Diocèse de Vienne (Empire romain)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne le diocèse antique. Pour le diocèse actuel, voir Diocèse de Grenoble-Vienne. Pour le diocèse en Autriche, voir Archidiocèse de Vienne.
Diocèse de Vienne
(la) Dioecesis Viennensis

314-477

Description de cette image, également commentée ci-après
Carte de la Gaule romaine, vers 400.
Informations générales
Capitale Burdigala
Histoire et événements
314 Réformes administratives de Dioclétien

Entités suivantes :

Le diocèse de Vienne, env. 300 ap. J.-C.

Le diocèse de Vienne, Viennoise (en latin : Dioecesis Viennensis) ou les Sept-Provinces (Septem Provinciae) est un diocèse du Bas-Empire romain dépendant de la préfecture du prétoire des Gaules.

Histoire[modifier | modifier le code]

Créé par les réformes de Dioclétien (fin du IIIe siècle - début du IVe siècle), il a d'abord compris les provinces de Novempopulanie, Aquitaine, Narbonnaise, Viennaise et Alpes-Maritimes, ce qui lui a valu d'être aussi appelé dans la première moitié du IVe siècle diocèse des Cinq-Provinces (Quinque Provinciae).

Le diocèse des sept provinces, env. 400 ap J.-C.

Ce nombre passa ensuite à sept par la subdivision de l'Aquitaine en Aquitaine première et en Aquitaine seconde et de la Narbonnaise en Narbonnaise première et Narbonnaise seconde : le diocèse fut alors désigné[Par qui ?] soit sous son ancien nom de Quinque Provinciae, soit sous le nouveau nom de Septem Provinciae (diocèse des Sept-Provinces).

De plus, quand, à la fin du IVe siècle, le diocèse des Gaules (au nord) fut réuni au diocèse de Vienne (au sud), le nouveau diocèse agrandi fut appelé indifféremment soit « diocèse des Gaules », soit « diocèse des Sept-Provinces », tandis que le nom de Cinq-Provinces ne fut plus utilisé que pour désigner les sept provinces méridionales.[Passage problématique]

Par l'Édit d'Honorius et Théodose de 418, Arles est choisie comme lieu où doit se tenir l'assemblée provinciale du diocèse chaque année entre le 13 août et le 13 septembre, en présence du préfet du prétoire, des gouverneurs des provinces, des nobles revêtus de dignités officielles et des députés des curies. Honorius tenta sans succès de faire par cet édit de l'assemblée un organe de gouvernement des Gaules.

Notes et références[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]