Diode à pointe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Exemple de détecteur à galène ou à pyrite destiné à la réception radio.
Diodes au germanium à pointe.

Une diode à pointe est un type de diode composé d'un bloc de matériau semi-conducteur placé en contact avec une pointe d'un matériau métallique.

Les diodes à pointe ont été utilisées comme détecteurs pour la réception des signaux radio et radar. Elles ont une tension de seuil et une capacité très faibles.

Principe[modifier | modifier le code]

Du fait de la jonction entre le semi-conducteur et le métal, une diode à pointe est une forme de diode Schottky. Le bloc est un semi-conducteur dopé n ; la migration d'une petite partie du métal de la pointe crée une petite zone semi-conductrice dopée p près du contact.

Historique[modifier | modifier le code]

L'effet est découvert en 1874 par Karl Ferdinand Braun avec un cristal de galène ; il est utilisé, à partir du début du XXe siècle, comme élément de détection du signal radio dans les récepteurs à galène. Greenleaf Whittier Pickard constate à cette époque que la meilleure réception est obtenue lorsqu'une simple pointe métallique est appliquée sur le bloc semi-conducteur, concept qu'il brevette en 1906. Les diodes à pointe utilisées dans les récepteurs radio nécessitent alors de tâtonner, en déplaçant la pointe, pour trouver la meilleure réception.

Voir aussi[modifier | modifier le code]