Dione juno

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Dione juno est un lépidoptère appartenant à la famille des Nymphalidae, à la sous-famille des Heliconiinae et au genre Dione.

Taxonomie[modifier | modifier le code]

Dione juno a été décrit par Pieter Cramer en 1779 sous le nom de Papilio juno[1].

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

  • Dione juno juno présent à la Martinique, Sainte-Lucie, Saint-Vincent, en Guyane, en Guyana, au Surinam
  • Dione juno andicola (Bates, 1864); présent en Équateur.
  • Dione juno huascuma (Reakirt, 1866); présent au Mexique.
  • Dione juno miraculosa Hering, 1926; présent au Pérou, parfois considéré comme une espèce, Dione miraculosa.
  • Dione juno suffumata Brown & Mielke, 1972; présent au Paraguay[1],[2].

Noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

Dione juno se nomme Flambeau argenté en français et Juno Longwing ou Juno Silverspot en anglais[3],[4].

Description[modifier | modifier le code]

revers de Dione juno huascuma

C'est un grand papillon au dessus orange bordé de marron avec les veines en partie soulignées de marron.

Le revers des antérieures présente une base orange. L'apex et la totalité des ailes postérieures sont tachés de blanc et de marron avec des veines marron.

Chenille[modifier | modifier le code]

Son corps est jaune avec des taches orange, des scolis noirs et sa tête est noire[5].

Biologie[modifier | modifier le code]

Plantes hôtes[modifier | modifier le code]

Les plantes hôtes de sa chenille sont des Passifloraceae, Passiflora alata, Passiflora edulis, Passiflora laurifolia, Passiflora platyloba et Passiflora serrato-digitata, Passiflora vitifolia[1],[2].

Écologie et distribution[modifier | modifier le code]

Il réside à la Martinique, Sainte-Lucie, Saint-Vincent, aux Grenadines, au Mexique, au Paraguay, en Guyane, en Guyana, au Surinam, au Venezuela, en Équateur, en Argentine et au Pérou[1].

Biotope[modifier | modifier le code]

Son habitat est la forêt jusqu'à 1200 mètres d'altitude[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d « Dione », sur funet.fi (consulté le 11 décembre 2011)
  2. a et b « Dione juno », sur inra.fr (consulté le 11 décembre 2011)
  3. « Dione moneta », sur papiliorama.ch (consulté le 25 juillet 2012)
  4. « Dione juno », sur zipcodezoo.com (consulté le 11 décembre 2011)
  5. a et b « Dione juno », sur tolweb.org (consulté le 11 décembre 2011)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :