Dina Bélanger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Dina Bélanger
Image illustrative de l’article Dina Bélanger
Bienheureuse de l’Église catholique
Naissance
Québec, Québec
Décès (à 32 ans) 
Sillery, Québec
Nom de naissance Marie-Marguerite-Dina-Adélaïde
Nationalité Drapeau du Canada Canada
Béatification
par Jean-Paul II

Dina Bélanger, dite Marie Sainte-Cécile-de-Rome, née le à Québec et morte le à Sillery, est une religieuse et musicienne canadienne. Elle est béatifiée en 1993 par le pape Jean-Paul II.

Biographie[modifier | modifier le code]

Musicienne[modifier | modifier le code]

Née le à Québec, dans la paroisse Saint-Roch, elle est remarquée pour son intelligence et on l'envoie étudier la musique à New York. Les concerts qu'elle donnera entre 1918 et 1921 seront tous au profit des œuvres de charité.

Religieuse[modifier | modifier le code]

Entrée chez les religieuses de Jésus-Marie de Sillery en 1921, elle prend le nom de Marie Sainte-Cécile de Rome et prononce ses vœux en août 1923. Lors de sa première mission à Saint-Michel-de-Bellechasse, où elle enseigne le piano, elle contracte la fièvre scarlatine après avoir soigné une élève. Sa fièvre dégénère assez vite en tuberculose. Sa maladie lui permet toutefois d'approfondir encore davantage son union mystique avec le Christ.

Il existe dans ce parcours, une certaine analogie avec Sainte-Thérèse de Lisieux, dont l'importance dans l'Église a été soulignée par sa nomination à titre de Docteur de l'Église en 1997.

Sa vie de solitude est pour elle occasion de méditations, d'une intensité atteignant parfois l'extase. À la demande de ses supérieures, elle écrit son autobiographie, véritable cantique d'action de grâce. Elle laissa aussi derrière elle des pièces musicales ainsi que des poèmes. Elle meurt à l'âge de trente-deux ans le [1].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Une religieuse de Jésus-Marie — Vie abrégée — Marie Sainte-Cécile de Rome, Dia Bélanger, 1897–1929, Couvent de Jésus-Marie, 1932, 60 p.
  • Camille Roy, Marie Sainte-Cécile de Rome (Dina Bélanger), religieuse de Jésus-Marie (1897–1929), 1934

Postérité[modifier | modifier le code]

Le , elle a été proclamée bienheureuse par Jean-Paul II. La journée du 4 septembre est dédiée à la fête de la bienheureuse Dina Bélanger.

La salle Dina-Bélanger de Québec, le festival musical Dina-Bélanger et le collège Dina-Bélanger de Saint-Michel-de-Bellechasse sont nommés en son honneur.

Une comédie musicale portant sur la vie de la bienheureuse fut présentée dans le cadre des fêtes du 400e anniversaire de Québec et du 49e Congrès eucharistique international de Québec en juin 2008. Cette production est le fruit du travail de l'auteur-compositeur Louis-Martin Lanthier et la mise en scène fut assurée par Bruno Marquis.

Citations[modifier | modifier le code]

« Notre Seigneur, Homme-Dieu, me fit voir son Cœur adorable, dans l’Hostie sainte. Son Cœur et l’Hostie étaient parfaitement unis, tellement l’un dans l’autre que je ne puis pas expliquer comment il m’était possible de les distinguer l’un de l’autre. De l’Hostie émanait une immensité de rayons de lumière. De son Cœur jaillissait une immensité de flammes, lesquelles s’échappaient comme en torrents pressés. La très sainte Vierge était là, si près de Notre Seigneur qu’elle était comme absorbée par Lui, et pourtant, je la voyais distinctement de Lui… Toutes les lumières de l’Hostie et toutes les flammes du Cœur de Jésus passaient par le Cœur immaculé de la très sainte Vierge »

— Marie Sainte-Cécile de Rome (Dina Bélanger), Autobiographie et témoignages[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Dina Bélanger », sur Touslesdécès.com (consulté le 18 mars 2016)
  2. Marie Sainte-Cécile de Rome (Dina Bélanger), religieuse de Jésus-Marie (1897-1929) : Autobiographie et témoignages / Texte publié et annoté par Dom Léonce Crenier ; préface de Mgr Camille Roy. Éditeur : Couvent de Jésus-Marie, Sillery (1934) (Québec) et L'Action catholique.