Didier Maufras

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Didier Maufras, né le à Saint-Didier-sur-Chalaronne dans l'Ain, est un architecte-ingénieur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Didier Maufras fait ses études secondaires au collège Saint-Pierre de Bourg-en-Bresse, supérieures au lycée privé Sainte-Geneviève de Versailles. Il intègre en 1971 l'École polytechnique puis s'oriente vers l'architecture et l’aménagement urbain en obtenant en 1978 un diplôme d’architecte DPLG à l'École nationale supérieure d'architecture de Paris-La Villette. Il exerce en libéral dès 1980 le métier d'architecte, obtenant principalement des commandes d’immeubles d’habitation de la part d’investisseurs institutionnels et, sur concours, de la mairie de Paris. En 1990 il fonde la sarl d'architecture Maufras et Associés en associant deux collaborateurs, Hervé Delatouche et Guy Bez. En 1992, il fonde M2, une société d’assistance à maîtrise d’ouvrage, dissoute en 2008.

En 1983, il reçoit le prix du Moniteur de la première œuvre décerné par Le Moniteur des travaux publics et du bâtiment pour un immeuble d’habitations réalisé au 58, avenue de Saxe à Paris avec Hervé Delatouche[1],[2].

En 1986, il est élu sur la liste de Fernand Pouillon au conseil régional de l’Ordre des architectes d'Île-de-France. Il en est trésorier de 1992 à 1994, année où il est élu comme candidat individuel au Conseil national de l'ordre des architectes. Il y est chargé de la prospective sur le devenir du métier d'architecte et conclut à la nécessité de la suppression du conseil de l'ordre des architectes[3],[4],[5], dont il démissionne en 1997. Il a été également l'un des administrateurs de l'École nationale supérieure d'architecture de Paris-La Villette et membre de la commission centrale de sécurité du ministère de l’intérieur entre 1994 et 1997.

Principales réalisations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Immeuble avenue de Saxe - Allure 25-30, article de François Chaslin dans Le Monde du 21 mars 1983. Consultable ici.
  2. 58, avenue de Saxe - Paris, par Michel Raynaud dans Architecture Mouvement Continuité, no  de mai 1983, p. 92-93, Consultable ici.
  3. Message à la mission parlementaire sur le devenir de l'institution ordinale. Consultable ici.
  4. Réponse à la concertation mise en place par la direction de l'architecture. Consultable ici[1].
  5. Rapport ministériel du groupe de travail no 4 sur la réforme de l'ordre des architectes. Consultable ici [2]
  6. Article de François Lamarre dans Les Échos du 19 octobre 2000, consultable ici [3]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]