Diocèse de Hearst

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Diocèse de Hearst
(la) Dioecesis Hearstensis
Pays Canada
Église Catholique romaine
Création
Province ecclésiastique Ottawa
Conférence des évêques Conférence des évêques catholiques du Canada
Titulaire actuel Robert Bourgon
Langue(s) liturgique(s) Français
Paroisses 18
Territoire Nord de l'Ontario
Superficie 108 830 km2
Population totale 33 300 (2013)
Population catholique 26 500 (2013)
Pourcentage de catholiques 79 6 % %
Site web hearstdiocese.com
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Le diocèse de Hearst est une juridiction de l'Église catholique au Canada, érigée en 1938 dans le Nord de l'Ontario, au Canada.

Territoire et organisation[modifier | modifier le code]

Le diocèse est suffragant de l'archidiocèse d'Ottawa. Le diocèse de Hearst a une superficie de 108 830 km2[1]. Sa population catholique est de 31 790 habitants[2]. Cela équivaut à environ 79,5 % de la population totale[1]. Hearst est aussi la capitale de la communauté franco-ontarienne, qui est d'origine catholique. Plus de 5 100 fidèles sont de langue anglaise.

Le diocèse compte 28 paroisses et missions, 23 prêtres diocésains, quatre religieuses, deux diacres et treize agents de pastorale[2]. La crise des vocations n'est pas aussi aiguë à Hearst que dans les diocèses québécois. La cathédrale Notre-Dame-de-l'Assomption de Hearst est le siège épiscopal du diocèse. L'évêque est Robert Bourgon (2016)[2],[3].

La confiance entre l'Élise catholique et les Premières Nations est à consolider, par exemple à Attawapiskat[3].

Paroisses et missions[4]
Paroisse ou mission Localité Fondation Population (2000)
Notre-Dame-de-l'Assomption Hearst 1919 3 670
Sacré-Cœur de Jésus Chapleau 1883 2 051
La Transfiguration Cochrane 1909 2 986
Sainte Agnès Fauquier 1917 532
Notre-Dame-des-Sept-Douleurs Foleyet (en) 1917 166
Notre-Dame-des-Oliviers Glackmeyer 1919 133
Sainte-Thérèse-de-l'Enfant-Jésus Geraldton 1935 1 162
Infant Jesus Ginoogaming (en) 1881 .
Notre-Dame-du-Rosaire Gogama 1922 348
Saint-Stanislas Harty 1932 144
Saint-Nom-de-Jésus Hornepayne 1925 519
Saints-Martyrs-Canadiens Jogues-Coppell 1920 377
Immaculée-Conception Kapuskasing 1921 2 749
Notre-Dame-des-Victoires Kapuskasing 1954 1 918
Saint-Patrick Kapuskasing 1955 1 541
Saint-Jean-Baptiste Longlac 1959 1 400
Saint-François-Xavier Mattice 1935 698
Nativité-de-Marie Moonbeam 1917 1 000
Sainte-Brigide Nakina 1955 .
New Post New Post . .
Saint-Antoine-de-Padoue Opasatika 1926 314
Sainte-Gertrude Smooth Rock Falls 1917 1 415
Sainte-Jean-de-Brébeuf Sultan (Ontario) (en) 1933 89
Sainte-Rita Val Rita 1926 663

Historique[modifier | modifier le code]

Population et effectifs, 1950-2013[5]
Année Catholiques % population Paroisses Prêtres Religieux
1950 15 800 64,5 % 27 39 82
1966 33 775 65,8 % 33 49 117
1970 31 914 65,2 % 31 50 108
1976 34 080 68,8 % 32 38 91
1980 34 348 67,7 % 30 34 74
1990 32 288 64,1 % 30 29 33
2000 29 243 76,3 % 29 25 16
2006 27 908 76,1 % 22 22 7
2013 26 500 79,6 % 18 18 1

Le territoire actuellement couvert par le diocèse de Hearst relève entre 1882 et 1908 du diocèse de Pembroke et per après du diocèse de Haileybury[6]. La desserte catholique du Nord de l'Ontario est érigée en préfecture apostolique du Nord de l'Ontario le 18 avril 1919 puis en vicariat apostolique le 17 novembre 1920. Le diocèse est érigé canoniquement le 3 décembre 1938 par le pape Pie XI[7]. La population est alors de 14 000 habitants dont quelque 11 000 Canadiens français catholiques et 2 500 Amérindiens[6]. Cette majorité blanche était canadienne française et catholique, la population catholique était au nombre de 10000. En 1952, Louis Levesque est nommé évêque du diocèse de Hearst. Il constate l'absence d'établissements d'enseignement de niveau secondaire en langue française dans le Nord de l'Ontario, le loi ontarienne interdisant l’existence d’écoles secondaires bilingues ou françaises. Pour poursuivre leurs études secondaires dans leur langue, les jeunes Franco-Ontariens doivent alors s'exiler vers les grandes villes ontariennes où quelques écoles secondaires bilingues financées par l’Église catholique, ou au Québec. En 1953, il fonde le Petit Séminaire de Hearst dans le but de rendre les études secondaires accessibles en français dans la région[8]. Le Séminaire de Hearst est incorporé sous le nom de Collège de Hearst en 1959 afin de permettre la prestation d’études universitaires[9]. Le diocèse de Hearst dirige et finance cette institution jusqu'en 1971[10].

Depuis 2006, il est uni au diocèse catholique de Moosonee in persona Episcopi, c'est-à-dire par la personne de l'évêque. Les deux diocèses conservent une existence propre mais sont gouvernés par un seul et même évêque.

Évêques[6],[11]
Période Évêque Note/Événement
1918-1939 Joseph-Jean-Baptiste Hallé Préfecture Apostolique de l'Ontario-Nord
Peuplement et développement agricole de la région
1939-1940 Joseph Charbonneau Érection en diocèse
Nommé archevêque de Montréal en 1940
1940-1945 Albini LeBlanc Colonisation et développement agro-forestier
1946-1952 Georges-Léon Landry Développement des coopératives
1952-1964 Louis Levesque Fondation du Séminaire de Hearst, de l'hôpital catholique de Hearst et de l'Académie Saint-Joseph
Nommé archevêque de Rimouski en 1964
1964-1973 Jacques Landriault Nomination comme évêque de Timmins en 1971
Administrateur Apostolique du diocèse de Hearst entre 1971 et 1973
1973-1993 Roger-Alfred Despatie Emphase sur la pastorale et les communications sociales
1993-1995 Pierre Fisette
1996-2005 André Vallée
2006-2016 Vincent Cadieux 2006-2007 Administrateur apostolique
Également évêque de Moosonee
2016- Robert Bourgon Également administrateur apostolique de Moosonee

Ordres religieux

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Diocese of Hearst », GC Catholic, (consulté le 8 mai 2017).
  2. a, b et c CECC, « Nomination d’un évêque à Hearst et administrateur apostolique à Moosonee », Conseil des évêques catholiques du Canada,‎ (lire en ligne).
  3. a et b Martine Laberge, « Monseigneur Bourgon, officiellement évêque de Hearst », Radio-Canada,‎ (lire en ligne).
  4. Diocèse de Hearst, « Paroisses » (consulté le 8 mai 2017).
  5. (en) « Diocese of Hearst », Catholic Hierarchy (consulté le 9 mai 2017).
  6. a, b et c Diocèse de Hearst, « Évêques du diocèse de Hearst » (consulté le 8 mai 2017).
  7. Diocèse de Hearst, « Historicité » (consulté le 8 mai 2017).
  8. Danielle Coulombe, « Le rêve en couleur de Mgr Levesque », Université de Hearst, Centre d'archives de la Grande Zone argileuse,‎ .
  9. Université de Hearst, « Mission et historique », (consulté le 4 avril 2017).
  10. Université de Hearst, Plan stratégique : 2009-2020, Hearst, , 45 p. (lire en ligne).
  11. (it) « Rinunce et nomine », sur News.va, (consulté le 2 février 2016).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Diocèses limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Moosonee Rose des vents
Thunder Bay N Flag of Quebec.svg Amos
O    Hearst    E
S
Sault-Sainte-Marie Timmins Flag of Quebec.svg Rouyn-Noranda