Direction générale de la Sûreté nationale (Algérie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Direction générale de la Sûreté nationale.

Direction générale de la Sûreté nationale
Situation
Création
Siège Alger, Drapeau de l'Algérie Algérie
Organisation
Effectifs 209 000 (2014)
Directeur général Khelifa Ounissi[1]
Organisations affiliées Ministère de l'Intérieur

Site web www.dgsn.dz

La Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN), placée sous l'égide du ministère de l'Intérieur, est, comme son nom l'indique, chargée du commandement de la police en Algérie. La DGSN a été créée par décret le , pour succéder à la Direction générale de la Sûreté nationale (France).

Organisation[modifier | modifier le code]

Pour mener à bien ses missions, elle s'appuie sur sept grandes directions, trois grands services ainsi que plusieurs unités qui lui sont directement rattachées.

Directions et sous-directions[modifier | modifier le code]

  • La Direction des Moyens Techniques
  • La direction de la sécurité publique.
  • La direction des renseignements généraux.
  • La direction de la police judiciaire.
  • La direction des unités républicaines de sécurité.
  • La direction de la police des frontières et de l'immigration.

Services[modifier | modifier le code]

  • L'Inspection générale de la sûreté nationale (IGSN).
  • Le Service de protection et de sécurité (SPS).
  • Le Service central de la communication et de la presse.
  • Le Service central de la santé de l'action sociale et des sports.

Unités dépendant directement du directeur général de la sûreté nationale[modifier | modifier le code]

Établissements publics à caractère administratif sous tutelle de la Direction générale de la Sûreté nationale[modifier | modifier le code]

Directeurs[modifier | modifier le code]

Liste des directeurs généraux de la sûreté nationale:

Années Commandement
1962 - 1962 Mohamed Medjad
1962 - 1963 Mohamed Yousfi
1963 - 1964 Larbi Tayebi
1964 - 1965 Mohamed Yadi El Wassini
1965 - 1977 Ahmed Draïa
1977 - 1987 El Hadi Khediri
1987 - 1990 Abdelmadjid Bouzbid
1990 - 1991 Bachir Lahrache
1991 - 1994 M’hamed Tolba
1994 - 1995 Mohamed Ouadah
1995 - 2010 Ali Tounsi
2010 - 2018 Abdelghani Hamel
2018 - 2019 Mustapha Lahbiri
2019 - 2019 Abdelkader Kara Bouhadba
Depuis 2019 Khelifa Ounissi[2]

Notes et références[modifier | modifier le code]