Discographie de Richard D. James

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Cet article présente une discographie la plus exhaustive possible du musicien de musique électronique Richard D. James.

Méthodologie[modifier | modifier le code]

Richard D. James utilise depuis le début de sa carrière un grand nombre de pseudonymes, le plus connu étant sans doute celui d'Aphex Twin. La discographie proposée est classée par pseudonyme.

Lorsque plusieurs dates d'édition existent, seule la date de première édition est mentionnée. Lorsqu'un disque n'a jamais été édité, la date d'enregistrement est prise en compte.

Le ou les labels ayant édité chaque disque sont indiqués entre parenthèses après le nom de celui-ci.

Liste[modifier | modifier le code]

AFX[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Maxis/Singles[modifier | modifier le code]

Compilations[modifier | modifier le code]

Aphex Twin[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Maxis/Singles[modifier | modifier le code]

Disques promotionnels, compilations et divers[modifier | modifier le code]

Remixes[modifier | modifier le code]

Blue Calx[modifier | modifier le code]

Bradley Strider[modifier | modifier le code]

Maxi/Single[modifier | modifier le code]

Compilations[modifier | modifier le code]

Caustic Window[modifier | modifier le code]

Maxis/Single[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

  • 1994 : Caustic Window LP (Rephlex Records, jamais édité, pressé à 4 copies, néanmoins catalogué sous la référence CAT 023 et finalement publié en 2014)
  • 1998 : Compilation (Rephlex Records)

Compilations[modifier | modifier le code]

  • 1994 : Ambient Senses :
    • « Joyrex J9 II » (version tronquée de « Clayhill Dub »)
  • 1994 : Taking Liberties (Totem Records) :
    • « Phlaps »
  • 1994 : Trance Europe Express - Volume 3 (Volume Records) :
    • « Cunt »

GAK[modifier | modifier le code]

Maxi[modifier | modifier le code]

Compilation[modifier | modifier le code]

Mike and Rich[modifier | modifier le code]

Album[modifier | modifier le code]

Polygon Window[modifier | modifier le code]

Album et maxi[modifier | modifier le code]

  • 1993 : (Surfing On Sine Waves) (Warp Records, réédité en 2001 avec des pistes additionnelles)
  • 1993 : (Quoth) (Warp Records)
  • 2001 : Portreath Harbour (Warp Records) (Test Pressing)

Compilation[modifier | modifier le code]

  • 1994 : Artificial Intelligence II (Warp Records, édition limitée) :
    • « My Teapot »

Remix[modifier | modifier le code]

Power-Pill[modifier | modifier le code]

Maxi[modifier | modifier le code]

Compilation[modifier | modifier le code]

  • 1992 : Only for the Headstrong Vol.2 :
    • « Pac-Man (Heavy Mental Mix) » (une version légèrement remaniée de « Pac-Man [Mickey Finns Yum Yum Mix] », les éditions utltérieures titrent la piste ainsi)

Q-Chastic[modifier | modifier le code]

Maxi[modifier | modifier le code]

  • 1992 : Q-Chastic (Rephlex Records, pressage de test, jamais sorti)

Compilation[modifier | modifier le code]

Richard D. James[modifier | modifier le code]

Compilation[modifier | modifier le code]

  • 2006 : Leech de Carl Michael Von Hausswolff, Raster-Noton
    • Richard D. James featuring Leeched - « Dj Set » (12:50)

Soit-P.P.[modifier | modifier le code]

Compilation[modifier | modifier le code]

Tahnaiya Russell[modifier | modifier le code]

Remix[modifier | modifier le code]

  • 2006 : Wagon Christ - Sci-Fi Staircase (Tahnaiya Russell Remix). Richard D. James, sous ce nom de Tahnaiya Russell, avait participé et gagné au concours, organisé par le magazine britannique Future Music, du meilleur remix du morceau Sci-Fi Staircase, inclus dans l'album Sorry I Make You Lush de Wagon Christ, un des pseudonymes de Luke Vibert. En 2017, sur son site aphextwin.warp.net, James ressort ce remix sous son pseudonyme AFX au sein de l'EP Orphans avec en plus une version alternative de ce remix et deux autres morceaux[1].

The Dice Man[modifier | modifier le code]

Compilation[modifier | modifier le code]

The Tuss[modifier | modifier le code]

Album et Maxi[modifier | modifier le code]

Universal Indicator[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Produits par Martin Tressider (pseudonyme supposé de Richard D. James, qui en aurait composé tout ou une partie) :

Universal Indicator Blue (1992) et Universal Indicator Yellow (1993) sont crédités à The Kosmik Kommando, pseudonyme de Mike Dred.

Reprises par d'autres groupes[modifier | modifier le code]

Note[modifier | modifier le code]

  • JamRolyPoly, édité le 1er avril 1997 chez Warp Records par Rubber Johnny, n'est pas un album de Richard D. James, même si les morceaux ressemblent à ses créations. Rubber Johnny est un alias de Jason Buckle.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Carlos Hawthorn, « RA Reviews: AFX / Luke Vibert - Orphans on Warp Records (Single) », sur residentadvisor.net,