Diplôme de juriste conseil d'entreprise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le diplôme de juriste conseil d'entreprise (DJCE) est un diplôme de droit des affaires français, obtenu après une année d'études post master 1[1]. Il est considéré comme l'une des filières d'excellence en droit, au même titre que les magistères et les formations en collège de droit[2].

Présentation[modifier | modifier le code]

Créé par le professeur Jean-Marc Mousseron au début des années 1970[3] à Montpellier, le DJCE est un diplôme sélectif[4] dont le but est de former des juristes d'entreprise[4] par le biais d'un enseignement approfondissant les connaissances juridiques transversales de l'entreprise. Accessible sur dossier, il se prépare dans onze universités[5], et s'adresse aux étudiants titulaires d'un master 1 en droit. Le DJCE est délivré conjointement par l'Institut du droit de l'entreprise, d'une part, et par la Fédération nationale du droit de l'entreprise, dont le directeur est Jacques Raynard (professeur à l'université Montpellier-I), d'autre part.

Universités préparant le DJCE[modifier | modifier le code]

Onze universités françaises préparent au DJCE[6] :

Accès à la formation[modifier | modifier le code]

Le DJCE est un master 2 accessible après une sélection[8] (environ 1 candidat sur 10 est admis)[9]. La sélection se fait en deux étapes. La première, basée sur le niveau de l'étudiant, se fait sur dossier par un examen des relevés de notes, du CV et de la lettre de motivation. Les candidats choisis sont ceux qui ont un parcours universitaire de grande qualité ayant reçu des mentions. Les matières les plus regardées sont essentiellement les spécialités du droit des affaires (droit des sociétés, droit fiscal, droit bancaire, procédure collective, comptabilité...) mais le fait de ne pas avoir suivi ces enseignements n'est pas éliminatoire si le candidat présente un très bon dossier. Ainsi des étudiants de master 1 autre que droit des affaires peuvent être retenus. Le CV est également un élément déterminant du choix des élèves puisque sont appréciés les stages en entreprise ou cabinets d'avocat, les emplois saisonniers, les années d'études à l'étranger ou encore les implications associatives. La deuxième étape intervient si le dossier a été présélectionné. C'est alors la personnalité du candidat qui est prise en compte lors d'un entretien oral devant jury.

Contenu de la formation[modifier | modifier le code]

Les matières étudiées sont le droit des sociétés, le droit fiscal, la comptabilité et analyse financière, le droit financier, le droit économique, le droit social, les propriétés intellectuelles, le droit international des affaires et l'anglais juridique. La formation, très intense, est axée sur la pratique. Elle permet de devenir un généraliste du droit des affaires, mais également un spécialiste d'une matière choisie par l'étudiant, puisque la formation du DJCE se termine par le passage de l'examen du certificat d'études spécialisées à l'université de Montpellier en juin.

La formation en droit international est jugée insuffisante compte-tenu de sa durée relativement courte (10 mois) ne permettant d'approfondir l'ensemble des domaines ; et une spécialisation ultérieure est recommandée aux étudiants qui souhaiteraient exercer dans une entreprise non française[10].

La formation vise, selon les mots du professeur J. Paillusseau, à former des « professionnels de haut niveau »[10].

Magistère DJCE[modifier | modifier le code]

Deux centres DJCE (Paris et Montpellier[7]) prévoient une formation plus longue, s'étalant sur 3 ans, après sélection, au sein d'un magistère précédant l'entrée au DJCE. Selon l'Éducation nationale, le magistère est un diplôme universitaire français à accréditation nationale, préparé en trois ans, après deux premières années d'études supérieures.

Recrutant ses étudiants après les trois premières années de licence et au terme d’une procédure d’admission, il permet l’obtention du Master 2 Professionnel juriste d’affaires ou Droit des affaires et fiscalité, du diplôme de juriste conseil d’entreprise (DJCE) et d’un certificat de spécialisation à l’issue de la dernière année[11].

Depuis plusieurs années, le centre DJCE de Lyon propose non plus un magistère en 3 ans mais une intégration en M1 d'un cursus Prépa-DJCE assorti d'un DU juriste d'affaires Prépa-DJCE. Ainsi le cursus long DJCE à Lyon ne dure plus que 2 ans[12].

Débouchés[modifier | modifier le code]

Le DJCE aboutit à un diplôme de conseil juridique[13] permettant de travailler en entreprise ou en cabinet[14]. Certains étudiants décident également de poursuivre leurs études dans des universités étrangères (telles qu'Harvard, Columbia[15], ou encore Oxford[16],[17], Cambridge[18]...) ou dans les grandes écoles françaises (HEC, ESSEC[19], Sciences Po...).

Un rapport de 2009 constate qu'une grande majorité (68 % des étudiants) se dirige vers le concours du barreau et la profession d'avocats, tandis que 27 % s'orientent vers des métiers de juristes d'entreprises[10].

Le réseau alumni est animé au travers de l'ANDJCE[20].

Effectifs[modifier | modifier le code]

Anciens étudiants[modifier | modifier le code]

Renaud Laplanche, fondateur et CEO de Lending Club, figurant dans le classement des cinquante personnalités les plus influentes du monde économique établi par l'agence Bloomberg[21], est un ancien diplômé du DJCE.[pertinence contestée]

Prix et Récompenses[modifier | modifier le code]

La pertinence de cette section est remise en cause. Considérez son contenu avec précaution. Améliorez-le ou discutez-en.

Des étudiants DJCE sont chaque année primés dans de nombreux concours juridiques nationaux. Des étudiants DJCE issus de différents centres, ont notamment obtenu le premier prix, depuis 2012, dans les concours suivants :

  • prix Freshfields du Meilleur Étudiant Juriste d’Affaires. (remporté en 2012[22] et 2013[23] par un étudiant du DJCE de Lyon, en 2014 et 2016[24] par un étudiant du Magistère-DJCE Paris II)
  • challenge FIDAL-Paris Sud de la Meilleure Équipe Juridique et Fiscale (remporté par un étudiant en magistère-DJCE de Paris II en 2016, par un étudiant du DJCE de Lyon en 2017 et 2018)[25],[26],[27];
  • prix Mayer-Brown du Private Equity (première édition du prix, remporté par un étudiant du DJCE de Paris II en 2017[28])
  • prix du meilleur binôme en droit des affaires – Jones Day/Paris II/ESSEC[29]; (remporté par un étudiant DJCE de Cergy-Pontoise en 2017 )
  • prix du meilleur étudiant juriste en droit des services financiers[30] (remporté en 2016 par un étudiant suivant un cursus DJCE de Lyon et Master 2 Droit des affaires et fiscalité ).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « DJCE », sur djce.fr (consulté le 10 juin 2017).
  2. « Focus sur les formations d'excellence en droit - Le Petit Juriste », sur www.lepetitjuriste.fr (consulté le 15 janvier 2018).
  3. Benjamin Neumann, Droit : Sciences-Po se pose en concurrent direct de la fac, site lexpansion.lexpress.fr, 10 septembre 2009 (consulté le 28 mai 2017).
  4. a et b Marion Perrier, « Masters Droit de l’entreprise : en tête, Assas et la Sorbonne mènent la danse », sur Capital.fr, (consulté le 3 mars 2017).
  5. « Diplôme de juriste conseil d'entreprise (DJCE) », sur metiers.internet.gouv.fr (consulté le 28 mai 2017).
  6. « Quelles sont les filières d’excellence en droit? », sur www.lepetitjuriste.fr, (consulté le 12 janvier 2018).
  7. a et b Magistère Juriste d'Affaires DJCE sur djce-montpellier.com.
  8. « Focus sur les formations d'excellence en droit - Le Petit Juriste », sur www.lepetitjuriste.fr, (consulté le 19 novembre 2017).
  9. « Rapport Demain le DJCE ».
  10. a, b et c « Rapport Demain le DJCE » [PDF], p. 22, 33.
  11. « CES », sur cde-montpellier.com (consulté le 10 juin 2017).
  12. « DJCE : diplôme de Juriste Conseil d'Entreprise », sur djce.fr/djce-lyon (consulté le 15 mai 2017).
  13. « Débouchés prestigieux », sur djce-montpellier.com (consulté le 15 février 2017).
  14. Mathieu Oui, « Diplôme de juriste conseil d'entreprise (DJCE) », L'Étudiant, (consulté le 2 juin 2017).
  15. (en) « White & Case Announces Four Winners of Its 18th Annual Business Law Scholarship | White & Case LLP International Law Firm, Global Law Practice », sur www.whitecase.com (consulté le 24 août 2017).
  16. « « Pour un recruteur, cela permet de faire la différence entre deux candidats aux profils semblables » - Actualités Emploi », L'AGEFI,‎ (lire en ligne).
  17. « L'après Magistère de la promotion 2016 », MJA – Magistère Juriste d’Affaires DJCE,‎ (lire en ligne).
  18. (en) « White & Case Announces Winners of Its Annual Business Law Scholarship | White & Case LLP International Law Firm, Global Law Practice », sur www.whitecase.com (consulté le 4 novembre 2017).
  19. « Le Bilan de la 40ème Promotion du DJCE de Lyon – DJCE de Lyon », sur www.assodjcelyon.fr (consulté le 24 août 2017).
  20. « Association nationale des diplômés juriste conseil d’entreprise », sur andjce.com (consulté le 10 juin 2017).
  21. AFP, « Trois Français parmi les personnes les plus influentes du monde économique », Le Point,‎ (lire en ligne).
  22. « Freshfields, résultats du Prix en 2012 »
  23. « Prix du meilleur étudiant juriste d'affaires 2014 Freshfields - Les Echos », sur Viadeo (consulté le 5 avril 2018)
  24. « 28e édition du Prix Freshfields du Meilleur Etudiant Juriste d'Affaires », MJA – Magistère Juriste d’Affaires DJCE, {{Article}} : paramètre « année » ou « date » manquant (lire en ligne)
  25. Tout Lyon, « La meilleure équipe juridique et fiscale de France est lyonnaise ! », Le Tout Lyon,‎ (lire en ligne).
  26. « Challenge FIDAL – Paris-Sud : l'équipe du Magistère Juriste d'affaires de l'université Paris II Assas, lauréate - Cabinet d'avocats, droit des affaires. Conseil et contentieux. », sur www.fidal.com (consulté le 3 avril 2018)
  27. web-droit2, « 8ème édition du challenge FIDAL- Paris-Sud : le DJCE de Lyon vainqueur », Faculté de Droit - Université Jean Moulin Lyon 3, {{Article}} : paramètre « année » ou « date » manquant (lire en ligne)
  28. « Jean-Philippe Coiffard remporte le Prix Mayer Brown du Private Equity 2017 », MJA – Magistère Juriste d’Affaires DJCE, {{Article}} : paramètre « année » ou « date » manquant (lire en ligne)
  29. « Aude Pianet et Rémi Pison, Lauréats du Prix du Meilleur binôme en droit des affaires – Jones Day/ESSEC/Paris II », sur www.jonesday.com (consulté le 3 avril 2018)
  30. « Prix du meilleur étudiant juriste en droit des services financiers – Résultats de l’édition 2016 », Spitz Poulle Kannan,‎ (lire en ligne).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]