Didier Meillerand

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Didier Meillerand
Didier Meillerand.jpg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (56 ans)
LyonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Producteur, écrivain, journalisteVoir et modifier les données sur Wikidata

Didier Meillerand, né le 12 juin 1966 à Lyon, dans le Rhône, est un journaliste et producteur de contenus audiovisuels pour des chaines de télévisions, de radios et pour des média digitaux.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu d’une famille d’agriculteurs, ses parents sont artisans dans les métiers de bouche à Lyon. Didier Meillerand passe son enfance dans le quartier populaire des Minguettes à Vénissieux. Il rejoint ensuite le collège Saint-Louis sous contrat d’association avec l’État, il poursuit au lycée Jean-Baptiste de la Salle dans le 1er arrondissement de Lyon avant de rejoindre l’université.

Didier Meillerand grandit dans un environnement familial très touché par la maladie mentale, de nombreuses personnes de son entourage vivent avec des pathologies psychiques, en premier lieu, son frère aîné, atteint d’un trouble schizophrénique. Il est impacté par le suicide de son cousin qui avait juste la trentaine et qui était addict aux drogues.

Après un parcours universitaire et une psychanalyse entamée jeune, il rejoint le monde du journalisme et fait des interviews de nombreuses personnalités avec la volonté éditoriale de questionner et de sensibiliser aux sujets caritatifs et aux engagements sociétaux des entreprises.

Par la suite, il consacrera son travail à la sensibilisation à la santé mentale[1]

Lors de l’interview, de Xavier Fontanet alors Président d’Essilor, il fait le rapprochement avec la maladie psychique de son frère. Comme lui, il entend des voix de personnes qu’ils ne voient pas et il parle à des personnes qu’ils ne voient pas : l’oreillette de la régie, les auditeurs à la radio ou à la télévision

Il est le fondateur du PSYCHODON, agir pour la santé mentale[2].

Débuts à la radio (1988-2005)[modifier | modifier le code]

Après une licence en sciences économiques et sociale à l’université Lyon 2, Didier Meillerand poursuivra ses études en filière de psychologie et sociologie du travail à l’université Aix (LEST : Laboratoire d’Economie et de Sociologie du Travail, CNRS) Il se forme ensuite au métier du journalisme au CFPJ à Paris.

Dès 1988, Didier Meillerand fait ses débuts à la radio « Lyon Première », il présente des flashs d’informations et des soirées d’élections municipales. En parallèle, il anime « l’essentiel du bien-être » une émission sur RTL en PACA. 

Dans la même période, il produit également pour Fun Radio « Tremplin vers l’emploi » diffusé lors des décrochages régionaux en Rhône Alpe pendant le Loving Fun

Journaliste de RCF à BFM (2005-2017)[modifier | modifier le code]

Dans les années 2000, Didier Meillerand rejoint le réseau national RCF (Radios Chrétiennes Francophone) il présente au siège de Bayard Presse pendant 10 ans l’émission « Hommes et entreprises » un face à face de 25 minutes avec un chef d’entreprise. Il donne à des dirigeants l’opportunité de s'exprimer sur leur parcours de vie d'entrepreneur, leurs valeurs avec comme angle d’attaque la richesse des ressources humaines.

Il reçoit, Emmanuel Faber (Danone), Michel-Édouard Leclerc (Leclerc), Xavier Fontanet (Essilor), Fréderic Oudea (Société Générale), Augustin De Romanet (ADP) et un grand nombre d’autres dirigeants français et européens. 

Il produit également « Hommes et entreprises » dans les studios du parlement européens à Bruxelles[3]

Lors du G20 de Cannes, il fait l’interview de Nicolas Sarkozy[4].

En concomitance, pendant 5 ans, Didier Meillerand couvre le festival de Ramatuelle dans le Var au côté de Jean-Claude Brialy, avec le soutien de Jacqueline Franjou et de la municipalité de Ramatuelle.

Il y produit « les coulisses du festival », des interviews des célébrités sont diffusées chaque jour avant le spectacle sur NRJ Saint-Tropez et RTL : Il enregistre Juliette Greco, Sheila, Marc Lavoine, Robert Hossen, Jeanne Birkin…

Didier Meillerand rejoint ensuite BFM où il crée une nouvelle émission sur BFM Business avec un vrai revers éditorial : A But Non Lucratif.[5] Trois acteurs du non profit sont sur le plateau, une entreprise mécène, une association et un bénéficiaire sur les territoires.[6] Il offre une tribune aux organisations qui coconstruisent et investissent ensemble en faveur de l’intérêt général. Il reçoit des chefs d’entreprises du CAC40, des ETI, des PME, qui s’engagent pour le bien commun[7].

Dans la lignée de l’émission A But Non Lucratif, il crée une soirée : les Non Profit Award, au siège de Microsoft à Paris, qui récompensent des actions d’intérêt général coconstruites par des entreprises et des associations, ONG ou fondations, il présente cette soirée avec Jean-Philippe Courtois, Président de Microsoft. 

Engagements associatifs[modifier | modifier le code]

En 2017, Didier Meillerand publie un témoignage, La poire en bois, Grandir avec un frère schizophrène. Il souhaite que la souffrance des frères et sœurs des personnes en situation de handicap psychique soit aussi entendue.[8] Il révèle combien la différence de son frère lui a ouvert l’esprit dans sa vie et dans son métier à la radio ou la télévision. Philippe d’Ornano, Président du groupe Sisley signe la préface ; Comme Emmanuel Fabert (Danone) il témoigne de la maladie psychique dans sa famille ; Les dirigeants d’entreprises commencent à lever le tabou.

Durant cette même année, il réalisa qu’il n’y avait pas de grand évènement audio-visuel pour la santé mentale, il décide alors de fonder le Psychodon, agir pour la santé mentale, sur le modèle du Téléthon pour la myopathie ou le Sidaction pour le Sida

Il réunit des mécènes fondateurs qui sont le groupe Vivendi, la fondation Sisley d’Ornano et le groupe ORPEA [9].

En juin 2017, le premier show du Psychodon a lieu au Théâtre de l'Œuvre, à Paris, avec Olivia Ruiz, Didier Gustin, et d’autres artistes qui commencent à s’engager pour la santé mentale. La démarche de sensibilisation aux maladies psychiques est alors en chemin. En 2018, Didier Meillerand organise le premier Olympia du Psychodon, avec Yannick Noah, Chimène Badi, Dave, les Fatals Picards, … Le Groupe Canal + accueille et soutien le Psychodon sur ces chaines : L’Olympia du Psychodon, agir pour la santé mentale est pour la première fois diffusé à la télévision sur la chaine C8 

Depuis, l’Olympia du Psychodon, agir pour la santé mentale réunit tous les ans, les personnes concernées ainsi que leurs familles, les associations, les porteurs de projets venus des territoires, autour de grands artistes qui chantent pour la santé mentale, au côté du parrain Yannick Noah. Des grands noms de la chanson se mobilisent chaque année : Thomas Dutronc, Pascal Obispo, Pomme, Kendji, Julien Clerc, Wejdene, Bilal, Black M, Zaz, Christophe Willem, Gaëtan Roussel, Joyce Jonathan, Claudio Capéo, …

Didier Meillerand crée également le premier baromètre de la santé mentale[10] en France avec l’institut de sondage OpinionWay, les chiffres et les données sont présentés le 10 octobre lors de la journée mondiale de la santé mentale[11]

En 2020, le Psychodon est placé sous le haut patronage de M. Emmanuel Macron Président de la République Française.

Actualités[modifier | modifier le code]

Didier Meillerand anime toutes les semaines des émissions de radio et de télévision :

Tous les dimanches à 9h00 sur la chaine C8, il présente « Le post positif », il reprend une citation célèbre, une référence scientifique littéraire ou philosophique, pour inviter les téléspectateurs à prendre soin de sa santé mentale.

Il s’agit aussi d’alerter les téléspectateurs à consulter un PSY dès les premiers troubles psychiques.

Pour la télévision il coordonne avec Havas Paris la création du spot « l’attente » réalisé par Thomas Bidegain Ce spot est diffusé sur toutes les chaines du groupe Canal +, les salles UGC, et les panneaux digitaux Clearchannel dans tous les centres commerciaux en France et sur les Indésradios sur les territoires.

Tous les samedis à 13H30 sur Sud Radio, il anime « La roue des émotions » en compagnie d’un invité tel un expert, un psychologue, une personnalité, pour décrypter l’actualité par le prisme des émotions et sensibiliser à la santé mentale.

Publications[modifier | modifier le code]

  • La poire en bois : Grandir avec un frère Schizophrène, Paris, éditions Le Texte Vivant, 20 octobre 2017, 120p. [12]

Notes et Références[modifier | modifier le code]

  1. « Opinion | Le confinement et notre santé psychique », sur Les Echos, (consulté le )
  2. « Psychodon | Unis face aux maladies psychiques », sur Psychodon (consulté le )
  3. « L'actu: Trois grands dirigeants appellent à "investir dans la citoyenneté" - 17/06 - Vidéo Dailymotion », sur Dailymotion, (consulté le )
  4. (en) « Interview Sarkozy », sur direct-radio.fr (consulté le )
  5. « 6 mécènes partenaires de l'émission télé À but non lucratif sur BFM Business | Carenews INFO », sur www.carenews.com (consulté le )
  6. « A But Non Lucratif - Emission dédiée au mécénat », sur mécénova (consulté le )
  7. « L'actu: Trois grands dirigeants appellent à "investir dans la citoyenneté" - 17/06 - Vidéo Dailymotion », sur Dailymotion, (consulté le )
  8. (en) Didier Meillerand, La poire en bois: Grandir avec un frère schizophrène, Publishroom, (ISBN 979-10-236-1590-6, lire en ligne)
  9. « Nos partenaires », sur Psychodon (consulté le )
  10. Didier Meillerand, « Santé mentale des étudiants : « Il reste un an au gouvernement pour agir » », Economie Matin,‎
  11. « Actualités », Pratiques en santé mentale, vol. 65, no 3,‎ , p. 48 (ISSN 1286-1286 et 2426-640X, DOI 10.3917/psm.183.0048, lire en ligne, consulté le )
  12. « Didier Meillerand », sur Les Echos (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]