Didier Matrige

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Didier Matrige
Didier matrige.jpg
Portrait de l'artiste peintre Didier Matrige
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Didier Matrige est un peintre et dessinateur néo-expressionniste belge né en 1961 à Charleroi en Belgique et mort dans la nuit du au à Couillet (Charleroi).

Biographie[modifier | modifier le code]

Didier Matrige fait ses études aux académies des Beaux-Arts de Mons (dans l'atelier de Gustave Camus et Yvon vandycke), des Beaux-Arts de Liège et des Beaux-Arts de Charleroi (dans l'atelier de Charles Szymkowicz). C'est un peintre et dessinateur aux accents profondément expressionnistes, colorés, rappelant par moment l'esprit satirique de James Ensor.

Il fait de nombreuses expositions de groupe ainsi que personnelles tant en Belgique qu'à l'étranger depuis 1977. Il a enseigné le dessin et la peinture à l'académie de Watermael-Boitsfort, une commune de la région de Bruxelles-Capitale. Didier Matrige fut un membre fondateur des « arts Morpholinics » dont la philosophie, le « Morpholinisme » a été lancé par le mathématicien allemand d'origine nigériane Lere Oyebisi Shakunle.

Il décède (vraisemblablement d'un suicide[réf. nécessaire]) dans la nuit du au à Couillet. Les œuvres de son atelier sont alors dispersées entre son frère Éric et son ami l'artiste plasticien rwandais d'origine belge Tröss Nipanki Le Roij.

Expositions personnelles[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Dictionnaire des artistes plasticiens de Belgique du dix-neuvième et vingtième siècle, Paul Piron, vol 3.
  • Le corps sabbatique I. Image haute folie. Collection Haute folie, n°3.