Didier de Plaige

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Didier de Plaige

Didier de Plaige (né à Paris le ) est un pionnier des radios libres en France, fondateur le de la radio pirate Ici et Maintenant !, longtemps clandestine, et deux fois saisie, qui émet en Île-de-France, en FM et sur le canal 9A de la RNT, ainsi que sur Internet.

Biographie[modifier | modifier le code]

Didier Garanger, dit Didier de Plaige[1], est, dans les années 1970, professeur de yoga. Après un séjour de deux ans au monastère de Samye Ling, en Écosse (1969-1971), pour se perfectionner et découvrir le bouddhisme tibétain, il crée le en Saône-et-Loire le centre de méditation et de longues retraites bouddhistes Dashang Kagyu Ling, favorisant l'installation de lamas tibétains. En 1987, ce lieu est devenu l'un des principaux centres d'attraction du bouddhisme tibétain en Europe[2].

Il écrit les textes de chansons de deux albums[3] pour Guy Skornik. Il est journaliste sur Antenne 2, réalise des reportages pour des émissions de télévision pour Un sur Cinq (produit par Patrice Laffont) et Aujourd'hui Magazine de Henri Slotine sur Antenne 2 en 1977-78[4]. Il est l'auteur de reportages sur le spiritisme[5] et sur Lanza del Vasto en 1977[6] ou encore pour l'émission d'avril 1978 Les nouveaux prophètes[7],[8],[9].

Il a traduit et publié le livre de Richard Alpert Remember, Be Here Now en 1975 aux Éditions Robert Dumas. Coauteur avec Jean-Marie Leduc des Nouveaux Prophètes chez Buchet-Chastel en 1978. Le 15 août 1978, il est l'un des invités de l'émission Les Dossiers de l'écran sur Antenne 2, sur le thème des sectes[10].

Le 21 juin 1980[11], il inaugure la radio locale interactive Ici et Maintenant ! avec Guy Skornik, Elisabeth Skornik, Jean-Michel Reusser, et Lena Cabanes. La première émission a eu lieu à 22 h dans un appartement du 16e arrondissement à Paris. Peu après, ils seront rejoints par Gérard Lemaire[12], puis Jean-Paul Bourre[13] , et peu après par Supernana (animatrice), Sébastien Mayer et Fabien Ouaki. À ce titre Didier de Plaige est un pionnier des radios libres en France[14],[15],[16],[17]. En 1982, la radio ayant été « exclue » de la liste de celles autorisées à émettre[18], Didier de Plaige entame avec Guy Skornik une grève de la faim[19],[20],[21]. Georges Fillioud, ministre de la Communication prend alors la défense des grévistes dans le journal de 13 heures de TF1 le 27 juillet 1982[22]. En 1982, il participe au réseau Thélème[23].

En 1991, il est l'un des invités de l'émission de Daniel Bilalian sur Antenne 2 pour l'émission « Les 10 ans de la FM[24] ». De juillet à décembre 1996, il organise une nouvelle grève de la faim[25] pour s'opposer à la réduction d'une année de l'autorisation d'émettre[26] de la radio Ici et Maintenant ! à la suite de la diffusion réitérée de propos racistes, antisémites ou négationnistes[27], tenus par des auditeurs lors d'une antenne libre[28],[29],[30],[31],[32]. Une manifestation tournante devant le siège du CSA dure six mois pour dénoncer la double peine qui serait infligée à la radio, jusqu'à l'arrêt favorable du Conseil d'Etat, rendu au printemps suivant.

En 1997, Didier de Plaige obtient finalement du Conseil d'État, pour Ici et Maintenant !, la restitution de sa fréquence[33],[34], mais doit attendre mai 2001 pour pouvoir émettre à nouveau[35],[36],[37].

Son blog Ovnis-Usa[38], créé en novembre 2005, a publié des chroniques ufologiques américaines quotidiennes, à partir de la traduction d'articles et d'interviews. Il a décidé d'arrêter son blog 5 ans plus tard, pensant qu'une autre approche du phénomène serait nécessaire.

En mai 2012, de Plaige publie son premier livre Le Protocole Oracle aux éditions Chamaneditionumeric. Il évoque les relations trop souvent cachées des gens de pouvoir avec le monde des devins, et ce que sont devenues les Pythies d'aujourd'hui, soumises au DMT, au service des puissants.

Il a lancé et animé une ONG, l'opération Radio-Shipibo[31] qui consistait à distribuer des émetteurs AM aux villages Shipibo-Conibos situés le long du rio Ucayali au Pérou. Une opération soutenue par le réalisateur Jan Kounen. Vingt-six émetteurs AM ont été distribués sur un ensemble de 120 villages isolés.

Ses interventions en direct à l'antenne d'Ici & Maintenant! sont devenues rares, depuis qu'il vit dans son bateau basé en Corse, où il se consacre à l'écriture de nouveaux ouvrages, dont Les Enfants de Sim-City, et Les Cryonautes en 2017.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Les Nouveaux Prophètes (avec Jean-Marie Leduc), Paris, éditions Buchet-Chastel, 1978, 365 p. (OCLC 15845693)
  • Le Protocole-Oracle, Autrecourt, éditions Chamaneditionumeric, 2012, 281 p. (OCLC 795499786)
  • Remember Be Here Now, Editions Robert Dumas, 1975, traduction de l'ouvrage de Richard Alpert

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « M. Didier Garanger dit de Plaige », sur dirigeant.societe.com (consulté le 27 août 2014)
  2. « Ouverture du plus grand temple tibétain en Europe. Bouddhisme bourguignon », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  3. Albums 33 tours Namasté - Phonogram, 1976 & Ils viennent du futur - RCA, 1980
  4. Michel Mourlet, La télévision ou Le mythe d'Argus, France Univers, (lire en ligne), p. 82
  5. « On verra bien : le spiritisme : le monde des esprits - Vidéo (court extrait) », sur www.ina.fr,‎
  6. « Lanza del Vasto – 1977 », Rimlive
  7. « Les nouveaux prophètes | Antenne 2 Aujourd'hui magazine (extrait vidéo de 10 minutes) », sur www.ina.fr,‎
  8. Jean-Paul Bourre, Guerrier du rêve, Belles lettres, (lire en ligne), p. 300
  9. « Les Enfants de Dieu - Reportage (complet) », sur RimLive via ina.fr,‎ (consulté le 28 août 2014)
  10. http://www.lemonde.fr/archives/article/1978/08/17/tant-de-haine_2995046_1819218.html?xtmc=didier_de_plaige&xtcr=9
  11. Robert Prot, Précis d'histoire de la radio et de la télévision, L'Harmattan (lire en ligne), p. 20
  12. Thierry Lefebvre, La Bataille des radios libres : 1977-1981, Nouveau Monde (lire en ligne), p. 248
  13. Jean-Paul Bourre, CAMION NOIR: GUERRIER DU REVE Autobiographie sur champ de bataille, Camion Noir (lire en ligne), p. 266
  14. Annick Cojean et Frank Eskenazi, La folle histoire des Radios libres, Bernard Grasset, , 333 p. (OCLC 801883884, lire en ligne), p. 7-8
  15. (en) Paul Bradley, « French free radio », French Cultural Studies, vol. 2, no 4,‎ , p. 35-50. (résumé)
  16. Bruno Cailler, La longue marche des télévisions associatives, Paris, Éditions L'Harmattan, coll. « Cahiers de champs visuels no  4-5 », , 320 p. (OCLC 588458576, lire en ligne), p. 22
  17. Antonin Campo, « Didier de Plaige : “Représenter la voix publique” sur lefilradio.fr, Le quotidien des professionnels de la radio », sur rimarchives.com (archive),‎
  18. « Radios libres : la complainte des exclues » (« Ici et Maintenant : trois hommes dans un bateau »), Jean-Pierre Thiollet, Le Quotidien de Paris (Groupe Quotidien), 31 juillet/1er août 1982.
  19. « Revendications des exclus », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  20. Daniel Lesueur, Pirates des ondes, L'Harmattan, (lire en ligne), p. 69
  21. Robert Prot, Des radios pour se parler : les radios locales en France, Documentation française, (lire en ligne), p. 125
  22. http://icietmaintenant.fr/SMF/SONS/Georges_Fillioud-290782.mp3
  23. Daniel Garcia, « Un outil de "télématique conviale" : Thélème veut offrir aux associations le moyen d'alléger les contraintes de la distance et du temps. », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  24. (fr) [vidéo] Débat sur les 10 ans de la radio FM (1991) Antenne 2 avec Supernana sur YouTube
  25. (rédaction), « Le fondateur d'Ici et Maintenant en grève de la faim », Libération,‎ (lire en ligne)
  26. Décision no 95-262 du 5 juillet 1995 portant réduction d'une année de la durée de l'autorisation d'un service de radiodiffusion sonore par voie hertzienne terrestre en modulation de fréquence (CSA)
  27. Annick Cojean, « Les limites de la libre parole.Racisme et antisémitisme sur une antenne parisienne », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  28. Sylvie Briet, « Ici et Maintenant priée de surveiller ses auditeurs. La radio devra redemander une autorisation en 1996. », Libération,‎ (lire en ligne)
  29. Guillaume Bara, « Ici & Maintenant: mort différée. Radio libertaire a décidé de lui ouvrir provisoirement son antenne », Libération,‎ (lire en ligne)
  30. « Le fondateur d'Ici et Maintenant en grève de la faim », Libération,‎ (lire en ligne)
  31. a et b Quentin Bruet-Ferréol, « Radio Ici et Maintenant : Hacker depuis 30 ans », sur www.siliconmaniacs.org,‎ (consulté le 25 août 2014)
  32. Dorothée Tromparent, « Une radio sanctionnée s'installe devant le CSA », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  33. Thibault Leroi, « Ici & Maintenant - Entretien avec Didier de Plaige », sur www.radioactu.com,‎ (consulté le 25 août 2014)
  34. Dorothée Tromparent, « L’étonnante revanche d’Ici et Maintenant », Le Monde, no N°:0343,‎ , p. 26
  35. Nicolas Ponse, « Toujours ici et bien là », Zurban,‎
  36. Naevius Stella, « Ici et Maintenant une radio éternellement libre », La Vie Naturelle,‎
  37. « Radio Ici et Maintenant : Hacker depuis 30 ans », sur Tryangle.fr via Silicon Maniacs,‎
  38. http://ovnis-usa.com/ddp-interview-nexus/

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]