Archidiocèse de Chittagong

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Diocèse de Chittagong)
Aller à : navigation, rechercher
Archidiocèse de Chittagong
(la) Archidioecesis Chittagongensis
Image illustrative de l'article Archidiocèse de Chittagong
Cathédrale Notre-Dame-du-Saint-Rosaire
Pays Drapeau du Bangladesh Bangladesh
Église Catholique
Rite liturgique latin
Type de juridiction Archidiocèse
Création
Province ecclésiastique Province écclésiastique de Chittagong
Siège Chittagong
Diocèses suffragants
Conférence des évêques CBCB
Titulaire actuel Moses M. Costa
Langue(s) liturgique(s) Bengali, Anglais.
Paroisses 11
Prêtres 18
Religieux 10
Religieuses 65
Superficie 27 647 km2
Population totale 19 188 306
Population catholique 48 917
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

L'archidiocèse de Chittagong est une circonscription ecclésiastique de l’Église catholique au Bangladesh. Diocèse érigé en 1927 et élevé au rang d'archidiocèse métropolitain en 2017, sa juridiction s’étend sur les 17 districts de la région sud-orientale du Bangladesh, y compris Chittagong, seconde ville du pays. Le diocèse compte 48.000 fidèles. L'archevêque en est Moses M. Costa, CSC. Il siège à la cathédrale Notre-Dame-du-Saint-Rosaire.

Histoire[modifier | modifier le code]

'Dianga', avant la naissance de Chittagong...

L’histoire du diocèse remonte à 1537 lorsque des portugais ouvrent un comptoir commercial à Dianga (aujourd’hui ‘Diang', un faubourg de Chittagong). Avec la permission du roi d’Arakan une première église est construite en 1600 à Dianga par les missionnaires jésuites.

Arrivé à Chittagong en 1598 le père Francisco Fernández, supérieur des quelques jésuites de la région, meurt en captivité, le 14 novembre 1602, des séquelles de mauvais traitements reçus. Il est considéré comme le premier martyr du Bengale. Son tombeau, préservé près de l’église de Diang, est l’objet de vénération populaire.

En 1845, Chittagong devient le siège du vicariat apostolique du Bengale-Oriental nouvellement créé (transféré plus tard à Dacca). Les premiers missionnaires de la Sainte-Croix arrivent à Noakhali en 1853 où ils ouvrent une mission.

Le , l'archidiocèse de Dacca (aujourd'hui Dhaka) est démembré d'une partie de son territoire, avec lequel le pape Pie XI érige le diocèse de Chittagong, par la lettre apostolique Ad perpetuam rei memoriam rédigée par le cardinal Pietro Gasparri[1]. Le diocèse comprend alors également plusieurs districts d’Assam et de Birmanie, tous territoires qui alors faisaient partie de l'empire colonial anglais. L’ensemble est confié aux pères canadiens de la Congrégation de la Sainte-Croix. Le diocèse cède une portion de territoire le 9 juillet 1940 à l'avantage de la nouvelle préfecture apostolique d'Akyab. Lorsque la province ecclésiastique de Dacca est créée (1950), Chittagong devient suffragant de l’archidiocèse de Dacca. Plus tard, en 1952, les diocèses de Haflong, Silchar et Aizawl, en Assam (Inde) sont détachés de Chittagong.

Le , le pape François érige le diocèse de Barisal par démembrement du diocèse de Chittatong passant ainsi le nombre de paroisse de seize à onze[2]. Le , il élève le diocèse de Chittagong au rang d'archidiocèse métropolitain en lui donnant pour suffragant les diocèses de Barisal et de Khulna [3].

Liste des ordinaires[modifier | modifier le code]

Évêques de Chittagong[modifier | modifier le code]

Archevêques métropolitains de Chittagong[modifier | modifier le code]

  • 2017 -  : Moses M. Costa CSC

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Pietro Gasparri, « Ex parte territorii diocesis dacchensis in indees nova erigitur diocesis de Chittagong », Acta Apostolicae Sedis, vol. 19,‎ , p. 374 (lire en ligne)
  2. (it) Salle de presse du Saint-Siège, « Rinunce e nomine », sur press.vatican.va, (consulté le 29 décembre 2015)
  3. (it) Salle de presse du Saint-Siège, « Rinunce e nomine », sur news.va, (consulté le 2 février 2017)