Direction générale des études et recherches

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Direction générale des études et recherches (DGER)
Création
Disparition
Juridiction Gouvernement provisoire de la République française
Siège Paris

La Direction générale des Études et Recherches (DGER) est le service de Renseignement français qui, apres la Libération, en novembre 1944, prend la succession de la Direction générale des Services spéciaux (DGSS).

Création de la DGER[modifier | modifier le code]

La fusion des deux services de renseignement de la France libre (BRAL à Londres et BRAA à Alger) avait donné naissance le 27 novembre 1943 à la Direction générale des services spéciaux (DGSS).

Le 26 octobre 1944, la DGSS est transformée en Direction générale des Etudes et Recherches (DGER).

Jacques Soustelle est confirmé à sa tête le 6 novembre 1944. Dès le 19 avril 1945, André Dewavrin, responsable de la Direction technique de la DGSS, prend sa succession en tant que Directeur général.

Organisation de la DGER[modifier | modifier le code]

Lors de sa fondation, la DGER est constituée de plus de 10 000 hommes d'origines diverses (anciens du BCRA, anciens du SOE, anciens FTP...). Parmi les effectifs, certains hommes sont des techniciens chevronnés du renseignement, d'autres des néophytes sans formation.

Disparition de la DGER[modifier | modifier le code]

La DGER devient le SDECE le 28 décembre 1945, après une sérieuse sélection des effectifs.

Les services du Deuxième Bureau sont rattachés à l'État-Major.

Notes et références[modifier | modifier le code]