Dinuzulu kaCetshwayo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dinuzulu kaCetshwayo
Photo de Dinuzulu en 1883.
Photo de Dinuzulu en 1883.

Titre Roi des Zoulous
(20 mai 1884-18 octobre 1913)
Prédécesseur Cetshwayo kaMpande
Successeur Solomon kaDinuzulu
Biographie
Dynastie Zoulou
Naissance
Babanango (en)
Décès
Ferme Uitkyk, Transvaal, Afrique du Sud
Père Cetshwayo kaMpande
Enfants Solomon kaDinuzulu, Magogo kaDinuzulu

Dinuzulu kaCetshwayo, né en 1868 et mort le [1], était le roi des Zoulous du à sa mort en 1913. Il succède à son père Cetshwayo, qui fut le dernier roi des Zoulous à être officiellement reconnu comme tel par l'Empire britannique. Le Royaume zoulou est divisé en treize territoires plus petits après la guerre anglo-zouloue et Cetshwayo (et par la suite Dinuzulu) administre l'un d'eux. Les Britanniques réalisent plus tard l'inutilité de la partition du Zoulouland et restaurent Cetshwayo en tant que chef suprême des territoires. Cependant, ils laissent l'un des adversaires de Cetshwayo, Zibhebhu kaMaphitha, seul avec ses terres intactes. Le 22 juillet 1883, il attaque le nouveau krall de Cetshwayo à Ulundi, blessant le roi et l'obligeant à fuir.

En 1890, les autorités britanniques l'exilent pendant 7 ans sur l'île de Sainte-Hélène pour avoir mené une armée zouloue contre les Britanniques suite à l'annexion des plaines côtières du Zoulouland.

En 1906, la rébellion de Bambatha éclate. Cette révolte fait l'objet d'une répression féroce de la part des forces britanniques et est matée en juillet 1906 au prix de la mort de 3 000 à 4 000 Zoulous Après la révolte, Dinuzulu est accusé d'avoir encouragé la rébellion. Bien qu'il ait protesté de son innocence, il est reconnu coupable et condamné à quatre ans d'emprisonnement en mars 1908. Deux ans plus tard, son ancien ami, le général afrikaaner Louis Botha, devient le premier ministre de l'Union sud-africaine. Botha ordonne que Dinuzulu soit libéré et transporté à la ferme Uitkyk dans le Transvaal, où il décède en 1913 à l'âge de 44 ou 45 ans[2].

Son fils Solomon kaDinuzulu lui succède.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en)The roots of inKatha
  2. (en) James Stuart,, A History of the Zulu Rebellion 1906 And of Dinuzulu's Arrest, Trial and Expatriation (réédité en 2013 par les Presses universitaires de Cambridge), Londres, (lire en ligne), p. 438-500