Diego de Guzmán Haros

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Guzmán.

Diego de Guzmán Haros
Biographie
Nom de naissance Diego de Guzmán y Haro
Naissance
Ocaña Drapeau de l'Espagne Espagne
Décès
Ancône Drapeau de l'Italie Italie
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal
par le
pape Urbain VIII
Évêque de l’Église catholique
Fonctions épiscopales Patriarche des Indes occidentales
Archevêque titulaire de Tiro
Archevêque de Séville
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Diego de Guzmán Haros (né à Ocaña, Espagne, en 1566 et mort à Ancône, le ) est un cardinal espagnol du XVIIe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Guzmán Haros étudie à l'université de Salamanque. Après son ordination, il est notamment aumônier des franciscains discalcés à Madrid, aumônier royal majeur, précepteur des infantes Ana (la futur reine de France) et Maria Ana (la futur impératrice du Saint-Empire, reine de Germanie, de Bohême et de Hongrie et archiduchesse d'Autriche), chanoine à Tolède et abbé de Santander. Guzmán est nommé patriarche des Indes occidentales et archevêque titulaire de Tiro en 1616. En 1625, il est transféré à l'archidiocèse de Séville.

En 1610, il a fait le pèlerinage à Saint-Jacques-de-Compostelle et laissé un journal dans lequel il a décrit son voyage et son retour. Il est arrivé à Saint-Jacques-de-Compostelle par le Camino francés, mais pour son voyage de retour, il a choisi un itinéraire alternatif via Chantada et Monforte de Lemos - le Camino de Invierno. Son journal est très important, car à ce jour il est la seule source historique de cette route.[1],[2].

Il est créé cardinal in pectore par le pape Urbain III lors du consistoire du . Sa création est publiée le 15 juillet 1630 mais il ne reçut ni le chapeau ni de titre cardinalice. Au début de 1631, il se rendit dans le Royaume de Hongrie pour accompagner son ancienne élève, Maria Ana, à son mariage avec Ferdinand III, empereur du Saint-Empire romain germanique. En rentrant chez lui, il devait se rendre à Rome, mais il mourut à Ancône, le 21 janvier 1631. Il a d'abord été enterré dans l'église jésuite d'Ancône, puis ses restes ont été ramenés à Madrid.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) « La Voz de Galicia », sur https://www.lavozdegalicia.es/ (consulté le 12 février 2019)
  2. (es) « La Voz de Galicia », sur https://www.lavozdegalicia.es/ (consulté le 12 février 2019)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]