Direction interministérielle des systèmes d'information et de communication

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La direction interministérielle des systèmes d'information et de communication (DISIC) était la direction des systèmes d'information (DSI) de l'État français. Créée le 21 février 2011[1], elle fusionne en septembre 2015 avec Etalab pour devenir la direction interministérielle du numérique et du système d'information et de communication de l'État (DINSIC).

Rôle[modifier | modifier le code]

Ses objectifs étaient :

  • définir un cadre stratégique cohérent pour l'évolution des systèmes d'information dans l'administration ;
  • élaborer un cadre de performance, le mettre en œuvre et le suivre ;
  • piloter des opérations de mutualisation d'infrastructures ;
  • maîtriser les projets à fort enjeu dans un rôle d'audit et d'alerte.

Elle concrétise une décision du comité de modernisation des politiques publiques n°5, dans le cadre de la révision générale des politiques publiques.

Le décret, dans son article 4, précise que la DISIC reprend le rôle de pilotage (dévolu jusqu'alors à la DGME et hérité de l'Agence pour le développement de l'administration électronique) :

Un arrêté, en date du 4 juin 2011, rend obligatoire la consultation de la DISIC pour tous les projets informatiques importants dans les administrations[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. décret du 21 février 2011
  2. Arrêté du 1er juin 2011 pris pour l'application de l'article 7 du décret n° 2011-193 du 21 février 2011 portant création d'une direction interministérielle des systèmes d'information et de communication de l'Etat (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]