Dirt (VTT)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dirt.

Le dirt (contraction de « dirt jumping », ou « saut tout-terrain ») est un sport alliant le cyclisme et la voltige. Issue du vélo tout terrain (VTT) et du BMX, la pratique dirt consiste à exécuter des figures dans les airs, sur des bosses en terre ou des structures artificielles (comme une structure de skate park en plus grand). Les dirters (cyclistes dirt) exécutent des figures parfois spectaculaires telles que des backflip (retournement), ou des cancan superman. En compétition, les concurrents sont notés par un jury.

Les vélos de dirt sont généralement courts et suffisamment solides pour supporter des chocs. En comparaison, le vélo de BMX est plus petit, et donc plus facile à manipuler en l'air. Tout comme le VTT de descente, la pratique du dirt se développe notamment dans les stations de ski. Ailleurs, on trouve des terrains de dirt « sauvages », créés et entretenus dans l'illégalité par des passionnés

En France, des structures se mettent en place comme à Cheptainville (Cheptain dirt camp), Acigné (la ferme), Cabrières-d'Avignon ou Villars (deux terrains permanents, siège de deux épreuves du Wall Ride Tour) ainsi qu'à Fréjus pour le Roc d'Azur chaque année en octobre.Il existe aussi la Roseraie à Toulouse ou est organisé le Slopestyle Champion's League.

Les figures de dirt jumping (en l'air)[modifier | modifier le code]

Il serait difficile de traduire en français les appellations des figures de dirt jumping, les cyclistes préférant adopter les appellations anglo-saxonnes - expliquées ci-dessous.

Bunny up[modifier | modifier le code]

Le bunny up est une technique de base. Littéralement traduit « saut de lapin », cela permet d'éviter des obstacles en sautant par-dessus. Il faut simplement lever l'avant du vélo puis gripper les pédales pour lever l'arrière. On peut gagner en puissance grâce à la fourche suspendue. Concrètement, la roue avant va décoller en premier, suivi de la roue arrière. Avec de l'entrainement, on peut réussir à sauter à plus d'un mètre de hauteur.

Cross up[modifier | modifier le code]

Il suffit de tourner le guidon jusqu'à faire un angle de 90°.

X-up[modifier | modifier le code]

C'est la suite logique du Cross up. Mais cette fois il faut faire 180°. Pour l'effectuer, il faut tendre les jambes de façon que le guidon puisse passer, le tourner à 180°, et le ramener à sa place. On peut aussi essayer de le passer en écartant suffisamment les jambes.

Bar spin[modifier | modifier le code]

On fait tourner le guidon sur 360°, avant de le rattraper.

Bus[modifier | modifier le code]

Le bus et une figure plus technique qu'impressionnante. Cela consiste à faire un bar spin mais en accompagnant le mouvement à l'aide de la main.

One-foot[modifier | modifier le code]

Littéralement « un seul pied ». Cela consiste à lever un pied de la pédale, le pousser sur le côté et de le reposer.

No-foot[modifier | modifier le code]

Littéralement « sans les pieds ». On retire les pieds des pédales, pour cela on écarte d'abord les pieds des pédales sur les côtés.

Candybar[modifier | modifier le code]

C'est un dérivé du one-foot. Dans les airs, il faut pousser un pied par-dessus le guidon, mais sans retirer les mains.

Double Candybar[modifier | modifier le code]

Le même principe que le Candybar mais il faut pousser les deux pieds par-dessus le guidon.

Nac-Nac[modifier | modifier le code]

C'est une autre dérivé du one-foot. Dans les airs, il faut mettre un pied à l'opposé de celui-ci en le passant par-dessus le cadre.

One-hand[modifier | modifier le code]

Littéralement « une seule main ». Au lieu de lever un pied, il faut lever une main. Cette figure est un peu plus difficile, car il faut avoir replacé la main sur le guidon avant d'atterrir.

Condor[modifier | modifier le code]

Cette figure est obtenue en tirant fortement sur le cintre dès qu'on quitte le saut. On place le vélo dans une position presque verticale, le guidon placé contre le ventre, au niveau des hanches, et la potence à l'entrejambe. Les jambes doivent tenir le vélo lorsque les mains sont dans les airs.

No-hand[modifier | modifier le code]

Littéralement « sans les mains ». On lâche les mains du cintre dès qu'on sort du saut, puis on rattrape le cintre. Avec les mains tendues vers l'arrière, la figure sera alors un « Suicide ».

Kick out (Whip)[modifier | modifier le code]

De « kick » (coup de pied) et « out » (vers l'extérieur). Aussitôt que la roue arrière quitte le saut, on fait tourner l'arrière du VTT vers la gauche ou la droite en utilisant les hanches et les jambes. On le ramène ensuite sous soi.

Can-can[modifier | modifier le code]

Il s'agit de passer une jambe par-dessus le cadre et de la replacer ensuite.

No-foot Can-can[modifier | modifier le code]

Comme un can-can, sauf qu'on envoie les deux pieds du même côté du VTT.

180[modifier | modifier le code]

« 180 degrés » (demi-tour). On tourne la tête, les épaules et le guidon vers la direction voulue.

360[modifier | modifier le code]

« 360 degrés » (tour complet). Même principe que le 180. Certain professionnels arrivent à exécuter un 1 080°, c'est-à-dire trois tours.

Tailwhip[modifier | modifier le code]

Il s'agit de pousser le cadre tout en maintenant les mains au guidon et faire faire une rotation au vélo autour du pivot de la fourche. Pour ce faire, il faut placer le pied côté de la rotation (pied droit si rotation vers la droite) sur le pneu avant.

Le maximum de tailwhip exécutés par un rider est 4.

Decade air[modifier | modifier le code]

C'est comme un tailwhip, sauf que c'est le rider qui pivote au lieu du cadre.

Cliffhanger[modifier | modifier le code]

« Au bord de la falaise ». Une figure qui demande beaucoup de hauteur. On retire les pieds des pédales pour les poser sous le guidon. On lève les bras dans les airs, comme si on ne tenait que par les pieds.

Superman

Superman[modifier | modifier le code]

Il s'agit de faire un no-foot et de tendre les jambes en arrière. Le corps doit se trouver à l'horizontale du vélo.

Superman Seat-Grab[modifier | modifier le code]

Une fois dans les airs, on enlève une des mains du guidon, on attrape la selle et on enlève les pieds des pédales, comme un superman. Tout doit être ramené en place avant l'atterrissage.

Table top[modifier | modifier le code]

On couche le vélo à l'horizontale en tenant le guidon et en poussant le vélo sur le côté avec les pieds.

Backflip[modifier | modifier le code]

Salto arrière : la tête en bas, on continue à tourner à 360° de rotation verticale. Le record de backflip est de trois, réalisé pour la première fois par Jed Mildon.

Front-flip[modifier | modifier le code]

Salto avant. Même chose que le backfilp sauf que la rotation se fait vers l'avant et non vers l'arrière comme en backflip. Certains riders arrivent à en enchainer deux.

Nothing[modifier | modifier le code]

Consiste à tout lâcher mains et pieds, puis rattraper le vélo.

No-Hand Suicide[modifier | modifier le code]

Comme le no-hand mais consiste à taper des mains derrière son dos.

No-Foot Suicide[modifier | modifier le code]

Comme le no-foot mais consiste à taper des pieds.

Cashroll[modifier | modifier le code]

Consiste à faire un 360° dans un Front-flip.

Cork[modifier | modifier le code]

Consiste à faire un 360° dans un Backflip.

Cork 720[modifier | modifier le code]

Consiste à faire un 720° (double 360°) dans un Backflip.