Dimitri (clown)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dimitri.
Dimitri
Clown Dimitri 2016.jpg

Dimitri en 2016.

Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Dimitri Jakob MüllerVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Dimitri 1962
Dimitri à Ascona, 1962

Dimitri, né Dimitri Jakob Müller, né le à Ascona (canton du Tessin) et mort le à Borgnone (canton du Tessin), est un clown et mime suisse. Depuis un changement de nom son nom civil est Jakob Dimitri.

Biographie[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (juillet 2016)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Dimitri Jakob Müller naît le 18 septembre 1935 à Ascona. Après avoir vu le clown Andreff lors d'une représentation du cirque Knie en 1942, il souhaite devenir clown. En 1951 il fait un apprentissage de céramiste, et parallèlement il prend des cours d'art dramatique, de musique, de ballet et d'acrobatie. Dès 1956, il suit l'école Etienne Decroux à Paris. En 1958, il prend des cours chez le mime Marcel Marceau, toujours à Paris, et devient membre de sa troupe[1]. Il participe cette année-là au spectacle Les Matadors de Marcel Marceau au Théâtre de l'Ambigu. Toujours en 1958, il entre au cirque Medrano. L'année suivante il fait son premier spectacle en solo Porteur. Suivent plusieurs tournées entre 1970 et 1985 avec le cirque Knie, en 1972, une tournée de chant folklorique tessinois (avec Roberto Maggini), en 1975 il fait une tournée en Amérique (il en fera 10) et en 1985 en Chine. En 1981, il crée la fondation Dimitri pour le soutien de l'école et du théâtre. En 1990 il expose des tableaux à Aarau. Le , Dimitri est tombé au cours d'un spectacle et s'est fissuré une vertèbre lombaire. Il a été transporté à l'hôpital régional de Locarno[2].

Famille[modifier | modifier le code]

Sa femme se nomme Gunda Salgo ; il en est tombé amoureux en 1947 et s'est marié avec elle en 1961. Elle a un fils, issu d'un premier mariage, Mathias. Ils ont eu quatre enfants, Ivan (1962), David (1963), Masha (1964) et Nina (1966).

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • Anneau Hans-Reinhart en 1976.
  • Prix Walo en 2000[3].
  • Swiss Award pour la culture en 2009, et en 2013 pour l’ensemble de son œuvre[4].

Livre[modifier | modifier le code]

  • Dimitri, le clown en moi, Hanspeter Gschwend et Dimitri, 2004

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dimitri Clown, Patrick Ferla, 1979

Film[modifier | modifier le code]

  • Dimitri, Clown, documentaire, Friedrich Kappeler, 2004

Liens externes[modifier | modifier le code]