intérêt de cette rubrique parait limitée. Ainsi elle est simplement déposée en PDD pour que le travail ne soit pas perdu.
Cordialement. 6PO (discuter) 26 juin 2017 à 03:57 (CEST)

Résultats de l'élection européenne de 2014 du bureau de vote de l'île du Levant[1]
Inscrits 201 Votants 84 FN
20
UMP
13
UDI-MoDem
12
PS
10
EELV
8
Front de gauche
6
AEI
5
DLF
3
Nous Citoyens
2
Force Vie
1
PFE
1
UPR Sud-Est
1

Références

Classement en « ordre dioptrique »[modifier le code]

Le Castelas[modifier le code]

Bonjour, notamment à Laurent Jerry,
il parait très difficile de mentionner {{Article détaillé}} pour « Abbaye du Castelas ».

  1. En effet le terme « abbaye » suppose que la communauté soit dirigée par un abbé ou une abbesse or rien ne permet de l'établir notamment au Ve siècle.
  2. Il serait souhaitable de prendre le terme de monastère qui n'empêche pas que celui-ci soit une abbaye.
  3. Le renvoi vers un article donné suppose un développement notable en importance ou en quantité auquel malgré bien des efforts ne pourrait pas prétendre le sujet.
  4. Un lien interne Le Castelas est donc suffisant en permettant de satisfaire la demande de connaissance du lecteur.

Cordialement. 6PO (discuter) 21 septembre 2017 à 21:14 (CEST)
PS En l'état l'article Abbaye du Castelas comporte quelques erreurs et mériterait des sources plus solides.

Plan détaillé du domaine naturiste d'Héliopolis[modifier le code]

Bonjour,
le plan avec ses détails — parfois exposés dans d'autre sections —, ne semble pas avoir de dimension encyclopédique. Toutefois, afin de pas perdre ce travail exact, la section créée est déposée ci-dessous.
--Cordialement. 6PO (discuter) 3 octobre 2017 à 18:26 (CEST)


DGA Essais de missiles[modifier le code]

Bonjour,
le texte ci-dessous retrace, semble-t-il davantage l'historique de la DGA Essais de missiles que purement l'île du Levant. Il est donc déposé ici et en page de discussion:DGA Essais de missiles pour que le travail ne soit pas perdu
--Cordialement. 6PO (discuter) 4 octobre 2017 à 21:30 (CEST)

Toponymie[modifier le code]

Merci C. Cottereau, l'épineuse question de la toponymie a pu être abordée grâce à votre attention et la rédaction de cette section vous doit tout. Encore merci et Cordialement. 6PO (discuter) 25 novembre 2017 à 20:25 (CET)

Gentilé[modifier le code]

Fait Bonjour C. Cottereau et Jfblanc,
les autochtones, comme les écrits à leur propos, indiquent que leur gentilé est « levantin ».
Comment sourcer ceci ? Cordialement. 6PO (discuter) 18 octobre 2017 à 14:00 (CEST)

Ca par contre, c'est plus simple. Un habitant du levant, un oriental, est traditionnellement appelé levantin CNRTL : levantin [1]. CordialementC. Cottereau (discuter) 19 octobre 2017 à 20:41 (CEST)
Merci C. Cottereau et très Cordialement. 6PO (discuter) 25 novembre 2017 à 21:16 (CET)

Références

Retouche de cliché[modifier le code]

Cartes[modifier le code]

Accès à la plage des Grottes[modifier le code]

Recherche de clichés[modifier le code]

Autorité compétente et sémaphores[modifier le code]

J'ai un doute sérieux sur le fait que le sémaphore relève des phares et balises… pour deux raisons : il est désarmé, et quand bien même, les sémaphores relèvent de la Marine nationale. À ma connaissance - mais je n'ai rien de public pour le sourcer - le sémaphore relève de la DGA.
Sardon (discuter) 19 décembre 2017 à 21:34 (CET)

Bonjour Sardon Bonjour,
vous avez raison : les sémaphores dépendent de la Marine. Certes il serait nécessaire d'aller plus loin mais le site www.premar-mediterranee.gouv.fr consulté est un sérieux indicateur. Il est assez intéressant de lire les quelques mots « histoire et missions » (petite infobulle en haut à droite dans la carte). J'avoue que je ne sais pas si un transfert de propriété a du se faire entre la Marine et la DGA mais peu importe : le sémaphore est sous l'autorité de l'Armée…
--Cordialement. 6PO (discuter) 20 décembre 2017 à 16:27 (CET)

De l'Occitan vers le Français[modifier le code]

Icône pour souligner l'importance du texte
Ceci est le report d'une discussion de Wikipèdia:La tavèrna du 31 decembre de 2017. --Cordialement. 6PO (discuter) 3 janvier 2018 à 18:22 (CET)

Demande de traduction

Bonjour,
n'étant pas occitan je ne parle pas cette langue. Pourtant il me faudrait, peut-être afin de l'inclure dans la toponymie de l'île du Levant en vue d'un éventuel label AdQ, connaitre la signification cette phrase de 1501 :

  • « ... aquest vendres matin son intradas dos fustas en las illas et sy sonmessas al Titol[1].... »

où il est peut-être question de l'« île du Titan » - Titol étant une dénomination occitane - nom porté autrefois par l'île du Levant, l'une des îles d'hyères.
En vous remerciant de me donner cette traduction. Cordialement 6PO (d) 31 decembre de 2017 a 19.04 (UTC)

Bonjour, c'est du vieil occitan qui veut probablement dire :
  • « Ce vendredi matin, deux barques sont entrées dans les îles et se sont mises au Titol ».
La difficulté de traduction est « fusta » qui veut aujourd'hui dire « bois » ou « charpente ». Néanmoins, selon le Trésor du Félibrige (« Fusto » [2]), au XIVème siècle, il pouvait aussi signifier « embarcation » et était une variante de « barque ». Pour la traduction, je pense ce terme préférable car il revient plus souvent dans les archives que le terme « embarcation ». Attention toutefois, à l'époque, la « barque » est une navire d'une certaine taille capable de naviguer des distances assez longues voire de traverser la mer. --Nicolas Eynaud (d) 1 genièr de 2018 a 10.11 (UTC)
Références
  1. Philippe Rigaud, « Notes sur quelques toponymes de la rade et des îles d’Hyères : Titol, Titolon », Travaux scientifiques du parc national de Port-Cros, Hyères, Parc national de Port-Cros, no 12,‎ , p. 101 (37) (ISSN 0241-8231, lire en ligne [PDF]).

Portail:Occitanie[modifier le code]

Bonjour à tous et plus particulièrement peut-être à Nicolas Eynaud,
il est difficile de savoir si l'article île du Levant relève du Portail:Occitanie.
Vous remerciant de donner votre appréciation. --Cordialement. 6PO (discuter) 5 janvier 2018 à 15:14 (CET)

Icône pour souligner l'importance du texte
Sous-jacent un extrait de Discussion Projet:Occitanie#Appartenance au portail occitanie.--Cordialement. 6PO (discuter) 12 février 2018 à 16:06 (CET)

Bonsoir, oui bien sûr. Cordialement.--Lembeye - ñoqata rimay (discuter) 18 janvier 2018 à 21:28 (CET)

Au large de[modifier le code]

Bonjour, cette discussion expose les interprétations de l'expression « Au large de » et de la notion « Parallèle à ». Carlassimo et Lefringant ayant exposé leurs points de vue, elle permet d'aboutir à un consensus quant à la rédaction de l'article. Cordialement. 6PO (discuter) 27 janvier 2018 à 21:43 (CET)

Demande de relecture[modifier le code]

Bonjour Harrieta,
peut-êtrre serez vous intéressé par la relecture de cette page île du Levant, fraction de la commune d’Hyères.
Le « plan cible » du a été adopté le . Je resterai disposé à toute observation de votre part.
Cordialement. 6PO (discuter) 12 février 2018 à 15:56 (CET)

Bonjour 6PO Bonjour volontiers ! Je vais m’y mettre d’ici la fin de la semaine. Bien à vous.— Harrieta (d) 12 février 2018 à 19:15 (CET)
Bonjour Harrieta171 Bonjour, vraiment un très grand merci. --Cordialement. 6PO (discuter) 12 février 2018 à 19:38 (CET)

┌─────────────────────────────────────────────────┘
Bonjour Roland45,
parce que « deux avis valent mieux qu'un » et que souvent le vôtre complète celui d'Harrieta, peut-être serez vous intéressé par la relecture de cette page île du Levant, fraction de la commune d’Hyères.
Le « plan cible » du a été adopté le . Je resterai disposé à toute observation de votre part.
Cordialement. 6PO (discuter) 10 mars 2018 à 18:11 (CET)

Relecture d'Harrieta[modifier le code]

Relecture de Roland45[modifier le code]

Typographie des points cardinaux[modifier le code]

Bonjour Harrieta171 Bonjour Revenant sur modification de la version du 15 février 2018 à 12:06, je ne suis partiellement pas d’accord. Ainsi en reprenant la LRTUIN, 2002, p. 145 il est écrit :
« Les noms composés de points cardinaux sont réunis par une division collée :
un vent de nord-ouest
un vent soufflant en direction nord-sud
Mais on blanchira de part et d’autre de la division entre deux groupes de points cardinaux opposés en direction :
l’axe nord-est - sud-ouest »

Ainsi je vous propose la graphie suivante :

  • nord - nord-ouest

Qui oublie le tiret cadratin ou demi-cadratin
nord – nord-ouest
Qu'en pensez -vous ?--Cordialement. 6PO (discuter) 16 février 2018 à 15:49 (CET)

Bonjour 6PO Bonjour Tout à fait d'accord. Bien à vous.— Harrieta (d) 16 février 2018 à 15:56 (CET)

Titre d'un site[modifier le code]

Bonjour Harrieta171 Bonjour,
votre modification de la version du 15 février 2018 à 12:06 reprend « site officiel de la ville d’Hyères » qui devient « un site de la mairie d’Hyères » avec laquelle je ne suis pas d'accord pour deux raisons.
La première est que le nom donné au site est bien : « site officiel de la ville d’Hyères » et il me semble que personne ne peut modifier le titre d’un écrit (ouvrage, article, chapitre, site, etc.) même s’il parait curieux : il appartient à son auteur.
La seconde raison tient à l’article indéfini « un » qui laisse supposer que la mairie d’Hyères propose plusieurs sites ce qui inexact à ma connaissance.
Qu’en pensez-vous ? --Cordialement. 6PO (discuter) 16 février 2018 à 16:54 (CET)

Bonjour Harrieta171 Bonjour, en absence de réponse de votre part, j'ai repris le libellé premier. Cordialement. 6PO (discuter) 12 mars 2018 à 04:01 (CET)

Farot ou farot[modifier le code]

Bonjour à tous et plus particulièrement à Daniel*D,
Harrieta171 a eu l'obligeance de relire « Île du Levant » et voici l'une de ses remarques à laquelle, comme vous le montre ma réponse, je ne sais pas répondre.

Introduction : j'ai mis « farot » en italique, parce que je ne sais pas s'il s'agit d'idiomatisme local ou français ; il n'y a pas d'entrée correspondante dans le Wiktionnaire.

Là je ne sais pas : tous les universitaires qui connaissent le sujet emploient le terme (connu en Provencal) dans leurs écrits sans italique. Pour le lecteur un tel emploi est admissible, mais que faut-il faire pour une encyclopédie ?
[PS Le terme revient plusieurs fois dans le texte.]

Pour compléter ma réponse à propos du terme farot, voici ce qu'en dit Xavier Corré :

  • « ce terme n'existe dans aucun dictionnaire de français [retrouvé uniquement dans de vieux écrits provençaux][1] », désigne tout moyen d'utiliser un feu pour créer un « signal[2] ».

Existe-t-il une graphie plus adaptée que l'autre ? Merci. Cordialement. 6PO (discuter) 7 mars 2018 à 16:21 (CET)

Bonjour à tous, si ce que nous dit l’ami 6PO est confirmé (pas d’entrée dans un dictionnaire français), je pense que pour notre encyclopédie, l’emploi des guillemets s’impose. Bien à vous.— Harrieta (d) 8 mars 2018 à 07:02 (CET)

┌─────────────────────────────────────────────────┘
Bonjour Nicolas Eynaud, comme vous le savez, je ne maitrise pas l'occitan. À votre avis faut-il écrire farot ou farot (cf. présentation de la question ci-dessus) ? Bien sûr dans ce dernier cas pour indiquer que le terme est occitan il faudrait aussi pour l'accessibilité employer le wikicode ''{{langue|oc|farot}}''. --Cordialement. 6PO (discuter) 10 mars 2018 à 18:24 (CET)

Bonjour, désolé, je n'ai rien trouvé à ce sujet. --Nicolas Eynaud (discuter) 17 mars 2018 à 08:52 (CET)

Références

  1. Xavier Corré, « Des dispositifs pour matérialiser les littoraux maritimes dans l’Antiquité et au Moyen Âge ? », dans Anna Gallina Zevi, Rita Turchetti et Anciennes routes maritimes méditerranéennes (ANSER) (édit. scientifiques), Le strutture dei porti e degli approdi antichi [« Les structures portuaires et les lieux antiques d’atterrissage »] (iI seminario [acte de séminaire], Roma-Ostia antica, 16-17 aprile 2004), Soveria Mannelli, Rubbettino Editore, , XX-309 p., 24 cm (ISBN 8-8498-1115-2, lire en ligne), vue 3.
  2. Xavier Corré, « Des dispositifs pour matérialiser les littoraux maritimes dans l’Antiquité et au Moyen Âge ? », dans Anna Gallina Zevi, Rita Turchetti et Anciennes routes maritimes méditerranéennes (ANSER) (édit. scientifiques), Le strutture dei porti e degli approdi antichi [« Les structures portuaires et les lieux antiques d’atterrissage, op. cit., »] (lire en ligne), vue 15.

┌─────────────────────────────────────────────────┘
Bonjour Notification Harrieta171, Daniel*D et Nicolas Eynaud :, veuillez m'excuser de ne pas avoir cherché davantage et de vous avoir à tord sollicité. Sur une référence connue. Il est écrit :

  • « PHARO, s. m. (phare ou phârô) ; Faro, anc. cat. ilal. esp. Farol, port. Phare, lumière placée sur une tour élevée au bord de la mer pour signaler les écueils aux vaisseaux, pendant la nuit, la tour même[1]. »

Farot est donc bien provençal et doit s'écrire en italique (en wikicode ''{{Langue|oc|farot}}'').
--Cordialement. 6PO (discuter) 17 mars 2018 à 01:41 (CET)

Références

  1. Simon-Jude Honnorat, Dictionnaire provençal-français : ou dictionnaire de la langue d’Oc, ancienne et moderne, suivi d’un dictionnaire français-provençal, vol. 2, t. second : P-Z, Digne, Repos, , 769-1420 p., 4 vol. ; gr. in-8 (lire en ligne), « P », p. 872 col. 3.

Fraction[modifier le code]

Icône pour souligner l'importance du texte
Ceci est une copie de FractionDiscussion de Projet:Communes de France du 12 mars 2018. --Cordialement. 6PO (discuter) 12 mars 2018 à 01:26 (CET)

Fraction
Notification GabrieL : le mot fraction est incontournable à Hyères et ailleurs sur la commune dont l'île du Levant. La première note de l'article précise : « Le terme fraction — et non quartier — est employé dans les actes administratifs tant locaux que nationaux, par la justice, etc. Il est difficile d’en préciser l'origine exacte. Toutefois il apparait que la commune d'Hyères, particulièrement étendue et pivot entre l'agglomération toulonnaise et la côte varoise, « ne regroupe pas les fonctions attractives d’une ville centre (activités, équipements structurants) et, est organisée en plusieurs « fractions de communes », éloignées les unes des autres[1]. » »

Notification 6PO : ce n'est pas le mot "fraction" que je te reproche d'utiliser mais le lien interne vers "frazione", article sur une division italienne. J'éviterais ce lien interne et mettrais à la place une note explicative à la première occurrence du mot dans le corps de l'article, si tu écris ailleurs que sur l'article d'Hyères. Quitte à mettre dans la note que cela se rapproche de la frazione italienne. GabrieL (discuter) 12 mars 2018 à 00:15 (CET)
Notification GabrieL :, ayant pour la nième fois de plus bien relu… J'ai tort ! Le terme est employé en français avec sa signification par les Québécois… J'ai modifié la note en conséquence et supprimé le LI. Merci et Cordialement. 6PO (discuter) 12 mars 2018 à 01:26 (CET)

Références

  1. Hyères-les-Palmiers, Métropole Toulon-Provence-Méditerranée, État et Conseil régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur, Contrat urbain de cohésion sociale de la commune de Hyères-les-Palmiers, 2007/2009, 26 p. (lire en ligne [doc]), partie I, chap. 1 (« Le contexte »), p. 5.

« H » aspiré et Hyères[modifier le code]

Icône pour souligner l'importance du texte
Ceci est la copie de « H » aspiré et Hyères Discussion Projet:Communes de France du 11 mars 2018 --Cordialement. 6PO (discuter) 12 mars 2018 à 01:40 (CET).

« H » aspiré et Hyères
Bonjour,
faut-il écrire :

ou

Merci pour vos avis. Cordialement. 6PO (discuter) 11 mars 2018 à 22:39 (CET)

C'est "d'Hyères" selon l'article qui source avec le Larousse. C'est ce qui est utilisé tout au long de l'article sauf dans un modèle automatique, celui du repérage de la commune par rapport à ses voisines. Par contre "frazione", c'est typiquement italien ;-) GabrieL (discuter) 11 mars 2018 à 23:18 (CET)
Bonjour. Je confirme, à la lecture de mon Larousse qui ne précède pas l'entrée par un astérisque (symbole qui indiquerait l'aspiration). L'entrée suivante du même Larousse définit Hyères (îles d'). Le géoportail généralise également l'élision (port d'Hyères, commune d'Hyères, base aéronautique navale d'Hyères-la-Palivestre…) ---- Ikmo-ned (discuter avec) 11 mars 2018 à 23:36 (CET)
Merci GabrieL et Ikmo-ned et donc pas de problème (je mets l'article en conformité car je l'ai écrit avec erreurs) --Cordialement. 6PO (discuter) 12 mars 2018 à 00:03 (CET)

Point culminant[modifier le code]

Bonjour Argos83 Bonjour, il semble que vous fassiez erreur quant au point culminant :

  • « la ruine de la Tarzanne » n'apparait dans aucune description du siècle passé ou actuel. Il est impossible de la retrouver pour la situer sur la carte de Géoportail ou un relevé beaucoup récent de 1988 couvrant toute l'île. Il est aussi possible que vous vous mépreniez et que cette ruine appartienne en réalité à une autre île.
  • L'autre confusion possible est que vous vouliez évoquer Le Courcoussson qui lui se situe à 128 m (et non pas à 138 m).
  • la dernière hypothèse est que je fasse erreur.

Pensant proposer l'article incessement au vote AdQ, votre mention est retirée pour que le texte soit en adéquation avec l'infobox. Bien sûr il serait repris en cas de source.
--Cordialement. 6PO (discuter) 16 mars 2018 à 02:11 (CET)

Désolé, c'est 138 m situé sur un rocher proche accolé aux ruines de la Maison habitée par Tarzan surnom de l'habitant dans une zone exproprié par l'Etat en 1960. On la trouve d'ailleurs sur une des cartes (l'altitude) proposées par Géoportail.
Discussion à suivre.
— Le message qui précède, non signé, a été déposé par Argos83 (discuter), le 17 mars 2018 à 08:48‎.
Bonjour Argos83 Bonjour,
maintenant s'explique ce que vous appelez « la ruine de la Tarzanne », cependant cela n'aide pas davantage pour la localisation. Bien sûr j'ai de nouveau regardé très attentivement Géoportail après vos derniers écrits mais n'ai rien trouvé à 138 m.
Je trouve pour 128 m, avec habitation à proximité (sans mention de ruine), à l'échelle 1 : 17 055 (qui s'affiche sur Géoportail en bas à droite):
Les Pierres Blanches 43° 01′ 58″ N, 6° 28′ 10″ E ;
Le Courcousson 43° 02′ 32″ N, 6° 28′ 25″ E
Ces coordonnées sont obtenues sur Geoportail, en cliquant en haut à droite sur la clé à molettes, en sélectionnant dans le menu déroulant « Afficher des coordonnées » et en mettant la souris sur le point voulu. Il ne reste plus qu'à lire le résultat en haut à droite.
Pourriez-vous, en précisant l'échelle, procéder ainsi et employer comme ci-dessus le modèle:coord pour que nos échanges soient argumentés.
--Cordialement. 6PO (discuter) 17 mars 2018 à 14:55 (CET)
PS. Votre réponse est attendue sur cette page.
la dernière photo est perso
--Argos83 (discuter) 18 mars 2018 à 22:20 (CET)
Bonjour Argos83 Bonjour,
tout s’explique… la carte que vous me présentez est antérieure à la carte actuelle (probablement 1978). Elle est réalisée au 1 : 4264
  • La première donnée est que nous nous situons toujours dans le secteur civil (réserve naturelle des Arbousiers)
  • Les altitudes ne figurent pas à cette échelle sur la carte IGN actuelle. Il faut donc, lire les données obtenues par la souris. Ce qui a été réalisé très minutieusement en agrandissant la carte au maximum (1 : 533). Dans tout le secteur défini par votre carte. Il m’est apparu un point très ponctuel tel que pourrait l’être un rocher. Ce point le plus élevé a pour coordonnées 43° 01′ 18″ N, 6° 26′ 31″ E (à l'ouest d'une construction) avec pour altitude 135,87 m. Donc une correction s'impose (antérieurement 133 m).
Ce changement apparent est possible. Ainsi à la section Île du Levant#Toponymie j’écris avec références : « puis la carte de l'IGN de 1978 note « cap Roux »alors qu'actuellement cette extrémité est nommée « cap de Calle-Rousse ». »
--Cordialement. 6PO (discuter) 19 mars 2018 à 03:32 (CET)
Notification Argos83 :}
eurêka ! Tout arrive ! Reprenant de nouveau la carte IGN en ligne (votre affirmation me travaillait…), avec beaucoup de chance un point — il est seul ! — a une altitude de 137,57 m). Il est plus que probable que l'IGN l'ai arrondi à 138 m sur votre carte. Les coordonnées sont 43° 01′ 18″ N, 6° 26′ 31″ E.
Cordialement. 6PO (discuter) 19 mars 2018 à 12:12 (CET)
PS. Je vais demander la suppression rapide de votre carte qui n'a pas de licence compatible avec Commons.
Notification Argos83 : pour notifier !--Cordialement. 6PO (discuter) 19 mars 2018 à 12:52 (CET)

Photographies du sémaphore du Titan[modifier le code]

http://www.iledulevanthodie.fr/2016/12/le-semaphore-du-titan.html
--Argos83 (discuter) 18 mars 2018 à 22:20 (CET)

Bonjour Argos83 Bonjour,
merci pour ces photographies très intéressantes. Malheureusement les trois dernières sont inexploitables selon les critères de Commons :
  • La première est une carte postale réalisée avant 1925 (mat en place) appartenant à la collection d’Olivier Trébaol et figurant sur l’article ;
  • la seconde est d’auteur inconnu et se trouve reproduite en 1959 (Jean-Albert Foëx (dir.), « ? » (édition spéciale de La Revue naturiste internationale), La Revue naturiste internationale, Paris, s.n. « L’île du Levant : Nouveau guide naturiste »,‎ (notice BnF no FRBNF32860905)) (1959+70=2029) ;
  • La troisième est de « SM », non identifié donc non joignable ;
  • La dernière est d’auteur inconnu.
--Cordialement. 6PO (discuter) 19 mars 2018 à 03:32 (CET)

Typographie de l'ADIL écrite au long[modifier le code]

Fait Bonjour,
La question vaut d’être posée pour cette association de naturistes (ADLI) qui est l’une des plus anciennes de France. Quelle typographie adopter ?

  • initialement : « l'association des amis de l’île du Levant »
  • JJGoûtier propose : « l'Association des amis de l’île du Levant »
  • 6PO après lecture de WP confrontée à l'étude du LRTUIN : « l'association des Amis de l’île du Levant »
  • puis AntonyB revient : « l'association des amis de l’île du Levant »

Si l’on se réfère au LRTUIN, 2002, chap. Sociétés (noms de), p. 162.

« Les noms de sociétés, associations […] prennent une capitale initiale au premier mot faisant indiscutablement partie de la raison sociale. […]
On notera que les termes de « société », « association », etc., qui sont par nature des noms communs d’espèce, ne sont pas nécessairement compris dans la raison sociale ; c’est ainsi qu’ils resteront en bas de casse quand ils seront suffisamment individualisés par un nom propre ou un équivalent.
* l’association Les Amis de la nature
* L’Association nationale de la presse mutualiste »

Donc, une capitale se justifie.
La raison sociale est « Amis de l’île du Levant ». L'on obtient alors « l'association des Amis de l'île du Levant ». Cette graphie est conforme à celle donné par le LRTUIN : « l’association Les Amis de la nature ».
Mais qu'en pensez-vous ? --Cordialement. 6PO (discuter) 10 avril 2018 à 00:38 (CEST)
PS. Seuls les exemples du LRTUIN contenant le terme « association » ont été retenus.

Bonjour,
pour soutenir la thèse de la raison sociale « Amis de l'île du Levant », à défaut de proposer les statuts actuels, voici les éléments fondateurs qui plutôt qu'« association des » emploient le terme « une société amicale » ou « notre amicale » dans son premier journal : en tête , partie 1, partie 2, partie 3, partie 4, partie 5 et partie 6
--Cordialement. 6PO (discuter) 10 avril 2018 à 01:43 (CEST)
L'explication montre que le amis de l'île forment une association qui, elle, n'est pas comprise dans un titre de de société (par exemple). Donc, « association des Amis de l'île du Levant » me plaît. JJGoûtier (discuter) 11 avril 2018 à 20:05 (CEST)
Bonjour JJGoûtier, AntonyB émet le même avis. La typographie retenue est donc : « association des Amis de l'île du Levant ». Cordialement. 6PO (discuter) 18 avril 2018 à 00:05 (CEST)
Vous vous faites du souci pour peu, les amis de l'île du Levant, car WP:TYPO#MAJUSCULES-SOCIÉTÉS a fait l’effort de mieux interpréter le Lexique, qui ne s'est pas très bien expliqué, ce qui arrive de temps en temps, et a mentionné : « Les mots génériques tels que « société », « association », etc., peuvent ou non faire partie de la raison sociale : ils resteront en bas de casse quand ils seront suffisamment individualisés par un nom propre ou un équivalent ». Lire aussi la note associée :« Comme dans les exemples de la « banque Rothschild », du « club Jean-Moulin » ou de « l’institut Pelman » cités ci-après. » Cdt. --Gkml (discuter) 22 avril 2018 à 12:07 (CEST)
P.-S. : il faut aussi parfois faire un choix car nous aurions pu écrire l’association des Anciens Élèves et Diplômés de l'École polytechnique, selon la règle de WP:TYPO#MAJUSCULES-SOCIÉTÉS, mais j'ai estimé que cela ferait trop de majuscules ; nous aurions aussi pu écrire « association des anciens élèves et diplômés de l'École polytechnique » mais là, le nom étant trop long, ce n'en aurait pas fait assez (on est en effet contraint d’aller chercher la majuscule sur l'avant-dernier mot) ; donc j'ai opté pour « Association des anciens élèves et diplômés de l'École polytechnique » qui permet de bien délimiter le mot dans une phrase (et qui se rapproche de l'exempe des CT : « l'Association nationale de la presse mutualiste »). Le nom que vous avez choisi (« association des Amis de l'île du Levant ») correspond au plus près à la règle émise dans WP:TYPO, ce n'est donc pas un mauvais choix. Cdt. --Gkml (discuter) 22 avril 2018 à 12:24 (CEST)
Notification JJGoûtier et AntonyB juste Clin d'œil Notification Gkml. --Cordialement. 6PO (discuter) 23 avril 2018 à 01:38 (CEST)

Motifs annulation modifications[modifier le code]

Bonjour Pierre-landais ,
vos modifications intervenues dans la version du 20 avril 2018 à 04:07 sont annulées. D'une part aucune n'est sourcée, cependant elles s'avèrent toute exactes ce qui indique que vous connaissez bien le lieu et son évolution récente. D'autre part et surtout il s'avère que toutes induisent des répétitions, ou rendent l'article obsolète, ou ne sont pas encyclopédiques, ou sont hors sujet. Cordialement. 6PO (discuter) 20 avril 2018 à 15:16 (CEST)

  • À la section « Risques naturels et technologiques » : « Cependant la Marine Nationale cantonne sur l’île un groupe de marins-pompiers ainsi que leur matériel ; de plus à l'époque ou existait le service militaire 2 sections d'appelés effectuaient leurs classes sur l’île en période estivale et donc constituaient un volant de personnel supplémentaire pour une éventuelle lutte contre les incendies. »
    Reformuler la présence de marins-pompiers revient à faire une redite car il est déjà écrit à la section « Santé » « L'évacuation sanitaire est organisée par les marins-pompiers de la base de la DGA Essais de Missiles — comme pour toutes les urgences sanitaires ou non. »
    Rappeler le service militaire, qui n'influe en rien l'histoire encyclopédique de l'île du Levant, revient à faire régresser l'article dans le temps ; cela le rend obsolète.
  • À la section « Santé » : « dans les années 1970/1980 le médecin militaire de la base de la DGA assurait une permanence à Héliopolis ».
    N'influe en rien l'histoire encyclopédique de l'île du Levant, mais là encore revient à faire régresser l'article dans le temps ; cela le rend obsolète.
  • À la section « Justice et sécurité » : « Les gendarmes maritimes de la base de la DGA ont également compétence dans la partie civile et pour tout ce qui concerne la navigation autour de l'île. »
    Préciser que la Gendarmerie maritime est compétente en matière de navigation supposerait qu'une autre instance puisse l'être. Dans les eaux territoriales françaises ce n'est pas le cas et n'a pas nécessité d'être écrit pour l'île du Levant ; il s'agit d'un hors sujet.
  • À la section « Phare du Titan » : « jusque là le gardien était le seul civil présent dans la partie militaire qui ne travaillait pas pour l'armée. »
    N'influe en rien l'histoire encyclopédique de l'île du Levant, et de surcroit revient à faire régresser l'article dans le temps ; cela le rend obsolète.

┌─────────────────────────────────────────────────┘

Sur le fond je suis bien conscient que je n'ai pas sourcé mes ajouts .... mais je ne vois pas comment sourcer des souvenirs personnels (j'étais présent sur le site du CEM Levant (appellation d'époque) de 1973 à 1978.

Il s'agit de toute la difficulté de rédaction d'une encyclopédie. WP n'admet, comme toute encyclopédie, que les sources secondaires. Elle sont parfois très difficiles à produire et si elles ne sont pas trouvées, l'affirmation ne peut pas figurer.

À mon époque ce n'étaient pas les marins-pompiers qui s'occupaient des evasan [évacuations sanitaires] mais le personnel médical (assisté du personnel aéro [de l'aéro-flotte — ici hélicoptères —] pour la partie transport), de mémoire 2 QM [quartier-maîtres] infirmiers, 1 QM-chef, 1 premier maitre, 1 médecin et un dentiste (EOR) ; pour l'anecdote la traversée de la place d'armes par des civils sur brancard en tenues TRES légères à laissé des traces dans les mémoires (l'infirmerie n'était pas directement accessible aux véhicules automobiles)

Je trouvais intéressant de signaler la présence estivale de personnels de l'armée de terre sur une base de la marine en renfort incendie, de même le fait qu'il y ait 1 civil et un seul présent et ne travaillent pas pour le CEM sur la base est certes anecdotique .... mais justement je lui trouvais une valeur à ce titre. (pour l'anecdote il y avait un couple de personnes âgées (un ancien pêcheur et sa femme) qui continuaient à habiter leur maison juste sur le coté de port-Avis, ils faisaient accessoirement bistrot informel pour les personnels travaillant à port Avis (boscos et autres), ils étaient les 2 seuls civils à avoir leur résidence principale dans la base.

En réalité, WP souhaite avoir une dimension encyclopédique qui ne laisse pas de place à l'anecdote. En résumé, seule l'histoire touve grâce à ses yeux (nous vivons dedans) et oublie ses anecdotes (nous vivons d'elles).

Concernant la compétence de la gendarmerie maritime je ne sais pas pour les eaux territoriales (donc vous avez sans doute raison) mais en ce qui concerne les fleuves et plans d'eau la police municipale a certains pouvoirs. et à l'époque il n'y avait pas de police municipale donc les pouvoirs de police dans la partie civile relevaient de la gendarmerie. si un article doit refléter l'état du sujet à ce jour il est sûr que mes ajouts sont hors sujet mais si doit apparaitre l'évolution des choses dans le temps alors ils avaient peut-être leur place (nonobstant le 'non sourçage')

En 1978 existe une coordination des administrations agissant en mer (marine nationale, douanes, affaires maritimes, police nationale, gendarmerie nationale, sécurité civile) sous l’autorité unique d’un délégué du gouvernement, par bassin maritime : le préfet maritime en métropole et le préfet de zone de défense outre-mer. À compter de 2010, les pouvoirs de police tous sont détenus par la Gendarmerie maritime créée pour la cause.
La section « Justice et sécurité » pour la partie des eaux territoriales ne peut donc renvoyer qu'à la Gendarmerie maritime et plus jamais à la Police. Cette situation n'est pas propre à l'ile du Levant.
En pratique, de nos jours, l'interception se fait via un hélicoptère (donc l'Armée de l'air) immédiatement alerté (croyez en l'expérience de quelques véliplanchistes pris sous le rotor et les pales pour avoir inconsciemment franchi la limite autorisée — sont-ils en tenue d'Ève ? — !)

Cordialement — Le message qui précède, non signé, a été déposé par Pierre-landais (discuter), le 20 avril 2018 à 17:28‎.

--Cordialement. 6PO (discuter) 20 avril 2018 à 18:33 (CEST)
Juste une remarque en passant… les hélicos les plus proches décolent d'Hyères, et ce sont ceux de la Marine nationale ! ;-) Sardon (discuter) 20 avril 2018 à 22:37 (CEST)
Notification Pierre-landais : une fois: de plus Bravo ! Sardon. --Cordialement. 6PO (discuter) 21 avril 2018 à 15:58 (CEST)

┌─────────────────────────────────────────────────┘

Notification Pierre-landais et Roland45 :, selon vos souhaits, le groupement de la gendarmerie maritime Méditerranée a été rajouté à la section « Justice et sécurité ». --Cordialement. 6PO (discuter) 21 avril 2018 à 17:31 (CEST)

Retenue du Jas vieux[modifier le code]

Bonjour à tous. Une remarque au passage à la lecture des observations ci-dessus : une ligne sur la police de l'eau (qui fait quoi) ne serait effectivement pas inutile et la section "hydrographie" est probablement à compléter.

Une recherche rapide permet de tomber rapidement sur un Arrêté préfectoral du 16 avril 2018 de police de l'eau autorisant la Maison Régionale de l’Eau à effectuer une opération d’inventaire piscicole et astacicole à des fins scientifiques - île du Levant. Cet arrêté concerne un barrage dénommé « retenue du Jas vieux ». Des travaux y sont d'ailleurs prévus en 2018 (voir ici).

Ainsi la section hydrographie qui commence par « Aucun cours d’eau permanent ne se trouve sur l’île... » est probablement vraie, mais incomplète, puisqu'il y a cette retenue et que celle-ci est probablement alimentée par des écoulements. Je n'ai aucune idée de sa superficie. Peut-être est-ce anecdotique. Mais bon, si une étude est lancée, il doit y avoir une certaine surface, je suppose. Pour ma part, je n'ai pas le temps de me pencher sur le sujet. Cordialement.Roland45 (discuter) 21 avril 2018 à 09:25 (CEST)

Bon, après quelques recherches rapides, dans le document d'objectifs Natura 2000, le Jas vieux apparaît en plusieurs endroits :
  • sur l'alimentation en eau potable de l'île, section " Ouvrages hydrauliques / Installations en liaison avec la gestion de l'eau et la DFCI", page 37, « Le réseau d’eau potable de la partie civile du Levant est alimenté par un forage de 200 m de profondeur. Un projet d’usine de désalinisation est à l’étude en lien avec l’aménagement du port. Sur la partie militaire, les Etangs du Haut et du Jas Vieux alimentent le barrage du Bas. Une usine traite cette eau et la délivre aux installations. 11 puits anciennement creusés par les moines sont par ailleurs recensés (et cartographiés) sur cette partie de l’île. »
  • page 2 « L’île ne possède aucun cours d’eau permanent. Par contre, elle présente un réseau de ruisseaux temporaires, dont quelques uns conservent des flaques permanentes. De plus, les suintements en fond de vallon ou au bas des falaises sont nombreux. (Cf. Atlas, carte n°4) Trois des quatre zones humides permanentes du Levant sont issues de la construction de barrages destinés à l’approvisionnement de l’île en eau. Ces retenues d’eau sont localisées dans le centre de l’île : les barrages du Bas et du Haut à proximité de la Base Vie et le barrage du Jas Vieux près de la Madone. La quatrième zone humide consiste en une petite mare permanente, la Mare de l’âne, entourée d’une petite roselière et située sur la côte Sud, au bord du Chemin 14. »
Donc autant pour moi la retenue du Jas vieux apparaît bien dans la section "eau potable" de l'article. Mais un ajout dans la section hydrographie serait utile, car cette section est sensée concerner cours d'eau et plans d'eau.Roland45 (discuter) 21 avril 2018 à 09:41 (CEST)
Bonjour Roland45, merci de prêter attention à l'article.
  1. L'Arrêté préfectoral du 16 avril 2018 n'intéresse pas la « police de l'eau ». « Faire régner l'ordre » ne relève que de la DGA et du préfet maritime qui agissent de concert. Ici il s'agit uniquement d'environnement. Pour aller jusqu'au fond des choses il s'agit de mettre au compte du budget du ministère de l'Environnement une partie des dépenses du ministère de la Défense auquel est rattachée la DGA…
  2. Tout ce vous avez eu la patience de chercher, se trouve déjà (et sourcé) dans l'article à la section « Eaux et déchets » (il n'existe pas d'eau potable sur l'île, ceci est écrit. Par ex. l'eau consommée est celle des bouteilles d'Évian). La retenue du Jas-Vieux (10 ha, profondeur 8 m) et strictement artificielle. De surcroit elle peut, comme les deux autres s'assécher en grande partie suivant les conditions météo (c'est le cas cette année). La venue du Gapeau comme toujours est indispensable (cela est écrit). Ainsi il parait bien difficile de la faire figurer deux fois, dont au titre de l'hydrographie.
    De tout temps, en 1947 incendie, années 1950 risque et la Marine saisi le prétexte pour fermer le camping, août 1989 les habitants d'Héliopolis sont sur le port pour éventuelle évacuation (incendie côté militaire 48 heures), arrêté municipal en 2018,, etc. témoignent du déficit chronique en eau. Réellement il ne faut pas développer la section « hydrographie », non pas que l'on ai pas cherché, mais intentionnellement.
Il existe sur l'île trois points prioritaires : l'accès portuaire pour les civils, l'eau courante (si possible potable), les eaux usées pour le domaine civil.
--Cordialement. 6PO (discuter) 21 avril 2018 à 15:49 (CEST)
Bonjour 6PO Bonjour
Attention à ne pas être trop affirmatif dans vos déclarations, particulièrement si vous ne maîtrisez pas complètement le sujet. Vous pouvez être amené à dire n'importe quoi.
  • « L'Arrêté préfectoral du 16 avril 2018 n'intéresse pas la « police de l'eau ». » Eh bien si. La preuve : ici (regardez le titre de la page). Qui dit police ne dit pas automatiquement « force de l'ordre ». La police de l'eau désigne d'une part l’ensemble des activités visant à réglementer les demandes d'autorisation et les déclarations pour les installations, ouvrages travaux et activités susceptibles de porter atteinte à la ressource en eau et aux milieux aquatiques (police administrative) et d'autre part les activités de contrôle administratif et judiciaire du respect des prescriptions édictées (police judiciaire). On peut également y ajouter la police de la pêche qui relève de la police administrative. Pour plus de détails voir sur la police de l'eau au niveau local (local = départemental ou infra-départemental), voir ici ou ici (au hasard). Il y a donc de multiples acteurs, dont la gendarmerie, mais pas que.
  • « Faire régner l'ordre » ne relève que de la DGA et du préfet maritime qui agissent de concert. Non. Tout dépend de quel ordre on parle! Et même si on parle bien du respet de l'ordre public, il n'y a pas que l'Etat, mais aussi la municipalité puisqu'il y a un agent municipal basé à l'année sur l'île (voir ici).
La discussion portant sur la retenue du Jas-Vieux, il parait que le domaine concerné est exclusivement la partie militaire.
La discussion initiale, mais ici c'est une réponse à votre remarque sur la DGA.
Nous sommes entièrement d'accord (et mon propos peut-être imprécis) la DGA n'a compétence que sur le domaine militaire.
Sauf erreur de ma part, le préfet des affaires maritimes n'intervient que sur le domaine maritime (eaux intérieures, zones de pêche, mer territoriale), hors zone miltaire (ce qui est d'ailleurs dit dans l'article en section "justice et sécurité") ;
En mer, le préfet maritime a une « double casquette » : il relève du Premier ministre du fait d'un pouvoir de police générale dans tous les domaines en mer et il dépend du ministère des Armées en tant que commandant en chef pour la Méditerranée.
Je doute que le préfet maritime dépende du ministère des Armées. La Défense a toujours été un monde à part. Je vérifierai.Roland45 (discuter) 22 avril 2018 à 19:10 (CEST)
À n'en pas douter la réponse référencée que vous produirez ici permettra de s'assurer de cette dualité.
Plus précisément : l'amiral (M. Du Ché en ce moment) est préfet maritime, rend compte dans ces fonctions du Premier ministre, et est le représentant de l'État au sein du domaine public maritime et de la ZEE française en Méditerranée (donc une "toute petite partie" de la Méditerranée) ; il est également CECMED (commandant en chef pour la Méditerranée), rend compte dans ces fonctions au chef d'État-Major de la Marine (ministère des Armées), et commande les forces armées présentes en Méditerranée et les forces de la Marine nationale présente au sein de l'arrondissement maritime Méditerranée. Enfin, un de ses adjoints est COMBdD (commandant de la base de défense), rend compte dans ces fonctions à l'État-Major des Armées (ministère des Armées), et a compétence sur l'ensemble du domaine public militaire dit "embasé" de la base de défense de Toulon — ce qui n'est pas le cas de la DGA EM site du Levant qui n'est pas "embasée". Trois casquettes, dont deux reviennent "par tradition" à la même personne, mais il pourrait très bien en être différemment…
Enfin, il y a toujours des marins au Levant (ne serait-ce que ceux qui "arment" (travaillent à bord) les navirs tels que le Gapeau, Ness-Thor ou Nahaura. Et il y a des pompiers sur l'île, même si ce ne sont pas des "marins-pompiers". Ce sont les pompiers de la DGA… Tout comme il y a des gendarmes (qui ne sont pas des gendarmes maritimes, mais des gendarmes de l'Armement).
Pour ce dernier paragraphe, c'est ma connaissance personnelle, évidemment non sourcée. Donc tant pis si ça n'est pas intégré dans l'article…Sardon (discuter) 22 avril 2018 à 22:06 (CEST)
  • D'ailleurs sur ce sujet de l'ordre républicain, il est dit dans l'article (section politique et administration) « Deux propriétaires y appliquent leurs règles. L'un est institutionnel [l'État] et l'autre privé Héliopolis].» Heureusement que l'ordre républicain règne encore dans Héliopolis! D'ailleurs le fait qu'il y ait un agent municipal à l'année prouve bien que la commune a encore une quelconque autorité sur le territoire! (ce qui est aussi dit dans l'article en section "justice et sécurité", d'où une incohérence) ;
L'incohérence n'apparait pas après lecture du texte ou de la remarque. Mais il est possible que tout ne soit pas compris.
  • « Pour aller jusqu'au fond des choses il s'agit de mettre au compte du budget du ministère de l'Environnement une partie des dépenses du ministère de la Défense auquel est rattachée la DGA…» … Là c'est vraiment du grand n'importe quoi!! Chaque ministère a des tâches qui lui sont bien dévolues. Jusqu'à preuve du contraire l'armée ne s'est jamais occupée d'environnement!
Ici se trouve un grand classique. Défense ou autre ? Première option : la Défense fait exécuter le travail par le génie militaire (avantages : pas d'autorisation, pas de compte à rendre ; limites : compétences). Seconde option : le génie civil est sollicité (avantage : compétences assurées ; obligation : passer par un marché publique).
Ici, la nature des travaux est simple (vous devez me croire) : réfection de l'adduction d'eau. Les compétences se trouvent où l'on souhaite.
L'État doit faire des travaux donc paiera. Se trouve une donnée de comptabilité. Et il a été décidé que les travaux seront imputés au ministère de l'Environnement. Cette donnée n'est pas surprenante. Une réfection a déjà été attribuée à la DDE donc à l'Environnement.
  • Vous citez un arrêté municipal de 2018 et faites un amalgame avec la Marine. Mais regardez bien l'article 4 de l'article : ceux chargés de l'exécuter sont le DGSD de la commune, le commandant de police et chef de la police municipale ... mais pas l'armée (et heureusement qu'il n'y a pas mélange des genres!). Si les affaires maritimes peuvent être amenées à intervenir à terre en matière d'incendie, c'est probablement par convention, du fait de leurs moyens d'intervention. D'ailleurs pour m'en assurer j'ai vérifié sur le SDACR du Var (le schéma d'organisation des moyens incendie) (il est ici). Et oh surprise, que lit-on en page 44 : « Le Levant : Les marins-pompiers chargés des secours sur le site du centre d’essai de la Méditerranée ont été retirés. Ce retrait, outre la défense du centre d’essai pose un très sérieux problème des secours sur le domaine d’Héliopolis. Plusieurs tentatives de recruter des sapeurs-pompiers volontaires sur place ont échoué » ... C'étaient donc les marins-pompiers militaires terrestres qui intervenaient jusqu'à maintenant à Héliopolis, mais ce n'est semble-t-il plus le cas. Il n'y a donc plus d'intervention de marins-pompiers en cas d'incendie!! ... mais il n'y a pas de solution de substitution!!! inquiétant, non ?! Sauf à ce que ce pb ait depuis été réglé!
Bien sûr, les marins-pompiers sont des militaires appartenant à la Marine nationale.
Il n'y a pas de convention ! Mais laisser un feu se propager sur Héliopolis cela revient à exposer toute l'île où fait si cruellement défaut l'eau et si sèche. Leur intervention est donc bien réelle (ce n'est pas la seule situation administrative « en souffrance »). Pour en témoigner voici des clichés de 2016 et de 2017.
Si, c'est le SDACR qui stipule que les marins pompiers agissent sur le domaine civil (ce n'est pas une convention à proprement parler mais bien un cadre d'intervention, sinon les marins-pompiers n'interviendraient pas par charité en dehors de leur domaine d'intervention s'ils n'ont pas une habilitation). Marins-pompiers qui, d'après le SDACR, n'existent plus, je rappelle. Ce serait utile d'appeler le SDIS local (car ce sont eux qui établissent le SDACR) pour savoir comment ils gèrent la disparition des marins-pompiers. J'appellerai demain.Roland45 (discuter) 22 avril 2018 à 19:10 (CEST)
  • Mon objet n'était que de dire qu'il y a deux (voir plus) plans d'eau sur l'île qui ne sont pas négligeables et qui font bien partie du réseau hydrographique (qui, je le précise pour ceux auxquels cela aurait échappé, comprend les cours d'eau naturels et articificiels (canaux) et plans d'eau (naturels ou articificiels) associés). Cela ne dérange en rien de mentionner ces plans d'eau dans la section hydrographie et qu'on dise qu'il servent à l'alimentation en eau potable dans la section "eau et déchets".
Aussi curieux que cela paraisse, il n'existe pas d'eau potable sur l'île (l'eau courante et douce est présente).
Il n'y a pas doublon à proprement parler.
Dont acte : ceci est réalisé vos conseils.
Et au passage ajouter un passage sur ce volet marins-pompiers (pas dans la section "hydrographie", bien sur, mais plutôt "risques").
Les marins-pompiers sont mentionnés à la section « Santé » car leur présence est régulièrement attestée notamment dans les CR d'AG du Syndicat d'Héliopolis (document ne relevant pas du secret défense). À l'inverse leur présence relève du secret défense pour les autres risques… La situation est kafkaïenne !
Néanmoins une ligne de conduite absolue est prise : WP n'a pas pour vocation de violer le secret défense donc rien ne sera écrit qui pourrait l'outrepasser. Par exemple : la nature ou l'effectif militaire et civil coté militaire, la nature des installations ou des équipements (les informations pourtant connues n'ont pas vocation à être divulguée), les infrastures (aucune photographie du sémaphore actuel n'est publiée). Pour être complet : l'île a été « floutée » sur Google et actuellement l'atterrissage ou le décollage à Hyères ne permet pas de voir l'île (la photographie de l'infobox est exceptionnelle).
Je ne crois pas que la présence de marins-pompiers relève du secret-défense, ne serait-ce parce qu'ils sont mentionnés dans le SDACR.Roland45 (discuter) 22 avril 2018 à 19:10 (CEST)
SDACR mis à jour en 2007 (il y a 10 ans) ?
Constatons que l'île n'est plus administrée par la Marine mais par la DGA. Par ailleurs le secret défense possède plusieurs niveaux et il est possible (mais non prouvé) qu'il change à ce propos.
Si tu passes par le géoportail et que tu affiches en fonds de plan la photo aérienne, rien n'est flouté. Ni d'ailleurs sur Google (voir ici). Par contre la précision n'est pas celle d'un satellite espion!! (une des deux retenues)Roland45 (discuter) 22 avril 2018 à 19:27 (CEST)
Puis-je me permettre de t'indiquer que la phrase « l'île a été « floutée » sur Google » est au passé.
Mais je n'e ferai pas un casus belli. Cordialement.Roland45 (discuter) 22 avril 2018 à 10:47 (CEST)
Bonjour Roland45, vos propos m'intéressent beaucoup car j'ai beaucoup de mal à rédiger. Dans un premier temps je vais essayer de bien écrire ici qui fait quoi. --Cordialement. 6PO (discuter) 22 avril 2018 à 16:27 (CEST)

Acteurs et lieux[modifier le code]

Bonjour Pierre-landais, Roland45 et Sardon Bonjour et à tous,
l'absence de réponses immédiates signifie simplement que vos remarques justifiées nécessitaient des recherches parfois difficiles à mener. Doit-on penser qu'elles ont toutes reçues une réponse ?

  • l'étang du Jas-vieux, du Haut, le barrage du Bas et la mare de l'Âne se trouvent mentionnés aux sections Hydrographie et Eaux et déchets ;
  • la part que l'État donne à l'administration militaire d'une part et civile d'autre part (qui fait quoi ?) est précisée à la section Administration ;
  • la présence des marins-pompiers est illustrée et leur organisation est précisée à la section Risques naturelles et technologiques. Néanmoins la convention tripartie n'est toujours pas sourcée bien qu'elle fasse l'objet d'un document interne. En effet elle devrait aussi apparaitre dans le SDACR du Var lorsqu'il sera mis à jour : il date de plus de dix ans ! ;
  • la compétence notamment sur les civils et les militaires de la gendarmerie de l'Armement est référencée à la section Justice et sécurité ;
  • l'interdiction de survol de l'île est déjà documentée. Elle fait maintenant aussi l'objet d'une note à la dernière phrase de la section traitant du domaine militaire au XXe siècle. Quant aux vues de Google il faut les prendre en la matière avec beaucoup de prudence : il est par exemple de notoriété publique que la Maison-Blanche, après avoir été floutée, apparait avec un cliché retouché pour des raisons de sécurité.

Ceci étant précisé, il est peut être nécessaire de documenter encore d'autre points spécifiques à cette île ?
Merci de vos remarques et bien Cordialement. 6PO (discuter) 3 août 2018 à 22:33 (CEST)

Changements de toponymes[modifier le code]

Préambule. Les toponymes successifs sont : • Φίλα (Phila) • Insula de Cabarosisola de boni bomeni • île du Titan • île du Levant

Bonjour Abujoy, comme Robert Ferrieux et probablement d'autres les notions de « changements » de toponyme, et non pas d'« évolution » n'apparaissent pas claires dans le RI.

L’exemple de l’évolution habituelle d’un toponyme est pris dans celui de Monchat :

  • Il s'agit d'une formation toponymique médiévale en Mont-.
  • Le second élément -chat devient *Montcha par apocope. Comme c'est souvent le cas, l'élément *-cha étant devenu opaque, a été réinterprété en -chat, d'après l'animal, « mont du chat » faisant sens.
  • De manière régulière, le groupe [ka] s'est palatalisé en franco-provençal, d'où [t͡ʃa] puis [ʃa] « cha ». C'est ainsi que *calmis est identifié dans la région comme élément de toponymes sous les formes Cha, Châ, Chal, Chale, Chaumeetc. et de nombreux dérivés.

Ainsi pour Montchat, il est constaté que le toponyme actuel résulte, comme dans la très grande majorité des cas, d’un « glissement » — toute la difficulté est de connaitre l’origine et le mécanisme de ce « glissement ».

Mais pour l’île du Levant, il n’y a pas de « glissement » — plus correctement désigné par « évolution » —, il y a « changement ». Cet avis est sourcé :

« Dans les terres de longue implantation humaine comme La Provence, de tels changements sont rares. Nombre de toponymes tirent leur origine de langues très anciennes que l’on parlait aux temps préhistoriques, d’autres dérivent de la langue celtique […].
Le changement de nom des îles a une signification : il marque la discontinuité d’une occupation et la nécessité de les renommer à chaque novelle implantation[1]. »

En conclusion, l’importance des « changements » du toponyme et non pas de sa simple « évolution », connue de tous ceux qui approchent la toponymie, et sourcée dans la première phrase de la section « Toponymie », doit certainement figurer dans le RI.
Votre remarque amène à adjoindre l'adjectif « progressive » au terme évolution. La phrase est probablement plus claire. Elle devient :

  • « Les changements du toponyme de l'île — il ne s'agit pas d'une évolution progressive — témoignent de cette discontinuité. »

--Cordialement. 6PO (discuter) 21 avril 2018 à 13:29 (CEST)

Références

  1. Jean-Pierre Brun, « Introduction », dans Jean-Pierre Brun (dir.), Jean-Marie Guillon, Marc Heller, Michel Pasqualini, Philippe Rigaux et Paul Turc (préf. Henry de Lumley, Les îles d'Hyères, Arles ; Hyéres, Actes Sud ; Parc national de Port-Cros, coll. « Essais Sciences », (réimpr. 1999), 1re éd., 172 p., 24 cm (ISBN 2-7427-1479-0), p. 9.
Bonjour 6PO, il s'avère que mes changements sur le résumé introductif était surtout pour apporter de la clarté au texte. S'il y a des subtilités que je n'ai pas comprises (la toponymie ne fait pas partie de mes spécialités), n'hésite pas à modifier le texte. Cordialement, Abujoy (discuter) 21 avril 2018 à 13:52 (CEST)
Bonjour Abujoy, il est très important que tout article de WP — nul n'en est possesseur — puisse être compris de tout lecteur. Vos modifications sont donc très précieuses et je vous en remercie. Cet espace est là pour que tous (donc nous) en discutions si cela s'avère toujours nécessaire — de même pour d'autres sujets. Cordialement. 6PO (discuter) 21 avril 2018 à 14:32 (CEST)

Felix Poli[modifier le code]

Bonjour 2a01:cb1c:80d4:a100:7d11:2b3e:bef2:73b1,
il s'avère que vous avez eu l'obligeance de préciser le prénom de Félix Poli, l'un des syndics. Soyez en remercié. Ne s'agit-il pas (pour être plus complet) de Paul Felix Poli dont malheureusement figure l'acte de décès ici ?
Connaissez-vous la qualité de ce syndic : gérant ou propriétaire d'une discothèque à Toulon ?
Encore avec tous mes remerciements. Cordialement. 6PO (discuter) 17 mai 2018 à 10:41 (CEST)

Associations[modifier le code]

Bjr 6PO, l'association naturiste des Amis de l’île du Levant (ADIL) est bien citée dans l'article, mais je voudrais mettre une photo (soit le bandeau d'une revue des années 50, soit le logo actuel, car il me semble pas juste de n'avoir que le logo de l'association Le Levant Naturiste créée il y a 4 ans je crois.. Comment faire ? En fait peut-être qu'une liste des associations locales actuelles serait intéressantes Cordialement--Argos83 (discuter) 24 mai 2018 à 08:19 (CEST)

Bonjour Argos83,
comme vous avez pu remarquer, le logotype de l'ADIL ne figure pas en illustration.
La raison en est très simple et tient aux copyright qui s'applique à toutes les illustrations. Qu'elles qu'elles soit il est nécessaire d'en connaitre l'auteur pour lui demander d'attacher une licence CC-BY-SA au fichier. Ceci est transmis à l'OTRS qui valide (ou non).
C'est ainsi, en construisant cet article qu'un photographe professionnel a refusé toute licence, un autre n'a pas répondu. C'est leur droit.
Concernant les logotypes les copyright sont encore plus restrictifs et la publication du fichier sur Facebook attache une licence à jamais incompatible. J'ai initialement essayé de trouver un moyen de contourner le problème, en vain…
Ceci est largement compensé par l'importance du texte. Sachez que l'article est lu largement par des marins ou d'anciens appelés. Une association ou l'autre importe peu pour eux même si cela revêt de l'importance pour les membres.
Dans l'instant va figurer l'entête du premier numéro du journal de l'ADIL (laissez moi un peu de temps pour une description correcte dans Commons et une mise en forme satisfaisante dans cet article).
Concernant les associations locales, je pense que vous conviendrez qu'elles n'ont pas d'intérêt « encyclopédique ». Mais pourquoi ne pas les faire figurer sur cette PDD ? Vous pourriez par exemple les positionner sous forme de liste après Propriétaires privés fin du XIXe siècle. Mais attention, tout doit être référencé.
--Cordialement. 6PO (discuter) 24 mai 2018 à 16:40 (CEST)

Unités[modifier le code]

Bonjour Sardon Bonjour,
merci de suivre cet article avec tant d'attention et de veiller ainsi aussi exactement à son évolution.
Votre modification est tout à fait juste. Pour ma part j'avais initialement adopté les milles marins comme unité, néanmoins lors du vote pour l'obtention du label AdQ Gemini1980 faisait remarquer la préférence de la majorité des lecteurs pour les kilomètres. Je me suis rangé à son avis en portant la note suivante :

  • Le kilomètre vaut environ 0,54 mille marin. Cette dernière unité est employée localement.

C'est ainsi — cela respecte aussi la présentation adoptée pour tout le texte — que je me permet d'annuler votre modification. Toutefois je reste ouvert à toute discussion.
--Cordialement. 6PO (discuter) 22 août 2018 à 17:07 (CEST)

PS : Une seule phrase, mais cela reste justifié me semble-t-il porte en unité le mille marin.

  • Ce feu, à éclat blanc toutes les cinq secondes, possède une lentille de quatre panneaux au quart avec une focale de 0,50 m, ce qui permet une portée de 26 milles marins
Bonjour 6PO Bonjour,
C'est l'usage du modèle abréviation qui m'a surpris. À quoi bon préciser au lecteur que la longueur affichée (1 km) vaut 0,54 nautique ? Je pense que rares sont ceux qui ne connaissent pas les kilomètres… et que donc un simple {{unité|1|km}} aurait suffit !
Quoi qu'il en soit, je suis vos modifications érudites avec toujours autant d'attention, et l'article mérite de plus en plus son classement :-)
Sardon (discuter) 26 août 2018 à 18:35 (CEST)
Bonjour Sardon Bonjour, voici une vraie (en réalité elles sont toutes vraies… !) discussion.
Si l'on reprend les cartes de l'île du Levant (non pas de l'île elle-même mais de son environnement) toutes les distances sont exprimées en miles marins et pour cause puisqu'il s'agit de la mer Méditerranée… D'ailleurs vous ne vous y êtes pas trompé ! Je pense donc comme vous que cette unité doit être utilisée.
Certains pourraient arguer que les distances des épreuves de natation s'expriment en mètres (100 m crawl, 200 m brasse, etc.) mais ici l'épreuve a lieu en eaux vives, et non pas suivant une distance (comme un triathlon par exemple) mais suivant des points naturels !
Par défaut j'ai employé le modèle:abréviation, ainsi je pense que cette présentation essaie d'obéir au principe de moindre surprise.
Très amicalement et Cordialement. 6PO (discuter) 27 août 2018 à 14:59 (CEST)