Didier Galas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Didier Galas est un acteur et metteur en scène français formé au Conservatoire national supérieur d'art dramatique auprès de Claude Régy, Mario Gonzales et Bernard Dort. Dans les années qui suivent, il est interprète sous la direction de Bérangère Bonvoisin, Philippe Clévenot, Aurélien Recoing, Jacques Rivette, Ludovic Lagarde, Claude Régy et Christian Schiaretti. Quelques années plus tard, il poursuit sa formation d’acteur au Japon et en Chine, avec Michishige Udaka maître de à Kyoto, d’une part, et avec Li Guang maître de Jingju à Pékin, d’autre part. Cette double approche du théâtre oriental l’inspirera et donnera une orientation singulière à ses créations de metteur en scène.

Après plusieurs séjours en Asie et en Amérique Latine (Venezuela), il se lance dans une recherche sur le valet comique et réalise une pièce franco-sino-japonaise pour trois personnages traditionnels (2000), puis un solo franco-européen (2001), suivi par de nombreuses variantes : chinoise (2005), japonaise (2010), italienne (2012), chorégraphique (2011) ; il terminera cette recherche par une pièce musicale pour trois interprètes (2013). Par ailleurs, il fonde et dirige la compagnie Les Hauts Parleurs, en collaboration avec l’artiste Jean-François Guillon avec lequel il adapte et met en scène des textes de Rabelais, mais aussi, de Cervantès et Gombrowicz.

En 2014, avec sept artistes japonais (danseurs, acteurs et musiciens), il crée Kotobanohajimari (L’Invention de la Parole) à Kyoto (Japon). La même année, il collabore à la mise en scène des 30 ans de la Fondation Cartier pour l’Art Contemporain.

Sa passion pour le masque et son désir d’un théâtre engagé dans la Cité le conduise aussi à endosser plusieurs fois le costume de Ahmed (personnage inventé par le philosophe Alain Badiou), notamment lors de la création de la tétralogie de Ahmed, à la fin des années 1990, ou, plus récemment lors du séminaire L’immanence des vérités du philosophe. En 2015, il met en scène pour le Festival d’Avignon La république de Platon du même Alain Badiou, lecture donnée dans les jardins de la médiathèque Ceccano par des habitants d’Avignon et des élèves de l’ERACM (où il enseigne depuis 2003).

De 2015 à 2018, Didier joue La Vérité sur Pinocchio, un spectacle en partie autobiographique, créé avec la collaboration de Jean-François Guillon, Jos Houben et Emily Wilson.

En 2018, lors du Festival d’Avignon et avec la complicité d’Alain Badiou, Didier retrouve Ahmed, son personnage fétiche et présente sa nouvelle création Ahmed revient en itinérance.

Théâtre[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]


Notes et références[modifier | modifier le code]