Diribitorium

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Diribitorium
Lieu de construction Regio IX Circus Flaminius
Champ de Mars
Date de construction Entre 25 et 7 av. J.-C.
Ordonné par Agrippa puis Auguste
Type de bâtiment Comptabilisation des vote des comices
Le plan de Rome ci-dessous est intemporel.
Planrome3.png
Diribitorium
Localisation du diribitorium dans la Rome antique (en rouge)

Coordonnées 41° 53′ 47″ nord, 12° 28′ 42″ est
Liste des monuments de la Rome antique

Le Diribitorium est une construction publique située sur le Champ de Mars à Rome.

Localisation[modifier | modifier le code]

Il se situe sur la bordure méridionale des Saepta Iulia.

Fonction[modifier | modifier le code]

L'édifice est utilisé pour le décompte des voix après les élections qui se sont tenues dans les Saepta Iulia voisines. Ce sont les diribitores[1], qui ont distribué les tabella aux votants, qui sont ensuite chargés de comptabiliser le nombre de voix, assistés des custodes[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Antiquité[modifier | modifier le code]

La construction est initiée par Marcus Vipsanius Agrippa mais l'édifice est achevé par Auguste en 7 av. J.-C.[a 1] Caligula fait installer des bancs dans le diribitorium afin de s'en servir comme théâtre lorsqu'il fait trop chaud à l'extérieur. C'est depuis le toit de cet édifice que Claude observe le grand incendie qui ravage le quartier Aemiliana sur le Champ de Mars sous son règne[2],[a 2].

Selon Dion Cassius[a 3], le diribitorium fait partie des constructions détruites par l'incendie de Rome de 80 ap. J.-C. Il est reconstruit sous Titus mais laissé à ciel ouvert, les architectes romains de cette époque étant incapables selon Dion Cassius de reconstituer le toit[a 4]. Comme il paraît peu probable qu'un tel édifice ait pu rester sans toit pendant plus d'un siècle, il semble qu'il ait été reconstruit sous une forme qui ne nécessite plus d'être couverte, une sorte de grand hall à ciel ouvert[2].

Fouilles archéologiques[modifier | modifier le code]

Les vestiges du mur sud de l'édifice sont mis au jour en 1884 sous le Corso Vittorio Emmanuele. Ceux du murs nord ont été identifiés aux ruines découvertes sous l'église Santissime Stimmate di San Francesco[1].

Description[modifier | modifier le code]

Le bâtiment suit un plan au sol rectangulaire, connu grâce aux fragments de la Forma Urbis, dont les côtés longs sont parallèles et quasiment de même longueur que les côtés courts des Saepta Iulia, le diribitorium s'étendant un peu plus loin à l'est[3]. Les côtés courts mesurent environ 43 mètres de long. L'entrée principale se situe sur le côté ouest[1].

Le toit du diribitorium reste le plus large de Rome jusqu'en 230. Il est supporté par des poutres de mélèze de 27 mètres de long et de 45 centimètres d'épaisseur. Une de ces poutres est exposée dans une galerie des Saepta Iulia[a 5].

« De notre temps, il y eut dans les portiques des Septa (lieu où le peuple votait) une poutre qui fut aussi laissée par M. Agrippa comme objet de curiosité : elle n'avait pu entrer dans la construction du diribitorium (lieu où l'on payait les soldats) ; de vingt pieds plus courte que la précédente [cents pieds], elle avait un pied et demi de grosseur. »

— Pline l'Ancien, Histoire naturelle, XVI, 201

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • Sources modernes :
  1. a b et c Richardson 1992, p. 110.1.
  2. a b et c Platner et Ashby 1929, p. 151.
  3. Richardson 1992, p. 109.
  • Sources antiques :
  1. Dion Cassius, Histoire romaine, Livre LV, 8
  2. Suétone, Vie des douze Césars, Claude, 18
  3. Dion Cassius, Histoire romaine, Livre LXVI, 24
  4. Dion Cassius, Histoire romaine, Livre LV, 8
  5. Pline l'Ancien, Histoire naturelle, XXXVI, 102

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Samuel Ball Platner et Thomas Ashby, A topographical dictionary of Ancient Rome, Londres, Oxford University Press, , 608 p.
  • (en) Lawrence Richardson, A New Topographical Dictionary of Ancient Rome, Johns Hopkins University Press, , 488 p. (ISBN 0801843006)
Plan intemporel du Champ de Mars central