Die Hard : Belle journée pour mourir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Die Hard : Belle journée pour mourir
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo français du film
Titre québécois Une belle journée pour crever
Titre original A Good Day to Die Hard
Réalisation John Moore
Scénario Skip Woods
Musique Marco Beltrami
Acteurs principaux
Sociétés de production Dune Entertainment
Origo Film Group
20th Century Fox
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre action
Durée 98 minutes
Sortie 2013

Série Die Hard

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Die Hard : Belle journée pour mourir ou Une belle journée pour crever au Québec (A Good Day to Die Hard) est un film d'action américain de John Moore, sorti en 2013. Il s'agit du cinquième volet de la série de films Die Hard.

Synopsis[modifier | modifier le code]

John McClane se rend en Russie pour libérer de prison son fils Jack. Il apprend que ce dernier est un agent de terrain de la CIA qui doit récupérer un dossier contenant des preuves impliquant Viktor Chagarin, futur ministre russe de la Défense et menace majeure envers la sécurité et la paix mondiale, dans le désastre de Tchernobyl. C'est Yuri Komarov, prisonnier politique et ancien partenaire de Chagarin, qui est à l'origine de ce dossier, qu'il a caché dans un coffre à Tchernobyl, mais dont la clé est dans un hôtel moscovite.

Il s'avère que Jack s'est fait délibérément mettre en prison dans le but de faire croire aux agents de Chagarin qu'il pourrait lui coller un meurtre sur le dos pour le faire taire définitivement. Au cours du procès, il arrive à s'évader du tribunal avec Yuri, mais il est poursuivi par Alik et son équipe, qui travaillent pour Viktor et veulent aussi récupérer le dossier, avec l'intention de le détruire. Après une course-poursuite effrénée sur la MKAD, ils parviennent à se rendre dans une maison sécurisée, toute fuite étant compromise, et Komarov se voit proposer son exfiltration de Russie en échange du dossier. Yuri accepte en ajoutant une condition: emmener sa fille Irina avec lui. Ils retrouvent Irina à l'hôtel, mais cette dernière se trouve être l'amante d'Alik.

Yuri est emmené à Tchernobyl où est censé être le dossier, mais une fois dans la chambre forte, il tue Alik de sang-froid. Le reste de l'équipe d'Alik travaillait en fait pour Yuri, dont le but était de s'échapper de prison et de récupérer de l'uranium à usage militaire pour le revendre au prix fort sur les marchés terroristes. John et Jack arrivent à Tchernobyl, et comprennent qu'aucun dossier n'existe, et que Yuri a utilisé la CIA pour aider à sa libération. Un combat s'engage, au terme duquel Jack assassine de sang froid Yuri en le balançant sur le rotor d'un hélicoptère piloté par sa fille Irina. Cette dernière tente une ultime fois d'éliminer les deux McClane en envoyant son hélicoptère s'écraser sur eux, mais les américains parviennent à survivre en plongeant dans une piscine pour échapper à l'explosion.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Logo québécois du film.
Producteurs délégués : Tom Karnowski, Jason Keller et Skip Woods
Producteur associé : Mark Cotone
Coproducteurs : Stephen J. Eads, Peter Veverka et David Willis

Distribution[modifier | modifier le code]

Source et légende : version française (VF) sur AlloDoublage[1] et Voxofilm[2] ; version québécoise (VQ) sur Doublage.qc.ca[3]

Production[modifier | modifier le code]

Genèse du projet[modifier | modifier le code]

En , il est révélé que le scénariste Skip Woods est en négociation pour écrire le 5e film de la saga Die Hard[4].

Début 2011, Noam Murro (Smart People) est annoncé comme réalisateur du film[5]. Mais ce dernier part finalement sur 300 : La Naissance d'un empire. Justin Lin, Joe Cornish, Nicolas Winding Refn ou encore Fred Cavayé[6] sont envisagés mais c'est surtout le nom de John Moore qui apparaît comme possible[7]. Moore est confirmé en [8].

Le film s'intitule initialement Die Hard 24/7. Plusieurs rumeurs évoquent alors un possible crossover entre la franchise Die Hard et la série télévisée 24 Heures chrono, avec Kiefer Sutherland dans son rôle de Jack Bauer aux côtés de John McClane[9]. Cette information ne sera jamais confirmée par le studio et le titre est finalement révélé : A Good Day to Die Hard[10].

David Willis, frère de Bruce Willis, participe à la production comme coproducteur.

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

Alors que Liam Hemsworth, Aaron Paul, James Badge Dale et D. J. Cotrona ont passé des essais pour le rôle du fils de John McLane[11]. Paul Walker, Ben Foster, Shiloh Fernandez, Milo Ventimiglia, Paul Dano ou encore Steven R. McQueen ont été envisagés[12]. C'est finalement Jai Courtney qui est choisi en [13].

Bruce Willis a un temps évoqué le retour de Bonnie Bedelia, qui incarnait sa femme Holly dans les deux premiers films de la saga[12].

En , l'Allemand Sebastian Koch et le mannequin russe Yulia Snigir sont engagés pour jouer les méchants du film[14], alors que bien avant le lancement officiel du projet, le nom de Patrick Stewart avait été indiqué par la Fox[15].

On retrouve également à la distribution Amaury Nolasco, célèbre pour être l’interprète de Fernando Sucre dans la série Prison Break, c'est aussi la seconde fois qu'il tourne pour John Moore après Max Payne.

Aldis Hodge, qui incarne ici Foxy, tenait un tout autre rôle dans le 3e film, Une journée en enfer. Il jouait Raymond, l'un des deux neveux de Zeus Carver[12].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage commence le à Budapest en Hongrie, où l'équipe reste jusqu'au [16]. Une scène est notamment tournée sur le Hungaroring[17].

Le tournage se déroule ensuite à Belgrade en Serbie[18].

Musique[modifier | modifier le code]

A Good Day to Die Hard
Original Motion Picture Soundtrack

Bande originale de Marco Beltrami
Sortie
Genre musique de film
Label Sony Classical

Bandes originales Die Hard

La musique du film est composée par Marco Beltrami, déjà à l'œuvre sur Die Hard 4 : Retour en enfer. Il incorpore à nouveau des éléments composés par Michael Kamen pour les trois premiers Die Hard. Marco Beltrami n'a que 6 semaines pour composer la musique. De nouvelles scènes sont tournées pendant l'enregistrement. Il compose finalement 120 minutes de musique[19] L'album sort le en magasin et en digital via Sony Classical[20]. De la musique additionnelle sera également utilisée et composée par Marcus Trumpp et Brandon Roberts[21].

On peut également entendre la chanson Doom and Gloom des Rolling Stones, tirée de la compilation GRRR! et utilisée dans le générique de fin.

Liste des titres
No Titre Durée
1. Yuri Says, "привет" 2:19
2. Getting Yuri to the Van 2:14
3. Jack Makes the Call 2:53
4. Everyone to the Courthouse 3:09
5. Court Adjourned 2:19
6. Truckzilla (Act 1) 3:38
7. Yippie Kay Yay, Mother Russia! 1:54
8. Truckzilla (Act 2) 2:00
9. Father & Son 1:24
10. To the Safe House 1:51
11. Regroup 2:30
12. Leaving the Safe House 1:59
13. Getting to the Dance Floor 1:34
14. Too Many Kolbasas on the Dance Floor 3:53
15. What's So Funny? 2:30
16. McClanes Get the Bird 3:00
17. Scumbags 2:05
18. Entering Chernobyl 4:07
19. Into the Vault 2:17
20. Rubbed Out at the Spa 2:07
21. Sunshine Shootout 1:37
22. Get to the Choppa! 2:59
23. Chopper Takedown 3:26
24. It's Hard to Kill a McClane 2:59
25. Triple Vodka Rhapsody 1:55
26. McClane's Brain 2:00

Accueil[modifier | modifier le code]

Sortie[modifier | modifier le code]

En , la date de sortie américaine est annoncée pour le en même temps que le titre du film[22]. Le a eu lieu à Paris la conférence de presse pour la sortie du film, en présence de Bruce Willis et Jai Courtney[23]. Son passage à Paris a aussi été l'occasion de la promotion de Bruce Willis au grade de Commandeur des Arts et des Lettres par la ministre de la culture Aurélie Filippetti[24].

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Critique presse
Score cumulé
SiteNote
Metacritic28/100[Note 1]
Rotten Tomatoes15 %[Note 2]
Allociné1.7 étoiles sur 5[Note 3]
Compilation des critiques
PériodiqueNote

Die Hard : Belle journée pour mourir a reçu des critiques largement négatives, obtenant 15 % d'avis favorables sur le site Rotten Tomatoes, basés sur 225 critiques collectées et une note moyenne de 3,910[25] et un score de 28100 sur le site Metacritic, basé sur 41 commentaires collectés[26]. Il s'agit du premier film de la franchise Die Hard à connaître un échec critique, les opus précédents ayant reçu un accueil critique favorable que ce soit sur Rotten Tomatoes[27],[28],[29] ou Metacritic[30],[31],[32], hormis Une journée en enfer, qui reçut un accueil critique mitigé[33],[34].

Box-office[modifier | modifier le code]

Sorti le aux États-Unis dans 3,553 salles, Die Hard : Belle journée pour mourir prend la tête du box-office avec 24 834 845 $ de recettes[35]. Bénéficiant d'un week-end prolongé de quatre jours pour cause de Presidents Day, le film totalise 36 879 773 $[35].

Le film étant sorti un jeudi[Note 4], le cinquième opus prend la cinquième place avec 8 239 116 $ en un jour de présence au box-office pour la semaine de sa sortie[35]. Pour sa première semaine complète au box-office, il prend la tête du box-office avec 41 802 264 $[35]. Mais dès le week-end suivant, il chute à la cinquième place avec 51 967 897 $[35]. Finalement, après quatorze semaines resté à l'affiche, Die Hard : Belle journée pour mourir est un échec commercial sur le territoire américain avec seulement 67 349 198 $, alors qu'il a été tourné avec un budget de production de 92 millions[35].

En France, le cinquième volet de Die Hard prend la tête du box-office avec 830 130 entrées en première semaine[36]. La semaine suivante, il chute à la troisième position avec 478 149 entrées, pour un cumul de 1 308 279 entrées[36]. Après huit semaines en salles, il finit avec un total de 1 824 376 entrées, faisant mieux que les deux premiers volets (655 545 entrées pour Piège de cristal et 995 836 entrées pour 58 minutes pour vivre), mais moins bien que le troisième et quatrième opus (3 458 382 entrées pour Une journée en enfer et 2 272 369 entrées pour Die Hard 4 : Retour en enfer)[37].

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Canada Canada
67 349 198 $[35],[38] 14
Drapeau de la France France 1 824 376 entrées[38] 8

Monde Total mondial 304 654 182 $[35] -

Version longue[modifier | modifier le code]

Une version dite Extended Cut est éditée, uniquement en Blu-ray. Elle dure 101 minutes, soit 3 minutes de plus que la version cinéma. Cependant, cette version rallongée se voit amputée de certaines scènes vues au cinéma. Ainsi, la présence de Lucy, la fille de John McClane, est totalement supprimée dans la version Extended Cut. Dans cette version, on voit seulement John McClane quitter la voiture en remerciant le chauffeur (que l'on ne voit pas). Quelques petites modifications sont présentes au début du film. Anton est tué d'une balle dans la tête et non dans la poitrine. Après avoir parlé à Murphy, McClane se défoule en tirant au pistolet au stand de tir. Dans la version cinéma, on voit une reporter parlant à la télévision, une scène absente de la version Extended. La course-poursuite en voiture est cependant plus longue dans la version Extended[39].

Commentaires[modifier | modifier le code]

Suite[modifier | modifier le code]

Lorsque la production de ce cinquième film débute, Bruce Willis exprime son souhait de faire un sixième et dernier film[40],[41]. En , Len Wiseman, réalisateur de Die Hard 4 : Retour en enfer, révèle sur Twitter un titre de travail, Die Hard: Year One, en référence à une série de comics publiée en 2009-2010[42]. Peu après Die Hard 4 : Retour en enfer, le réalisateur et Bruce Willis avaient évoqué un projet mélange de suite et préquelle[43]. En , Len Wiseman révèle qu'il cherche l'acteur pouvant incarner une version jeune de John McClane[44]. Six mois plus tard, le studio engage les frères Chad et Carey W. Hayes pour réécrire le script car Bruce Willis refuse les précédentes versions du scénario et le jeune acteur[45],[46].

En , le producteur Lorenzo di Bonaventura révèle qu'un nouveau script, intitulé McClane, prévoit une intrigue mêlant McClane et Holly dans les années 1970 et leurs versions dans le présent[47],[48]. En , Len Wiseman évoque le début très proche de la préproduction[49]. En , Lorenzo di Bonaventura évoque ensuite une nouvelle version du script, sans Bruce Willis[50]. La Fox retire ensuite le film de son calendrier 2019–2020, en prévision de l'Acquisition de 21st Century Fox par Disney[51]. Tobey Maguire rejoint ensuite l'équipe de production[52]. Mary Elizabeth Winstead exprime ensuite son envie de reprendre son rôle de Lucy McClane, tout en se demandant si le film verra vraiment le jour[53],[54].

En , il est annoncé que Disney envisage un reboot plutôt qu'un sixième film avec Bruce Willis[55].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Moyenne réalisée sur 41 critiques
  2. Moyenne réalisée sur 225 critiques
  3. Moyenne réalisée pour 19 titres de presse
  4. Aux États-Unis, la sortie en salles d'un film se fait généralement un vendredi. De plus, Die Hard : Belle journée pour mourir est sorti le dernier jour d'une semaine comptabilisé au box-office.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Fiche de doublage VF du film » sur AlloDoublage, consulté le 24 février 2013
  2. « Deuxième fiche de doublage VF du film » sur Voxofilm, consulté le 28 février 2013
  3. « Carton de doublage VQ du film » sur Doublage.qc.ca, consulté le 29 janvier 2013
  4. Die Hard 5 : ça se précise… - AlloCiné,
  5. Un réalisateur pour Die Hard 5 ! - AlloCiné,
  6. Fred Cavayé contacté pour Die Hard 5 ! - AlloCiné,
  7. Die Hard 5 : la shortlist des réalisateurs pressentis - AlloCiné,
  8. Die Hard 5 a (enfin) un réalisateur ! - AlloCiné,
  9. « Die Hard 24/7 Originally Involved John McClane & Jack Bauer? », firstshowing.net,‎ (lire en ligne, consulté le )
  10. (en) Pamela McClintock, « Fox Moves Ahead With New 'Die Hard' and 'Percy Jackson' Films », sur The Hollywood Reporter, (consulté le )
  11. Quel acteur pour incarner le fils de John McClane (Bruce Willis) ? - AlloCiné,
  12. a b c d et e (en) Trivia sur l’Internet Movie Database
  13. "Die Hard 5" : le fils de John McClane, c’est lui… - AlloCiné,
  14. "Die Hard 5" : du méchant pour John McClane ! - AlloCiné,
  15. (en) Bruce Willis Signs On For Die Hard 5 - Limelife.com
  16. (en) Bruce Willis Film Causes Traffic Restrictions In Budapest In May - Xpatloop.com
  17. (hr) Szalay Balázs hirtelen távozott a Hungaroring menedzsmentjéből - F1 Hirek.hu
  18. Lieux de tournage - Internet Movie Database
  19. « Filmtracks: A Good Day to Die Hard (Marco Beltrami) », sur filmtracks.com
  20. « Sony Classical to Release Marco Beltrami's 'A Good Day to Die Hard' Score », sur FILM MUSIC REPORTER, (consulté le )
  21. « A Good Day to Die Hard' Soundtrack Details », sur filmmusicreporter, (consulté le )
  22. Un titre et une date de sortie pour Die Hard 5 - AlloCiné,
  23. Céline, « [Exclu] Interview et rencontre avec Bruce Willis (Die Hard 5) », sur justcinema.net, JustCinema.net - le cinema/films pour les nuls - par Céline Crespin & Guillaume Faou, (consulté le ).
  24. Bruce Willis commandeur dans l'ordre des Arts et Lettres par la ministre de la Culture
  25. « A Good Day to Die Hard », sur Rotten Tomatoes (consulté le ).
  26. « A Good Day to Die Hard », sur Metacritic (consulté le ).
  27. «Die Hard », sur Rotten Tomatoes (consulté le ).
  28. « Die Hard 2 », sur Rotten Tomatoes (consulté le ).
  29. «Live Free or Die Hard », sur Rotten Tomatoes (consulté le )./
  30. «Die Hard», sur Metacritic (consulté le ).
  31. «Die Hard 2», sur Metacritic (consulté le ).
  32. «Live Free or Die Hard», sur Metacritic (consulté le ).
  33. «Die Hard with a Vengeance», sur Metacritic (consulté le ).
  34. «Die Hard with a Vengeance», sur Rotten Tomatoes (consulté le ).
  35. a b c d e f g et h (en) « A Good Day to Die Hard », sur Box Office Mojo (consulté le )
  36. a et b http://www.jpbox-office.com/fichfilm.php?id=12872&affich=france
  37. http://www.jpbox-office.com/fichfilm.php?id=12872&affich=franchise.
  38. a et b « Die Hard : Belle journée pour mourir », sur JP's Box Office (consulté le )
  39. (en) « A Good Day to Die Hard - Comparison: Theatrical Version / Extended Cut », sur Movie-censorship.com, (consulté le )
  40. (en) « Bruce Willis Fears Being Replaced in Die Hard 6 », sur IANS, ThaIndian News,
  41. (en) « Bruce Willis to Retire John McClane after Die Hard 5 & 6 », sur Ben Moore, Screen Rant,
  42. (en) « Len Wiseman, DIE HARD: Year One still image/teaser. », Len Wiseman, sur Twitter,
  43. (en) « Len Wiseman talks Die Hard: Year One », sur YouTube, Collider, (consulté le )
  44. (en) Nellie Andreeva, « ‘Underworld’: Len Wiseman Spearheading TV Series Adaptation Of Movie Franchise », Deadline, (consulté le )
  45. (en) Jeff Sneider, « New ‘’Die Hard’’ Movie Enlists ‘’The Conjuring’’ Screenwriters », ‘’The Tracking Board’’, (consulté le )
  46. (en) Ryan Scott, « Bruce Willis Will Help Cast Young John McClane in Die Hard 6 », MovieWeb.com, (consulté le )
  47. Ben Travis, « New Die Hard 6's Title Is McClane – Exclusive », Empire Magazine, (consulté le )
  48. Nick Romano, « New Die Hard movie officially titled McClane », Entertainment Weekly, (consulté le )
  49. (en-US) Fred Topel, « The 'Die Hard: Year One' Script Features a Young Holly Gennero, Bruce Willis Will Help Cast the Young John McClane [Exclusive] », /Film,‎ (lire en ligne, consulté le )
  50. Gregory Wakeman, « McClane producer on the ‘tricky’ balance of making a Die Hard prequel/sequel », metro, (consulté le )
  51. staff, « Disney wins: Comcast drops its bid for 21st Century Fox », CNN Money, (consulté le )
  52. Mark David, « Tobey Maguire Lists Bare Land in Brentwood », Variety, (consulté le )
  53. « One Key Die Hard Character Wants To Come Back For The Next Movie » (consulté le )
  54. Erik Davis, « MARY ELIZABETH WINSTEAD WANTS HER OWN 'DIE HARD' MOVIE », Fandango, (consulté le )
  55. « Die Hard 6 annulé par Disney. Bruce Willis n'est plus John McClane », sur JeuxActu (consulté le )

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Popp L. : « Bruce Willis. John McClane, papa coup de boule », Air le mag, no 36, , p.  6-9

Liens externes[modifier | modifier le code]