Dieudonné Kabongo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une personnalité image illustrant kino-congolais
image illustrant un acteur image illustrant belge
Cet article est une ébauche concernant une personnalité kino-congolaise et un acteur belge.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kabongo (homonymie).
Dieudonné Kabongo
Nom de naissance Dieudonné Kabongo Bashila
Naissance
au Katanga
Nationalité Drapeau de République démocratique du Congo Congolais (RDC)
Drapeau de Belgique Belge
Décès (61 ans)
Jette (en région bruxelloise)
Profession comédien
conteur
musicien
Site internet www.dieudonnekabongo.com

Dieudonné Kabongo, de son nom complet Dieudonné Kabongo Bashila, né en 1950 au Katanga et mort le à Jette (Belgique)[1],[2] est un humoriste congolais polyvalent, comédien, conteur et musicien, belge d'adoption depuis 1970.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il se fait surtout connaître en remportant le premier prix du Festival du Rire de Rochefort en 1984, en compagnie de Mirko Popovitch, dans le spectacle Méfiez-vous des tsé-tsé, un face à face entre colonial et colonisé. Spectacle présenté ensuite en France, en Suisse, au Québec et au Congo (RDC)[3].

Polyvalent, il participe à l'animation de différents événements et émissions de radio et télévision.

En novembre 2007, il fait partie des personnalités non politiques du Groupe Wallonie-Bruxelles[4], créé à l'initiative de la Communauté française de Belgique pour débattre de l'avenir des francophones. Parmi les membres issus de la société civile, il est le seul provenant des milieux socio-culturels et d'origine étrangère[5]. Il est membre du groupe no 4, chargé des « matières culturelles »[6], telles : l'audiovisuel, la culture, l'emploi des langues ou encore le sport.

Artiste engagé, il préside, de 2005 à 2010, l'association sans but lucratif d'aide à la jeunesse Belge, l'Observatoire Ba YaYa.

Le , il meurt sur scène au Centre Armillaire à Jette (en Belgique), malgré l'intervention immédiate de secouristes présents dans la salle.

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • Méfiez-vous des tsé-tsé
  • Atterrissage, de Kagni Alem ; Denis Mpunga
  • L’invisible, de Philippe Blasband ; Astrid Mamina
  • Droits de Succession, de Vincent Azé & Eric Delcourt
  • Bas les Masques, de Dieudonné Kabongo, Chris Borry, Lorent Wanson

Filmographie[modifier | modifier le code]

Clip[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]