Diocèse de Daloa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le catholicisme image illustrant la Côte d’Ivoire
Cet article est une ébauche concernant le catholicisme et la Côte d’Ivoire.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Diocèse de Daloa
Pays Côte d'Ivoire
Église catholique
Rite liturgique Romain
Type de juridiction Diocèse
Création 14 juillet 1955
Province ecclésiastique Province ecclésiastique de Gagnoa
Siège Daloa
Titulaire actuel Maurice Konan Kouassi
Langue(s) liturgique(s) Français
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Le diocèse de Daloa a été érigé le , prenant la suite du vicariat apostolique de Sassandra, puis de Daloa, confié aux missionnaires de la Société des missions africaines. L'évêque en est Monseigneur Maurice Konan Kouassi, depuis le .

Sa cathédrale est la cathédrale du Christ-Roi de Daloa.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le diocèse est situé au Centre Ouest de la Côte d’Ivoire, entre les régions du Haut-Sassandra et de la Marahoué sur sept départements: Daloa[1], Bouaflé[2], Issia[3], Sinfra[4], Zuénoula[5], Vavoua et Zoukougbeu. Il est limité au Nord par les diocèses d’Odienné et de Korhogo, au Sud par les diocèses de Gagnoa et de San-Pedro, à l’Est par les diocèses de Yamoussoukro et de Bouaké et à l’Ouest par le diocèse de Man[6].

Le diocèse compte aujourd'hui dix-huit paroisses réparties en trois secteurs paroissiaux (secteur centre : Daloa, Gonaté, Vavoua et Zoukougbeu; secteur est : Bouaflé, Bonon, Gohitafla et Zuénoula; secteur sud : Issia, Saïoua, Sinfra et Kononfla[7]):

Histoire[modifier | modifier le code]

Le vicariat apostolique de Sassandra est érigé le 9 avril 1940 par la bulle pontificale Quo intra de Pie XII, recevant sont territoire du vicariat apostolique de la Côte d'Ivoire (aujourd'hui archidiocèse d'Abidjan), tous les deux confiés à la Société des missions africaines.

Le 14 septembre 1955 par la bulle Dum tantis du même Pie XII, le vicariat apostolique est élevé au rang de diocèse avec son nom actuel. Au début, il était suffragant de l'archidiocèse d'Abidjan.

Le 25 juin 1956 et le 8 juin 1968, il cède des portions de son territoire à l'avantage des nouveaux diocèses de Gagnoa (aujourd'hui archidiocèse) et de Man.

Il cède encore une portion de territoire le 19 décembre 1994 pour former le nouveau diocèse d'Odienné et en même temps fait partie de la province ecclésiastique de l'archidiocèse de Gagnoa.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Le diocèse comprenait en 2013[8] 60 prêtres (dont 12 réguliers), soit un prêtre pour 3 666 baptisés, 24 religieux et 25 religieuses, pour 220 000 baptisés (14,3% de la population) dans 18 paroisses.

Évêques[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste des évêques de Daloa.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Daloa et Gonaté
  2. Bouaflé et Bonon
  3. Issia et Saïoua
  4. Sinfra et Kononfla
  5. Zuénoula et Gohitafla
  6. Présentation du diocèse de Daloa
  7. Présentation du diocèse de Daloa
  8. Annuaire pontifical de 2012

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]