Direction générale de la surveillance du territoire du Maroc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La Direction générale de l'agence de securité surveillance du territoire (DGST) (en arabe : المديرية العامة لمراقبة التراب الوطني) est un service de renseignements chargé officiellement du contre-espionnage au Maroc.

Le roi Mohammed VI nomme Hamidou Lâanigri à la tête de la direction générale de la surveillance du territoire marocain, en remplacement de Ahmed Harrari. Le service s'appelait auparavant la DST (Direction de la surveillance du territoire). Il sera rebaptisé en 2013 par Abdellatif Hammouchi après des changements internes rendant la structure autonome par rapport à la Direction générale de la Sûreté nationale durant la direction de Hamidou Laânigri.

En 2020, la DGST est remise gravement en cause dans son fonctionnement et ses méthodes à la suite de plusieurs plaintes émanant de Marocains de France affirmant avoir été torturés dans le centre de Témara (ex-siège de la DST).

Le Franco-Marocain Zakaria Moumni[1] a déposé une plainte contre le chef de la DGST, Abdellatif Hammouchi, pour « torture ».

Liste des directeurs[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Zakaria Moumni témoigne au Parlement européen. Il accuse A. Hammouchi de torture, Bruxelles,