Diocèse de Lanusei

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Diocèse de Lanusei
(la) Dioecesis Oleastrensis
image illustrative de l’article Diocèse de Lanusei
Localisation du diocèse
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Église catholique
Rite liturgique romain
Type de juridiction diocèse suffragant
Création 8 novembre 1824
Affiliation Archidiocèse de Cagliari
Province ecclésiastique Région ecclésiastique de Sardaigne
Siège Cathédrale de Lanusei
Conférence des évêques Conférence épiscopale italienne
Titulaire actuel Antonio Mura
Langue(s) liturgique(s) italien
Calendrier grégorien
Territoire Province de l'Ogliastra
Population totale 68 945 (2013)
Population catholique 68 057 (2013)
Site web http://www.diocesilanusei.it/
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Le diocèse de Lanusei (Diocesi di Lanusei en italien et Dioecesis Oleastrensis en latin) est un diocèse de l'église catholique basé à Lanusei. C'est un diocèse suffragant de l'archidiocèse de Cagliari en région Sardaigne. Il a été érigé le par le pape Léon XII.

Territoire[modifier | modifier le code]

Le diocèse s'étend sur 23 communes de la Province de l'Ogliastra et sur cinq communes de la Province de Cagliari[1] :

Le siège épiscopal du diocèse est la ville de Lanusei et plus précisément la Cathédrale de Lanusei[1].

Le diocèse occupe une superficie de 2 349 km2 et est divisé en un total de 34 paroisses et quatre doyennés[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

La cathédrale de Lanusei.

Les premières informations concernant le diocèse de la Barbagia, qui est l'ancêtre du diocèse de Lanusei, remontent au XIe siècle et se rattachent à la figure de Saint Georges de Suelli (mort en 1117). Selon la tradition, celui-ci en aurait été le premier évêque. Il est enterré dans la ville de Suelli qui aurait été le siège du diocèse de la Barbagia[2].

En 1420, le pape Martin V fait unir le diocèse de la Barbagia (aussi appelé Barbaria) à l'archidiocèse de Cagliari[2].

Il faut attendre 1777 pour qu'apparaisse la première initiative de recréer le diocèse à la suite d'un découpage administratif de l'archidiocèse de Cagliari. Cette idée est ensuite développée dans le Parère du Conseil Suprême de Turin sur le Plan élaboré par la commission de Cagliari en date du 28 décembre 1797[3].

Le est émis, à la suite d'une demande effectuée le par le roi de Sardaigne et duc de Savoie, Charles-Félix de Savoie, un décret papal nommé Summa Gratia dont le but est d'établir les limites et les droits nécessaires à la création du diocèse de l'Ogliastra[4].

Le est publiée la bulle apostolique Apostolatus Officium du pape Léon XII avec laquelle l'Ogliastra est érigée en un diocèse autonome avec un siège épiscopal situé dans la ville de Tortolì. Le premier évêque, Serafino Carchero, est alors nommé le 11 novembre de la même année et il le restera jusqu'en 1834 quand il obtient la charge d'évêque du Diocèse d'Ozieri. Par un décret du , Mgr Navoni, archevêque de Cagliari, fait officiellement naître le diocèse de l'Ogliastra[5],[2],[4].

Pendant tous le XIXe siècle, le diocèse de l'Ogliastra a une succession épiscopale discontinue et marquée par de nombreuses périodes de siège vacant comme de 1834 à 1838, de 1844 à 1848, de 1851 à 1871 (pendant vingt ans) et au XXe siècle de 1906 à 1910[2].

Le , le pape Pie XI décrète par la bulle apostolique Supremi pastoralis le transfert du siège épiscopal du diocèse, du chapitre de la cathédrale et du séminaire de Tortolì à Lanusei. L'évêque Giuseppe Miglior, nommé le 15 juillet de la même année, s'installe alors à Lanusei[2].

Le , dans le cadre d'une réorganisation générale des diocèse italiens et à la suite du décret Cum procedere émis par la Congrégation pour les évêques, le diocèse acquiert le nom de diocèse de Lanusei qu'il porte actuellement, bien qu'en maintenant le nom latin de Dioecesis Oleastrensis (soit diocèse de l'Ogliasatra)[6].

Liste des évêques[modifier | modifier le code]

Évêques de l'Ogliastra[modifier | modifier le code]

Évêques de Lunisei[modifier | modifier le code]

  • Antioco Piseddu (-)
  • Antonio Mura (depuis le )[5]

Statistiques[modifier | modifier le code]

Diocèse de l'Ogliastra, puis de Lanusei[5]
Année Population Prêtres Religieux Paroisses
Baptisés Total % Nombres Séculiers Réguliers Baptêmes par prêtre Hommes Femmes
1950 55 000 55 000 100 57 49 8 964 18 26 28
1980 74 200 77 500 95,7 58 46 12 1 279 18 78 30
1990 72 296 72 460 99,8 51 40 11 1 417 13 43 33
1999 71 085 71 320 99,7 50 40 10 1 421 13 40 34
2000 71 107 71 301 99,7 48 39 9 1 481 11 39 34
2001 71 222 71 430 99,7 49 40 9 1 453 11 37 34
2002 71 165 71 393 99,7 47 38 9 1 514 11 34 34
2003 69 149 69 342 99,7 51 43 8 1 355 10 28 34
2004 68 943 69 129 99,7 52 44 8 1 325 10 26 34
2010 68 057 68 945 98,7 52 45 7 1 308 9 19 34

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e (it) « Diocesi di Lanusei », sur ParrocchieMap, 2010-2011 (consulté le 11 octobre 2015).
  2. a, b, c, d et e (it) « Storia del Diocesi », sur Site officiel du Diocèse de Lanusei (consulté le 20 octobre 2015).
  3. (it) Giovanni Deiana, La Diocesi di Ogliastra (1758-1834), Corona Lateranensis 24, .
  4. a et b (en) Umberto Benigni, Catholic Encyclopedia, vol. 11, (lire en ligne), « Diocese of Ogliastra ».
  5. a, b, c et d (en) David M. Cheney, « Diocese of Lanusei », sur Catholic Hierachy, (consulté le 20 octobre 2015).
  6. (la) Congrégation pour les évêques, Décret Cum procedere, vol. LXXIX, Typis Polyglottis Vaticanis, (lire en ligne).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]