Discussion:Île du Levant

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Autres discussions [liste]

Renommage intempestif ?[modifier le code]

Je suis étonné du renommage de l'île du Levant en Le Levant. Est-ce que les géographes sont d'accord ? Est-ce qu'il va falloir changer toutes les cartes, y compris les cartes marines ? Wikipédia va-t-il faire de même pour d'autres îles ayant des noms familiers, telle que l'île Bourbon, etc. ?--Kasos fr (d) 29 mars 2012 à 09:05 (CEST)

Plan[modifier le code]

Bonjour,
élaborer un plan est toujours difficile. Et que mettre ou qu'omettre ? Une façon de contourner la question (ou de la résoudre !) pourrait être d'appliquer Projet:Communes de France/Conseils pour la rédaction. Certes quelques aménagements seront nécessaires, mais cela rendra aussi WP homogène. Cela oblige aussi à chercher dans des rubriques insoupçonnées. L'idée étant à terme d'obtenir un label AdQ en présentant « Île du levant » comme un quartier de Hyères à la façon dont Montchat est un quartier de Lyon.
Que pensez vous de cette idée ?
--Cordialement. 6PO (discuter) 8 mars 2017 à 16:00 (CET)

Bonjour,
il se trouve que le « plan cible » proposé le , et en cours de débat, paraisse mieux convenir au sujet. Pour cette raison il est adopté le .
--Cordialement. 6PO (discuter) 14 décembre 2017 à 00:14 (CET)

Suppression d'un fait divers[modifier le code]

Bonjour,
le texte suivant, qui ne semble pas avoir de valeur encyclopédique, mais bien relever d'un fait divers est reporté ici. Auparavant il figure dans le texte ainsi :

--Cordialement. 6PO (discuter) 11 mars 2017 à 17:12 (CET)

en effet, c'est du fait divers. --Dracénois (discuter) 14 mars 2017 à 22:45 (CET)

« Ébauche » vs « Bon début »[modifier le code]

Bonjour,
en considérant la version datée du à 22 h 45, le nombre considérable de sections vides ou à peine ébauchés, ne permet pas de considérer que l'article remplit les conditions d'un « Bon début » (BD) défini par le Projet:Évaluation/Avancement (« un plan sommaire et des informations essentielles mais ces articles sont peu développés. »). S'il en est besoin, cette idée peut être confortée par des membres actifs et confimés sur Discussion Projet:Communes de France/Conseils pour la rédaction. En effet l'idée est bien de traiter l'île du Levant comme un quartier de la commune d'Hyères. Le retour à « Ébauche », qui de surcroit incite à compléter et donc reposer sur la PDD avec sa bannière sur l'article.
--Cordialement. 6PO (discuter) 15 mars 2017 à 14:25 (CET)

Relevés météorologiques 2014[modifier le code]

Bonjour,
les données présentées ci-dessous ne peuvent pas être contestées, mais apparaissent non extensives et ne peuvent guère être complétées à partir du site donné. En conséquence, elles sont déplacées et conservées en PDD.
--Cordialement. 6PO (discuter) 9 juin 2017 à 21:15 (CEST)

En 2014, l'île n'a subi aucun jour de gel et a connu dix journées froides (température inférieure à 10 °C), cent-dix journées estivales (température supérieure à 25 °C) et dix journées caniculaires (température supérieure à 30 °C)[1].

Températures moyennes relevées sur l'ile du Levant du 01/01/2007 au 31/12/2014[1] :

mois janv. fév. mars avr. mai juin juil. août sept. oct. nov. déc. année
température moyenne en °C 10.38 9.44 12.67 13.64 17.26 20.83 23.09 24.14 21.67 18.36 14.85 11.79 16.37

Références

  1. a et b « Météo station île du Levant », sur f8hjv.fr (consulté le 2 janvier 2015).

Élections européennes de 2014[modifier le code]

Bonjour,
l'intérêt de cette rubrique parait limitée. Ainsi elle est simplement déposée en PDD pour que le travail ne soit pas perdu.
Cordialement. 6PO (discuter) 26 juin 2017 à 03:57 (CEST)

Résultats de l'élection européenne de 2014 du bureau de vote de l'île du Levant[1]
Inscrits 201 Votants 84 FN
20
UMP
13
UDI-MoDem
12
PS
10
EELV
8
Front de gauche
6
AEI
5
DLF
3
Nous Citoyens
2
Force Vie
1
PFE
1
UPR Sud-Est
1

Références

Suppression section « Anecdotes »[modifier le code]

Bonjour,
l’ensemble ci-dessous est porté en PDD du fait de son caractère non encyclopédique. De surcroit Kurt Weil a composé la musique alors que Roger Fernay est l'auteur des paroles, enfin ces paroles ne permettent pas de rattacher la chanson à l’île du Levant[1].
--Cordialement. 6PO (discuter) 27 juillet 2017 à 12:52 (CEST)

  • Kurt Weill en écrivant les paroles de Youkali rend hommage à cette île.

Références

Classement en « ordre dioptrique »[modifier le code]

Icône pour souligner l'importance du texte
Ceci et la copie d'une discussion menée sur Projet:Maritime/Bistro du port Cordialement. 6PO (discuter) 4 août 2017 à 18:22 (CEST)

Classement en « ordre dioptrique »
Bonjour,
n'ayant aucune culture en matière de technique rapportée aux phares, il est impossible (même après recherche sur internet) de saisir ce que signifie « ordre dioptique ». Ceci est manifestement attaché à un classement ainsi que je l'ai rencontré en écrivant Phare du Titan — ici 3e ordre dioptique.
Auriez-vous une explication à donner et/ou un lien internet ?
Merci et Cordialement. 6PO (discuter) 3 août 2017 à 12:20 (CEST)

bjr, je corrige il s'agit de dioptrique et non de dioptique, il me semble que c'est en rapport avec les dioptres, mais concernant l'ordre: les phares étaient (sont?) classés selon leur ordre d'importance. Au 1/01/1864 , les feux allumés sur les côtes de France étaient au nombre de 275 dont 43 de premier ordre, 6 de deuxième ordre, 35 de troisième ordre, 186 de quatrième ordre ou fanaux et 5 feux flottants.--le texte que vous avez placé dans l'article soit Ce feu blanc fixe est de 3e ordre dioptrique avec une optique de focale 0,5 m est donc un phare (feu) de troisième ordre et avait sans doute la technologie de Fresnel concernant les lentilles à échelon (dioptres). J'aurai mis une virgule entre 3e ordre et dioptrique.Cordialement--Klipper Chatting 3 août 2017 à 17:45 (CEST)
Merci infiniment Klipper ; que votre avis est agréable !
Voici la phrase exacte (il s’agit d’un copier-coller) : « 15 juillet 1837 : Feu fixe blanc de 3ème ordre dioptrique. optique de focale 0,50 m[1]. »
Auriez-vous la gentillesse de me conseiller quant à la mise en place d’une virgule si elle doit être apposée ?
Merci et Cordialement. 6PO (discuter) 3 août 2017 à 19:15 (CEST)
bsr, j'ai lu les réfs sur le document, bien que n'étant pas expert en optique, j'aurai écrit,Ce feu blanc fixe est un feu de 3e ordre, dioptrique avec une optique de focale 0,5 m. Ce n'est que mon avis, un physicien pourrait confirmer peut-être ?--cordialement-Date de construction 1834-1837 (1).Date et type des principaux travaux de restauration 15 juillet 1837 : Feu fixe blanc de 3ème ordre dioptrique. optique de focale 0,50 m. 1837 : Huile végétale. 11 juin 1893 : Feu à 1 éclat blanc toutes les 5 secondes. Lentille de 0,50 m de focale. Lentille de 4 panneaux au 1/4.1893: Cuve à mercure. 1904 : Vapeur à pétrole. 1964 : Electrification. 1984 : Automatisation (1). Le phare a été très abîmé lors de la seconde guerre mondiale. Il a été réparé en 1948 puis restauré en 1996 (2).-Klipper Chatting 3 août 2017 à 20:56 (CEST)

┌─────────────────────────────────────────────────┘
Merci Klipper,
la question qui se pose (ou ne se pose peut-être pas…) est de savoir si les phares étaient classés :

  • suivant leur importance (« Feu fixe blanc de 3ème ordre, dioptrique optique de focale 0,50 m ») ;
  • suivant l'importance de la dioptrique (« Feu fixe blanc de 3ème ordre dioptrique, optique de focale 0,50 m »).

la position de la virgule en dépend.
Quel est votre avis ?
Cordialement. 6PO (discuter) 3 août 2017 à 22:19 (CEST)

bjr j'avoue ne pas être certain de la réponse. Les phares sont classés, et ce classement n'est pas clair, je possède le livre de Daniel Raës qui traite de l'architecture des phares principalement. J'ai trouvé Ici ce passage A l’image du classement des étoiles selon leur magnitude, une hiérarchie des feux est instituée selon leur puissance et leur fonction : les phares de 1 er ordre sont ceux de pleine mer ou d’atterrissage, les feux de 2 e ordre indiquent les chenaux d’accès à la côte, les feux de 3 e ordre signalent l’entrée des ports. duquel on peut tirer que la hiérarchie est en partie due à la fonction, la visibilité du phare et son rôle de garde-fou, pour ce qui est de la puissance.. ou plutôt la portée, car les lampes n'ont qu'une puissance minime, cette dernière est fonction de la hauteur du foyer lumineux mais aussi de l'optique adaptée. Amha ce n'est pas un 3e ordre dioptrique, c'est un 3e ordre. Le système d'optique est dioptrique si l'on peut s'exprimer ainsi ;-)--cordialement.--Klipper Chatting 4 août 2017 à 09:27 (CEST)
Pour ma part, j'ai l'excellent Phares : Histoire du balisage et de l'éclairage des côtes de France de Fichou et al. et je n'ai pas souvenir d'y avoir rencontré la notion d'ordre dioptrique, mais uniquement d'ordre, ainsi que le détaille ci-dessus Klipper. Borvan53 (discuter) 4 août 2017 à 13:57 (CEST)
Merci Klipper pour votre réponse très bien argumentée.
Effectivement je vais me ranger à votre avis très logique. Celui-ci semble bien conforté par la discussion de 1836 à propos de la construction du phare de Dunkerque[2].
Par ailleurs ayant aussi feuilleté le livre de Dreyer et al. qui semble être la référence, je n'y ai jamais trouvé d'autre mention que ne ordre.
Merci pour votre précieuse aide, sachant que tout autre intervenant est le bienvenu.
Cordialement. 6PO (discuter) 4 août 2017 à 17:59 (CEST)

Références

Le Castelas[modifier le code]

Bonjour, notamment à Laurent Jerry,
il parait très difficile de mentionner {{Article détaillé}} pour « Abbaye du Castelas ».

  1. En effet le terme « abbaye » suppose que la communauté soit dirigée par un abbé ou une abbesse or rien ne permet de l'établir notamment au Ve siècle.
  2. Il serait souhaitable de prendre le terme de monastère qui n'empêche pas que celui-ci soit une abbaye.
  3. Le renvoi vers un article donné suppose un développement notable en importance ou en quantité auquel malgré bien des efforts ne pourrait pas prétendre le sujet.
  4. Un lien interne Le Castelas est donc suffisant en permettant de satisfaire la demande de connaissance du lecteur.

Cordialement. 6PO (discuter) 21 septembre 2017 à 21:14 (CEST)
PS En l'état l'article Abbaye du Castelas comporte quelques erreurs et mériterait des sources plus solides.

Propriétaires privés fin du XIXe siècle[modifier le code]

Bonjour,
l'information ci-dessous bien qu'exacte ne revêt, semble-t-il, pas un caractère encyclopédique. Elle est donc déposée ici. Ceci évite que le travail soit perdu.
--Cordialement. 6PO (discuter) 2 octobre 2017 à 22:47 (CEST)

En 1878, Simon Philippart devient le propriétaire de l'île. Deux ans plus tard, elle échoit à Édouard Otlet, entrepreneur belge dans les tramways qui en fait sa résidence secondaire[1]. Ses garçons Paul et Maurice y passeront plusieurs étés. Le jeune Paul Otlet (1868-1944) s’y épanouit pleinement et élabore une ébauche de musée. En 1884, il écrit L’Île du Levant[2]

Références.

  1. Françoise Levie (postface Benoît Peeters), L'homme qui voulait classer le monde : Paul Otlet et le Mundaneum, Bruxelles, Les Impressions nouvelles, coll. « Réflexions faites : pratique et théorie », , 351 p., 24 cm (ISBN 2-8744-9022-9), chap. 2 (« 1880-1885. L’île du Levant. Première brochure. Les collectionneurs réunis. Un musée Paul Ortlet ! Au collège Saint-Michel »), p. 23-27.
  2. Paul Otlet, L'Île du Levant, Bruxelles, Typographie et Lithographie E. Guyot, , 39 p..

Plan détaillé du domaine naturiste d'Héliopolis[modifier le code]

Bonjour,
le plan avec ses détails — parfois exposés dans d'autre sections —, ne semble pas avoir de dimension encyclopédique. Toutefois, afin de pas perdre ce travail exact, la section créée est déposée ci-dessous.
--Cordialement. 6PO (discuter) 3 octobre 2017 à 18:26 (CEST)

Héliopolis

L'île est très escarpée. Le point culminant d'Héliopolis est le « fort Napoléon », à une altitude de 118m ; celui de la réserve des Arbousiers est à une altitude de 133m. Les rues s'organisent sous la forme de « corniches » suivant approximativement les courbes de niveau (de bas en haut : Corniche du Pin Pignon, Corniche de la Cote Soixante, Corniche de la Pinède, Corniche des Arbousiers, Corniche du Fort Napoléon, Corniche de la Galère et Corniche de la Chapelle), et de « montées » reliant les corniches entre elles (Montée de l'Ayguade, Chemin de la Pente, Montée du Val des Moines et Montée du Val des Nymphes). La « Perspective » est une montée particulière, dans le sens où elle relie, en ligne droite, le fort Napoléon au port ; une bonne partie du trajet est en escaliers.

Non loin du point culminant d'Héliopolis se trouve la Place André et Gaston Durville, à l'intersection de la Montée de l'Ayguade, de la Corniche de l'Arbousier et du Chemin du Titan, qui se dirige vers le portail d'accès à la zone militaire. Autour de la place, on trouve notamment la boulangerie du village, la supérette, un bar et un restaurant. Non loin de là, sur le chemin du Titan, se trouve le bâtiment municipal abritant la mairie annexe, le bureau de poste, l'école et le bureau de police (armé en saison).

Un sentier côtier, le Sentier des Naturistes, longe une bonne partie de la côte de la zone publique. Comme son nom l'indique, la nudité y est de mise, sauf au niveau du port de l'Ayguade où elle est interdite. Le sentier se prolonge vers le sud sous le nom de Sentier Georges Rousseau jusqu'à la plage des Grottes, unique plage de l'île accessible au public, où, là encore, la nudité est obligatoire. Un petit terrain de sport est aménagé non loin de la plage. Tout le long de ces deux sentiers se trouvent des plaques rocheuses où l'on peut bronzer et d'où l'on peut se baigner. Des échelles sont souvent prévues pour remonter à terre.

Différents autres sentiers parcourent la partie publique de l'île. Un notamment, le Sentier de Pierrot, permet de contourner le port et d'éviter à ceux qui veulent rejoindre la plage en descendant par la Montée de l'Ayguade d'avoir à se rhabiller. Un autre, dénommé Chemin Mignon, relie la Corniche de la Chapelle au Chemin du Titan. D'autres enfin desservent la réserve des Arbousiers, accessible depuis les extrémités des corniches de la Chapelle, de la Galère et de la Pinède.

L'habitat est dispersé. Il s'agit pour l'essentiel de maisons individuelles, mais quelques établissements plus importants sont répartis sur l'île et constituent des hôtels ou des ensembles de studios loués aux vacanciers.

DGA Essais de missiles[modifier le code]

Bonjour,
le texte ci-dessous retrace, semble-t-il davantage l'historique de la DGA Essais de missiles que purement l'île du Levant. Il est donc déposé ici et en page de discussion:DGA Essais de missiles pour que le travail ne soit pas perdu
--Cordialement. 6PO (discuter) 4 octobre 2017 à 21:30 (CEST)

Article détaillé : DGA Essais de missiles.

La majeure partie de l'île (90 %) appartient à l’État. Elle sert de centre d'essai pour les lancements de missiles pour le compte de la Direction générale de l'Armement.

Au mois d', la Marine nationale installe le Centre d'essais et de recherche d'engins spéciaux (CERES)[1].

En 1955, la responsabilité des essais est confiée au Groupe technique d'engins spéciaux (GTES).

Placé, en , sous l'autorité de la Direction des recherches et moyens d'essais (DRME), le GTES prend en charge l'exploitation du polygone de la Renardière. Un peu plus tard, après un regroupement du CERES, du GTES et de la Renardière, le centre prend le nom de Centre d'essais de la Méditerranée (CEM).

Bien que dépendant des militaires, le CERES a été utilisé dès 1956 pour le lancement de fusées pour la recherche scientifique de la société ATEF ou de l'ONERA, avant que le CNET, puis le CNES procèdent à des lancements de fusées Centaure.

Le CEM a fusionné officiellement le avec le Centre d'essais des Landes (CEL) et le Gerbam pour devenir le Centre d'essais de lancement de missiles (CELM) , appelé DGA Essais de missiles depuis le .

Du fait de ces activités d'État, l'île du Levant est placée dans la zone aéronautique P 63 qui interdit formellement le survol de l'île par tout aéronef non autorisé.

Références

  1. Jean About, Michel Aubry, Claude Augoyard, Jean-Claude Pecker et al., Institut français d'histoire de l'espace (ed. scientifique) (préf. Jacques Blamont puis Yannick d'Escatha), Les débuts de la recherche spatiale française : au temps des fusées-sondes, Paris, Éditions Édite, , 398 p., 29 cm (ISBN 978-2-8460-8215-0).

Terminologie[modifier le code]

Fait Bonjour Bourrichon,
n'ayant aucune connaissance en cartographie… peut-on dénommer la carte Île du Levant topographic map-fr.svg « carte topographique » ?
Merci et Cordialement. 6PO (discuter) 10 octobre 2017 à 01:08 (CEST)

Bonjour,
le titre de la carte sur Commons apporte une réponse positive…
--Cordialement. 6PO (discuter) 23 octobre 2017 à 22:14 (CEST)

Toponymie[modifier le code]

Fait Merci C. Cottereau, l'épineuse question de la toponymie a pu être abordée grâce à votre attention et la rédaction de cette section vous doit tout. Encore merci et Cordialement. 6PO (discuter) 25 novembre 2017 à 20:25 (CET)

Toponyme : île du Levant[modifier le code]

Bonjour C. Cottereau et Jfblanc,
à la section Ile du Levant#Toponymie, je n'ai trouvé aucune source qui admette comme les autochtones :

  • L'île du Levant, ainsi nommée par François Ier[1], tient son nom de sa situation géographique puisqu'il s'agit de la plus orientale des îles d'Hyères.

Pourriez-vous m'aider ?
Avec tous mes remerciements. Cordialement. 6PO (discuter) 18 octobre 2017 à 14:00 (CEST)
PS Un toponyme « signifiant » porte-t-il un nom particulier ?

Références

  1. Académie des sciences morales et politiques (ed. scientifique), Ordonnances des rois de France : Règne de François Ier, vol. 6 : Année 1530, Paris, Imprimerie nationale, , 305 p., 6 vol. ; 26 cm (lire en ligne), Année 1531, chap. 566 (« Don à Saint-Blancard »), p. 174.
Bonjour 6PO. Oui, c'est quand même bizarre que l'on ne connaisse aucun nom antérieur de cette île, voire suspect. Malheureusement, je n'ai aucune source sur la toponymie des îles, autres que celles de la Manche, mon domaine d'étude.C. Cottereau (discuter) 19 octobre 2017 à 20:37 (CEST)

Toponyme : île du Titan[modifier le code]

Bonjour C. Cottereau et Jfblanc,
à la section Ile du Levant#Toponymie, me voilà en réalité très prudent : je n'ai trouvé qu'une référence — elle convient — qui appuie :

  • La carte Cassini dite de Toulon no 155, levée en 1778-1779 mentionne deux noms « isle du Levant ou du Titan » et y fait état de la « tour du Titan rnée[a] ». Ceci explique la dénomination « île du Titan, car une tour qui portait ce nom la protégeait[1] ».

Sur cette même carte on note aussi « port du Titan » déjà mentionné par François Ier — « ung port appelé le Titoul[2] » — et « pointe du Titan »
Pourriez-vous m'aider ?
Avec tous mes remerciements. Cordialement. 6PO (discuter) 18 octobre 2017 à 14:16 (CEST)
PS Un toponyme « signifiant » porte-t-il un nom particulier ?

Notes

  1. « Rnée » signifie ruinée.

Références

  1. Maurice Périsset (photogr. Marc Delevert), Hyères et les Îles d'Or, Rennes, Ouest-France, coll. « Guides-couleurs » (no 10), , 32 p., 23 cm (ISBN 2-8588-2264-6), « L’île du Levant : engins téléguidés et naturisme », p. 28.
  2. Académie des sciences morales et politiques (ed. scientifique), Ordonnances des rois de France : Règne de François Ier, vol. 6 : Année 1530, Paris, Imprimerie nationale, , 305 p., 6 vol. ; 26 cm (lire en ligne), Année 1531, chap. 566 (« Don à Saint-Blancard »), p. 174.
Si l'île du Titan est bien l'île du Levant, alors le nom Titoul pourrait bien être le nom d'origine, la finale -oul sonne occitane. Altération en Titan peut-être par croisement de finale avec Levant : Titoul + Levant > Titan, motivé par le mot titan qui ne semble pas attesté en français avant Ronsard au XVIe siècle. Je n'ai malheureusement aucune source là-dessus, peut-être chez Ernest Nègre, mais je n'ai rien trouvé. Cordialement.C. Cottereau (discuter) 19 octobre 2017 à 20:52 (CEST)

Toponymes : essai de synthèse des données[modifier le code]

Bonjour C. Cottereau et tout d'abord un immense merci pour vos réponses,
Rappelons que mon absence totale de connaissance en toponymie ne peut pas résoudre le problème suivant…
Voici ce que j'écris à la section Île du Levant#Toponymie :

  • « L'île du Levant, ainsi nommée par François Ier[1], tient son nom de sa situation géographique puisqu'il s'agit de la plus orientale des îles d'Hyères. La carte Cassini dite de Toulon no 155, levée en 1778-1779 mentionne deux noms « isle du Levant ou du Titan » et y fait état de la « tour du Titan rnée[a] ». Ceci explique la dénomination « île du Titan, car une tour qui portait ce nom la protégeait[2] ». »
  1. La première phrase, à propos du toponyme « île du Levant » n'est pas sourcée.
  2. L'explication : « car une tour qui portait ce nom la protégeait » me semble bien « courte »…

La base du raisonnement est la description de François Ier :
« l'isle du Levant, ou est assis [aussi] ung port appelé le Titoul[1]. »

  1. Or voici ce que l'on trouve en 1537 à propos du Journal de la croisière du baron Saint-Blancart, première partie  :
  • « l'armée déploya la voile au vent des isles de Marseilles, passa à Tholon et isles d’Or, du costé de levant nommé le Titoul[3] […] »
    Ce que j'interprète :
  • « passa Toulon et les îles d’Hyères, à côté de l'île du levant nommée le Titoul ».
    En effet les îles de Bagaud, de Port-Cros et du Levant font partie des îles d’Hyères. Elles sont dénommées pour la première fois « les Ysles d’Or[1] » par François Ier. Il les donnent alors en à Saint-Blancart. La flotte se dirige vers l'est et passe à côté de l'île du Levant qui est la plus orientale de l'archipel.
    Donc, en 1537 (date du Journal de croisière) l'île du Levant porte deux dénominations.
  1. Quelle est l'origine de Titan ?
    Il est écrit :
  • « Titan ou île du Levant, appelée quelquefois Titol ou Titoul, sans doute par corruption de Titan[4]. »
    Or, nous savons que « Titoul » apparait bien avant « Titan » dans les premiers écrits à notre disposition.
    Ne faut-il pas plutôt penser que « Titan » est une corruption de « Titoul » ?
  1. Qui le premier portait la dénomination : l'île, la pointe, la tour ou le port ? En effet, la carte Cassini dite de Toulon no 155, levée en 1778-1779 attribue quatre dénominations : « isle du Levant ou du Titan », « tour du Titan rnée », « pointe du Titan » et « port du Titan ». Faut-il favoriser une origine géographique pour le nom de l'île ?

De nos jours le toponyme persiste : « île du Levant » ou « île du Titan » [5] — bien que dernier soit très largement moins utilisé. Il peut en rester des traces avec le « phare du Titan »[6] et le « sémaphore du Titan ».

Tout ceci ne semble pas sourcer l'origine du toponyme « île du Levant …»

Merci de votre avis éclairés et --Cordialement. 6PO (discuter) 20 octobre 2017 à 17:28 (CEST)

Notes

  1. « Rnée » signifie ruinée.

Références

  1. a, b et c Académie des sciences morales et politiques (ed. scientifique), Ordonnances des rois de France : Règne de François Ier, vol. 6, op. cit., (lire en ligne), Année 1531, chap. 566 (« Don à Saint-Blancard »), p. 174.
  2. Maurice Périsset (photogr. Marc Delevert), Hyères et les Îles d'Or, Rennes, Ouest-France, coll. « Guides-couleurs » (no 10), , 32 p., 23 cm (ISBN 2-8588-2264-6), « L’île du Levant : engins téléguidés et naturisme », p. 28.
  3. Ernest Charrière, Négociations de la France dans le Levant : ou correspondances, mémoires et actes diplomatiques des ambassadeurs de France à Constantinople et des ambassadeurs, envoyés ou résidents à divers titres à Venise, Raguse, Rome, Malte et Jérusalem, en Turquie, Perse, Géorgie, Crimée, Syrie, Égypte, etc., et dans les États de Tunis, d'Alger et de Maroc, vol. I, Paris, Imprimerie nationale, coll. « Collection de documents inédits sur l’histoire de France / 1 », , CXXXV-663 p., 4 vol. ; 27 cm (lire en ligne), chap. II (« Invasion de Naples par les Turcs. Guerre de la Porte avec Venise. 1536 -1538 »), p. 340-341.
  4. A[lphonse] Denis et R. Chassinat (ed. scientifique), Hyères ancien et moderne : promenades pittoresques, scientifiques et littéraires sur son territoire, ses environs et ses îles, Hyères, Impr. de H. Souchon, s.d. (réimpr. 1853), 4e éd. (1re éd. 1835), 672-XII p., in-16 (lire en ligne), 1 – 2e section, chap. 1 (« Histoire particulière de quelques localités du territoire d’Hyères »), p. 180.
  5. Olivier Amsellem (photographe) et Jean Da Silva (texte) (préf. Gaston Durville et André Durville), Île du Levant, île du Titan, Paris, Archibooks, , non paginé p., 25 cm (ISBN 978-2-3573-3314-7).
  6. Notice no IA83000560, base Mérimée, ministère français de la Culture.

┌─────────────────────────────────────────────────┘

Bonjour Utilisateur:6PO. Merci de votre confiance. Á mon avis, il faut faire une recherche bibliographique pour savoir, au moins, si un toponymiste s'est intéressé à la question de ces îles, je pense que vous l'avez faîte non ? Si c'est pas fructueux, c'est qu'il n'y a rien. En tout cas, aucune des sources mentionnées ci-dessus n'est spécialisée en onomastique. La seule chose que l'on puisse dire c'est que l'ancien nom est Titol ou Titoul, puisqu'il semble exister plusieurs mentions qui prédatent Titan. C'est tout ce que je peux dire pour l'instant.Cordialement.C. Cottereau (discuter) 24 octobre 2017 à 08:13 (CEST)
Il existe plusieurs lieux-dits Titoul, comme Lieu-dit Titoul à Saint-Amans-du-Pech ou lieu-dit Le Titoul à Bagat-en-Quercy. Il existe aussi un nom de famille Titoul. Il doit bien y avoir une explication quelque part. C. Cottereau (discuter) 24 octobre 2017 à 08:22 (CEST)
Bonjour C. Cottereau,
pour essayer d’avancer voici ce que l’on trouve :
  1. Dans le Wikitionnaire : títol.
  2. Puis venant d’un lexicologue connu ( ?) : « Titoul..., Titoulet... », « Titul de titulus, par apoc. tilul; d'où : Titul-ari, In-titul-ar, In-titul-al, In-tilul-alion, Tit-ol, Titoul, Tiloul-et. »[1].
Mais je suis incapable d’avancer et encore moins de conclure…
Quel est votre avis ?
Merci et très cordialement Cordialement. 6PO (discuter) 24 octobre 2017 à 18:35 (CEST)

Références

  1. Simon-Jude Honnorat, Dictionnaire provençal-français : ou dictionnaire de la langue d’Oc, ancienne et moderne, suivi d’un dictionnaire français-provençal, vol. 2, t. second : P-Z, Digne, Repos, , 769-1420 p., 4 vol. ; gr. in-8 (lire en ligne), « T », p. 1283 col. 1-2.

Gentilé[modifier le code]

Fait Bonjour C. Cottereau et Jfblanc,
les autochtones, comme les écrits à leur propos, indiquent que leur gentilé est « levantin ».
Comment sourcer ceci ? Cordialement. 6PO (discuter) 18 octobre 2017 à 14:00 (CEST)

Ca par contre, c'est plus simple. Un habitant du levant, un oriental, est traditionnellement appelé levantin CNRTL : levantin [1]. CordialementC. Cottereau (discuter) 19 octobre 2017 à 20:41 (CEST)
Merci C. Cottereau et très Cordialement. 6PO (discuter) 25 novembre 2017 à 21:16 (CET)

Références

Retouche de cliché[modifier le code]

Fait Bonjour Arcyon, je ne me suis pas manifesté à la suite de ton très sympathique message car j'ai plusieurs idées en tête pour… toi Clin d'œil depuis plusieurs mois !
En préalable la construction de cet article est un véritable casse-tête car l'ile est plus que « top-secret » sur place, sur internet, dans la presse et même pour les militaires depuis 1950 ! Les renseignements et l'illustration sont un véritable challenge…
Est-il possible avec GIMP de redresser cette image ? en réalité mon souci tient au fait que je ne suis pas arrivé à prendre un bon cliché et les coins de la revue paraissent tordus.
Soit parce que la tache n'est pas folichonne, soit par manque de temps, mon message précédant, après une promesse venue très rapidement, est resté lettre morte :

Demande de retouche de cliché
Bonjour Patafisik,
peut-être vous souvenez-vous de l'épine du pied que vous m'aviez magistralement retiré en redressant cette image (obligée pour ne pas endommager l'ouvrage) : Plan Montchat. Lyon. 1858.JPG.
Vous aviez abouti à cela : Plan Montchat. Lyon. 1858 recadrage.JPG.
Vous serait-il possible de faire la même retouche sur cette publicité (ici le journal ne permet pas une meilleure photo) : Île du Levant. Publicité Héliopolis.jpg ?
Bien sûr je reste à votre disposition pour tout renseignement si vous le souhaitez.
Bien Cordialement. 6PO 19:39, 9 October 2017 (UTC)

Très très amicalement et Cordialement. 6PO (discuter) 13 novembre 2017 à 17:33 (CET)

Bonjour 6PO Bonjour. Tu as des idées pour moi ? Je crains le pire... mais non, je plaisante Clin d'œil.
Plus sérieusement, si ta précédente requête n'a pas abouti, la raison se trouve peut-être tout simplement . Cela dit, il est vrai que le challenge est bien plus difficile. Il ne s'agit pas simplement de redresser une image régulièrement déformée. Je vais essayer, sans garantie de résultat, et il est possible, si j'arrive à quelque chose, que cela s'accompagne d'un léger rognage (quelques millimètres) sur le bord droit de l'image, côté reliure. Je te tiens au courant.
Amicalement, — Arcyon (Causons z'en) 13 novembre 2017 à 17:46 (CET)
Notification 6PO : le fichier retouché et redressé peut être renommé et téléchargé, et ce à partir de n'importe quel ordinateur, sans crainte de perdre en définition : n'hésite pas ! Amicalement, — Arcyon (Causons z'en) 14 novembre 2017 à 17:07 (CET)
Un immense merci à Arcyon : tout le mérite de l'illustration présentable te revient.Cordialement. 6PO (discuter) 14 novembre 2017 à 20:10 (CET)
Notification 6PO : Gêne !Arcyon (Causons z'en) 14 novembre 2017 à 20:16 (CET)

Carte de localisation[modifier le code]

Fait Bonjour, est-il possible d’illustrer la localisation de l’île du Levant ?
Actuellement la carte n’est guère satisfaisante car figurent des localités inconnues (La Crau) et omet des localités essentielles pour le quotidien des autochtones (Le Lavandou, les îles d’Hyères — dont Port-Cos, Île de Porquerolles —) ou très connue (Saint-Tropez).
Est-il donc possible de reprendre cette carte en faisant figurer, sans en donner les contours — mais en dessinant fidèlement la côte — les communes ou quartiers de Hyères suivants :

Merci infiniment Cordialement. 6PO (discuter) 13 novembre 2017 à 18:14 (CET)

Oui 6PO, c'est très faisable. — Arcyon (Causons z'en) 13 novembre 2017 à 18:26 (CET)
Un immense merci à Arcyon qui a bien voulu réaliser la carte de localisation.
Ainsi ne trouvez-vous pas curieux que l'île du Levant appartienne à Hyères et non au Lavandou  ? En fait tout est une question d'histoire… Le Lavandou n'était pas une commune mais un quartier de Bormes-les-Mimosas. Schématiquement il existait sur la côte dans cette région deux communes : Hyères et Bormes-les-Mimosas mais rien d'autre alors le rattachement se faisait à l'une ou l'autre… Encore merci Cordialement. 6PO (discuter) 13 novembre 2017 à 21:21 (CET)

Carte géologique[modifier le code]

Fait Bonsoir,
pour des raisons qui tiennent au secret Défense, l'Armée s'oppose à toute observation de l'île et notament à tout établissement de carte géologique (pendant un temps le site était même flouté sur Google!).
Les données sont dons pauvres à l'inverse des îles voisines. Néanmoins est-il possible d'établir un carte géologique (trois cartes que je ne peux pas téléverser sur Commons faute de droit).
Merci et Cordialement. 6PO (discuter) 13 novembre 2017 à 20:36 (CET)

Notification 6PO : Geoportail propose une carte géologique assez précise pour ce secteur. Mais tu parles de 3 cartes ? Tu souhaites un carte géologique pour chacune des 3 îles ? Amicalement, — Arcyon (Causons z'en) 13 novembre 2017 à 20:45 (CET)
Notification Arcyon37 :, il s'agit de trois cartes différentes pour l'île mais je ne suis pas un expert !effectivement Geoportail me semble la mieux détaillée mais correspond-elle au texte ? Dans ce cas elle conviendrait bien pour WP. Merci de votre réponse Cordialement. 6PO (discuter) 13 novembre 2017 à 20:54 (CET)
PS Je vous les adresse par mail.

┌─────────────────────────────────────────────────┘
Attention,
en cas de réalisation de cette carte, il serait souhaitable de faire figurer le massif des Maures (sachant que celui de l'Esterel peut être omis). En effet cette géologie est initialement celle des Maures qui vont subir un glacier il y a plusieurs millions d'années devenu mer donnant ainsi l'île du Levant. Merci Cordialement. 6PO (discuter) 13 novembre 2017 à 21:13 (CET)

Je comparerai les deux options et choisirai celle qui colle le mieux au texte. Je prendrai soin de cadrer assez large pour inclure le massif des Maures dans le champ de la carte. Pas de souci Sourire. — Arcyon (Causons z'en) 13 novembre 2017 à 21:21 (CET)
Toujours toi Arcyon ! Encore un immense merci pour tout ce travail les premières illustrations devraient aussi permettre aux sollicités de d'accorder une licence pour des illustrations dans d'autres domaines (elles ne sont pas foison et proviennent de militaires ou proches !). Cordialement. 6PO (discuter) 13 novembre 2017 à 21:27 (CET)
Notification 6PO : je commence la carte géologique à partir de Géoportail dont les données sont cohérentes avec le texte de l'article. Elle comprendra aussi l'île de Port-Cros (très proche du Levant et dans sa continuité géologique) ainsi que la partie côtière du massif des Maures jusqu'à hauteur de Cavalaire environ. Cadrer plus large réduirait la taille de l'île et rendrait la carte difficilement lisible. Je n'ai pas l'intention de faire figurer la sédimentation des fonds marins pour alléger la carte. Amicalement, — Arcyon (Causons z'en) 25 novembre 2017 à 09:00 (CET)

┌─────────────────────────────────────────────────┘
Notification Arcyon37, c'est vraiment plus que parfait. Merci et Cordialement. 6PO (discuter) 25 novembre 2017 à 14:54 (CET)

Notification 6PO : la carte géologique est un peu plus difficile que je ne le pensais, en tout cas un peu plus longue à réaliser. Si je veux afficher sur Géoportail un niveau de zoom suffisant pour bien voir les contours, je me retrouve avec un raccord vertical entre deux feuilles entre Le Canadel et Le Rayol, et les couleurs sont totalement différentes à l'ouest et à l'est (avec ce que cela suppose de difficultés pour se repérer). Rien d'insurmontable ; juste un peu plus long... Amicalement, — Arcyon (Causons z'en) 28 novembre 2017 à 10:01 (CET)
Notification Arcyon37, prends vraiment tout ton temps : c'est déjà tellement gentil de faire ce travail. Par ailleurs à partir de vendredi je serai très loin de tout ordi pour une dizaine de jours alors raison de plus pour ne pas te presser… Très Cordialement. 6PO (discuter) 28 novembre 2017 à 11:46 (CET)
Merci Arcyon37 Clin d'œil, le résultat est tellement incroyable que je n'ai résisté au plaisir de montrer ce résultat à mon entourage. Pour rappel les sources sont pratiquement inexistante et lorsqu'elles sont trouvées il faut se creuser les méninges… Car rappelons que « les batailles se déroulent toujours sur le pli d'une carte ! » mais avec quelle maestria tu as remporté une victoire de plus… Encore merci Cordialement. 6PO (discuter) 12 décembre 2017 à 20:25 (CET)

Carte de morphologie urbaine[modifier le code]

Bonjour,
pour illustrer la morphologie urbaineil serait souhaitable de disposer d’une carte. Il ne m’a pas été accordé de licence pour publier sur Commons un document intéressant mais partiellement erroné (l’orientation n’est pas la bonne).
Donc à partir de ce document et de Geoportail serait-il possible d’élaborer un schéma (bien orienté), ici intéressant car la topographie des rues se fait selon les courbes de niveau. Au sommet du domaine loti se trouve le Fort. Par ailleurs l’ensemble est accolé à une zone non lotie acquise par le Syndicat des propriétaires pour en faire une réserve, là encore avec un point culminant (qui est celui de l’île).
Dans cette carte devraient donc en limites figurer la Méditerranée et les barbelés érigés par les militaires. Ils apparaissent sous forme d’une ligne interrompue par des croix sur Geoportail. Un trait continu sur le plan (en saison les barbelés sont ouverts pour aller sur la plage des Grottes, mais bien porter qu’ils barrent l’accès).
Une zone est non lotie, « réserve naturelle du domaine des Arbousiers », elle pourrait être de tonalité différente. Se trouve là le point culminant de l’île — 133 m — (lat. 43,021914° / long. 6,443471°).
L’autre, Héliopolis ne pourrait bénéficier comme points marquants que de l’Église, le Fort (« Fort Napoléon ») — 118 m — et la Place (« Place André et Gaston Durville »). Les chemins (sans les nommer) suivent les courbes de niveau, les montées sont le plus souvent des escaliers (en « échelles » sur les deux plans).
Dans la Méditerranée, peut figurer la « plage des Grottes », le « port Ayguade du Levant (et non pas « Port de l’Ayguade »), la « pointe Rousse », le « cap Laisset ».
En caractères soulignés et surlignés, je me permets de faire figurer les éléments qui pourraient figurer sur la carte ou en légende (exit les autres).
Avec tous mes très sincères remerciements sachant que je peux communiquer notament le plan par mail (le lien URL est actellement mort…) --Cordialement. 6PO (discuter) 13 novembre 2017 à 23:11 (CET)

Notification 6PO : je suis preneur du plan par mail. J'ai par contre un problème avec Géoportail : je ne sais pas quelles couches de cartes tu utilises et je n'arrive pas à visualiser ces fichus barbelés. Peux-tu :
  • afficher sur ton ordi la carte convenable (tous les fonds nécessaires et à l'échelle qui va bien) ;
  • indiquer ci-dessous l'url de cette carte, à récupérer à partir de l'icône en haut à droite de la page Géoportail "Partager un contenu" puis "Lien permanent vers la carte"
D'avance merci. Amitiés, — Arcyon (Causons z'en) 24 novembre 2017 à 18:35 (CET)
Bonjour Arcyon que c'est gentil (et inespéré…)
Il se trouve que j'avais sauvegardé la carte que je retrouve ici !
Pour Géoportail je vais sur « Cartes IGN classiques », l'échelle utilisée est 1 : 8 528, (mais tout autre que tu jugerais utile est aussi bonne) comme tu peux le voir ici.
Est-ce que cela convient ?
Vraiment plus que Cordialement. 6PO (discuter) 24 novembre 2017 à 19:45 (CET)
C'est parfait pour les 2. Je n'affichais en effet pas la bonne "couche" sur Géoportail. Clin d'œilArcyon (Causons z'en) 24 novembre 2017 à 19:49 (CET)
Bonjour Arcyon37 Bonjour, revenant sur le plan que tu as la gentillesse de bien vouloir effectuer, il me semble qu'il serait aussi bon de mentionner le domaine militaire (en légende ou dans la carte ?). Quant à la délimitation entre domaine militaire et Héliopolis (voici ce quoi ressemblent « les barbelés » — plutôt un grillage surmonté de barbelés —) elle se poursuit en mer comme le précise Géoportail. Il me semble important de le signifier car dans les faits cela est vécu tous les jours. La zone est interdite aux pêcheurs et bien sûr aux plaisanciers. Ainsi faire de la planche à voile en franchissant cette limite déclenche la survenue d'un hélicoptère militaire qui rappelle l'interdiction à l'aide de panneaux comme pour une interception. Laissons imaginer l'ensemble sous les courants d'air développés par le rotor… --Cordialement. 6PO (discuter) 25 novembre 2017 à 14:50 (CET)
C'est parti ! — Arcyon (Causons z'en) 14 décembre 2017 à 21:35 (CET)
Wouah ! Personellement je suis plus modeste et je vais téléverser une carte pour illustrer la toponymie : chacun son niveau ! Encore un grand merci ! --Cordialement. 6PO (discuter) 14 décembre 2017 à 22:15 (CET)
Euh 6PO... j'étais parti bille en tête pour réaliser une carte de l'île toute entière mais à la relecture, c'est bien seulement une carte d'Héliopolis et son environnement qui t'intéresse, sur le modèle et avec les détails que tu listes, mais correctement orientée (base Géoportail par exemple). Me trompé-je ? Amicalement, — Arcyon (Causons z'en) 16 décembre 2017 à 14:08 (CET)
Bonjour Arcyon37 Bonjour, tu as parfaitement raison : il s'agit d' Héliopolis seulement d'autant qu'il n'existe pas de carte de la partie militaire depuis 1950 (secret Défense oblige). Pendant toute une époque la vue aérienne de Google était même « floutée »… --Cordialement. 6PO (discuter) 16 décembre 2017 à 15:26 (CET)
Notification 6PO : ça roule... et c'est plus simple Clin d'œilArcyon (Causons z'en) 16 décembre 2017 à 15:28 (CET)
Bonjour Arcyon37 Bonjour, tant mieux : pers je trouve que c'est complexe ! Chacun ces capacités… Cordialement. 6PO (discuter) 16 décembre 2017 à 15:38 (CET)