Diessenhofen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Diessenhofen
Diessenhofen
La vieille ville de Diessenhofen.
Blason de Diessenhofen
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton de Thurgovie Thurgovie
District Frauenfeld
NPA 8253
No OFS 4545
Démographie
Population
permanente
4 085 hab. (31 décembre 2020)
Densité 404 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 41′ 00″ nord, 8° 45′ 00″ est
Altitude 397 m
Superficie 10,12 km2
Divers
Langue Allemand
Localisation
Localisation de Diessenhofen
Carte de la commune dans sa subdivision administrative.
Géolocalisation sur la carte : canton de Thurgovie
Voir sur la carte administrative du canton de Thurgovie
City locator 14.svg
Diessenhofen
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Diessenhofen
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Diessenhofen
Liens
Site web www.diessenhofen.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Diessenhofen est une ville et une commune suisse du canton de Thurgovie, située dans le district de Frauenfeld.

Avant le , la commune a été le chef-lieu du district de Diessenhofen.

Histoire[modifier | modifier le code]

Victoire française lors de la bataille de Diessenhofen, les 7 et 8 octobre 1799, qui permit la déroute de l'armée russe de Korsakoff. Les 57e demi-brigade de deuxième formation et 100e demi-brigade de deuxième formation s'y distinguèrent particulièrement.

Photo aérienne prise par Walter Mittelholzer (1935).
Information Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Patrimoine bâti[modifier | modifier le code]

  • Pont couvert, Rheinbrücke, attesté en 1292, mais reconstruit à maintes reprises. Détruit en 1799 et réédifié en 1814-1818 par les maîtres charpentiers Andreas Widmer et Jakob Ruch. Rénové après les bombardements américains de 1945[3].


Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Bilan démographique selon le niveau géographique institutionnel », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le ).
  2. « Portraits régionaux 2021: chiffres-clés de toutes les communes », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le ).
  3. Hans Jenny (dir.), Kunstführer durch die Schweiz : Aargau, Appenzell, Glarus, Graubünden, Luzern, St. Gallen, Schaffhausen, Schwyz, Thurgau, Unterwalden, Uri, Zug, Zürich, vol. 1, Zurich, Société d’histoire de l’art en Suisse /Büchler Verlag, , 992 p., p. 681.